Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Un Autre Regard...
  • Un Autre Regard...
  • : Je vous souhaite la bienvenue sur mon blog dans lequel je parle de tout ce qui me passionne, m'interpelle comme ces lectures, documentaires qui m'amènent à porter un regard différent sur notre monde. Bonne visite à tous ! Florinette
  • Contact
26 juin 2020 5 26 /06 /juin /2020 10:32

Un collectif de 33 thérapeutes s'est rassemblé pour créer bénévolement ce livre électronique et gratuit.

Dans cet ouvrage de 242 pages, ces 33 thérapeutes ont chacun à leur tour voulu partager leur connaissance dans des domaines divers qui couvrent la santé holistique, la médecine traditionnelle chinoise, la naturopathie, la sophrologie, la géobiologie, l’énergétique, la méditation, le yoga, la déprogrammation, l’hypnose, l’art-thérapie, la spiritualité et bien d'autres…

Pour que ce livre puisse aider le plus grand nombre, une chaîne de solidarité pour l’immunité s’intitulant "Un Grand Secret : Faire la révolution intérieure" s’est créée sur Facebook.

Ils proposent également à tous ceux qui le souhaitent de télécharger gratuitement cet ouvrage en cliquant sur le lien ci-dessous :

« Notre vision commune est que des méthodes naturelles permettent de renforcer naturellement l'immunité du corps, du cœur et de l'esprit. Mais pour autant, ne remplacent pas les médecines allopathiques. Les méthodes naturelles proposées viennent en complément et ne pourraient se substituer à la consultation d'un médecin. »

 

Au sommaire :

  • Les 10 clés de la Santé Holistique par Sophie Gauroy
  • Médecine Traditionnelle Chinoise et renforcement immunitaire par Margot Le Berre
  • Principes de Naturopathie pour renforcer l'immunité par Benjamin Chagot
  • Stimuler l'immunité par une approche Holistique par Christian Tal Schaller
  • Pour un esprit sain dans un corps sain par Aurélien Millot
  • Les 6 Piliers de l'immunité par Jean-Marie Muller
  • Prendre soin des Piliers de Vie par David Tan
  • Nourrir les 3C Corps Cœur Conscience par Claire Morinière
  • Coronavirus ou Coronapavirus par Luc Bodin
  • Sophrologie et système immunitaire par Manon Mode
  • Immunité et Relaxation profonde par Patrick Vigneau
  • Retrouver son bien-être avec la Sophrologie par Sandrine Gryson
  • Kundalini Yoga ou l’Art de prendre soin de Soi de façon Intégrale par Valérie J'Espère
  • Yoga et bienfaits des Pranayamas par Emma Meston
  • L'Hypnose et d'autres clés pratiques pour gérer le stress et l'anxiété par Precilia Ziri
  • Géobiologie de l'Habitat pour élever sa vibration par Thierry Scotton
  • Harmoniser et équilibrer ses Chakras par Carine Plais
  • Harmoniser le Chakra du Cœur en cohérence avec le Thymus par Elisabeth Correvon
  • Renforcer l'énergie par le Reiki par Franck Cohendet
  • Accueillir ce que la vie nous propose d'expérimenter par Yannick Vérité
  • Guérir du virus de la peur pour retrouver le calme et la résilience en nous par Pascal Hastir
  • Se libérer du poids des transmissions collectives par Isabelle Pomart
  • 3 temps d'expression artistique pour s'ouvrir à SOI par Chantal Nahas
  • La bulle de protection pour renforcer sa force vitale par Caroline
  • Méditation sur les formes pensées par Anne Givaudan
  • Monter en Vibration, Ensemble et en Sons par Jordan Sery
  • Méditation Tantrique de Régénération, Guérison et Harmonie par Yves Michel
  • La pratique du Bouddha de Médecine par Eric Bachet
  • Les Clés de la Bascule Intérieure et de l'instauration d'un nouveau paradigme par Gilles Delieuze
  • Ouvrir son cœur, éveiller sa conscience La Voie de l'intuition par Mary Mombrun
  • Cultiver la paix intérieure avec la Pleine Présence par Suyin Lamour
  • Revenir dans son Temple Intérieur par Conrad
  • Ode à l'Unité que tu Es par Manon Remy

 

Pour aller plus loin :

N'hésitez pas à vous rendre sur leur chaîne YouTube où vous pourrez découvrir divers témoignages. Voici celui d'Eckhart Tolle :

Face à la peur, au stress et à l'anxiété que nous expérimentons actuellement, Eckhart Tolle nous invite à vivre ces événements en présence et en conscience. 2020 pourra alors devenir l'année de l'illumination, de l’ascension et de la transcendance.

 

 

Partager cet article

22 juin 2020 1 22 /06 /juin /2020 09:03

 

Dans ce voyage au cœur de la pensée Cathare, Magali Cazottes nous entraîne sur la piste gnostique des Cathares. Son enquête la mène sur les foulées des Bogomiles et des Manichéens et elle nous révèle que la voie qui mène à l'éternité passe par le baptême de l'esprit et par le baptême du feu.

Mais une seule vie ne suffit pas pour franchir toutes ces étapes...

 

 

Je ne peux résister à l'envie de vous faire découvrir Le chant du Bouvier (Lo boièr), ce magnifique hymne des Cathares, que vous retrouverez dans l’émission ci-dessus avec le décryptage des paroles par Magali Cazottes et ces étranges voyelles A.E.I.O.U qui reviennent comme un leitmotiv...

 

 

Voici également les quelques ouvrages sur les Cathares recommandés durant cette émission.

 

Pour avoir d’autres références, dans les dernières minutes de l’émission, Magali Cazottes en mentionne d’autres !

 

Pour info :

Si vous ne pouvez regarder l’émission, je vous invite à vous rendre sur le blog de Magali Cazottes dans lequel vous retrouverez son article sur les mystères dévoilés du Catharisme que vous pourrez éventuellement télécharger :

 

Pour retrouver mes autres émissions, cliquez ICI

 

Partager cet article

11 juin 2020 4 11 /06 /juin /2020 18:03

Bookelis

 

Ce qu’il faut avant tout savoir :

Originaire de Bourgogne, Anne-Hélène Gramignano est mère d'une famille nombreuse et habite depuis 20 ans à Nouméa. Ses racines siciliennes et pieds-noirs font d'elle une femme chaleureuse, bienveillante et empathique, qualités qui transparaissent dans sa manière de mettre son don de médium au service des autres tout en conciliant sa vie de famille, son travail et ses amis.

Résumé du livre :

Anne-Hélène a le don, comme sa grand-mère avant elle. De ce don parfois lourd, parfois tourné en dérision par les sceptiques, Anne-Hélène ne s'est jamais plainte. Grâce à lui, elle voit la lumière, entend les voix des anges et apaise les âmes de ses semblables, vivants ou non. De ce don, Anne-Hélène tire un espoir infini qu'elle choisit de partager aujourd'hui... Dans cette autobiographie sincère et bienveillante, Anne-Hélène Gramignano raconte 30 histoires, 30 anecdotes intimes et authentiques de son expérience de médium et dévoile les secrets de son univers surprenant.

Anne-Hélène Gramignano a repris le flambeau de son arrière-grand-mère et de sa grand-mère qui, toutes deux, avaient cette même capacité de communiquer avec l’invisible, de prédire l’avenir.

Dans cette autobiographie, Anne-Hélène nous confie de quelle façon ce don familial s’est révélé en elle et comment elle a dû apprendre à vivre avec de tels ressentis.

Même si ce don fait partie de sa lignée familiale, il n’y a aucun mode d’emploi et Anne-Hélène, qui en grandissant est de plus en plus réceptive aux défunts, doit apprendre à gérer les visites nocturnes auxquelles elle est confrontée, à ces apparitions impromptues de personnes décédées qui s’invitent chez elle et dont son ex-mari ne veut pas entendre parler.

Difficile de concilier sa vie de famille et son travail de juriste, mais heureusement les anges veillent et c’est dans un rêve éveillé qu’Anne-Hélène recevra son premier message de soutien, de protection qui va l’aider à reprendre confiance et accepter sa mission de médium avec plus d’assurance vis-à-vis de son entourage et des personnes qu’elle côtoie.

J’ai compris ainsi, peu à peu, tout doucement, que la mission qui m’avait été confiée par mon ange n’était pas de prédire l’avenir, mais plutôt de réconcilier, de rapprocher et de mettre en relations les âmes qui sont parties avec les âmes qui sont encore sur Terre.

À travers son témoignage et au moyen d’exemples concrets, Anne-Hélène nous révèle ce que les personnes décédées et les anges lui ont enseigné, et comment ils nous viennent en aide dans notre vie quotidienne.

Dans une écriture fluide et sincère, c’est un beau témoigne que j’ai pris plaisir à découvrir, à lire. À chaque fois que je me plongeais dans son histoire, je ressentais une sensation d’apaisement m’envelopper que je la dégustais par petite gorgée. Il y a tellement de douceur et de bienveillance de le part d’Anne-Hélène Gramignano !

C’est un livre que je conseille à tous celles et ceux qui s’interrogent sur la médiumnité, qui veulent découvrir l’existence de cette incroyable vie si particulière qui est la sienne et qui se situe entre deux mondes, dans cet infini espoir.

 

Pour aller plus loin :

Voici un extrait du reportage « Voyance et foi sont-elles compatibles ? » tourné en Nouvelle-Calédonie où vous pourrez voir Anne-Hélène lors d’une séance de médiumnité avec la journaliste.

 

Anne-Hélène Gramignano a été l’invitée de l’émission de Didier Santiago « Le Cercle des connaissances » où elle nous parle de son livre qui dès sa sortie a reçu un bel accueil auprès des lecteurs.

 

 

  • Sur sa chaîne YouTube, Anne-Hélène Gramignano vous propose des courtes émissions où elle aborde différents sujets : Anne-Helene Gramignano

 

Pour info :

L’infini espoir a été choisi par le CTEB de Toulouse pour être transcrit en braille. Dans les prochains jours, cet ouvrage sera également disponible en anglais et en italien.

 

 

Partager cet article

8 juin 2020 1 08 /06 /juin /2020 08:47

 

La nouvelle campagne de précommande de Génération Cités d'Or est officiellement ouverte !!

 

Au sommaire(*) de ce numéro #05 vous retrouverez les articles de :

  • Amelle Blanc : L'été indien ! (La mythologie amérindienne face aux équinoxes)
  • Dominique Aucher : La voie spirituelle du labyrinthe
  • Stéphane Royer : Jimmy Guieu, pionnier de l'ufologie
  • Charly Samson : Retour sur l'ufologie des années 70 avec Jimmy Guieu
  • Joss : Pakal, l'astronaute de Palenque ? Dieux descendus du ciel en Méso-Amérique
  • Charly Samson : Chéops et les secrets de la pyramide (partie 3)
  • Pascal Cazottes : L'arche de Noé ou lorsque le récit biblique rejoint la réalité historique
  • Peter Knight : Le Code Adamski - De l’énergie libre à la métahumanité (dernière partie)
  • Véronique Kerdranvat : Carnet de voyage en Chine
  • Marie Roca : Disparitions mystérieuses : un dysfonctionnement de notre espace-temps ?
  • Florinette : Les lectures de Florinette

 

Dans cette vidéo, Antoine vous présente plus en détail ce qui vous attend dans ce nouveau numéro...

 

N’hésitez pas à soutenir le mag-ebook, qui fête son premier anniversaire en précommandant, jusqu'au 21 juin, le numéro GCDO#05 en cliquant sur les liens suivants :

ou en vous abonnant directement sur le site de la revue :

 

Merci ! 😊

 

(*) le visuel de la couverture et le sommaire ne sont pas contractuels et peuvent éventuellement subir quelques variations avant la fin de la campagne de précommande.

 

Pour info :

  • Sur le site de Génération Cités d'Or, vous pouvez commander les numéros précédents en cliquant ICI

 

 

Partager cet article

4 juin 2020 4 04 /06 /juin /2020 14:46


Un soir du mois d'avril 1645, deux jeunes gens, de vingt-cinq à trente ans, conversent dans un somptueux appartement de la rue Saint-Antoine, à Paris. L'un, le propriétaire des lieux, s'appelle Louis de Prat, marquis de Précy ; l'autre, Charles-Pompée d'Angennes, marquis de Pisani (1)

Les deux amis, qui doivent bientôt partir pour la guerre et rejoindre dans les Flandres les régiments du prince de Condé, s'entretiennent de la mort et de la survie de l'âme.

— Penses-tu que l'âme reste attachée à l'endroit où le corps est enterré ? demande Précy. Cela m'ennuierait de hanter un champ de bataille pour l'éternité.

— Je ne crois pas aux revenants, dit le marquis de Pisani, il me semble plutôt que l'âme entre dans un autre monde totalement différent du nôtre et oublie tout de notre existence…

Précy est songeur.

— Moi, je pense au contraire, dit-il, que les morts nous entourent, qu'ils sont là, tout près, mais que nous ne savons ni leur parler ni les entendre…

Les deux amis demeurent silencieux.

— Mais y a-t-il un enfer, un paradis et un purgatoire ? demande Précy. Sommes-nous récompensés pour nos mérites ? Punis pour nos fautes ? Bref, la qualité de notre vie terrestre conditionne-t-elle notre vie dans l'autre monde ?…

— Comment répondre à cela ?

— Il faudrait pouvoir communiquer avec les morts…

— Écoute, dit Pisani, j'ai une idée. Nous allons tous les deux partir pour la guerre. Peut-être y serons-nous tués. Je te propose ceci : le premier de nous deux qui mourra viendra donner à l'autre, par n'importe quel moyen, des renseignements sur l'au-delà.

— Une réponse à nos questions de ce soir, en somme ?

— Exactement !

— Eh bien, d'accord…

Et ils se serrent la main en guise d'engagement.

Deux mois passent et, vers la fin de juin, les deux amis reçoivent l'ordre d'aller rejoindre leur régiment. Hélas ! le marquis de Précy est, pour lors, cloué au lit par une fièvre maligne et le marquis de Pisani doit prendre seul la route des Flandres.

Un mois plus tard, le 4 août, vers six heures du matin, Précy, qui est toujours malade, dort dans sa chambre, tourné vers la ruelle, quand il est réveillé en sursaut. On vient de tirer les rideaux de son lit.


Il se retourne, pensant qu'un valet lui apporte une tasse de lait et un biscuit, et voit à son chevet le marquis de Pisani superbe, en buffle et en bottes.

Fou de joie, il se lève et veut lui sauter au cou. Mais Pisani recule encore de quelques pas.

— Non, Louis, tu ne peux plus m'embrasser.

— Mais pourquoi ?

— Parce que je suis mort. Je viens simplement te voir comme je te l'ai promis. Souviens-toi de notre pacte. J'ai été tué hier à Nordlingen, en Bavière… Les troupes de M. de Gramont venaient de s'engager dans la bataille contre M. de Mercy qui commandait les armées des Impériaux. Tout de suite, la mêlée a été épouvantable. Et je suis tombé à six heures, devant le village d'Allerheim…

— Tu es stupide ! dit Précy, en riant.

Et, de nouveau, il veut se précipiter pour embrasser son ami ; mais ses bras se referment sur le vide. Le personnage qui est devant lui n'a aucune consistance. Il demeure hébété.

— Tu vois bien, dit Pisani. Tiens, regarde l'endroit où j'ai été frappé.

Et il montre, à la hauteur des reins, une déchirure dans son habit. Une déchirure entourée de sang séché.

— Je suis bien mort, Louis. Et je viens te dire, en réponse à nos questions, que tout est vrai : l'au-delà est peuplé d'âmes. Certaines sont près de nous. Mais il y a des choses que je ne peux t'expliquer. Sache toutefois que tu dois songer à vivre d'une manière moins frivole… Dépêche-toi, Louis, tu n'as pas de temps à perdre, car tu seras tué dans la première bataille à laquelle tu participeras…

Et il disparaît.

Le marquis de Précy, bouleversé, appelle aussitôt son valet de chambre et réveille toute la maison par ses cris. On accourt. Il raconte alors ce qu'il vient de voir et d'entendre.

— Il était là, dit-il, en uniforme, avec ses bottes, et il m'a montré la trace du coup qui l'a tué. Il est mort hier, en Bavière, au cours d'une bataille terrible.

— En Bavière ? dit quelqu'un. Voilà qui est étonnant. N'était-il pas parti pour les Flandres ? Allons, allons, mon cher Louis, recouchez-vous, votre fièvre vous donne des visions…

Précy a beau insister, donner des détails et jurer qu'il est sûr de son fait, personne ne veut le croire.

Les semaines passent...

Et un matin, des nouvelles arrivent de l'armée. On apprend que, Turenne s'étant trouvé en difficulté devant les Impériaux, Condé a été chargé de lui porter secours, que les régiments qui se trouvaient dans les Flandres sont allés se battre en Bavière et que, au cours d'un terrible combat à Nordlingen, le marquis de Pisani a été tué le 3 août, à six heures du soir, d'un coup de mousquet dans les reins, devant le village d'Allerheim.

Ces nouvelles, qui ne pouvaient absolument pas être connues de Précy au lendemain de la bataille de Nordlingen, stupéfient ses amis.

Mais il y a toujours des gens qui veulent donner des explications rassurantes aux phénomènes qui les dépassent. Aussi voit-on certaines personnes prétendre avec autorité que le jeune marquis a transformé en vision un simple pressentiment produit par l'amitié qui le lie à Pisani.

D'autres disent, avec la même assurance :

— Il a rêvé ! On a souvent vu des songes prémonitoires contenant des détails d'une grande précision… Tout cela n'a rien de surnaturel…

Précy, lui, est convaincu qu'il n'a pas rêvé et que sa vision n'est pas un simple pressentiment. Aussi, pour être sûr de ne point mourir dans une bataille, comme le fantôme de son ami le lui a prédit, décide-t-il prudemment, une fois guéri, de ne pas rejoindre l'armée de M. de Condé.

Et pendant des années, on le vit fuir comme la peste tout ce qui touchait, de près ou de loin, à l'état militaire.

Puis la Fronde éclata, qui divisa la France. Précy, considérant que ce soulèvement n'était pas une vraie guerre, accepta de commander les gendarmes de Mazarin.

Le 2 juillet 1652, au matin, il était dans le faubourg Saint-Antoine, luttant contre les régiments de Condé, quand la Grande Mademoiselle, grimpée sur la Bastille, fit tirer sur les troupes royales.


Le soir, on retrouva le corps de Précy gisant au milieu d'un monceau de cadavres.

C'était la première bataille à laquelle le jeune marquis participait…

 

(1) Le marquis de Pisani était le fils de la marquise de Rambouillet.

 

Sources :

 

 

Partager cet article

@ Pour m'écrire

EnveloppeMail.png

Recherche