Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Un Autre Regard...
  • Un Autre Regard...
  • : Je vous souhaite la bienvenue sur mon blog dans lequel je parle de tout ce qui me passionne, m'interpelle comme ces lectures, documentaires qui m'amènent à porter un regard différent sur notre monde. Bonne visite à tous ! Florinette
  • Contact
13 janvier 2021 3 13 /01 /janvier /2021 09:39

EDiLivre

 

Ce qu'il faut avant tout savoir :

Enseignant retraité, Michel Bigoni est également auteur de livres, de chansons et d'une pièce de Théâtre interprétée au Théâtre de "l'Arrosoir" à Ceyzérieu par Bernard Villanueva. Michel Bigoni a chanté dans deux groupes, "Eleusis" et aujourd'hui "Planètes". Il anime également des soirées où il chante Ferrat, Gainsbour, Trenet, Souchon... C’est à partir de sa vingtième année, qu’il a reçu des rêves qu’il qualifie d’initiatiques, ceux-ci se situant dans la vision de l'humanité ouverte par Sri Aurobindo et les "Dialogues avec l'ange"

Résumé du livre :

Au fil d'une vingtaine de nuits, Alaya, être de lumière, nous conduit à travers la forêt vierge d'un monde de visions et de rêves vécus par l'auteur et ses proches. Il s'agit là d'un véritable saut quantique dans la conscience de l'homme de demain. Voyage aussi dans le devenir du corps au fil de sa libération et de sa métamorphose. Le chemin ouvert par ce récit est celui de la « voie ensoleillée » inspirée par Sri Aurobindo et par les « Dialogues avec l'ange »

Dans ce petit livre, Michel Bigoni nous révèle ce qu’il a reçu au cours de rêves et en visions. Plusieurs de ses expériences qu’il raconte ont également été vécues par ses proches qui, eux aussi, ont été visités par Alaya, une femme qu’il voit ou qu’il ressent lors de ses escapades nocturnes au cours desquelles il va à la rencontre de lui-même, mais aussi du futur de l’humanité.

Durant vingt nuits, nous suivons Michel Bigoni à travers cet incroyable voyage onirique qui l’amène jusqu’à l’avènement du Monde Nouveau, où l’esprit, mais également le corps, participent à cette évolution pour que cette union de la matière et de l’esprit s’accomplisse. 

Pour cela, il faut que chaque être humain, qui est seul responsable de sa propre délivrance, s’affranchisse de ses peurs, de sa prison dans laquelle il s’est lui-même enfermé. 

Nous vivons actuellement une période de transition que nous ressentons également à l’intérieur de nous, comme si on réalisait que ce que nous vivons n’est pas réel, qu’une autre possibilité déjà présente s’interpénètre avec notre existence si l’on ouvre notre coeur. Nous devons accepter de ne plus faire corps avec la souffrance, la crainte que l’on entretient, mais que l’on s’ouvre à plus de joie, d’émerveillement pour que tout change, tout bascule... 

Serait-ce ce que l’on appelle les noces du Ciel et de la Terre ? La fin de la séparation des mondes où la mort serait vaincue ?

 

« Un jour viendra,

De multi matière,

de multi présence,

où ceux qui ne peuvent

se rencontrer

se rencontreront. » Alaya

 

C’est un petit livret qui fait réfléchir et qui m’a fait penser aux « Dialogues avec l’Ange », mais également à la prédiction de Jung qui, à la fin de sa vie, entrevit, avec le physicien et prix Nobel Wolfgang Pauli, qu'il existait un niveau de "réalité profonde" où conscience et matière ne faisaient plus qu'un. Sans oublier Sri Aurobindo que Michel Bigoni cite dans ce livre.

Ainsi que tous ces messages que des personnes ont reçus, à différentes époques, et qui parlent de la même chose ; en disant qu’ils sont là, qu’ils sont prêts à nous aider si nous le demandons, si nous le voulons, pour aller vers cette nouvelle terre, ce nouvel être.

 

Pour aller plus loin :

Émission du 25/08/2020 avec Michel Bigoni à la fois écrivain, poète et chanteur autour de son dernier livre « Alaya, la prophétie des rêves » et de ses dernières expériences en lien avec les théories sur le mur entre les mondes qui s’écroulent de Romuald Leterrier que l'on peut retrouver dans "Se souvenir de l'au-delà" (chercheur indépendant en ethnobotanique, spécialiste du chamanisme amazonien et des plantes de vision). Tous évoquent la proche transformation de notre conscience avec une formidable évolution de la condition humaine. 

 

 

Pour aller encore plus loin :

Voici quelques extraits que j’avais notés et qui parlent de cette évolution :

« Le jour viendra où les hindous, les musulmans, les juifs, les chrétiens, les bouddhistes, les animistes comme les athées trouveront dans leurs frères humains la même étincelle qu’en eux-mêmes, celle de la vie, celle qui rapproche au-delà des langues, des races, des traditions, des coutumes. […] Ce temps n’est pas un rêve, c’est un but, l’aboutissement de notre évolution. Ce n’est pas une utopie, certains y sont déjà parvenus. » (Extrait du message reçu de l’au-delà en 1987 par Alain Guillo de sa mère) 

« […] c’est en vivant du mieux possible l’instant présent que vous apporterez votre contribution à l’évolution (positive !) de ce monde perturbé, n’attendez pas que les autres le fassent ! vous avez, chacun, une responsabilité (aussi infime vous semble-t-elle !) chaque petite goutte d’eau agrandit l’océan de la vie ! […]  ! chaque sourire irradie ! chaque parole gentille embaume le cœur ! tout est simple, si vous le décidez ! et ce..à l’endroit où vous êtes ! dans le milieu où vous êtes ! votre attitude, votre présence seront des exemples vivants ! vous posez une pierre à chaque instant de votre vie et ces pierres..de plus en plus nombreuses feront un édifice magnifique ! ne vous découragez pas ! si vous tombez..relevez-vous ! sans culpabilité..car les pierres d’achoppement sont nombreuses ! vous y parviendrez..nous vous le certifions ! courage, donc..foi et haut les cœurs ! et pensez que “la nouvelle terre n’est pas une utopie !” ce sera la conscience éveillée ! » (Extrait du message reçu de l’au-delà le 10 juin 2006 par Anne-Marie Lionnet de sa fille Isabelle)

« Quand allez-vous comprendre et accepter que vous n’êtes pas obligés de continuer à vivre de cette façon ? C’est dur pour vous de faire entrer en vous, dans votre être et votre façon de vivre, la présence de l’Esprit originel. Vous le mettez très loin de vous. Pourquoi ? Parce que vous vous considérez uniquement comme un simple être humain mortel. […] Et bien non ! Vous êtes chacun et chacune des êtres humains puissants, aimants, et beaux. Rien ne vous fait peur. Rien ne vous paraît insurmontable, épuisant, et personne ne vous semble mauvais. Vous êtes ceci en vérité. Alors pourquoi continuez-vous à ne pas vouloir changer l’état de votre esprit ? Pourquoi ne voulez-vous pas prendre cinq ou dix minutes par jour pour ressentir cette Union avec nous tous qui vous prouvera un jour que nous sommes bien là et vous aussi en réalité. » (Extrait du message reçu de l’au-delà en 2012-2013 par Nicole Delatour de son fils Benoît)

 

 

Partager cet article

15 novembre 2020 7 15 /11 /novembre /2020 18:36

Guy Trédaniel

 

Ce qu'il faut avant tout savoir :

Romuald Leterrier est chercheur indépendant en ethnobotanique, spécialiste du chamanisme amazonien et des plantes de vision qu’il a longtemps étudiées aux côtés de chamanes Shipibo-Conibo. Il a découvert le principe d'une mémoire du futur auprès d'un chamane Shipibo et explore depuis plusieurs année le concept de la rétrocausalité sous ses différentes facettes. Il est l’auteur de plusieurs ouvrages, dont La Danse du Serpent, et de nombreux articles consacrés à l’ayahuasca et aux savoirs issus des traditions primordiales. 

Jocelin Morisson est journaliste scientifique indépendant, passionné depuis deux décennies par les états modifiés de conscience et les frontières de la science. Il est l'auteur et le coauteur de onze ouvrages dont L'Ultime convergence, Se souvenir du futur et La Révolution psychédélique parus chez Guy Trédaniel.

 

Résumé du livre :

L’au-delà et l’ici-bas ne seraient séparés que par un mince voile qu’il est possible de lever. Une authentique communication, des échanges ou même des retrouvailles entre les vivants et les défunts seraient ainsi à notre portée. En faisant la synthèse de l’immense masse de données issues des expériences de mort imminente, de la médiumnité et de la transcommunication, et en revisitant les enseignements des chamanes de l’Amazonie à la Nouvelle-Guinée, les auteurs proposent d’aborder ce vaste sujet sous un angle pluridisciplinaire complètement nouveau. Si l’au-delà est un ailleurs hors du temps, la communication s’effectue par des signes, des messages ou des synchronicités, qui utilisent les formes aléatoires de la fumée, de la brume, ou de l’eau, mais aussi des bugs informatiques, pour se manifester dans l’instant présent. Peut-on y voir le support d’une future technologie qui empruntera aussi bien à l’informatique et aux réseaux qu’au monde des rêves, cet espace de rencontre et de dialogue depuis la nuit des temps ? Notre futur collectif serait ainsi attiré vers un point de convergence, qui marque la réunion des consciences des défunts et des vivants : le point Oméga.

Après "Se souvenir du futur" que je vous avais présenté il y a quelque temps, les auteurs nous invitent maintenant à "Se souvenir de l’au-delà". Je peux déjà vous dire que c’est un livre étonnant, décoiffant dans lequel différents phénomènes autour de la mort y sont abordés, mais également lié au phénomène ovni…

Dès le premier chapitre, en compagnie de Romuald Leterrier, nous commençons à explorer les enseignements des peuples racines ; cette relation si naturelle qu’ils entretiennent avec l’invisible et le visible qui, pour eux, sont deux mondes qui s’enchevêtrent et avec lequel, par l’intermédiaire des plantes de vision, il est possible d’échanger avec les défunts ou de les rencontrer par le biais des rêves. 

Nous retrouvons également le phénomène des synchronicités qui est aussi un des moyens qu’utilisent certaines entités, comme les défunts pour se manifester, pour nous aider, mais pas seulement qu’eux, puisque nous découvrons, dans cette espace hors du temps, qu’une part de nous-même, notre "Soi" s’y trouve déjà et nous guide pour notre propre évolution future

J’ai beaucoup aimé naviguer entre les réflexions des auteurs qui à leur façon partagent leurs connaissances, leurs hypothèses et expériences, comme celles que nous confient Romuald Leterrier qui sont des plus audacieuses et stupéfiantes !! Ainsi que Jocelin Morisson, qui nous apporte un éclairage sur l’enseignement de nos connaissances contemporaines en revenant également sur les nombreuses études anciennes et les divers techniques de communication qui, depuis la nuit des temps, ne cessent d’évoluer pour devenir de véritable pont entre ces deux niveaux de réalité. 

Tout comme le fait cet ouvrage ! Car il nous offre de nouvelles pistes en invitant chacun de nous à franchir le voile de nos limitations. À être plus à l’écoute, plus perceptif sur ce qui se passe en nous et autour de nous, en nous rappelant que les contacts avec l’au-delà préfigurent l’évolution humaine, cette ascension qui nous mènera collectivement vers ce monde unitaire, cette convergence des consciences qui est l’objectif final de toute l’évolution humaine. Ce passeport pour l’Oméga.

 

Petite réflexion personnelle :

En refermant ce livre édifiant, j’ai repensé à ce qu’avait dit Gitta Mallasz lors d’une interview et qui m’avait marquée, car il résume tout ces témoignages que j’ai pu lire et qui parlent de cette part de nous-même existant déjà dans cet ailleurs et que Gitta Mallasz appelait "Ange" :

« Celui que j’ai nommé “Ange” a peu de ressemblance avec l’Ange des Traditions.

L’Ange pour moi est ma moitié vivifiante, et moi je suis sa moitié vivifiée,

Il est ma préfiguration dans l’invisible, et moi je suis sa figuration dans le visible.

Il est mon pareil intemporel et moi je suis son pareil limité dans le temps.

Il est mon complément intuitif dans l’esprit et moi je suis son complément exécutif dans la matière.

Il est mon corps de lumière et moi je suis son corps de matière.

Un jour, lorsque je vivrai consciemment cette union, ce sera la Vie Une. »

 

Pour aller plus loin :

L'au-delà et l'ici-bas ne sont-ils séparés que par un voile qu'il est possible de lever ? Peut-on envisager une authentique communication, des échanges, des rencontres ou plutôt des retrouvailles entre les vivants et les défunts ? En faisant la synthèse de l'immense masse de données issues des Expériences de Mort Imminente, de la médiumnité ou de la transcommunication, et en revisitant les enseignements des chamanes de l'Amazonie à la Nouvelle-Guinée, les auteurs proposent d'éclairer ce vaste sujet sous un angle pluridisciplinaire entièrement nouveau et original, dans la lignée de Se Souvenir du Futur.

 

 

​​​​​​​

 

 

 

Partager cet article

5 août 2020 3 05 /08 /août /2020 14:13

Cet article vient en complément de ma rubrique littéraire que vous pouvez retrouver dans le magazine Génération Cités d'Or #05 qui vient de paraître en version PDF, en attendant l’envoi en version papier que vous recevrez d’ici quelques semaines dans votre boîte aux lettres  !  

Éditions du Paradis

 

Ce qu’il faut avant tout savoir :

Michel Deseille a été professeur d’histoire pendant des dizaines d’années, il était spécialisé dans l'histoire des religions et des mentalités. Depuis son plus jeune âge, il s’est intéressé aux histoires mystérieuses comme les continents disparus, les lieux ou monuments étranges comme les pyramides et aux Cathares, Rose-Croix, Templiers…

 

Résumé du livre :

Le nombre 666 a fait couler beaucoup d’encre, car énormément de chercheurs l’ont appliqué à des personnages historiques. Ce nombre fatidique cacherait plutôt le code d’un système, celui de la mondialisation et de son régime totalitaire. Ce qui n’empêche qu’il peut être également dirigé par un homme, c’est la thèse de l’auteur. Ce livre a été écrit après la grande éclipse d’Aout 1999, qui ouvrait la phase finale du cycle de décadence de l’Ere des poissons et du cycle entier de la Précession des Equinoxes.

L’historien Michel Deseille s’est lancé dans un travail titanesque pour nous révéler dans cet ouvrage pourquoi le monde va si mal depuis que la matière l’a emporté sur l’Esprit au détriment de la Tradition primordiale.

« Le but premier de l’Antéchrist est de détourner l’homme du Ciel pour qu’il perde son âme. Il s’agit donc par tous les moyens de le couper de toute transcendance. »

Et c’est bien ce que nous voyons dans notre société qui cherche, par tous les moyens technologique, à nous divertir, nous abêtir, dans le but de nous détourner de notre Être véritable, de notre spiritualité, pour mieux nous asservir, faisant passer tout cela pour un immense progrès…

À travers une remontée dans l’Histoire, en se basant sur certains écrits prophétiques, notamment l’Apocalypse, les mouvements des constellations, la numérologie, les symboles ésotériques, Michel Deseille nous démontre clairement, calculs et explications à l’appui, comment tout ceci s’est mis en place durant des siècles.

« C’est depuis l’origine des temps que la dégradation cyclique est prévue. Au fur et à mesure de l’évolution des temps, l’humanité s’éloigne du Principe, donc de la Lumière et de l’Ordre cosmique et par conséquent il ne peut que se rapprocher des Ténèbres. »

Ce livre incroyablement riche de précisions, de faits révélateurs, nous aide à mieux comprendre la situation actuelle puisqu’une grande partie de l’histoire est consacrée à l’Ère des Poissons et aux abominations de notre époque. 

Pourtant, face à ce constat affligeant, rien n’est perdu puisque Michel Deseille démontre qu’il y a bien une structure derrière cet apparent désordre et qu’il faut garder la foi afin de surmonter l’épreuve qui n’est autre qu’un grand passage vers une ère nouvelle, bien loin de la "Bête", comme le stipule saint-Jean dans l’Apocalypse :

« Puis je vis un ciel nouveau, une terre nouvelle. »

 

Pour aller plus loin :

Dans cette partie de la vidéo, qui démarre à partir de 17:56, Michel Deseille explique comment il est venu à écrire ce livre en expliquant son contenu. Si vous désirez en savoir plus sur ses autres ouvrages, n’hésitez pas à regarder cette vidéo dans sa totalité.

 

Pour aller encore plus loin :

Retrouver tous les enseignements ésotériques que diffuse Michel Deseille sur sa chaîne YouTube en cliquant sur le lien figurant sous la vidéo. Voici un aperçu sur l'astrologie des années 2019-2024.

 

 

 

 

 

Partager cet article

19 mai 2020 2 19 /05 /mai /2020 11:31

Books on Demand

 

Ce qu'il faut avant tout savoir :

Audrey Chapot est anthropologue hybride. Diplômée en ethnologie, civilisation indienne et conseil en organisation, elle s'adresse aux particuliers et entreprises prêts à bousculer le prêt-à-penser, questionner les conditionnements et revoir leur rapport au monde.

 

Résumé du livre :

En quoi l’utilisation des mots anodins et galvaudés nous impose-t-elle une pensée uniformisée et manipulatoire ? Pourquoi est-il indispensable de mettre à jour notre lecture du monde ? Comment s’allier aux mots pour retrouver du sens et changer la donne au quotidien ? Mêlant anecdotes personnelles et réflexions anthropologiques, Audrey Chapot décrypte, interpelle et met en perspective ce que les mots montrent de notre civilisation et de notre époque, à notre insu. Au-delà du constat, son approche singulière et multifocale invite chacun à dépasser les dérives et fausses promesses ambiantes pour agir en conscience : elle propose de réinvestir les mots pour se réinvestir soi-même.

Les mots ont leur importance, ils nous servent à communiquer nos sentiments, nos croyances, orientent nos décisions, mais ces mots que nous utilisons au quotidien, que nous pensons anodins, le sont-ils réellement ? Ne nous impactent-ils pas sur notre compréhension du monde?

Ce sont ces questions qu’aborde Audrey Chapot dans son ouvrage dans lequel elle a rassemblé une vingtaine de mots avec pour objectif de leur redonner tout leur sens en les réhabilitant, en renouant avec leur essence et leur dimension sacrée.

« Lorsque les mots perdent leur sens, les gens perdent leur liberté » Confucius

Quand on se plonge dans un tel ouvrage, on se rend bien compte que nous avons perdu tout l’enseignement premier du mot. J’ai été plus d’une fois interpellée par ce que je découvrais… Grâce à toutes ces explications, cela m’aide à y voir plus clair, à réfléchir sur ces abus de langage, leur pouvoir et leurs influences afin de sortir de ce prêt-à-penser que l’on nous impose.

Je vous invite vivement à lire cet ouvrage qui redonne la parole aux mots et qui nous incite par la même occasion à réinvestir notre place dans le monde en remontant à la source, à l’Esprit des mots pour retrouver du sens et du sacré dans nos vies.


En voici un extrait :

Prenons le cas concret de l’école :

« Dans notre civilisation, l’école d’hier et celle d’aujourd’hui sont bien différentes :

Le terme vient du latin schole qui signifie loisir, comprenons l’étude destinée à l’homme libre. Cette étude se construisait par des conversations, des promenades (dans le sens du lycée d’Aristote), dans l’errance qui amène l’esprit à vagabonder et s’arrêter sur un phénomène, à le discuter, à le questionner. L’école était déjà dédiée à la tête plus qu’aux mains, même si l’immersion dans la nature persistait encore. […]

L’école des XIXème et XXème siècle est bien loin de ce qu’elle était à l’origine. Les élèves sont formés (mis en forme) et instruits (injonction de faire), ils rendent des copies (ils produisent des doubles), il est attendu qu’ils assimilent des savoirs (et non pas des connaissances), qu’ils deviennent de bons élèves, obéissants et conformes.

Qu’en est-il de l’enthousiasme ? Qu’en est-il de l’Esprit premier de l’école ? Alors, comme l’énonce Sir K. Robinson :

« Si vous concevez un système pour produire certains effets, ne soyez pas étonnés si ces effets sont effectivement produits ». »
 

Pour aller plus loin :

Retrouvez Audrey Chapot dans cette passionnante interview de 12 minutes dans laquelle elle nous explique l’essentiel de ses activités !

 

Pour aller encore plus loin :

Vous pouvez également vous rendre sur sa chaîne YouTube en cliquant sur ce lien avec cette première émission « Les engagés de l’ombre » qui donne la parole à ceux qui repensent le monde, en traçant leur route.

 

  • Audrey Chapot propose également des consultations individuelles et des conférences. Son site : Audrey Chapot
  • Sa page Facebook : Audrey Chapot

 

 

Partager cet article

25 avril 2020 6 25 /04 /avril /2020 09:45

 

Ce qu’il faut avant tout savoir :

Journaliste, présentateur et auteur, cela fait plus de 30 ans que Yves Carra travaille pour le compte de grands médias audiovisuels en y présentant des matinales d’information, des journaux, des chroniques ou des émissions plus ludiques. Passionné depuis son plus jeune âge par les mystères de la conscience, il anime aujourd’hui l’émission Destins Croisés sur la WebTv de l’INREES.

 

Résumé du livre :

Titane règne en parfait dictateur sur ses millions de sujets qu’il terrorise et manipule avec la conscience stalinienne du travail bien fait. Mais le rêve de son angélique maman adorée, décédée quelques mois plus tôt, va complètement adoucir son intérieur et bouleverser son quotidien de mégalomane pervers. Son problème sera alors de survivre dans un milieu hostile avec son nouveau MOI.

« Dans cette comédie fantastique, tout est inventé et pourtant tout est (presque) vrai »… Yves Carra ne pouvait pas si bien dire, il y a beaucoup d’humour, de jeux de mots et cette histoire écrite, il y a 4 ans, est assez proche de la réalité actuelle…

Imaginez un pays du nord où, de père en fils, règne un dictateur mégalomane, assoiffé de pouvoir qui n’a qu’un seul plaisir faire torturer et exécuter ses concitoyens si ces derniers osent montrer quelques réticences à vénérer sa grandeur suprême.

Bienvenue à Madlande où viennent de se terminer les festivités extravagantes pour célébrer la huitième année de règne de ce "leader adulé" surnommé Titane. À 44 ans, Titane n’a toujours pas d’héritier, mais depuis le décès de sa mère qu’il adorait quelque chose en lui s’est fragilisé. Rien ne se voit à l’extérieur, mais l’absence de son angélique maman qui l’éclairait de son amour le fait sombrer de plus en plus dans la noirceur.

Une nuit, il fait un étrange rêve, son adorable maman vient lui rendre visite. Son regard d’habitude si bienveillant s’est transformé en regard noir, accusateur, envahissant son esprit par toute la souffrance qu’il a pu infliger aux personnes durant toutes ces années.

Titane se réveille en sueur, choqué et abasourdi par le terrible sermon de sa maman. Il est physiquement touché, il vomit, se sent envahie d’une forte fièvre, il a mal à la tête, tout son corps tremble. Il préfère s’aliter, mais ne comprend pas ce qui lui arrive. Les médecins n’ont plus et pense donc à un virus

24 heures après, Titane se réveille métamorphosé, il n’est plus le même, il n’a plus de haine ni de perversité. Toute envie de tuer a disparu, s’est évaporé, laissant place à la bonté, la sérénité. Tout ce qu’il lui reste à faire, c’est de trouver une stratégie pour affronter le regard des autres, de ses mercantiles et belliqueux généraux qui font partie de son ministère, il ne faut surtout pas qu’ils s’en aperçoivent, car l’issue lui serait fatale.

Heureusement pour lui il va très vite constater que cet étrange virus de la bienveillance, il peut le transmettre

Et c’est là que ça devient étonnant, car tout ceci fait écho à la situation actuelle, puisqu’il s’agit d’un virus transmissible au moindre contact épidermique et Titane, que personne n’est autorisé à toucher sans gants, doit maintenant les faire enlever afin de pouvoir changer les consciences

Hélas, ce n’est pas ce genre de contagion qui fait rage aujourd’hui et, en lisant cet ouvrage, je me suis plu à imaginer l’humanité frappée du virus de la bienveillance ; il n’y aurait pas eu de confinement (ou du moins on ne l’aurait pas respecté) ni de distance entre nous, mais des rapprochements, des embrassades. Plus de gants, mais des poignées de main chaleureuses, des rires, des pleurs de joie, car toute sorte de guerre, de cruauté disparaîtraient… « Nos armes seront nos mains et notre objectif l’amour. »

Malgré tout, je pense sincèrement que ce que nous vivons en ce moment nous fait prendre conscience que l’on ne peut plus vivre comme avant. Comme le dit si bien Yves Carra, « L’histoire est en marche, une nouvelle page de l’humanité est en train de s’écrire ».

"Titane" aura une suite et j’ai vraiment hâte de la découvrir, car cette fable contemporaine est une vraie bouffée d’oxygène et je peux vous dire que je l’ai dégustée chaque jour avec le sourire aux lèvres.

 

 

Partager cet article

@ Pour m'écrire

EnveloppeMail.png

Recherche