Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Un Autre Regard...
  • Un Autre Regard...
  • : Je vous souhaite la bienvenue sur mon blog dans lequel je parle de tout ce qui me passionne, m'interpelle comme ces lectures, documentaires qui m'amènent à porter un regard différent sur notre monde. Bonne visite à tous ! Florinette
  • Contact
15 novembre 2020 7 15 /11 /novembre /2020 18:36

Guy Trédaniel

 

Ce qu'il faut avant tout savoir :

Romuald Leterrier est chercheur indépendant en ethnobotanique, spécialiste du chamanisme amazonien et des plantes de vision qu’il a longtemps étudiées aux côtés de chamanes Shipibo-Conibo. Il a découvert le principe d'une mémoire du futur auprès d'un chamane Shipibo et explore depuis plusieurs année le concept de la rétrocausalité sous ses différentes facettes. Il est l’auteur de plusieurs ouvrages, dont La Danse du Serpent, et de nombreux articles consacrés à l’ayahuasca et aux savoirs issus des traditions primordiales. 

Jocelin Morisson est journaliste scientifique indépendant, passionné depuis deux décennies par les états modifiés de conscience et les frontières de la science. Il est l'auteur et le coauteur de onze ouvrages dont L'Ultime convergence, Se souvenir du futur et La Révolution psychédélique parus chez Guy Trédaniel.

 

Résumé du livre :

L’au-delà et l’ici-bas ne seraient séparés que par un mince voile qu’il est possible de lever. Une authentique communication, des échanges ou même des retrouvailles entre les vivants et les défunts seraient ainsi à notre portée. En faisant la synthèse de l’immense masse de données issues des expériences de mort imminente, de la médiumnité et de la transcommunication, et en revisitant les enseignements des chamanes de l’Amazonie à la Nouvelle-Guinée, les auteurs proposent d’aborder ce vaste sujet sous un angle pluridisciplinaire complètement nouveau. Si l’au-delà est un ailleurs hors du temps, la communication s’effectue par des signes, des messages ou des synchronicités, qui utilisent les formes aléatoires de la fumée, de la brume, ou de l’eau, mais aussi des bugs informatiques, pour se manifester dans l’instant présent. Peut-on y voir le support d’une future technologie qui empruntera aussi bien à l’informatique et aux réseaux qu’au monde des rêves, cet espace de rencontre et de dialogue depuis la nuit des temps ? Notre futur collectif serait ainsi attiré vers un point de convergence, qui marque la réunion des consciences des défunts et des vivants : le point Oméga.

Après "Se souvenir du futur" que je vous avais présenté il y a quelque temps, les auteurs nous invitent maintenant à "Se souvenir de l’au-delà". Je peux déjà vous dire que c’est un livre étonnant, décoiffant dans lequel différents phénomènes autour de la mort y sont abordés, mais également lié au phénomène ovni…

Dès le premier chapitre, en compagnie de Romuald Leterrier, nous commençons à explorer les enseignements des peuples racines ; cette relation si naturelle qu’ils entretiennent avec l’invisible et le visible qui, pour eux, sont deux mondes qui s’enchevêtrent et avec lequel, par l’intermédiaire des plantes de vision, il est possible d’échanger avec les défunts ou de les rencontrer par le biais des rêves. 

Nous retrouvons également le phénomène des synchronicités qui est aussi un des moyens qu’utilisent certaines entités, comme les défunts pour se manifester, pour nous aider, mais pas seulement qu’eux, puisque nous découvrons, dans cette espace hors du temps, qu’une part de nous-même, notre "Soi" s’y trouve déjà et nous guide pour notre propre évolution future

J’ai beaucoup aimé naviguer entre les réflexions des auteurs qui à leur façon partagent leurs connaissances, leurs hypothèses et expériences, comme celles que nous confient Romuald Leterrier qui sont des plus audacieuses et stupéfiantes !! Ainsi que Jocelin Morisson, qui nous apporte un éclairage sur l’enseignement de nos connaissances contemporaines en revenant également sur les nombreuses études anciennes et les divers techniques de communication qui, depuis la nuit des temps, ne cessent d’évoluer pour devenir de véritable pont entre ces deux niveaux de réalité. 

Tout comme le fait cet ouvrage ! Car il nous offre de nouvelles pistes en invitant chacun de nous à franchir le voile de nos limitations. À être plus à l’écoute, plus perceptif sur ce qui se passe en nous et autour de nous, en nous rappelant que les contacts avec l’au-delà préfigurent l’évolution humaine, cette ascension qui nous mènera collectivement vers ce monde unitaire, cette convergence des consciences qui est l’objectif final de toute l’évolution humaine. Ce passeport pour l’Oméga.

 

Petite réflexion personnelle :

En refermant ce livre édifiant, j’ai repensé à ce qu’avait dit Gitta Mallasz lors d’une interview et qui m’avait marquée, car il résume tout ces témoignages que j’ai pu lire et qui parlent de cette part de nous-même existant déjà dans cet ailleurs et que Gitta Mallasz appelait "Ange" :

« Celui que j’ai nommé “Ange” a peu de ressemblance avec l’Ange des Traditions.

L’Ange pour moi est ma moitié vivifiante, et moi je suis sa moitié vivifiée,

Il est ma préfiguration dans l’invisible, et moi je suis sa figuration dans le visible.

Il est mon pareil intemporel et moi je suis son pareil limité dans le temps.

Il est mon complément intuitif dans l’esprit et moi je suis son complément exécutif dans la matière.

Il est mon corps de lumière et moi je suis son corps de matière.

Un jour, lorsque je vivrai consciemment cette union, ce sera la Vie Une. »

 

Pour aller plus loin :

L'au-delà et l'ici-bas ne sont-ils séparés que par un voile qu'il est possible de lever ? Peut-on envisager une authentique communication, des échanges, des rencontres ou plutôt des retrouvailles entre les vivants et les défunts ? En faisant la synthèse de l'immense masse de données issues des Expériences de Mort Imminente, de la médiumnité ou de la transcommunication, et en revisitant les enseignements des chamanes de l'Amazonie à la Nouvelle-Guinée, les auteurs proposent d'éclairer ce vaste sujet sous un angle pluridisciplinaire entièrement nouveau et original, dans la lignée de Se Souvenir du Futur.

 

 

​​​​​​​

 

 

 

Partager cet article

24 mars 2018 6 24 /03 /mars /2018 16:08

Rencontres avec les grands guérisseurs de Mongolie.

Mama Éditions

 

Ce qu’il faut avant tout savoir :

Après des années d'étude passées aux côtés de yogis, de moines et de lamas dans différents pays d’Asie (Inde, Nepal, Asie du Sud-Est, Taïwan et Japon), Kevin Turner rencontre Michael Harner en 1997 et débute son parcours chamanique. Il a travaillé avec des chamanes de Mongolie, du Nepal, du Pérou et du Mexique, qui l'ont amené à élaborer une approche globale du chamanisme. Né aux États-Unis, Kevin Turner vit en Asie depuis plus de 25 ans. Il est aujourd'hui directeur pour l’Asie de la Foundation for Shamanic Studies (www.shamanism-asia.com) et il enseigne le core shamanism dans le monde entier. Il est également formateur confirmé au Monroe Institute.

Résumé du livre :

Chamanes célestes Rencontres avec les grands guérisseurs de Mongolie Initiations, actes magiques, secrets révélés - les chamanes de Mongolie se livrent à Kevin Turner. Une aventure vécue dont la portée spirituelle changera votre vision du monde. À la fois récit de voyage et mémoire spirituel nourri par l'expérience, le livre de Kevin Turner nous emmène à la rencontre d'authentiques chamanes dans les steppes et les villes de la Mongolie actuelle. En chemin, l'auteur, lui-même praticien chamanique, est témoin de diagnostics médicaux spontanés, de cérémonies, de guérisons qui, tous, témoignent d'une riche culture où divination, recouvrement d'âme et dépossession spirituelle font partie de la vie quotidienne. Car le chamanisme est bien vivant en Mongolie. Après des siècles de répression et de persécutions par les pouvoirs bouddhiste puis communiste, il connaît aujourd'hui un immense regain de popularité, et l'on y recourt afin d'accéder aux “réalités non ordinaires” et au monde des esprits. En outre, Turner nous permet d'entrevoir ici un chamanisme universel et des principes communs aux traditions chamaniques du monde entier.

Kevin Turner nous raconte son incroyable aventure en Mongolie où il est parti à la rencontre d’authentiques chamanes. Sur le terrain, il a entrepris des recherches avec l’intime conviction que les mondes chamaniques sont aussi réels pour ces interlocuteurs que pour lui même qui est également praticien chamanique.

Avant de pouvoir percer leur secret, Kevin Turner a été mis à l’épreuve à plusieurs reprises par des chamanes, car, s’il n’avait pas été reconnu lui-même chamane, il n’aurait pas eu accès à toutes ces incroyables, inestimables informations qui ont échappé aux ethnographes et que Kevin Turner nous révèle dans ce livre. Tout ce que je peux vous en dire, c'est qu’elles sont étonnantes, déroutantes

C’est un récit fascinant et instructif dans lequel Kevin Turner nous permet d’entrevoir la dimension planétaire du chamanisme tout en nous offrant un panorama extrêmement précis de l’histoire et des pratiques chamaniques actuelles et ancestrales de Mongolie.

Le chamanisme constitue la toute première expression spirituelle de l’humanité. Présent sous une forme ou une autre dans presque toutes les cultures à travers le monde, il pourrait être considéré comme la plus universelle des spiritualités humaines.

C’est un voyage passionnant qui nous emmène à la source, à la rencontre de ces chamanes célestes dont on découvre leurs visions, leurs actes de guérison miraculeux et bien d’autres expériences et révélations tout aussi extraordinaires qu’authentiques.

 

Pour aller plus loin :

Pour vous donner un petit aperçu de ces techniques de guérisons, voici le premier paragraphe de l'article de Réjane Ereau, extrait de ce livre, que vous pouvez lire sur le site de l'INREES  : "Aux sources du chamanisme mongol"

« Kevin Turner s’avança vers Ariyunaa. « Je souffre du dos », lui dit-il. La chamane frémit et voûta les épaules. D’une voix gutturale, un esprit s’exprima à travers elle. « Tu pratiques déjà le chamanisme, et un grand pouvoir t’est venu de l’Himalaya », traduisit l’interprète.

Comment le savait-elle ? Il n’en avait rien dit  ! L’homme sentit la cravache d’Ariyunaa lui caresser le dos puis, dans un hurlement, un coup violent claquer à l’emplacement précis de sa cicatrice, dissimulée sous sa chemise. « Une sorte de boule dure, invisible mais tout à fait sensible, a semblé se briser et s’ouvrir sous ma peau, relâchant toute ma douleur, qui s’est aussitôt dissipée », rapporte-t-il. Son voyage au cœur du chamanisme mongol venait de commencer.» [...]

 

Partager cet article

10 décembre 2017 7 10 /12 /décembre /2017 15:38

Robert Laffont

 

Ce qu’il faut avant tout savoir :

Après une formation de comédienne au Cours Simon, Claire Barré joue et écrit pour le café-théâtre et le théâtre. Un passage au Point-Virgule lui permet de se faire repérer par un producteur et de travailler pour “Les Minikeums”. Reçue au concours du Conservatoire européen d'écriture audiovisuelle, elle y suit une formation de scénariste. En sortant, elle écrit pour différentes séries télé (TF1, France 2, Arte). En plus des ateliers d'écriture scénaristique qu'elle anime au CEEA, à la Fémis et à l'université Paris X, elle a reçu, en 2014, le Prix Sopadin du meilleur scénariste, pour son scénario sur la femme d'Oscar Wilde qui a été mis en ondes pour France Culture. Elle est aussi l'auteure de quatre romans , Ceci est mon sexe (Hugo, 2014), Baudelaire, le diable et moi (2015), Phrères (2016), et Pourquoi je n'ai pas écrit de film sur Sitting-Bull (2017), tous publiés aux Éditions Robert Laffont.

Résumé du livre :

Quand Sitting Bull apparaît mystérieusement dans sa cuisine, Claire, scénariste parisienne et mère de deux enfants, cherche à décrypter le sens de cette vision... Sa quête la conduit d'abord chez une chamane russe, puis auprès d'Ernie LaPointe, l'arrière-petit- fils du célèbre chef indien. Ce périple insolite en terre sioux permet à Claire Barré de nous raconter, non sans humour, sa découverte du chamanisme et nous offre une plongée dans les coulisses de la création littéraire et de ses imprévisibles sources d'inspiration.

Surprise par l’apparition d’un chef indien dans son champ de vision alors qu’elle est en train de déjeuner tranquillement en famille dans son appartement parisien, la romancière et scénariste Claire Barré décide d’en comprendre la raison.

Après en avoir informé la famille et identifié son chef indien comme étant Sitting Bull, Claire Barré prend rendez-vous avec une chamane russe installée sur Paris dans l’espoir qu’elle puisse l’aider à décrypter le sens de cette étrange vision persistante. Interloquée par ce qu’elle va lui révéler, Claire Barré s’embarque pour les États-Unis, dans le Dakota du Sud, à la rencontre d’Ernie La Pointe qui a créé la Sitting Bull Family Foundation pour défendre la mémoire de son aïeul et de son peuple. Sur place elle en apprendra davantage sur l’histoire de ce grand chef Lakota, mais également sur elle même…

Ce récit est bien plus qu’un simple témoignage, car Claire Barré se dévoile sans fard en nous invitant sur son cheminement chamanique dans ses “voyages” à la découverte des mondes subtils peuplés d’enseignements.

 

Pour aller plus loin :

Claire Barré vous présente son ouvrage "Pourquoi je n'ai pas écrit de film sur Sitting Bull" aux éditions R. Laffont. Rentrée littéraire automne 2017. Parution le 17/08/2017.

 

 

Partager cet article

27 novembre 2017 1 27 /11 /novembre /2017 17:10

Chamanéditionuméric

 

Ce qu'il faut avant tout savoir :

Romuald Leterrier est chercheur en ethnobotanique, spécialiste du chamanisme amazonien. Parallèlement aux recherches du physicien Philippe Guillemant sur la double causalité, il développe et expérimente grâce aux chamanes le concept de Conscience RétrocausaleConférencier et auteur, il a écrit plusieurs ouvrages dont "La Danse du Serpent" et "Les plantes psychotropes et la conscience" (Éditions Alphée, 2008)

Résumé du livre :

À travers ce nouveau livre, l'auteur nous expose ses nouvelles réflexions sur l'ayahuasca et la conception du réel inspirées par celle-ci. Dans une approche transdisciplinaire, Romuald Leterrier créer des passerelles entre la science occidentale et le savoir chamanique. En intégrant les connaissances scientifiques aux concepts de l'expérience visionnaire amazonienne, il montre l'émergence d'une nouvelle conception de la réalité surprenante. La grande originalité de l'ouvrage est d'être constitué et organisé selon le mode de pensée des chamanes ayahuasqueros d'Amazonie.

À travers cet ouvrage Romuald Leterrier nous invite au cœur même des plantes enseignantes, au cœur même d’une nouvelle conception du savoir. S’appuyant sur son expérience, il nous apporte une autre compréhension du réel par le biais de l’ayahuasca, non pas en restituant un simple témoignage, mais en nous dirigeant vers une approche et une connaissance totalement différentes sur l’univers des visions, car les états de conscience induits par les plantes sont des états où l’on expérimente quantités d’autres logiques et langages.

L’interconnexion de ces états permet de dégager une perception de la réalité plus cohérente, pleine de sens et d’informations pertinentes. Cela nous amène à comprendre qu’il y a une réelle interactivité avec l’intelligence végétale, avec une véritable conscience porteuse de connaissance capable de dialoguer avec l’être humain.

Vers la fin du livre, il y a également un échange passionnant avec le cinéaste Jan Kounen sur les corrélations existantes entre l’ayahuasca et l’art cinématographique ainsi qu’un hommage rendu au peintre visionnaire chamanique Pablo Amaringo.

C’est un livre totalement novateur et vertigineux dans lequel Romuald Leterrier explore une multitude de pistes reliant ainsi la science des chamanes à la science occidentale. Passionnant !!

 

Pour aller plus loin :

Réflexions et éléments d'analyse pour une intégration positive du phénomène d'abduction au regard du chamanisme visionnaire amazonien. L'expérience chamanique nous révèle une autre réalité invisible à nos sens, mais quelle est la nature de cette réalité, sa localisation, son essence ? En étudiant le chamanisme visionnaire amazonien, Romuald Leterrier tentera d'apporter les éléments nécessaires pour inscrire dans le réel cette dimension ignorée de notre réalité physique. Dans cette perspective serons abordés le monde des plantes de visions, l'importance des rêves et de la rétro-cognition et l'influence de celle-ci sur l'organisation et la structure de notre réalité dite matérielle.

 

 

Partager cet article

1 septembre 2016 4 01 /09 /septembre /2016 14:01

Editions Fayard

 

Ce qu'il faut avant tout savoir :

Comment je suis devenue chamane - Claire Marie

Psychologue, Claire Marie travaille à l’hôpital, dans un service de management de la douleur. Il y a cinq ans, elle a été initiée à la médecine traditionnelle aztèque, qui a transformé sa vie et sa pratique de thérapeute. Depuis, elle voyage dans le monde des Esprits, rentre dans les arbres, converse avec les orages et visite l’étoile Sirius. Pour aider ses patients à guérir, elle a essayé de comprendre comment exploiter cette énergie inconnue qu'elle capte plus ou moins malgré elle. Les scientifiques, qui autrefois ricanaient des transes, étudient désormais ce qui se passe dans le cerveau lorsqu’elles se produisent. Son site : Psychologie et Chamanisme / Sa page Facebook : Claire Marie

Résumé du livre :

« Psychologue, je travaille à l'hôpital, dans un service de management de la douleur. Il y a cinq ans, j'ai été initiée à la médecine traditionnelle aztèque, qui a transformé ma vie et ma pratique de thérapeute. Depuis, je voyage dans le monde des Esprits, rentre dans les arbres, converse avec les orages et visite l'étoile Sirius - rien que ça ! Vous me trouverez sans doute un peu "perchée", je le conçois volontiers. Mais parfois, en quelques séances chamaniques, se résolvent des problèmes que la psychothérapie, même après plusieurs années, ne parvient pas toujours à dénouer. Pour aider mes patients à guérir, j'ai essayé de comprendre comment exploiter cette énergie inconnue que je capte plus ou moins malgré moi. Les scientifiques, qui autrefois ricanaient des transes, étudient désormais ce qui se passe dans le cerveau lorsqu'elles se produisent. Je vous raconte les miennes, drôles ou émouvantes, et vous invite à suivre le fil, du Mexique au Népal, pour plonger vous aussi dans le monde des Esprits. »

Claire Marie vit en Angleterre où elle exerce depuis plusieurs années en tant que psychologue clinicienne. Au début de sa carrière, lors de consultation, Claire Marie avait le sentiment de pénétrer à l'intérieur de ses patients, de visualiser leurs souffrances, tout en ressentant une partie d'eux flottant autour de leurs corps qui semblait s'imprégner à elle sans qu'elle puisse s'en défaire.

Voulant approfondir ces connaissances, elle éprouve le besoin d'élargir ses capacités en explorant un mode d'intervention thérapeutique plus alternatif qui la conduira, par le plus pur des "hasards", à s'initier à la médecine traditionnelle mexicaine aztèque, le chamanisme.

Je n'étais pas totalement étrangère à l'idée que la diversité et la richesse des cultures ont un impact central dans la manifestation des maladies et qu'il existait peut-être d'autres outils pour penser mes patients que ceux que mon apprentissage de psychologue m'avait offerts. Ma formation en ethnopsychiatrie m'avait appris que les êtres humains sont fabriqués par des mondes culturels différents. L'expression de leur vie intérieure prend des formes qui varient suivant les cosmologies et la compréhension que la culture a du monde. Je savais aussi que, dans certaines cultures, les invisibles (les Esprits ou les Êtres) sont véritablement pris en compte.

Au fil des années ces divers concepts et pratiques traditionnelles ont totalement transformé sa vision du monde. À travers son témoignage, c'est tout son parcours initiatique, son évolution que Claire Marie nous transmet en nous invitant à la suivre dans ces deux mondes qu'elle côtoie, soit en tant que psychologue occidentale, formatée par un système et, dans une temporalité parallèle, en tant que chamane mettant en scène le corporel, le mythique et l'énergétique afin que son patient recouvre son âme.

À travers ces séances où une autre forme de conscience subsiste, on ressent également la solitude de Claire qui se donne corps et âme à son patient.

Je crois qu'en élargissant les traitements chamaniques à la strate mentale et psychologique j'ai, sans véritablement chercher à le faire, créé une forme de sacré qu'il m'arrive de ressentir comme un gouffre. Comme si mes deux identités, psychologue et chamane, m'avaient permis de canaliser une intensité qu'il est difficile et peut-être impossible d'appréhender seule. Ainsi, à la fin d'un traitement, en parallèle du sentiment de satisfaction, il peut m'arriver d'être prise d'une peur et d'une solitude intenses. […] Je sais que je ne suis pas véritablement seule et que les Esprits me protègent, mais je n'ai personne avec qui partager le sentiment d'avoir touché à l'interdit et créé un vecteur de sacré dont l'énergie me dépasse.

En quelques séances, Claire Marie résout des problèmes que la psychothérapie mettrait des années à dénouer. C'est un témoignage très riche qui nous fait découvrir ces autres cultures, cette autre approche de soin qui nous démontre qu'il est possible d'adapter certaines techniques traditionnelles à une clinique occidentale actuelle pour le bien-être des patients.

 

Pour aller plus loin :

Émission Le magasine de la santé du 2 février 2016 sur France 5

Claire Marie, psychologue clinicienne et chamane, auteur de l'ouvrage "Comment je suis devenue chamane - Initiation d'une psychologue".

Partager cet article

@ Pour m'écrire

EnveloppeMail.png

Recherche