Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Un Autre Regard...
  • Un Autre Regard...
  • : Je vous souhaite la bienvenue sur mon blog dans lequel je parle de tout ce qui me passionne, m'interpelle comme ces lectures, documentaires qui m'amènent à porter un regard différent sur notre monde. Bonne visite à tous ! Florinette
  • Contact

Catégories

28 septembre 2021 2 28 /09 /septembre /2021 10:26

 

Dorothy Arnold, jolie fille de vingt-cinq ans - nièce d'un juge de la Cour suprême américaine et fille d'un homme d'affaires prospère - a renoncé à son indépendance et vit chez ses parents à New York. 

Fille de Francis R. Arnold, un importateur de produits raffinés, Dorothy Arnold est née et a grandi à Manhattan dans une famille aisée. Après avoir obtenu son diplôme du prestigieux Bryn Mawr College, où elle s'est spécialisée en littérature, elle retourne dans sa maison familiale pour commencer une carrière d'écrivaine. 

Le 12 décembre 1910, elle sort s’acheter une robe et, en début d'après-midi, rencontre un ami avec qui elle bavarde quelques instants sur le trottoir en lui disant qu’elle prévoit de traverser Central Park avant de rentrer chez elle. 

Quelques instants plus tard, selon les termes d'un journaliste, Dorothy Arnold « se volatilise, disparaissant dans l'une des rues les plus fréquentées de la planète, en plein milieu d'après-midi et dans un quartier où des centaines de personnes la connaissent et où on croise un policier à chaque carrefour. »

Ne la voyant pas rentrer, ses parents, réticents à faire de la publicité sur la disparition de leur fille, commencent par interroger tous ses amis, puis font appel à une équipe de détectives privés. Six semaines plus tard, ils s'adressent à la police, qui conseille au père de la jeune fille, Francis Arnold, respectable citoyen de 73 ans, de signaler à la presse la disparition de Dorothy. 

Francis Arnold déclare aux journalistes que sa fille a peut-être été assassinée à Central Park et son corps jeté dans le lac ou le réservoir. Sceptiques, les journalistes tentent d'orienter la conversation sur la vie sentimentale de Dororthy, mais le vieil homme se met en colère, maugréant contre « ces gens qui n'ont rien à faire. »

On découvre très vite le prétendant que soupçonne Francis Arnold : un gros garçon de 42 ans, George Griscom fils, qui vit chez ses parents et se fait appeler Junior. Prétextant une visite à une ancienne compagne de classe, Dorothy a passé une semaine seule avec Junior, à Boston.

Mais cette escapade n'est pas le seul grief que les parents de Dorothy nourrissent contre leur fille. Ils lui reprochent également de s'être mise à écrire et vouloir s'installer à Greenwich Village (le St-Germain des Prés américain) pour échapper à toute contrainte. Francis Arnold n'a rien voulu savoir « Les bons romanciers sont capables d'écrire n'importe où », a-t-il déclaré. 

Lorsque le magazine auquel la jeune romancière s'est adressée a rejeté sa première nouvelle, sa famille s'est cruellement moquée de ses prétentions littéraires. Puis Dorothy essuie un second échec et le découragement la gagne.

C'est alors qu'elle écrit à Junior, qui séjourne en Italie en compagnie de ses parents : « Le magazine a refusé mon manuscrit. Je ne réussirai donc jamais. Je n'ai pas le moindre avenir et ne vois aucune chance de m'en sortir ». Un peu plus loin, elle ajoute : « Mère croira à un accident. » Quelques semaines plus tard, Dorothy a disparu.

Au télégramme qu'on lui a envoyé à Florence, George Griscom a répondu : « Je ne sais absolument rien ». Et au frère et à la mère de la jeune fille arrivés à l'improviste, Junior n'a apparemment rien d'autre à offrir qu'un paquet de lettres de la main de Dorothy.

En 1921, le chef du Bureau des disparitions de New York déclara que la famille de Dorothy Arnold et la police savaient depuis le début ce qu'il était advenu de la jeune fille. Mais il prétendit par la suite que ses propos avaient été mal interprétés.

En 1935, vingt-cinq ans après la disparition de Dorothy Arnold, la police recevait encore des appels de personnes affirmant l'avoir vue.

On n'a jamais su ce qu'elle était devenue. D'aucuns ont pensé qu'elle s'était suicidée ; d'autres que Dorothy avait été victime de la traite des blanches et envoyée au Mexique. On a pensé par ailleurs qu'elle était morte des suites d'un avortement pratiqué à la sauvette, ou qu'elle coulait des jours heureux à Honolulu. 

Jusqu'à sa mort, Francis s'est accroché à la croyance que Dorothy avait été assassinée. « Je crois que ma fille est morte. Je crois qu'elle est morte le jour de sa disparition ou presque immédiatement après. La seule théorie à laquelle j'ai toujours penché est qu'elle a été kidnappée et enlevée en peu de temps », a-t-il déclaré au Gazette Times.

 

Pourtant Dorothy n'avait pas d'ennemis. Elle n'avait pas d'amants sérieux. Elle vient de disparaître sans laisser de trace dans l'une des villes les plus peuplées du monde.

Bien qu'il y ait eu de nombreuses observations rapportées de Dorothy au cours des années à venir ainsi que diverses théories et rumeurs, ce qu'elle est devenue reste un mystère. 

Le lendemain de sa disparition, un spirite new-yorkais, qui a remarqué la soudaine apparition à Central Park d’un splendide cygne blanc, a prétendu que cette belle jeune fille s'était transformée en oiseau…

 

 

Sources

 

Partager cet article

23 septembre 2021 4 23 /09 /septembre /2021 09:29

Et si vous découvriez ce qu’une véritable psychothérapie peut vous apporter ? Et si vous posiez sur le monde un regard neuf, avec le cœur plutôt qu’avec les yeux ?

Alors, prêt à embarquer pour l’univers des possibles ? Martine Samama Levy est psychothérapeute, elle a réalisé son rêve.

Dans ce témoignage, elle nous explique certaines spécificités de son métier, nous fait partager ce qu’elle a pu découvrir dans le domaine de la psychothérapie ainsi que le bonheur et l’enrichissement du travail sur soi.

 

 

⭐  Martine Samama Levy a enrichi sa pratique au travers de l’apprentissage de différents outils thérapeutiques : coaching, hypnose ericksonienne, E.F.T, soins énergétiques du docteur Luc Bodin. Martine Samama Levy est également certifiée par la fédération “Psy en mouvement”. Le site de Martine Samama Levy site : Espace-psycho 

 

Retrouvez les ouvrages de Martine Samama Levy présentés dans cette émission :

 

Partager cet article

19 septembre 2021 7 19 /09 /septembre /2021 13:59

Flying Disk France

 

Ce qu'il faut avant tout savoir :

Calvin Parker a 64 ans. Il vit depuis toujours dans l'Etat du Mississippi, avec sa femme Waynett. Retraité, il a deux enfants. Resté silencieux la plus grande partie de sa vie sur l'incident du 11 octobre 1973, il a décidé de partager son témoignage en 2018. Depuis, il a donné de nombreuses interviews et a participé à plusieurs congrès ufologiques. Un film documentaire est en cours, basé sur son expérience.

Résumé du livre :

Le 13 octobre 1973, J. Allen Hynek, directeur du Center for UFO Studies, prenait un vol à Chicago à destination d’une cité portuaire de l’Etat du Mississippi, accompagné de James Harder, enquêteur de l’A.P.R.O. Le jour même, ils rencontraient à Pascagoula Charles Hickson et Calvin Parker, deux ouvriers des chantiers navals qui prétendaient avoir vécu, deux jours auparavant, le 11 octobre 1973, une rencontre du troisième type lors d’une soirée de pêche à la ligne. Les deux enquêteurs purent entendre également le Shérif et les adjoints du Bureau de Police du Comté Jackson, qui avaient longuement interrogé les deux hommes la nuit même de l’incident. Harder et Hynek avaient convaincu les deux hommes de se soumettre à une séance de régression hypnotique, mais dans les deux cas ils furent contraints de mettre fin à la séance après quelques minutes, l’expérience s’avérant trop violente, en particulier pour le jeune Parker, alors âgé de 19 ans. Dans leurs récits entrecoupés de sanglots, les deux hommes décrivirent avoir été enlevés à bord d’un vaisseau par trois créatures d’apparence robotique, avant d’être abandonnés par leurs ravisseurs sur le lieu de pêche où ils avaient commencé une soirée paisible.La visite de Hynek et Harder fut le début d’une enquête sur un incident qui s’imposa bientôt comme un classique des cas d’abduction ou enlèvement extraterrestre.

Le jeudi 11 octobre 1973, après une rude journée de travail, Calvin Parker et son ami Charles Hickson décident d’aller pêcher au bord de la rivière Pascagoula située dans l’État du Mississippi.

Après avoir trouvé l’endroit adéquat pour installer leur matériel de pêche, le jour commence à décliner. Il fait doux, quelques poissons ont déjà mordu à l’appât, tout semble paisible quand, tout d’un coup, ils aperçoivent, derrière eux en suspension, un engin ovoïde auréolé d’une lumière bleue.

Stupéfiés par cet objet situé non loin d’eux et ne comprenant pas ce qu’il se passe, Calvin et Charles restent debout, immobiles sur le ponton à contempler la scène.

La terreur est à son comble quand ils voient sortir du vaisseau des créatures à la peau grise et ridée se déplaçant au-dessus du sol dans leur direction. « S’ils avaient eu un aspect plus humain, je n’aurais pas été bouleversé à ce point » raconte Charles Hickson.

Effectivement, ces créatures ne ressemblent à aucune description, elles n’ont pas de cou, leurs jambes sont collées l’une à l’autre et leurs pieds font penser à ceux des éléphants. 

Calvin et Charles sont saisis d’effroi. Les créatures les empoignent par le bras pour les entraîner, en lévitation, à l’intérieur du vaisseau. À cet instant, ils assistent, impuissants, à l’impensable.

Une fois libérés et déposés à l’endroit précis où ils ont été capturés, le vaisseau s’élève et disparait.

Quelques instants plus tard, ne pouvant taire cette effroyable aventure, ils s’en remettent aux autorités qui prennent très au sérieux leur déposition. Leur état de panique est manifeste, et leur honnêteté également, puisqu’ils demandent même à être soumis au détecteur de mensonges.

Cette affaire fera grand bruit. Deux scientifiques de renom feront le déplacement, le Dr James Harder et le Dr J. Allen Hynek afin de procéder à des séances d’hypnose. 

Calvin et Charles vont subir de multiples interrogatoires. Les médias vont s’emparer de leur histoire sans jamais la tourner en dérision. 

Je vous avoue que cette histoire m’a vraiment touchée, interpellée. C’est la première fois que je lis un témoignage aussi bien documenté. Tout est rassemblé dans ce livre, la transcription des interrogatoires, les séances de régression hypnotique, y compris celle réalisée par Budd Hopkins vingt ans après les faits. Archives de police, l’apparition de témoins, etc.

Il y aurait tellement à dire sur cet incident survenu à Pascagoula que si vous désirez en savoir plus, et dans les moindres détails, je vous invite à découvrir le témoignage de Calvin Parker qui a décidé, après toutes ces années, de raconter cette stupéfiante rencontre du troisième type qui a transformé sa vie à tout jamais.

 

 

Pour aller plus loin :

Très prochainement dans "Mes rendez-vous", vous pourrez entendre Jean Librero, le traducteur et éditeur de l’ouvrage, qui reviendra sur cette affaire.

 

 

Partager cet article

13 septembre 2021 1 13 /09 /septembre /2021 15:54

JDH Editions

 

Ce qu'il faut avant tout savoir :

Amélie Galiay est praticienne en hypnose classique et Ericksonienne, ainsi que sophrologue. Elle est également auteure du guide d'initiation à la sophrologie "Changeons notre regard sur le monde pour changer notre vie". Originaire de Saintes, elle aime se définir comme une alchimiste de l'esprit. Amélie exerce et réside à Montignac-Lascaux en Dordogne.

 

Résumé du livre :

Amélie Galiay nous accompagne ici dans un voyage aux confins de la conscience, de par ses propres expérimentations et expériences extraordinaires, ainsi que les témoignages "surprise" de nombreux intervenants, dont certains ne vous sont d’ailleurs pas inconnus… Chamans, moine bouddhiste, écrivain reconnu pour ses œuvres dédiées au fonctionnement de la conscience, virtuose du piano, médium, "expérienceurs", en passant par une célèbre agricultrice au fait de ses vies antérieures et bien d’autres encore… Une enquête surprenante qui vous invite avant tout à changer votre perception des choses, pour regarder avec votre cœur et prendre pleinement conscience de votre pouvoir créateur.

Depuis toujours Amélie Galiay se passionne pour la beauté de la nature en général, ce qui l’a amenée à se poser beaucoup de questions sur les mystères de la vie et de la mort.

Longtemps impressionnée par cette fin de vie, Amélie en est venue à s’interroger sur la conscience et les phénomènes mystérieux qui l’entourent. Tous ces questionnements l’ont conduite vers une quête de sens afin d’apaiser son esprit et comprendre le but de l’existence.

À travers ce parcours personnel, qui est une invitation à s’interroger sur nous-mêmes, notre Âme, nos capacités à se connecter avec tout ce qui nous entoure et que bien souvent nous n’exploitons pas, Amélie Galiay nous ouvre le chemin en nous présentant des personnes qui peuvent nous aider à en prendre conscience, et ce de diverses façons, y compris avec les animaux.

Tous ces témoignages inspirants et expériences fascinantes nous apportent un éclairage supplémentaire qui nous pousse à sortir de notre vision étriquée pour l’agrandir et magnifier nos vies en devenant, à notre tour, des aventuriers de notre conscience.

Alors n'hésitez pas, partez à la découverte de ces enrichissantes rencontres, vous ne serez pas déçu !

« Tout grand rêve commence avec un rêveur. Rappelez-vous toujours, vous avez en vous la force, la patience et la passion d’atteindre les étoiles pour changer le monde. » Harriet Tubman

 

Pour aller plus loin :

Teaser numéro 1 : "Le chemin de la paix intérieure". Pour annoncer la parution de son "Enquête de sens" aux éditions "J.D.H. éditions", en grande partie inspiré de son parcours personnel, Amélie Galiay nous présente sur 3 teasers quelques intervenants phares du livre : Le Dr Olivier Chambon, Marc Vella, Gwen Clappe, Bruce Bigot ainsi que le Moine Bouddhiste Matthieu Ricard nous invitent, dans cette première vidéo, à "élargir notre conscience" pour trouver le chemin de la paix intérieure...

 

 

 

 

 

Partager cet article

9 septembre 2021 4 09 /09 /septembre /2021 10:31

 

Si, comme l'a dit le philosophe Blaise Pascal, le cœur a ses raisons que la raison ignore, cet organe "central" du corps humain renferme aussi bien des mystères qui peuvent complètement changer notre vision du monde.

Et parce qu'il fallait être deux pour aborder un tel sujet, Montserrat Gascon et Magali Cazottes ont décidé de croiser leurs regards pour mieux nous révéler les secrets de notre cœur, puisque tout commence et finit par notre Cœur...

 

 

« Sache que le passage pour aller à la vie passe par la mort. Oui, tu dois passer par la mort, mais pas la mort que tu connais. Il s’agit d’une mort qui est une vie, un feu et une LUMIÈRE. Tu veux connaître le mystérieux secret ?

Alors, regarde au fond de ton cœur, c’est là que le secret est dissimulé. Le secret est caché en toi ; là est la source de la vie et la source de la mort. Écoute-moi bien, ô homme, je vais te révéler le secret des anciens… »

 

Hermès Trismégiste, Les clefs de la mort et de la vie -

Tablette 13.2 de la Table d’Émeraude

 

 

Je vous donne rendez-vous dimanche 12 septembre à 14 h pour cette émission qui va droit au Cœur !

 

Partager cet article

@ Pour m'écrire

EnveloppeMail.png

Recherche