Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Un Autre Regard...
  • Un Autre Regard...
  • : Je vous souhaite la bienvenue sur mon blog dans lequel je parle de tout ce qui me passionne, m'interpelle comme ces lectures, documentaires qui m'amènent à porter un regard différent sur notre monde. Bonne visite à tous ! Florinette
  • Contact

Catégories

23 septembre 2022 5 23 /09 /septembre /2022 09:23

Independently published

 

Ce qu’il faut avant tout savoir :

Originaire de Bourgogne et vivant depuis plus de 20 ans à Nouméa, Anne-Hélène Gramignano a hérité du don de sa grand-mère, celui de communiquer avec l’Au-delà. Avec l’aide des Anges, elle crée de l’Energie d’Amour qui rejaillit pour harmoniser la planète  : « Ma mission, même si elle est parfois difficile car contraignante et émotionnellement exigeante, me rend heureuse. Tout cet Amour issu de l’Au-delà, cette positivité, ce réconfort que je ressens me traversent et illuminent tout mon être. »

Résumé du livre :

Découvrez comment Tango, un chien qui a rejoint l’au-delà à la suite d’un accident, parvient à apaiser le chagrin de sa jeune maîtresse, en communiquant avec elle. Quel enfant n’a jamais perdu d’animal de compagnie ? Anne-Hélène Gramignano, médium et écrivaine, entrouvre pour les enfants souffrant de la disparition de leur fidèle compagnon, une magnifique fenêtre d’espoir.

Il y a quelque temps de cela, je vous ai présenté le tout premier ouvrage pour enfant qu’Anne-Hélène Gramignano a réalisé, s’intitulant "Et un jour, le monde s’éveillera…", dans lequel une petite coccinelle s’est retrouvée orpheline suite au décès de ses parents.

Cette fois-ci, il s’agit d’une petite fille Laura qui est inconsolable suite à la mort accidentelle de son chien Tango. Elle l’aimait tellement, ils étaient inséparables.

Pour la consoler, l’âme de Tango s’adresse à un papillon qui arrive à le voir afin qu’il puisse s’approcher de Laura. Comme sa mamie lui a toujours dit que les papillons sont des signes de l’au-delà, pour Tango c’est l’occasion de lui dire que tout va bien.

Avec des mots simples, accompagnés des très belles illustrations d’Alena Karabach, ce touchant album délivre, avec beaucoup de tendresse et de subtilité, une vraie source de réconfort pour les enfants afin de les aider à mieux gérer la perte de leur animal de compagnie.

 

Pour aller plus loin :

Présentation en image de ce joli petit livre : "Et un jour, le ciel redevient bleu…"

 

 

 

Partager cet article

14 septembre 2022 3 14 /09 /septembre /2022 17:02

Guy Trédaniel

 

Ce qu'il faut avant tout savoir :

Laurent Kasprowicz est enseignant, chercheur et sociologue de formation. Il a publié Des coups de fil de l’au-delà ? en 2018, la première enquête française sur ce phénomène. Il y proposait un cadre explicatif en lien avec l’archétype de trickster, une hypothèse à l’origine de ce livre.

 

Romuald Leterrier est chercheur indépendant en ethnobotanique, spécialiste du chamanisme amazonien et des plantes de vision. Il a découvert le principe d’une mémoire du futur auprès d’un chaman shipibo et explore depuis plusieurs années le concept de la rétrocausalité sous ses différentes facettes. Il est l’auteur, avec Jocelin Morisson, de Se souvenir de l’au-delà et de Se souvenir du futur parus chez le même éditeur.

Résumé du livre :

Poltergeist, EMI, OVNIS, contacts avec les défunts ou rencontres du 3ème type, les phénomènes spontanés ont des caractéristiques semblables. Ils défient les lois de la nature et se jouent des témoins et des chercheurs. Mais d'où proviennent ces manifestations ? Auraient-elles, comme le proposent les auteurs de ce livre, une source commune ? Issu des réflexions d'un collectif de chercheurs pluridisciplinaire international (ufologues, ethnologues, sociologues, psychologues, philosophes), cet ouvrage dresse le constat suivant : derrière la matérialité des phénomènes paranormaux et ovnis, il existe également une dimension archétypale et symbolique. Un point de vue qui permet d'envisager la réalité de ce que les anciens nommaient "monde invisible" ou "âme du monde" qui interagit avec nous. Un nouveau paradigme pour appréhender notre rapport au réel et à l’Univers.

 

Ce livre porte bien son nom, car il est à lui seul un phénomène par l’étude surprenante et exceptionnelle de la nature de notre Réalité que nous expose ce collectif de chercheurs pluridisciplinaires.

L’originalité de cet ouvrage est de prendre pour fil conducteur le concept de trickster, que nous présente Laurent Kasprowicz afin de mieux appréhender ces manifestations qui surviennent dans un cadre à la fois archétypal, mythologique, mais aussi matériel, c’est-à-dire réel, que ce soit par le phénomène des coups de fil de l’au-delà, des poltergeist jusqu’aux Ovnis.

Les réflexions se poursuivent avec l’ufologue Brent Raynes, chercheur américain depuis quarante ans sur ces questions, nous apportant son éclairage sur la convergence entre phénomènes ovni et paranormal à travers les enquêtes approfondies du journaliste et auteur John Keel. 

Puis c’est au tour de l’ufologue québécois Marc Leduc et le philosophe Jean-Jacques Jaillat qui mettent en avant le mimétisme et l’effet miroir du phénomène ovni en fournissant d’étonnants témoignages et explications sur ces anomalies et intrications psychiques, comme le montre également la philosophe et chercheuse Sharon Hewitt Rawlette en prolongeant ce constat avec l’archétype du trickster qui jouerait le rôle du gardien d’entre les mondes. 

Romuald Leterrier, chercheur en ethnobotanique, nous parle de l’émergence des phénomènes mythiques dans le réel, et cette relation que nous pouvons créer avec la Réalité, en évoquant cette surprenante rencontre qu’une communauté Amazonnienne a vécue en voyant se manifester physiquement la Sachamama, un serpent gigantesque pouvant dépasser les 50 mètres de long et les 10 mètres de diamètre, appartenant à la mythologie indigène.

Dans la seconde partie de ce fascinant ouvrage, l’auteur anglais Patrick Harpur nous présente sa vision d’une réalité "daïmonique" que nous retrouvons dans les cultures et folklores du monde entier et que nous avons depuis ignorée, nous coupant ainsi de l’Autre Monde qui est à la fois en nous et en dehors de nous… 

Dans les dernières pages, Yann Vadnais, ufologue canadien et chercheur en littératures anciennes, revient sur les sources antiques et médiévales en nous expliquant la notion et l’usage du terme "daïmôns" dans la philosophie grecque et l’importance de ces derniers pour déchiffrer certaines observations d’ovnis et rencontre humanoïdes.

Laurent Kasprowicz reprend la plume pour nous emmener dans les souvenirs d’entre-deux-vies, cet arrière monde qui serait l’inconscient collectif ou l’âme du monde et où se trouverait la conscience d’un individu décédé. Il pousse sa réflexion beaucoup plus loin en revenant, avec Jean-Jacques Jaillat, sur cette nourriture et cette notion d’oubli que rapportent certains abductés, expérienceurs et qui figure également dans les mythes et folklore… 

Et si la réalité était un rêve ? C’est la question que pose Romuald Leterrier en revenant sur tous ces faits et constations rapportés dans cet ouvrage.

Et pour finir, Charles Imbert, qui mène des recherches depuis des années sur les questions de mythologie, d’ésotérisme, revient sur les lois méconnues qui existent dans le monde invisible, ainsi que la fonction d’élusivité qui se manifeste sur l’ensemble des phénomènes paranormaux et qui se comporterait comme une gardienne du monde invisible…

Comme vous l’aurez compris, c’est un ouvrage extrêmement riche, remarquable et nécessaire pour mieux appréhender la nature de notre Réalité ! 

Cette lecture m’a beaucoup étonnée, interpellée, et je pense que les réflexions de ces 11 chercheurs - présentés dans ce livre dont Bertrand Méheust pour sa préface et Jocelin Morisson pour sa postface - chambouleront tout lecteur et lectrice qui s’aventureront dans ces pages, car tous ces constats, ces étranges anomalies reconfigurent complètement ce que nous pensons connaître.

 

Pour aller plus loin :

Ecoutez Laurent Kasprowicz nous présenter ce livre qui rassemble un panel de chercheurs. Le livre étudie côte à côte les phénomènes paranormaux et ovnis en montrant que leur processus de manifestation et de nombreuses caractéristiques sont similaires. Ces phénomènes laissant des traces matérielles donc objectives, les auteurs s'interrogent sur la nature de notre réalité...

 

 

 

Partager cet article

10 septembre 2022 6 10 /09 /septembre /2022 15:33

Delcourt

 

Ce qu’il faut avant tout savoir :

Diplômée ingénieur agro, spécialisée en nutrition et santé publique, puis anthropologue, Laure Garancher est partie travailler quelques années pour l’OMS au Vietnam. Ses missions la conduisent ensuite en Afrique du Sud, puis dans les Caraïbes… Le soir, elle se met à dessiner des BD. Son but : partager à travers ses histoires une réalité de terrain qu’elle a eu la chance de connaître grâce à son travail. Convaincue que le dessin a un pouvoir pour faire passer les idées différemment et surtout, pleine d’expériences de rencontres faites grâce à ses carnets de voyage jusqu’au fond de l’Amazonie, elle arrive finalement à associer ses deux vies en créant l’association « The Ink Link » qui propose aux ONG d’utiliser la BD sur le terrain pour communiquer.

Résumé du livre : 

Que se cache-t-il sous la canopée de la plus grande forêt du monde ? Autrefois densément peuplée, l'Amazonie n'a de forêt « vierge » que le nom. Dans un environnement où les signes archéologiques sont discrets, où il faut savoir s'aventurer à des heures de marche et de pirogue et où l'on perd vite sa route, chaque indice est bon à prendre. Aux côtés d'une équipe de chercheurs, Laure Garancher s'est aventurée entre les lianes amazoniennes. Elle nous fait découvrir, outre des professions scientifiques peu connues, les mystères de celles qu'on appelle « montagnes couronnées »...

Dans le cadre de son travail, Laure Garancher a rencontré beaucoup de gens passionnants, dont des chercheurs aux spécialités variées.

En 2017, quand elle a entendu parler de ce projet de recherche en archéologie amazonienne, Laure n’a pas hésité une seconde à proposer sa candidature en tant que dessinatrice de terrain. 

Après l’acceptation de sa demande, Laure Garancher s’est retrouvée entourée d’une vingtaine de chercheurs, du géodrilologue au botaniste en passant par la mycologue ou l'anthracologue, tous prêts à arpenter l’immense forêt tropicale pour étudier les surprenantes « montagnes couronnées » amazoniennes.

Chaque conversation, explication et échange, Laure Garancher les a retranscrits dans ce très bel album.

Pour y ajouter une touche d’humour et d’ironie, deux compères se sont joints à cette mission de terrain sous les traits d’un anaconda et d’une mygale visant à vulgariser les explications et découvertes scientifiques, ainsi que les enjeux de leurs actions.

Autrefois densément peuplée, l'Amazonie n'a de forêt "vierge" que le nom. C’est ce qu’a réussi à nous démontrer Laure Garancher par le biais de ses superbes dessins grâce auxquels on découvre plus en détail ces professions peu connues, la faune, la flore, les cultures locales et certains indices et vestiges laissés par les anciennes civilisations amérindiennes.

C’est une magnifique exploration scientifique qui nous plonge dans les secrets de la plus grande et fascinante forêt du monde ! 

 

 

Pour en feuilleter quelques pages, cliquez sur les flèches ci-dessous :

 

  • Laure Garancher est co-fondatrice de l'association The Ink Link qui a été créée pour soutenir les organisations engagées pour des causes sociales, environnementales et humanitaires. 
  • Sa page Facebook : Laure Garancher

 

Partager cet article

5 septembre 2022 1 05 /09 /septembre /2022 15:26

Editions Artège

 

Ce qu’il faut avant tout savoir :

 

Emmanuel Tran a compilé pendant 8 ans tous les évènements de cette histoire extraordinaire vécue avec Nathalie, son épouse, Lou-Anh, leur fille aînée, et Mayline.

 

Résumé du livre :

On ne croit plus beaucoup aux miracles... et pourtant, à Lyon, en 2012, après un accident domestique, Mayline, 3 ans, est dans le coma. Les dommages irréversibles sur son cerveau la condamnent, au mieux, à un état végétatif permanent. Après avoir supplié Dieu par l'intermédiaire de Pauline-Marie Jaricot, ses parents vont se battre pour ne pas la débrancher. Et le miracle se produit, Mayline entre en phase de récupération ! Le chemin à parcourir est immense. Emmanuel et Nathalie, ses parents, s'arriment de toutes leurs forces à cette lueur d'espérance qu'ils voient dans les yeux de leur petite fille et engagent la plus belle des batailles, celle de la vie. Le dépassement de soi, les doutes à surmonter, les heures sombres, les élans de générosité et le dévoilement des coeurs, ils le racontent aujourd'hui. Si grâce à Dieu, le cerveau de Mayline s'est régénéré, grâce à la ténacité et à l'amour de ses parents, elle est désormais debout et heureuse !

Tout commence le 29 mai 2012, c’est l’euphorie dans la famille Tran qui est depuis plusieurs semaines en plein préparatif de déménagement pour s’installer à Mandelieu du côté de Nice.

En attendant de pouvoir y emménager avec leurs deux filles Lou-Anh et Mayline, ils vont dormir dans un petit appartement de transition à Lyon où ils ont invité quelques amis pour un apéro dînatoire.

Rien ne manque pour cet apéritif festif, la famille Tran a tout prévu jusqu’aux petites boules de saucisses pour les enfants, dont Mayline, la plus petite de la bande, leur fille de trois ans.

Emmanuel s’apprête à déboucher une bonne bouteille quand, soudain, Mayline arrive, tenant sa gorge entre ses mains. Aucun son ne sort, la petite s’étouffe. 

Très vite, Emmanuel effectue sur Mayline la manoeuvre de Heimlich afin d’expulser la petite saucisse coincée dans la trachée de sa gamine.

De son côté, Nathalie, la maman, est en ligne avec les pompiers qui lui transmettent les consignes le temps d’arriver sur place. Mais rien n’y fait. Malgré plusieurs tentatives, Mayline est en arrêt cardiorespiratoire, inconsciente.

À partir de cet instant, la vie de cette petite famille bascule dans le drame. Mayline, après qu’un pompier ait réussi à lui faire vomir la saucisse, est transportée d’urgence à l’hôpital où elle sombre dans un profond coma.

Les jours passent et l’état de Mayline empire. Après plusieurs arrêts cardiaques suivis d’une embolie pulmonaire et de convulsions, son cerveau est en souffrance, cela devient compliqué pour les médecins de la maintenir en vie.

De voir sa petite fille se battre entre la vie et la mort est de plus en plus insupportable pour Nathalie et Emmanuel. Ils se sentent totalement démunis et transpercés de douleur.

Les examens se multiplient et tous les résultats sont sans équivoque pour les médecins qui, malgré l’extrême souffrance des parents, leur expliquent qu’il n’y a plus rien à faire d’un point de vue médical et qu’il serait préférable de la débrancher…

« Que nous reste-t-il ? Rien. Ou peut-être si peu. Il m’était déjà arrivé, à de nombreuses reprises au cours de ma vie, d’entrer dans des églises pour prier, bien que je ne sois pas baptisé. »

Refusant l’inéluctable, devant cet état de mort annoncé, la famille Tran se réfugie dans la prière devenant ainsi le seul chemin qui les apaise, y compris pour la petite Lou-Anh qui ressent le réconfort qu’elle peut apporter.

Chaque entretien médical devient de plus en plus épuisant pour les parents qui, malgré l’insistance des médecins, ne veulent pas de cette fin de vie programmée.

Durant cette période, une maman d’élève, très impliquée dans la vie pastorale de l’école, va leur proposer de faire réciter une neuvaine par l’intercession de Pauline Jaricot à tous les enfants de l’école pour la guérison de Mayline.

Cette belle démarche pleine d’amour et de compassion va prendre une telle ampleur qu’il va devenir difficile pour la famille Tran de réaliser ce qui est réellement en train de se passer !

Et encore plus pour les médecins qui vont assister à l’impensable, malgré un cerveau nécrosé, complètement en dentelle et réduit de moitié...

Quelle magnifique et incroyable histoire !! Je n’arrivais pas à refermer le livre tellement je voulais connaître le déroulement de cette miraculeuse guérison.

Ce retour à la vie est impensable et la joie, la force qu’a reçue Mayline est sidérante, car, même si elle va mettre du temps pour bien récupérer, cela dépasse l’entendement !

C’est une bouleversante leçon de vie, de foi, d'espoir et d’amour que nous offrent Mayline et son papa à travers ce très beau et touchant témoignage.

 

Pour aller plus loin :

Les examens médicaux sont formels, les dommages étaient irréversibles : aussi l'Église a-t-elle reconnu le caractère miraculeux de la guérison de Mayline. Dans son ouvrage, Emmanuel Tran relate les examens et étapes qui ont permis la reconnaissance de ce miracle afin que soit proclamée bienheureuse Pauline-Marie Jaricot, figure de la charité du XIXe siècle, à Lyon, le 22 mai 2022. 

 

Pour aller encore plus loin :

Marie Dominique Schmitz est l'une des descendantes de la famille de Pauline Jaricot, qui a été béatifiée à Lyon le 22 mai 2022 par l'Église Catholique. L'occasion de revenir sur la vie de cette Lyonnaise, fille de soyeux, proche des ouvriers canuts et dont les œuvres perdurent aujourd'hui.

Pour visionner la vidéo, cliquez sur ce lien : Béatification de Pauline Jaricot à Lyon : une descendante témoigne.

 

 

Partager cet article

30 août 2022 2 30 /08 /août /2022 17:02

Mama Éditions

 

Ce qu’il faut avant tout savoir :

Alain Cojean est né et a grandi en Bretagne avant de s’installer à Paris, où il fonde les restaurants Cojean en 2001. Durant près de vingt ans, il se consacre corps et âme à son entreprise. Aujourd’hui, il place son énergie dans de nouveaux projets.

 

Résumé du livre :

Après une scolarité turbulente, Alain Cojean quitte sa Bretagne natale pour «monter à Paris». Après avoir travaillé quelque temps chez un notaire parisien où il s’ennuie à mourir, il prend un job de serveur chez McDonalds, puis gravit les échelons, et parvient au poste de responsable de la Recherche & Développement. Il rêve de créer une entreprise de restauration rapide d’un nouveau genre, qui propose des produits de qualité, frais et bio, prenne soin de ses employés, et dans laquelle les valeurs de cœur trouvent à s’épanouir. Ainsi vont naître à Paris et à Londres une trentaine de restaurants Cojean et, en parallèle, la fondation « nourrir aimer donner ». La vie de cet entrepreneur passionné bascule avec le décès de sa mère bien-aimée. Il se tourne alors vers un médium renommé, qui lui permet de recevoir des messages de celle qui l’a toujours soutenu. Il y trouve la preuve irréfutable qu’il y a une vie après la mort. Après avoir managé des milliers d’employés travaillant dans la bonne humeur pendant près de deux décennies, Alain Cojean décide de quitter le monde de l’entreprise.

Les premières pages s’ouvrent sur un très bel hommage qu’Alain Cojean rend à sa Maman décédée en 2013, deux mois après son père. Une femme tendre, remplie d’amour et de bienveillance envers autrui et qui aimait la vie et sa famille. En lisant son autobiographie, je trouve qu’Alain Cojean lui ressemble beaucoup à l’inverse de son père à l’attitude plus stricte et autoritaire.

Enfant, il vivait en Bretagne et adorait la nature qui l’entourait, son chat, ses copains, les pierres qu’il collectionnait et plus que tout sa Maman qui restera durant toute sa vie son socle. 

Alain Cojean revient sur son incroyable parcours de vie, ses premières années en Bretagne, la découverte du LSD durant l’année de ses 20 ans déclenchant en lui, à travers ses voyages immobiles, un état de bien être, mais surtout une autre perception de la réalité où le temps et l’espace n’existent plus. 

Par la suite, ce jeune breton décide de quitter sa Bretagne natale pour la capitale. Après ses débuts chez un notaire, le voici plongeur chez McDo où il évoluera pour devenir directeur du site, puis responsable "Recherche & Développement".

Malgré la bonne ambiance qui y règne, Alain Cojean décide de créer la plus belle entreprise qui soit dans le domaine de la restauration rapide. Afin de réaliser son rêve, il se lance corps et âme dans cette entreprise avec pour seul objectif de rendre heureux ses salariés, et apporter sa contribution dans des organisations d’aide humanitaire.  

Après avoir traversé plusieurs difficultés pour construire son projet, le tout premier restaurant Cojean voit le jour en 2001. Tout en gardant ce respect, cette attention bienveillante pour ses employés afin qu’ils s’intègrent facilement dans cette grande famille, c’est la naissance d’un véritable réseau d’une trentaine d’adresses qui s’étendra jusqu’à Londres.

En parallèle, Alain Cojean désirant plus que tout apporter du bonheur à l’autre, va créer la fondation « nourrir aimer donner ».

Puis en 2013, la vie de cette figure de la restauration va basculer avec le décès de sa mère bien-aimée. Rien ne sera plus comme avant « Ma mère partie, ma vie ne valait pas grand-chose. » Une seule idée lui tient à coeur, retrouver sa mère par l’intermédiaire de médiums réputés. 

Grâce à ces derniers, les magnifiques et extraordinaires communications, avec celle qui était tout dans sa vie, vont tellement le surprendre, le soulager et déclencher d’incroyables signes et synchronicités qu’aucun doute n’existe pour Alain Cojean : la survivance de l’esprit est une certitude.

En 2017, après plus de vingt ans d’investissement total, voire extrême, dans cette grande chaîne d’entreprises familiales et profondément humaines, l’entrepreneur Alain Cojean, devenu depuis végétarien, décide de tourner la page pour se consacrer à des activités plus proches de la nature, comme la création d’un refuge pour animaux en fin de vie.

Ce témoignage, dans lequel on plonge entièrement dès les premières pages, est incroyable et si captivant qu’il est bien difficile de le lâcher !

C’est un plaisir de lire Alain Cojean nous raconter son parcours haut en couleur dans lequel il revient sur son aventure professionnelle, mais également sur ses réflexions au sujet de la vie, la mort (ce passage d’un état à un autre), notre connexion avec tout le vivant, que ce soit avec les plantes, les animaux…

C’est un récit porteur d’espoir qui nous invite à croire en nos rêves, à profiter des gens que l’on aime, car, en fin de compte, l’important dans tout ça, c’est d’aimer.

 

Pour aller plus loin :

Lors de cette Interview, Olivia, qui reçoit Alain Cojean, évoque son livre autobiographique "Nourritures célestes" dans lequel Alain, fondateur de la chaîne de restauration à succès Cojean, se met complètement à nu. Ils survolent ensemble ses passions d'enfance, ses débuts et succès professionnels, les associations et ONG qu'il parraine, pour conclure enfin avec  "l’éveil spirituel" de l'auteur. Il a aujourd'hui acquis la certitude que la mort n'est pas une fin, car le lien qui nous unit avec nos êtres chers disparus n'est jamais rompu. C'est le message qu'il veut nous transmettre.

 

Petit rappel important :

La totalité des droits d’auteur de cet ouvrage sera reversée à des associations caritatives.

 

 

Partager cet article

LIVRES A LOUER

Par adhésion ou à la location

"Les Lectures de Florinette"

 

@ Pour m'écrire

EnveloppeMail.png

FLEURS DE BACH

Conseillère en Fleurs de Bach 

Retrouvez moi sur mon autre blog :

Pour celles et ceux qui désirent être plus en phase avec leur nature profonde, il existe un remède 100% naturel qui peut vous aider à vous sentir mieux, ce sont les Fleurs de Bach. 

 

Recherche