Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Un Autre Regard...
  • Un Autre Regard...
  • : Je vous souhaite la bienvenue sur mon blog dans lequel je parle de tout ce qui me passionne, m'interpelle comme ces lectures, documentaires qui m'amènent à porter un regard différent sur notre monde. Bonne visite à tous ! Florinette
  • Contact
24 juillet 2020 5 24 /07 /juillet /2020 09:17

Harmonances

 

Ce qu’il faut avant tout savoir :

Géographe de formation et titulaire d’un DESS Aménagement et Gestion, spécialisation Marketing, et d’un diplôme de Commerce International, Lauriane Chappé a eu la chance de vivre plusieurs vies professionnelles et de découvrir de nombreux univers. Après avoir beaucoup appris en matière de développement personnel, elle s’est sentie prête à accompagner des personnes en quête d’évolution et de mieux-être. Magnétiseuse de tradition familiale, elle a souhaité développer cette capacité pour apporter du bien-être autour d’elle. Après avoir étudié différentes thérapies alternatives Lauriane Chappé a également étudié La Reconnexion® avec Eric Pearl et Diane Buteau.

 

Résumé :

Ce conte poétique est un hymne à la nature et une incitation à se reconnecter avec soi-même. Chacun de nous peut faire entendre sa note dans l’univers et participer ainsi à une magnifique symphonie.

C’est avec enchantement que je me suis laissée transporter par ce conte initiatique à la rencontre de ce jeune garçon parti à la recherche de sa note intérieure.

« Chacun de nous doit la trouver pour que, tous ensemble, nous puissions jouer une magnifique symphonie »

En traversant son village, la forêt, les prairies environnantes, cet enfant s’aperçoit que la nature tout entière lui parle, vibre, fredonne en émettant différents sons venant du vent, du clapotis de l’eau sur les cailloux, du bruissement des insectes… Il réalise que chacun à sa manière participe à cette grande symphonie.

Désirant apporter sa contribution, il fera des rencontres les plus magiques, féériques qui l’émerveilleront et qui lui feront comprendre qu’il est absolument vital de faire attention à cette incroyable communication, de ne pas perturber cette belle partition avec nos bruits incessants et inharmonieux.

Magnifiquement illustré par Armella Leung, ce conte poétique nous invite à nous reconnecter à notre belle nature, en la préservant, en l’écoutant.

Si vous désirez passer un beau moment qui enchantera votre enfant intérieur et vos enfants, vous pouvez découvrir cet hymne à la nature et à la musique que nous offre Lauriane Chappé en le téléchargeant gratuitement à partir de son site : Hautes Vibrations

 

Partager cet article

17 juillet 2020 5 17 /07 /juillet /2020 18:34

Dans la soirée du 4 octobre 1930, malgré une pluie cinglante et de violentes rafales de vent, le plus grand dirigeable britannique jamais construit décolle d’Angleterre pour effectuer son vol inaugural vers les Indes. 

Le 5 octobre 1930, vers les 2 heures du matin, le dirigeable R101, qui devait être la plus grande fierté de l’aéronautique anglaise, s'écrase et s'enflamme sur la France, plus exactement près de la commune d’Allonne, au sud de Beauvais, dans l’Oise. Sur les 54 personnes présentes à bord, 46 périrent dans l'accident, dont le ministre anglais des Transports aériens, Lord Thomson.

Cet accident fera perdre aux Anglais la foi dans l’avenir de ce mode de transport. Il sera également l’occasion de très curieuses manifestations paranormales.

Le public apprendra la nouvelle par les journaux du matin : «  Quarante-six morts dans la catastrophe du R101 »  titrent-ils.

Une commission d'enquête est organisée, mais les témoignages font défaut, car, sur les 8 survivants 2 sont décédés des suites de leurs blessures, et les 6 autres travaillaient dans les coursives latérales et n’ont rien vu. On conclut donc à une soudaine perte de gaz.

Deux jours après l’explosion du R101, un témoignage peu ordinaire va cependant perturber cette affaire et dont la commission d'enquête a négligé : c’est celui du lieutenant Carmichael Irwin, lui-même décédé à son poste au cours de la catastrophe.

C’est lors d’une séance de spiritisme publique et sténographiée organisée par Harry Price avec la célèbre médium Eileen J. Garrett que ce témoignage a pu être recueilli.

Miss Eileen Garrett transmet au ministère de l’Air britannique un rapport technique extrêmement précis et détaillé sur les causes de l’accident.

Les experts qui prennent connaissance de ce rapport, n’en croient pas leurs yeux : l’abondance des détails techniques est telle, la relation des diverses phases de la catastrophe si précise, que seul un spécialiste de ce type d’appareil aurait pu les donner.

Le témoignage du lieutenant est troublant et accusateur : (extrait) « La masse totale du dirigeable était bien trop grande pour la capacité des moteurs. Les moteurs étaient bien trop lourds [...] Force ascensionnelle totale mal calculée... Système extravagant de carbone et d'hydrogène complètement stupide... Essais bien trop courts... Mauvais temps pour un long vol. L'eau stagne dessus. On penche vers l'avant. Impossible de se redresser. Impossible de s'élever...Beaucoup trop lourd....Tout était beaucoup trop lourd pour les moteurs....»

Il ne sera pas le seul à parler. D'autres personnes décédées lors de la catastrophe viendront aussi raconter les défaillances techniques. Ces témoignages auront naturellement des partisans et des contradicteurs.

Pourtant, l’enquête qui sera menée durant des mois par des experts anglais et français va démontrer que l’accident était prévisible, presque inéluctable. Il y a bien ces défauts de conception des ballons de gaz, que l’on savait poreux, et cette enveloppe extérieure gorgée d’eau par la pluie torrentielle comme l’indique le lieutenant Irwin à la médium. Et ce n’est pas tout…

Ce vol d’essai a effectivement bien été raccourci de 72 heures à 16 heures, quelques jours plus tôt, pour permettre les derniers préparatifs. Ces problèmes de surcharge, réglés dans la hâte, mais aggravés par les aménagements luxueux et lourds installés sur 2 étages pour les invités de marque.

Pour vous donner une idée, comme le précise l’historien Laurent Wattebled dans la vidéo "La Brève histoire du dirigeable R101", le dirigeable pouvait contenir en largeur 3 cathédrales de Beauvais côte à côte…

Même un fumoir à l’étage inférieur muni de briquet électrique a été installé malgré la présence, d’hydrogène hautement inflammable…

Tout, ou presque, prédestinait le R-101 à une fin tragique, mais le tapage médiatique et politique autour de ce vol inaugural était tel, plusieurs mois avant, qu’il n’était plus question de le reporter, sous peine de perdre la face...

Les graves défauts de finition du R101, soigneusement camouflés au public, auraient pu passer inaperçus sans les indications supplémentaires données par la médium qui aideront l’enquête.

Le destin tragique de dirigeable marquera la mémoire picarde, et laissera sa trace dans un champ en bordure de Beauvais.

Cet accident dramatique marquera la fin de l’aventure britannique dans cette histoire technique des aéronefs.

À Allone, la commune picarde offre au Royaume-Uni la parcelle de terrain sur laquelle s’est écrasé le dirigeable. Une stèle marque le lieu du drame.

Un monument est également érigé en bordure de la Nationale 1, au carrefour d’Allonne, à quelque 600 mètres de là.

 

Sources :

 

Partager cet article

13 juillet 2020 1 13 /07 /juillet /2020 07:39

 Natives est la première revue en langue française autour des peuples racines !

 

Édito - Né quelque part par Jocelin Morisson (rédacteur en chef) (extrait)

Comme tous les nouveaux médias NATIVES est un pari. Il repose sur la conviction que notre monde se perd chaque jour davantage et que son désenchantement ne sera surmonté que si nous redonnons du sens à notre présence en son sein.

Les peuples racines ont, à cet égard, de nombreux enseignements à nous apporter. Mais ce ne sera pas ici le lieu de débats philosophiques ou anthropologiques savants. Nous voulons privilégier la simplicité du regard et de l'expérience, encourager le dialogue, le partage et l'échange. Le recul et la réflexion ne seront pas absents, bien sûr, mais c'est un retour à une essentialité dont il est question.

Sans idéalisation, il nous semble que les peuples premiers sont dépositaires de savoir-faire et de savoir-être qu'il est crucial de se réapproprier collectivement, en ce qui concerne notre rapport à la nature, certes, mais pas seulement. Il s'agit en particulier de notre relation au vivant, et donc aussi - d'abord -  à l'humain.

 

 

Je viens de recevoir la toute première parution de Natives que je me suis empressée de feuilleter !! Ce premier numéro a pour thème La forêt et donne la parole à ceux qui la soutiennent, la protègent, à ces gardiens de la forêt.

Je peux déjà vous dire que c'est une très belle revue, avec de magnifiques photos et illustrations comme vous pouvez le voir ci-dessus en feuilletant ses quelques pages.

Pour en savoir plus sur cette revue trimestrielle disponible sur abonnement, je vous invite à vous rendre sur leur site :

 

 

Bonne lecture !

 

Partager cet article

6 juillet 2020 1 06 /07 /juillet /2020 15:37

Hachette

Ce qu'il faut avant tout savoir :

Titulaire d'un Master de philosophie, de diplômes de thérapie psycho-corporelle et d'homéopathie (Grande-Bretagne), Miriam Gablier s'intéresse particulièrement au potentiel humain et à l'intelligence du vivant. Ses enquêtes sur les thérapies, la psychologie, la philosophie, la spiritualité et les sciences du vivant, lui permettent notamment de traquer les données se rapportant à la notion de conscience et à la relation corps-esprit. Miriam Gablier est également auteure de La réincarnation (La Martinière, 2014), et co-auteure de Le bonheur est dans le corps (Dervy, 2015), La Psychologie biodynamique (Le Courrier du livre, 2013).

Résumé du livre :

La notion de « conscience » ne cesse d’apparaître sur le devant de la scène. Pas une semaine ne passe sans qu’une publication scientifique, un sujet médiatique ou une conférence ne traitent de cette notion devenue cruciale. On parle aujourd’hui d’un véritable « boom de la conscience ». Alors, qu’est au juste la « conscience » et quelles en sont les diverses facettes ?

Cet ouvrage offre un inventaire de ce que l’on sait actuellement à ce propos. Plus encore, il s’aventure sur le terrain des états modifiés de la conscience et des phénomènes paranormaux – qui sont autant de manifestations du mystère de la conscience. Et si les perceptions extrasensorielles et les expériences exceptionnelles avaient des révélations essentielles à nous délivrer ?

Ce livre décrypte les faits, les questions et les enjeux générés par trois siècles de recherches (philosophie, psychologie, sciences et recherches paranormales). Enrichi d’anecdotes truculentes, de cas déconcertants, d’illustrations magnifiques, il permet à chacun de mieux s’orienter face au sujet de la conscience et d’en découvrir les dimensions époustouflantes.

Qu’est-ce que la conscience ? De quoi parle-t-on quand on parle de conscience ? C’est un sujet très délicat à aborder, car la conscience est avant tout une expérience intime, subjective que l’on ne peut plus ignorer.

« Autant dire que le challenge est de taille pour une science dont le geste fondateur fut, justement, d’évacuer toute subjectivité. »

En tentant de répondre à ces questions, Miriam Gablier s’est lancée dans cette aventure passionnante en nous offrant un inventaire incroyablement riche dans lequel elle nous présente toutes les facettes de la conscience.

Dans la première partie, c’est l’émergence de la conscience sur le plan historique qui nous est proposé, une remontée dans le temps pour bien comprendre comment ce sujet a été étudié dans les divers domaines tels que la philosophie, la psychologie, la science, la spiritualité…

Dans la deuxième partie de l’ouvrage, c’est une plongée plus approfondie dans le domaine des états élargis et des manifestations paranormales de la conscience qui nous est présenté.

C’est un véritable tour de force de s’attaquer au sujet si mystérieux de la conscience et Miriam Gablier a su relever le défi en nous offrant cet ouvrage instructif qui synthétise de façon claire et pédagogique certains aspects et différents degrés de la conscience.

Alors n'hésitez pas, si vous souhaitez approfondir ce sujet, je vous conseille vivement ce bel et fascinant ouvrage enrichi d’anecdotes et si joliment illustré !

 

Pour aller plus loin :

Voyance, télépathie, prémonitions... La conscience n'a de cesse de nous étonner. Miriam Gablier nous propose d'explorer ce qu'est la conscience, de manière aussi simple que précise, dans son ouvrage intitulé "Les Mystères de la conscience" (Hachette Pratique).

 

 

Pour aller encore plus loin :

La conscience : elle peut être collective, multiple, mystérieuse. L’objectif de ce nouvel épisode de Destins Croisés n’est pas de vous donner une définition de cette dernière, mais de vous présenter plusieurs points de vue pour nourrir votre réflexion autour de ce phénomène élusif et "fripon", au croisement de la spiritualité et des neurosciences.

Avec Nathalie Lancelin-Huin, psychologue, spécialisée en périnatalité. Denis Magnénaz, radiesthésiste, magnétiseur et géobiologue et Miriam Gablier, journaliste à l’INREES et auteure du livre « Les mystères de la conscience ».

 

Les Mystères de la Conscience - Destins Croisés S4E6 

  • Réalisateur : David Frecinaux
  • Animateur : Yves Carra
  • Producteur : Sébastien Lilli

 

Partager cet article

29 juin 2020 1 29 /06 /juin /2020 07:15

 

Antoine de Saint-Exupéry est né à Lyon le 29 juin 1900. Dès son plus jeune âge il est fasciné par les avions ; il fait son baptême de l’air à 12 ans à l'aérodrome d'Ambérieu-en-Bugey.

Si ses résultats scolaires sont médiocres, le jeune Antoine se consacre à l'écriture et remporte le prix de narration de son lycée. Après son baccalauréat il se destine aux études des beaux-arts et de l'architecture.

C'est au cours de son service militaire dans un régiment d’aviation à Strasbourg, puis à Casablanca qu'il devient pilote. En 1926, il se fait embaucher pour distribuer le courrier en Afrique et en Amérique latine. Il publie parallèlement des romans, "Vol de nuit" (1931) ou encore "Terre des hommes" (1939) et écrit des reportages pour des journaux.

Pendant la guerre, il est affecté dans l'armée de l'air et rejoint les États-Unis après l'armistice. À partir du printemps 1944, il effectue des missions de cartographie en vue du débarquement en Provence.

C'est au cours d'une de ces missions, le 31 juillet 1944, que son avion disparaît au-dessus de la Méditerranée, au large de Marseille. Son avion n'a été retrouvé qu'au début des années 2000.

 

 

Un an plus tôt, Le Petit Prince, son œuvre la plus connue, un conte philosophique illustré de ses propres aquarelles est publié aux États-Unis en 1943 puis en 1946 en France.

Cet ouvrage à la langue épurée propose, à travers ses allégories, une réflexion qui fascine à tout âge. Le narrateur est un aviateur en panne dans le Sahara : il va rencontrer un petit prince qui s'interroge sur l'absurdité du monde des adultes.

Le succès est retentissant, traduit dans près de 300 langues, il est considéré comme l’œuvre littéraire la plus vendue dans le monde après la Bible.

L’année dernière, trois nouvelles esquisses, un poème illustré d'un petit dessin et une lettre d'amour adressée à Consuelo, la femme de Saint-Exupéry, ont été retrouvés, par hasard, dans une vielle maison en Suisse. Ce trésor appartenait au collectionneur zurichois Bruno Stefanini, mort en décembre 2018.

À l’occasion du 120e anniversaire de la naissance d’Antoine de Saint Exupéry, le 29 juin 1900, l’exposition « Antoine de Saint Exupéry. Un Petit Prince parmi les Hommes » se déroulera le 14 octobre 2020 à Lyon et le 17 octobre 2020 à Toulouse. Pour plus d’infos, rendez-vous sur le site : Antoine de Saint Exupery

 

« On ne voit bien qu’avec le cœur. L’essentiel est invisible pour les yeux. »

 

Retour sur la vie de l'auteur du Petit Prince, Antoine de Saint Exupéry.

 

Pour aller plus loin :

Pour mieux comprendre Antoine de Saint-Exupéry, à la fois écrivain et aviateur, il faut se plonger dans ses souvenirs d’enfance. Rêveur et drôle, se dessine déjà la personnalité de celui qui deviendra un aventurier des airs et un poète. Dans ce documentaire, Marie Brunet-Debaines dresse le portrait d’un homme passionné et romantique, le dernier, peut-être…  (Extrait)

 

 

Partager cet article

@ Pour m'écrire

EnveloppeMail.png

Recherche