Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Un Autre Regard...
  • Un Autre Regard...
  • : Je vous souhaite la bienvenue sur mon blog dans lequel je parle de tout ce qui me passionne, m'interpelle comme ces lectures, documentaires qui m'amènent à porter un regard différent sur notre monde. Bonne visite à tous ! Florinette
  • Contact
30 janvier 2021 6 30 /01 /janvier /2021 17:59

BoD

 

Ce qu'il faut avant tout savoir :

Thi Bich Doan est chercheuse indépendante. Titulaire d’un doctorat de philosophie, d’un master en sciences cognitives et d’une licence de psychologie, Thi Bich Doan devient praticienne en soins holistiques et coach de vie. Elle anime des formations sur la perception et la conscience corporelle (arts martiaux, méditation...). Elle est déjà l'auteure du best-seller "Un an entre les mains de l’univers" et de "La cohérence coeur corps esprit".

 

François Martin a effectué ses études à l'Ecole Normale Supérieure de la rue d’Ulm à Paris. Il est entré au CNRS en 1971 et a obtenu un doctorat d’Etat ès Sciences Physiques sur la théorie quantique du champ électromagnétique. En 1975 il est distingué par la Médaille de Bronze du CNRS, avec Guy Bonneau. Il a effectué ensuite sa carrière dans différents laboratoires de Physique Théorique à Stanford (USA), Genève, Annecy... puis il a rejoint le Laboratoire de Physique Théorique et Hautes Energies associé à l’Université Paris 6, à Jussieu. Il y a poursuivi des travaux sur l’existence de Matière Noire dans l’Univers. François Martin a fait l’objet du film documentaire "Synchronicity".

Résumé du Livre :

La synchronicité est une évidence et un mystère. Également appelée coïncidence signifiante, son interprétation va du simple hasard à la providence miraculeuse. Quelle est son intérêt et son utilité dans la vie quotidienne ? Quel est son sens profond et sa portée universelle ? Autour de ces questions les deux auteurs dialoguent, étudiant la manière dont les synchronicités ont impacté et transformé leur existence. Entre théorie scientifique et conscience intuitive, ils comparent différents modes d'appréhension du réel. En ouvrant l'entendement à des dimensions méconnues de la perception, leur démarche permet d'approfondir la connaissance de soi et du monde. À l'heure où les déséquilibres intérieurs, environnementaux et sociétaux génèrent souffrance et confusion, les synchronicités révèlent la présence d'une voie de sagesse où esprit et matière s'unissent pour nous aider à traverser les épreuves. En nous guidant au-delà des contingences collectives et des limitations individuelles, elles créent un chemin initiatique vers le divin.

Afin de bien comprendre ce que peut être une coïncidence signifiante, autrement dit une synchronicité, le livre commence par une histoire vraie et étonnante qui, pour la personne qui l’a vécu, peut avoir un impact d’une grande importance dans sa vie, dans sa façon de voir le monde ou elle n’en sera que troublée ne sachant quoi penser.

Ayant vécu toutes sortes de synchronicité, Thi Bich Doan et François Martin ont voulu partager dans ce livre leurs réflexions, leurs expériences et ce que ces synchronicités leur ont apporté dans leur vie, jusqu’à transformer cette dernière.

« Notre objectif est de décrire en quoi la synchronicité nous a accompagnés dans notre compréhension de nous-mêmes et des autres, et comment sa manifestation dans notre quotidien a enrichi les ramifications parfois complexes de notre cheminement scientifique et spirituel. »

Chacun à leur tour décrit comment les synchronicités sont intervenues dans leur parcours jusqu’à les faire se rencontrer, partageant ainsi leur savoir, leurs expériences et leurs points communs à travers des anecdotes ordinaires, mais reliées à d’étonnantes synchronicités qu’ils ont pu interpréter et utiliser.

Au fur et à mesure de la lecture, nous assistons à cette période de transition, de cette rationalité au lâcher-prise, que vivent les auteurs quand les synchronicités interviennent de plus en plus, bousculant ainsi leur manière de penser et leur évolution professionnelle.

« Il n’est pas rare que l’ouverture des frontières de notre conscience se manifeste par des synchronicités, celles-ci se révélant alors être des indices tangibles de notre ouverture. Les synchronicités font ainsi office de ponts entre la conscience immatérielle et la réalité matérielle, entre l’infiniment grand et l’infiniment petit, entre l’invisible et le visible, entre l’univers et l’individuel. »

Cet échange est d’une richesse incroyable, car, tout en évoquant ces évènements qui sont venus bouleverser leur vie, ils nous livrent également leur manière d’appréhender et de comprendre le phénomène de la synchronicité en commentant quelques extraits de la correspondance de ces deux grands penseurs : le psychanalyste Carl Gustav Jung et le physicien Wolfgang Pauli, dont la collaboration donna naissance au concept de synchronicité initié par Jung. 

Et pour ceux qui veulent aller plus loin dans les explications scientifiques et méthodologiques, les auteurs ont volontairement laissé un chapitre plus technique revisitant des concepts clés de la physique quantique liés à leur questionnement sur la synchronicité, dont les observations scientifiques de François Martin entrent en résonance avec l’expérience de conscience vécue par Thi Bich Doan.

« Nos actes (nos choix) déclencheraient des phénomènes synchronistiques dont nous n’avons pas le contrôle. Autrement dit, comme une conséquence de nos actes, un événement synchronistique provient probablement d’une source qui n’est pas dans l’espace-temps. »

Et c’est bien ce que nous comprenons en lisant cet ouvrage dans lequel les auteurs nous expliquent à l’aide d’exemples simples ce florilège de ces différentes synchronicités, des plus ténues aux plus remarquables, qui peuvent surgir dans notre vie et comment nous pouvons les accueillir afin de les laisser nous aider, nous guider pour notre plus grand bénéfice. À l’heure actuelle, voilà un livre qui tombe à point nommé ! 

 

« Je me laisse guider par la synchronicité, et ne laisse pas les attentes entraver mon chemin. » Dalaï-Lama

 

Pour aller plus loin :

Avant de travailler ensemble, les auteurs ayant tous deux rapproché l’art et la science dans leurs travaux de recherches respectifs, nous présentent, en fin d’ouvrage, leurs écrits ouvrant l’imagination aux mystères de l’univers, de l’esprit et de la matière. 

  • Pour François Martin, c’est au travers d’une étonnante pièce de théâtre intitulée "L’AstroMinotaure", dont les premières représentations ont été mises en scène au théâtre de Genève et qui a donné suite, des années plus tard, à une synchronicité des plus incroyable qu’il raconte dans cet ouvrage.

 

  • Pour Thi Bich Doan, ce sont deux merveilleux contes qu’elle a rédigés afin de parler du phénomène de la mort à de jeunes enfants et dont l’atmosphère et les thèmes présentent des affinités avec L’AstroMinotaure, ainsi qu’une série de courts et magnifiques poèmes empreints de spiritualité.

 

« Ce que l’on croit savoir

Fond comme un glaçon

Posé sur une braise

Un jour de révélation »

 

Pour aller encore plus loin :

Dans ce documentaire sensible, qui invite à réfléchir, Jan Diederen fait le portrait du physicien quantique François Martin ainsi que sa relation à la synchronicité. Il montre la transformation de François Martin, physicien rationnel "irréductible", qui rencontre son humanité "spirituelle" (de l’esprit), à travers la synchronicité vécue comme un don enrichissant.

La découverte progressive par François Martin de l’interdépendance sous-jacente des phénomènes est entrecoupée par des exemples passionnants de synchronicité, en France, en Angleterre et en Finlande, créant ainsi un film qui invite les spectateurs à s’ouvrir eux-mêmes à l’inattendu, au "plaisir" de la synchronicité.

 

Pour commander ce DVD, rendez-vous sur le site : www.synchronicitydoc.com

 

 

 

 

Partager cet article

15 novembre 2020 7 15 /11 /novembre /2020 18:36

Guy Trédaniel

 

Ce qu'il faut avant tout savoir :

Romuald Leterrier est chercheur indépendant en ethnobotanique, spécialiste du chamanisme amazonien et des plantes de vision qu’il a longtemps étudiées aux côtés de chamanes Shipibo-Conibo. Il a découvert le principe d'une mémoire du futur auprès d'un chamane Shipibo et explore depuis plusieurs année le concept de la rétrocausalité sous ses différentes facettes. Il est l’auteur de plusieurs ouvrages, dont La Danse du Serpent, et de nombreux articles consacrés à l’ayahuasca et aux savoirs issus des traditions primordiales. 

Jocelin Morisson est journaliste scientifique indépendant, passionné depuis deux décennies par les états modifiés de conscience et les frontières de la science. Il est l'auteur et le coauteur de onze ouvrages dont L'Ultime convergence, Se souvenir du futur et La Révolution psychédélique parus chez Guy Trédaniel.

 

Résumé du livre :

L’au-delà et l’ici-bas ne seraient séparés que par un mince voile qu’il est possible de lever. Une authentique communication, des échanges ou même des retrouvailles entre les vivants et les défunts seraient ainsi à notre portée. En faisant la synthèse de l’immense masse de données issues des expériences de mort imminente, de la médiumnité et de la transcommunication, et en revisitant les enseignements des chamanes de l’Amazonie à la Nouvelle-Guinée, les auteurs proposent d’aborder ce vaste sujet sous un angle pluridisciplinaire complètement nouveau. Si l’au-delà est un ailleurs hors du temps, la communication s’effectue par des signes, des messages ou des synchronicités, qui utilisent les formes aléatoires de la fumée, de la brume, ou de l’eau, mais aussi des bugs informatiques, pour se manifester dans l’instant présent. Peut-on y voir le support d’une future technologie qui empruntera aussi bien à l’informatique et aux réseaux qu’au monde des rêves, cet espace de rencontre et de dialogue depuis la nuit des temps ? Notre futur collectif serait ainsi attiré vers un point de convergence, qui marque la réunion des consciences des défunts et des vivants : le point Oméga.

Après "Se souvenir du futur" que je vous avais présenté il y a quelque temps, les auteurs nous invitent maintenant à "Se souvenir de l’au-delà". Je peux déjà vous dire que c’est un livre étonnant, décoiffant dans lequel différents phénomènes autour de la mort y sont abordés, mais également lié au phénomène ovni…

Dès le premier chapitre, en compagnie de Romuald Leterrier, nous commençons à explorer les enseignements des peuples racines ; cette relation si naturelle qu’ils entretiennent avec l’invisible et le visible qui, pour eux, sont deux mondes qui s’enchevêtrent et avec lequel, par l’intermédiaire des plantes de vision, il est possible d’échanger avec les défunts ou de les rencontrer par le biais des rêves. 

Nous retrouvons également le phénomène des synchronicités qui est aussi un des moyens qu’utilisent certaines entités, comme les défunts pour se manifester, pour nous aider, mais pas seulement qu’eux, puisque nous découvrons, dans cette espace hors du temps, qu’une part de nous-même, notre "Soi" s’y trouve déjà et nous guide pour notre propre évolution future

J’ai beaucoup aimé naviguer entre les réflexions des auteurs qui à leur façon partagent leurs connaissances, leurs hypothèses et expériences, comme celles que nous confient Romuald Leterrier qui sont des plus audacieuses et stupéfiantes !! Ainsi que Jocelin Morisson, qui nous apporte un éclairage sur l’enseignement de nos connaissances contemporaines en revenant également sur les nombreuses études anciennes et les divers techniques de communication qui, depuis la nuit des temps, ne cessent d’évoluer pour devenir de véritable pont entre ces deux niveaux de réalité. 

Tout comme le fait cet ouvrage ! Car il nous offre de nouvelles pistes en invitant chacun de nous à franchir le voile de nos limitations. À être plus à l’écoute, plus perceptif sur ce qui se passe en nous et autour de nous, en nous rappelant que les contacts avec l’au-delà préfigurent l’évolution humaine, cette ascension qui nous mènera collectivement vers ce monde unitaire, cette convergence des consciences qui est l’objectif final de toute l’évolution humaine. Ce passeport pour l’Oméga.

 

Petite réflexion personnelle :

En refermant ce livre édifiant, j’ai repensé à ce qu’avait dit Gitta Mallasz lors d’une interview et qui m’avait marquée, car il résume tout ces témoignages que j’ai pu lire et qui parlent de cette part de nous-même existant déjà dans cet ailleurs et que Gitta Mallasz appelait "Ange" :

« Celui que j’ai nommé “Ange” a peu de ressemblance avec l’Ange des Traditions.

L’Ange pour moi est ma moitié vivifiante, et moi je suis sa moitié vivifiée,

Il est ma préfiguration dans l’invisible, et moi je suis sa figuration dans le visible.

Il est mon pareil intemporel et moi je suis son pareil limité dans le temps.

Il est mon complément intuitif dans l’esprit et moi je suis son complément exécutif dans la matière.

Il est mon corps de lumière et moi je suis son corps de matière.

Un jour, lorsque je vivrai consciemment cette union, ce sera la Vie Une. »

 

Pour aller plus loin :

L'au-delà et l'ici-bas ne sont-ils séparés que par un voile qu'il est possible de lever ? Peut-on envisager une authentique communication, des échanges, des rencontres ou plutôt des retrouvailles entre les vivants et les défunts ? En faisant la synthèse de l'immense masse de données issues des Expériences de Mort Imminente, de la médiumnité ou de la transcommunication, et en revisitant les enseignements des chamanes de l'Amazonie à la Nouvelle-Guinée, les auteurs proposent d'éclairer ce vaste sujet sous un angle pluridisciplinaire entièrement nouveau et original, dans la lignée de Se Souvenir du Futur.

 

 

​​​​​​​

 

 

 

Partager cet article

6 juillet 2020 1 06 /07 /juillet /2020 15:37

Hachette

Ce qu'il faut avant tout savoir :

Titulaire d'un Master de philosophie, de diplômes de thérapie psycho-corporelle et d'homéopathie (Grande-Bretagne), Miriam Gablier s'intéresse particulièrement au potentiel humain et à l'intelligence du vivant. Ses enquêtes sur les thérapies, la psychologie, la philosophie, la spiritualité et les sciences du vivant, lui permettent notamment de traquer les données se rapportant à la notion de conscience et à la relation corps-esprit. Miriam Gablier est également auteure de La réincarnation (La Martinière, 2014), et co-auteure de Le bonheur est dans le corps (Dervy, 2015), La Psychologie biodynamique (Le Courrier du livre, 2013).

Résumé du livre :

La notion de « conscience » ne cesse d’apparaître sur le devant de la scène. Pas une semaine ne passe sans qu’une publication scientifique, un sujet médiatique ou une conférence ne traitent de cette notion devenue cruciale. On parle aujourd’hui d’un véritable « boom de la conscience ». Alors, qu’est au juste la « conscience » et quelles en sont les diverses facettes ?

Cet ouvrage offre un inventaire de ce que l’on sait actuellement à ce propos. Plus encore, il s’aventure sur le terrain des états modifiés de la conscience et des phénomènes paranormaux – qui sont autant de manifestations du mystère de la conscience. Et si les perceptions extrasensorielles et les expériences exceptionnelles avaient des révélations essentielles à nous délivrer ?

Ce livre décrypte les faits, les questions et les enjeux générés par trois siècles de recherches (philosophie, psychologie, sciences et recherches paranormales). Enrichi d’anecdotes truculentes, de cas déconcertants, d’illustrations magnifiques, il permet à chacun de mieux s’orienter face au sujet de la conscience et d’en découvrir les dimensions époustouflantes.

Qu’est-ce que la conscience ? De quoi parle-t-on quand on parle de conscience ? C’est un sujet très délicat à aborder, car la conscience est avant tout une expérience intime, subjective que l’on ne peut plus ignorer.

« Autant dire que le challenge est de taille pour une science dont le geste fondateur fut, justement, d’évacuer toute subjectivité. »

En tentant de répondre à ces questions, Miriam Gablier s’est lancée dans cette aventure passionnante en nous offrant un inventaire incroyablement riche dans lequel elle nous présente toutes les facettes de la conscience.

Dans la première partie, c’est l’émergence de la conscience sur le plan historique qui nous est proposé, une remontée dans le temps pour bien comprendre comment ce sujet a été étudié dans les divers domaines tels que la philosophie, la psychologie, la science, la spiritualité…

Dans la deuxième partie de l’ouvrage, c’est une plongée plus approfondie dans le domaine des états élargis et des manifestations paranormales de la conscience qui nous est présenté.

C’est un véritable tour de force de s’attaquer au sujet si mystérieux de la conscience et Miriam Gablier a su relever le défi en nous offrant cet ouvrage instructif qui synthétise de façon claire et pédagogique certains aspects et différents degrés de la conscience.

Alors n'hésitez pas, si vous souhaitez approfondir ce sujet, je vous conseille vivement ce bel et fascinant ouvrage enrichi d’anecdotes et si joliment illustré !

 

Pour aller plus loin :

Voyance, télépathie, prémonitions... La conscience n'a de cesse de nous étonner. Miriam Gablier nous propose d'explorer ce qu'est la conscience, de manière aussi simple que précise, dans son ouvrage intitulé "Les Mystères de la conscience" (Hachette Pratique).

 

 

Pour aller encore plus loin :

La conscience : elle peut être collective, multiple, mystérieuse. L’objectif de ce nouvel épisode de Destins Croisés n’est pas de vous donner une définition de cette dernière, mais de vous présenter plusieurs points de vue pour nourrir votre réflexion autour de ce phénomène élusif et "fripon", au croisement de la spiritualité et des neurosciences.

Avec Nathalie Lancelin-Huin, psychologue, spécialisée en périnatalité. Denis Magnénaz, radiesthésiste, magnétiseur et géobiologue et Miriam Gablier, journaliste à l’INREES et auteure du livre « Les mystères de la conscience ».

 

Les Mystères de la Conscience - Destins Croisés S4E6 

  • Réalisateur : David Frecinaux
  • Animateur : Yves Carra
  • Producteur : Sébastien Lilli

 

Partager cet article

19 avril 2020 7 19 /04 /avril /2020 11:36

Cet article vient en complément de ma rubrique littéraire que vous pouvez retrouver dans le magazine Génération Cités d'Or #04  !

Flammarion

 

Ce qu'il faut avant tout savoir :

Stéphane Allix est journaliste d’investigation et auteur des best-sellers Le Test et Lorsque j’étais quelqu’un d’autre. Il a fondé l’INREES, l’Institut de recherche sur les expériences extraordinaires et le magazine Inexploré. Il est en outre le créateur et l'animateur de la série Enquêtes extraordinaires sur M6.

 

Résumé du livre :

« Des décennies de voyage, de confrontation et d'exploration du monde, puis des mystères de notre conscience, m'ont transformé en profondeur et m'ont convaincu de manière très rationnelle que la réalité est vertigineuse et encore pour une large part insoupçonnée, et que la mort est sans doute une sorte d'illusion. Il a fallu pour cela que je commence mon parcours dans l'ombre, que je plonge dans la violence des hommes pour finalement apercevoir la lumière, et goûter à l'apaisement intérieur. Il existe d'innombrables mondes sur la Terre, et d'innombrables facettes à la réalité dont nous ne percevons qu'un fragment. Regardez. » Stéphane Allix

Dès les premières pages, nous suivons ce jeune homme de 19 ans plein d’insouciance parti clandestinement en plein cœur du conflit afghan pour apprendre à devenir reporter de guerre. Ce que Stéphane Allix va vivre là-bas auprès des résistants afghans va le transformer.

« Je suis entouré de visages qui ont vu l’horreur. Ils sont sans âge. Je croise des sourires, mais aussi des regards d’où toute joie semble avoir été aspirée. Je découvre le prix de la guerre. »

Malgré tout, il veut continuer à photographier, relater, partager, à être une passerelle entre les mondes, il veut vivre de sa passion. À travers toutes ces histoires, ces nombreux reportages qu’il rapporte, il réalise à quel point sa culture, son éducation l’ont façonné ; ses premiers voyages l’ont confronté à bien d’autres réalités. La violence, la mort le hantent, l’interpellent, il continuera à être reporter de guerre durant 14 ans.

Et puis un jour, son rêve atteint, Stéphane Allix ressent comme un vide, comme si quelque chose devait se réveiller en lui, quelque chose d’indicible ; une sorte d’appel intérieur à se reconnecter à une réalité invisible… Est-ce grâce à cet éveil, à cette dimension spirituelle qui émerge que Stéphane Allix sera d’instinct faire face à la mort de son frère Thomas ?

Cette mort si dévastatrice, si inattendue qui laisse une profonde blessure dans sa vie l’amène à repartir de zéro pour se consacrer uniquement à la nature de la réalité, en s’interrogeant sur cette conscience indépendante de la matière qui survit après la mort, comme l’évoquent de nombreux témoins lors de leurs EMI.

Ses capacités d’investigations lui permettent d’explorer les frontières de la science en rencontrant des médecins et chercheurs dans le monde, dont les révélations vont l’ébranler de plus en plus.

« Je suis frappé de découvrir combien la posture prétendument rationnelle de notre société consistant à dénigrer des domaines en les qualifiant de “surnaturels” est en réalité imprégnée d’irrationalité et de peurs. Nous sommes pétris de certitudes et préférons souvent refuser l’évidence plutôt que de nous remettre en question. Même quand la science nous y invite. »

Désireux de réunir la science et la spiritualité, Stéphane Allix fonde l’INREES, dont le seul objectif est « d’aider à faire avancer les connaissances sur ces sujets méconnus et souvent mal compris en s’appuyant sur les ressources scientifiques et médicales ».

Cette aventure faite d’enquêtes et d’expériences extraordinaires qui va l’entraîner au-delà de tout ce que ce journaliste cartésien aurait pu imaginer va le transformer, donner du sens à certaines épreuves de son existence qui l’ont rendu plus lucide, plus serein et je trouve que ça se voit dans ses yeux, dans le rayonnement de son visage qui a changé depuis le lancement de l’INREES, surtout ces dernières années où il a su libérer ses fantômes intérieurs.

« J’y ai appris combien regarder l’ombre dans les yeux, si l’on est déterminé et si l’on a le cœur pur, est le seul chemin guérisseur. Les épreuves qui nous attendent sont des chemins offerts pour nous libérer de nos démons. La lumière naît de l’ombre. »

C’est également ce que j’ai constaté. Les épreuves traversées m’ont fait comprendre qu’il y a autre chose de plus subtil, de plus spirituel, et si chacun d’entre nous pouvait éclairer ces parts d’ombres qui nous empêchent d’avancer, d’être qui nous sommes réellement - cette partie immortelle qui ne demande qu’à s’exprimer - alors ce monde qui est notre écho, notre reflet, changera.

 

Pour aller plus loin :

Certaines choses dans la vie sont inéluctables et les épreuves en font partie. Chaque être humain devra faire face au cours de son existence à des drames et des obstacles qui seront autant d’occasions pour lui de grandir ou de se faire anéantir. Comment les épreuves de la vie peuvent-elles devenir une véritable voie initiatique et d’ouverture de conscience pour qui arrive à les transcender ?

 

Lors de ces 10 minutes extraites de la conférence du 03 octobre, Stéphane Allix revient sur ses premiers questionnements sur la vie après la mort, son rapport aux drames, comment les gérer... Ou comment faire émerger la lumière de l'ombre...

 

Partager cet article

12 novembre 2019 2 12 /11 /novembre /2019 11:20

Guy Trédaniel

 

Ce qu’il faut avant tout savoir :

Romuald Leterrier mène depuis une dizaine d'années des recherches pluridisciplinaires sur le chamanisme en Amazonie. Ethnobotaniste et conseiller scientifique pour des films documentaires, il est aujourd'hui co-créateur d'un festival d'art visionnaire pour faciliter des échanges entre des artistes indigènes et des scientifiques. Il est l'auteur de plusieurs ouvrages dont La Danse du Serpent et L’enseignement de l’ayahuasca - De la jungle aux étoiles (Éditions Le Temps Présent).

 

Jocelin Morisson est journaliste scientifique, auteur et traducteur, passionné par les liens entre science et spiritualité. Il collabore à divers magazines et a signé plusieurs ouvrages dont trois dans la collection Enquêtes Extraordinaires aux éditions de La Martinière : Intuition et 6e sens ; La Voyance ; L’expérience de mort imminente. Il est également l’auteur d’un essai, L’Ultime Convergence, co-auteur avec Philippe Guillemant de La Physique de la Conscience, parus aux éditions Guy Trédaniel.

 

Résumé du livre :

Serait-il aujourd’hui possible d’accéder à des informations en provenance du futur sous forme de synchronicités, ces petits miracles du quotidien qui nous adressent des messages chargés de sens ? C’est ce qu’affirment les auteurs de ce livre qui réussissent un authentique tour de force en conjuguant des enseignements venus du fond des âges aux connaissances les plus pointues de la science contemporaine. Dans un temps déployé, notre futur existe déjà mais il n’est pas figé. Il peut changer au gré de nos intentions, à condition de se familiariser avec les mécanismes et les enjeux, et aussi de comprendre que notre libre arbitre est un outil de création. Déjà mise en œuvre dans des ateliers pratiques, la méthode révolutionnaire présentée ici repose sur la "rétrocausalité", une influence qui s’exerce à rebours du temps, aujourd’hui reconnue par la physique ! Agrémenté de nombreux exemples spectaculaires, de réflexions approfondies sur la nature de la conscience et servi par un style résolument accessible, ce livre ouvre des perspectives époustouflantes quant à notre condition individuelle et collective.

Rien qu’au premier coup d’œil, le titre de ce livre interpelle… Comment peut-on se souvenir du futur nous qui sommes tellement habitués à voir le temps comme une succession d’évènements linéaires en pensant que c’est notre passé et notre présent qui déterminent notre futur ? Mais si c’était l’inverse, si ça fonctionnait dans les deux sens ?

Qui n’a pas eu un jour la survenue d’une synchronicité nous indiquant quelle décision prendre quand on ne sait plus quoi faire ? Et ressentir, par la suite, une joie ou un apaisement après avoir suivi cette information en provenance de l’avenir. Pour ma part, j’en ai vécu beaucoup et continue à en expérimenter en les percevant mieux, grâce aux éclaircissements des auteurs qui nous ouvrent des pistes immenses et inspirantes sur notre devenir !

En s’appuyant sur les travaux sur la rétrocausalité du physicien Philippe Guillemant, l’influence du futur sur le présent, c’est cette théorie que nous invitent à suivre les auteurs ; le journaliste scientifique Jocelin Morisson en clarifiant au mieux ces notions de "synchronicités", d’"archétypes" et de "conscience" afin qu’elles nous soient facilement accessibles, et l’ethnobotaniste Romuald Letterier qui a expérimenté à travers sa pratique du chamanisme cette autre façon de naviguer dans l’espace-temps, créant ainsi des ponts entre le savoir chamanique et les sciences contemporaines.

À tour de rôle, Romuald Leterrier et Jocelin Morisson nous expliquent de quelle façon le futur peut se manifester à nous via les rêves, les intuitions et ces fameuses synchronicités, ces informations en provenance du futur… Car c’est bien de cela qu’il s’agit dans cet ouvrage ; « apprendre à se souvenir du futur comme on le fait du passé. »

À travers leurs réflexions, leurs connaissances, les auteurs nous invitent à repenser entièrement notre conception du temps, notre rapport avec le futur en apprenant à être plus à son écoute quand il surgit dans notre quotidien. Non seulement les auteurs nous éclairent sur le sens à donner à ces synchronicités, mais ils nous invitent également à les provoquer, à jouer avec, afin que nous puissions nous émanciper en nous dirigeant vers un avenir plus en lien avec nous-mêmes et qu’ensemble nous puissions créer, déployer d’autres futurs plus souhaitables pour nous tous et notre planète.

Une belle leçon d’espérance que nous offre ce remarquable et instructif ouvrage que je vous conseille de lire afin de mettre en pratique les synchronicités !

 

Pour aller plus loin :

Voici une compilation de quelques extraits de la conférence du 25 mai 2019 sur les Synchronicités avec Jocelin Morisson et Romuald Leterrier organisée par Vertical Project Media.

*(À la fin de la vidéo, Jocelin Morisson commence à expliquer la synchronicité qu’a vécue le chercheur Dean Radin, mais qui n’est pas complète et comme elle est étonnante, ça aurait été dommage de ne pas la connaître, vous pouvez donc la retrouver en bas de mon article)

 

Pour aller encore plus loin :

Si vous désirez faire vos propres expériences de création volontaire de synchronicités, Romuald Leterrier organise des ateliers pédagogiques et expérimentaux pour apprendre à les créer ainsi que des expériences pour entraîner notre conscience à la mémoire extra-temporelle. Pour plus d’infos, rendez-vous sur la page Facebook du livre : Se souvenir du FUTUR

 

***********************

Témoignage de la synchronicité vécue par Dean Radin (Extrait du livre "Une trace sur le miroir" de Janis Heaphy Durham)

« Au début des années 2000, Dean Radin a installé son bureau dans la banlieue de Los Angeles.

— Nous n’avions même pas encore de nom sur notre porte, mais je gambergeais déjà sur tout l’équipement et le mobilier que je voulais installer dans notre bureau et notre laboratoire d’analyse. J’imaginais tout ce dont nous aurions besoin et comment je disposerais les choses.

Après s’être installé dans ce nouveau bureau Dean Radin remarqua non loin de son immeuble, une société appelée Psi Quest Lab.

— J’ai pensé que c’était juste un bureau de placement, mais je me suis demandé pourquoi ils avaient besoin d’un labo. Ma curiosité a pris le dessus, un jour j’ai regardé à travers leurs fenêtres. Il n’y avait personne à l’intérieur.

Dean Radin est passé devant un certain nombre de fois, mais n’a jamais vu personne dans ces bureaux. Pendant ce temps, il continuait à sélectionner son futur équipement et à concevoir la disposition intérieure de son futur laboratoire.

— Une semaine est passée et un soir, en partant, j’ai à nouveau regardé à travers la fenêtre du Psi Quest Lab. Cette fois-ci, il y avait quelqu’un à l’intérieur. J’ai frappé à la porte avec l’intention de me présenter, un homme est venu m’ouvrir. Il a eu l’air stupéfait au point que je me suis demandé s’il n’était pas en train de faire un AVC ! Mais non, il n’a rien dit. Je ne savais pas comment réagir parce que, habituellement, quand quelqu’un vous ouvre sa porte, il vous dit quelque chose. Alors, pour remplir le silence, j’ai fini par dire :

— Salut, j’occupe le bureau voisin.
— Vous êtes Dean Radin !

Dean Radin n’avait pas la moindre idée de qui était son interlocuteur.

— En fait, il s’agissait d’une société privée montée par un ex-employé d’Apple qui avait été l’un des développeurs du premier Powerbook. Il avait démissionné et poursuivait le même genre de recherches que nous. Il m’a dit qu’il avait toujours rêvé de travailler sur le psi. Il m’a raconté qu’il avait été là, chaque jour, et qu’il avait utilisé le yoga du rêve tibétain pour essayer de me faire apparaître. Quand vous pratiquez le yoga du rêve tibétain, vous vous mettez dans une sorte d’état de transe. Il m’a dit qu’il espérait me faire venir et me proposer de rejoindre son conseil d’administration pour l’aider à lever des fonds. Vous pouvez imaginer sa stupéfaction. J’étais allé à sa rencontre. Il existait très peu de laboratoires psi dans le monde, et nous étions juste côte à côte ! Puis ce fut à mon tour d’être bouleversé. Il m’a invité à entrer et je me suis rendu compte que son laboratoire était en tous points identique à celui dont j’avais rêvé !

Ce type de synchronisme, lorsque les choses semblent être des coïncidences, a une vraie signification, explique Dean Radin.

— Ça fonctionne quand une ou plusieurs personnes éprouvent un vrai désir. Il avait manifesté quelque chose de son côté parce qu’il s’imaginait qu’il avait besoin de moi, au moment même où j’imaginais que j’avais besoin d’un certain type de laboratoire. Nos orbites se sont combinées de façon à ce que notre libre arbitre me pousse à frapper à sa porte et à le rencontrer. […] »

 

Partager cet article

@ Pour m'écrire

EnveloppeMail.png

Recherche