Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Un Autre Regard...
  • Un Autre Regard...
  • : Je vous souhaite la bienvenue sur mon blog dans lequel je parle de tout ce qui me passionne, m'interpelle comme ces lectures, documentaires qui m'amènent à porter un regard différent sur notre monde. Bonne visite à tous ! Florinette
  • Contact

Catégories

12 juin 2018 2 12 /06 /juin /2018 14:28

 

En 1963 à Derinkuyu, dans la région de Cappadoce, en Turquie, la simple rénovation d’une maison a donné lieu à une incroyable découverte. La démolition d’un mur a révélé un passage qui mène à une ville souterraine vieille de plusieurs milliers d’années. Cette cité, qui s’enfonce sur plus de 85 mètres, est dotée de 13 étages équipés de puits d’aération et d’environ quinze mille petits conduits qui oxygènent les pièces les plus profondes.

Étonnamment, cette immense construction pouvait loger plus de dix mille hommes, femmes et enfants. On y a même trouvé des lieux de cultes, des entrepôts, des pressoirs, des étables, etc.

« Même de nos jours, avec du matériel moderne, il s’agirait d’une entreprise titanesque. Pour l’époque c’était un projet extraordinaire, autant que les pyramides. À Derinkuyu, à cause de la tendreté de la pierre, il fallait faire très attention à construire des piliers suffisamment solides pour soutenir les étages au-dessus et éviter les effondrements. Curieusement, il n’y a eu aucune catastrophe de ce genre. Par conséquent, ce peuple devait être très intelligent et connaître son matériau. Cet ouvrage date quand même de la haute antiquité, c’est déroutant. Peut-être qu’il a été construit avec l’aide d’autres civilisations… » Dr John Brandenburg Ph.D.

Qui a creusé cette immense cité souterraine ? Pourquoi des gens voulaient-ils vivre enterrés dans ces étranges cavernes ?

D’après les archéologues, Derinkuy servait d’endroit temporaire en cas d’invasion. Elle aurait été construite au 8e siècle avant notre ère par les Phrygiens, un peuple vivant à l’âge de bronze. D’autres pensent qu’elle vient des Hittites, un peuple mentionné dans la Bible qui prospérait des centaines d’années plus tôt. Cette ville souterraine pourrait-elle dater d’une époque encore plus reculée ? Cela reste un mystère...

Source : ntdv.tv

 

Pour aller plus loin :

Située en Cappadoce, Derinkuyu, qui signifie "puit profond", est connue pour sa cité souterraine, la plus grande de Turquie.

Partager cet article

8 juin 2018 5 08 /06 /juin /2018 10:33

Éditions Le temps Présent

 

Ce qu'il faut avant tout savoir :

Cette biographie, qui dresse le portrait de l'un des grands saints de l'Ordre des Franciscains, a été rédigée en 1753 au moment de sa béatification et se base sur les Acta Sanctorum (Actes des saints) et les documents officiels du procès de béatification. Canonisé en 1767, Saint Joseph de Copertino est le patron des étudiants et des aviateurs.

 

Résumé du livre :

Saint Joseph de Copertino (1603-1663) est l’un des plus extraordinaires saints de l’Église. Venu au monde dans une étable, il était si pauvrement instruit qu’il réussit l’examen pour devenir prêtre uniquement parce que l’évêque l’interrogea sur la seule question qu’il avait préparée. Néanmoins, Joseph développa rapidement une profonde sagesse et fit preuve d’un grand savoir pour tout ce qui touchait au sacré. Véritable mystique, il se livrait à de sévères pénitences en portant une lourde chaîne autour de la taille ou en jeûnant sept fois quarante jours par an ! Mais il se rendit surtout célèbre pour ses vols extatiques – ou lévitations – dont pas moins de soixante-dix figurent dans les actes de béatification. Il lévitait presque quotidiennement lors de la messe, parfois pendant près de deux heures ! Sa grande gentillesse attirait les masses. Il réalisa un grand nombre de miracles et, à l’image de Saint François d’Assise, il parlait même avec les animaux…

La vie de saint Joseph de Copertino ou Cupertino est l’une des plus déroutantes et extraordinaires histoires de lévitation documentée et avérée. Né à Naples en 1603 dans une famille pauvre, Joseph, qui connut ces premières extases dès sa prime enfance, n’aspire qu’à une seule chose, rentrer chez les franciscains. Mais à cause de son extrême ignorance, son parcours de novice sera parsemé de difficultés.

Armé d’une grande foi et d’un extraordinaire concours de circonstances, Joseph se voit finalement ordonné prêtre en 1628. C’est à partir de ce moment-là que tout va commencer. Joseph est un hyperémotif et la plus petite chose en rapport avec Dieu suffit à lui faire perdre l’usage de ses sens. Que ce soit à l’intérieur où à l’extérieur, à la moindre émotion, Joseph de Copertino s’envole de manière impromptue et à diverses altitudes.

« En 1645, l’ambassadeur d’Espagne à la cour papale, l’amiral de Castille, passa par Assise pour voir le saint qu’il rencontra dans sa cellule. Après s’être entretenu avec lui, il retourna à l’église et dit à son épouse « J’ai vu et j’ai parlé avec un nouveau Saint François ». En entendant ces mots, son épouse exprima le souhait de rencontrer Joseph. […]

À peine venait-il de pénétrer dans l’église que, levant les yeux en direction d’une statue de l’Immaculée Conception posée sur l’autel, il s’envola et parcourut une distance d’une douzaine de pas en passant directement au-dessus des têtes des personnes présentes avant de s’arrêter au pied de la statue. […] Cet événement stupéfia l’amiral, son épouse et leur nombreuse suite. »

Sa renommée se répand donc rapidement et nombreux sont ceux qui assisteront à ses incroyables lévitations, jusqu’au très sceptique pape Urbain VIII qui sera stupéfait de voir frère Joseph, si ému devant sa présence, s’élever dans les airs et y rester un long moment. L’Inquisition s’en mêlera également jusqu’à chercher à l’enfermer…

Pendant plus de trente-cinq ans et devant d’innombrables témoins de tout horizon et de tout milieu, saint Joseph de Copertino vivra très fréquemment des extases et lévitations, y compris durant la messe.

Saint Joseph sera également à l’origine de fréquents miracles et autres dons, même après sa mort, comme l’attestent les actes du procès de béatification. Il s’éteindra paisiblement à l’âge de 60 ans dans la nuit du 18 septembre 1663.

Presque cent ans plus tard, le 24 février 1753, Joseph de Copertino sera béatifié par le pape Benoît XIV et canonisé le 16 juillet 1767 par le pape Clément XIII. Il deviendra également le saint patron des pilotes d’avion et des étudiants, en particulier des candidats aux examens à cause de ses difficultés dans le domaine des études qu’il a rencontré jusqu’à son ordination.

 

Corps de Saint Joseph de Copertino - Basilique d’Osimo.

« On peut très bien se tourner vers Joseph pour toutes nos demandes, qu’elles soient publiques ou privées, et dire que sa dévotion ne se limite pas aux habitants d’Osimo. Nombreux sont les pèlerins qui se rendent sur place dans le but de vénérer le saint et pour regarder avec une admiration mêlée de révérence le corps sacré auquel Dieu, par son amour, donna autrefois le pouvoir de voler. »

 

Pour aller plus loin :

Un saint homme qui faisait des prodiges et qui a volé devant d'innombrables témoin, dont le pape de l'époque Urbain VIII.

 

Pour aller encore plus loin :

Faut-il être un grand mystique pour expérimenter la lévitation ? On répertorie différents types de lévitations: lévitations de grands mystiques: Saint François d'Assises, Saint Joseph de Cupertino, devenu le Saint patron des aviateurs... Sainte Thérèse d'Avila, la première à contrôler le phénomène et a fixer les étapes de la lévitation...

RTL Les Aventuriers de l'impossible / La lévitation.

 

Partager cet article

2 juin 2018 6 02 /06 /juin /2018 17:13
Moulages ectoplasmiques

Du 8 novembre au 31 décembre 1920 Gustave Geley organise à Paris 14 séances expérimentales autour de l’écrivain et poète polonais Franek Kluski (1874 – 1944) qui est aussi un médium aux dons absolument exceptionnels.

Il manifeste la capacité de produire des matérialisations de “matière ectoplasmique” lumineuses dans la pénombre, très nettes pour tous les spectateurs, des apparitions à forme humaine avec une physionomie, des mouvements et une sorte de densité qui leur donne épaisseur et relief.

Exemples d'ectoplasmes

On ne peut expliquer comment il peut susciter ces apparitions, mais l’idée que Franek Kluski triche est exclue : il est étroitement maintenu immobile sur sa chaise, et d’ailleurs l’état de transe qui le saisit au début de l’expérience en fait un être prostré, et comme inerte.

Franek Kluski

Le directeur de l’Institut Métapsychique International veut essayer de garder de ces apparitions une preuve objective et durable de leur réalité, au même titre que la photographie, et pour cela, il a l’idée de réaliser des “moulages de membres humains matérialisés” dans des “conditions de contrôle indiscutable”.

Pour y parvenir, on place près du médium un baquet contenant de "la paraffine fondue" . «‘ L’entité’ qui se matérialise pendant cette séance conduite sous faible intensité lumineuse ( 0 à 50 bougies ) » …« est priée de plonger une partie de son corps dans la paraffine » avant de se dématérialiser. C’est le plus souvent une main, quelquefois un pied ; une fois ce sera le bas d’un visage. L’opération produit de délicats gants de paraffine (moins d’un millimètre d’épaisseur), dans lesquels Geley et ses assistants coulent du plâtre.

Aujourd’hui, bien sûr, il est tentant de voir les moulages de l’IMI comme de simples produits d’un habile manipulateur qui aurait mystifié les chercheurs. Et pourtant, ils constituent encore à présent une énigme non résolue. Étant données les conditions expérimentales de leur obtention, personne n’a pu fournir une explication satisfaisante de leur éventuelle falsification.

 

  • Pour en savoir plus, lire la suite sur le site de l'IMI (Institut Métapsychique International)

 

Pour aller plus loin :

Reportage France 2 - Des traces de l'au delà ? - Avec la participation de Renaud Evrard Maitre de conférences en psychologie et Mario Varvoglis, président de l'Institut Métapsychique Internationale de Paris.

F2 Sujet DES TRACES DE L'AU DELA from Via Media Production on Vimeo.

Réalisation : David GALLEY

 

Pour aller encore plus loin :

C’est le docteur Charles Richet, Prix Nobel de médecine et de physiologie qui, en 1919, a fondé l'Institut métapsychique international (l'IMI). Dès 1920, des  expériences extraordinaires y furent réalisées et des moulages de mains de fantômes obtenus alors sont toujours exposés et visibles dans les locaux de l'IMI !

Pour écouter l'émission, cliquez sur l'image

"Invité de l'émission, le Dr Mario Vargoglis, spécialiste de psychologie expérimentale, formé au Maimonides Hospital Dream Laboratory (New York), a contribué aux premières investigations de la télépathie en états modifiés de conscience (le Ganzfeld). Il va nous expliquer ce que sont précisément ces moulages et les ectoplasmes qu'ils représentent. Nous aurons ainsi le possibilité de nous faire notre avis sur ces fantômes, héros de l'émission du jour."

 

Partager cet article

29 mai 2018 2 29 /05 /mai /2018 14:29

Des ronds dans l'O éditions

 

Ce qu’il faut avant tout savoir

Auteur/illustratrice d'albums jeunesse et de carnets de voyage, publiés par différents éditeurs, Christine Flament a ouvert un atelier en Auvergne où elle donne des cours de peinture toute l'année et anime des stages aquarelle. Une fois par mois, elle organise des cours aquarelle/carnet de voyage à Paris, Clermont-Ferrand et Vichy.

 

Résumé du livre

Les fraises ne sont plus ce qu'elles étaient. Grâce à de savantes manipulations génétiques, on peut les transporter sans les réduire en bouillie, et nous mangeons désormais des fraises sans saveur et sans odeur, sinon celle du pétrole. Ne croyons pas que celles qui sont produites à côté de chez nous valent mieux : bien souvent, pesticides, fongicides, insecticides les ont copieusement arrosées. La vache donne du lait, le blé de la farine. Mais quel type de lait ou de farine ? Et les légumes, combien de traitements subissent-ils avant d'arriver dans nos assiettes ? Comment travaillent ces paysans qui nous nourrissent ? C'est à cette question que Christine Flament a voulu répondre en allant à leur rencontre.

Voulant en savoir plus sur ces aliments qui atterrissent dans nos assiettes, Christine Flament est allée à la rencontre des paysans situés dans diverses régions de France afin d’en savoir davantage sur leurs exploitations. Elle nous raconte la manière dont ils cultivent en expliquant leurs techniques de production et d’élevage sans jamais prendre parti.

Dans ces pages parsemées de ses magnifiques aquarelles, Christine Flament retranscrit tout ce que ces paysans lui ont confié. Une enquête très instructive et éclairante que je vous invite vivement à découvrir !

Pour visualiser quelques pages du livre, cliquez sur l’image

 

  • Le blog de l'auteur : Christine Flament où vous pourrez découvrir ses autres ouvrages et aquarelles.

 

Partager cet article

28 mai 2018 1 28 /05 /mai /2018 17:35

 

Le jeudi 24 mai 2018 à 22h40, un mystérieux phénomène aérien a été observé au-dessus de la centrale nucléaire de Fessenheim, en Alsace.

Jean-Claude Bourret qui a été informé par cette observation a donc contacté la rédaction du journal local « L’Alsace » qui a rédigé l’article suivant :

NuréaTV a également relayé l’information en y incluant en bas de l’article le document émanant de Matthieu Wikkelmuller, directeur technique adjoint chez EDF-CNE Fessenheim évoquant ce survol :

 

Afin de faire la lumière sur cette affaire, le MUFON France a lancé un appel à témoin que vous pouvez retrouver ICI. Si vous avez été témoin de cet évènement, n’hésitez pas à leur en faire part !

 

 

 

Partager cet article

CATALOGUES

Livres à emprunter ou à louer

"Les Lectures de Florinette"

 

 

 

 

 

@ Pour m'écrire

EnveloppeMail.png

FLEURS DE BACH

Conseillère en Fleurs de Bach 

Retrouvez moi sur mon autre blog :

Pour celles et ceux qui désirent être plus en phase avec leur nature profonde, il existe un remède 100% naturel qui peut vous aider à vous sentir mieux, ce sont les Fleurs de Bach. 

 

Recherche