Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Un Autre Regard...
  • Un Autre Regard...
  • : Je vous souhaite la bienvenue sur mon blog dans lequel je parle de tout ce qui me passionne, m'interpelle comme ces lectures, documentaires qui m'amènent à porter un regard différent sur notre monde. Bonne visite à tous ! Florinette
  • Contact

Catégories

29 novembre 2021 1 29 /11 /novembre /2021 16:07

 

 

 GÉNÉRATION CITÉS D’OR 

 

« Génération Cités d'Or est une revue culturelle alternative qui regroupe des auteurs / conférenciers de renom. Retrouvez tous vos thèmes favoris dans des dossiers de fond : Archéologie Interdite, Cryptozoologie, Histoire Secrète, Légendes Urbaines, Médiumnité, Médecines Alternatives, Mystères, Paranormal, Sociétal, Spiritualité, Ufologie, ...»

 

Pour commander le #08 spécial "Atlantide et Civilisations disparues", rendez-vous sur : Génération Cités d'Or

 

🌟 Pour tout abonnement au magazine papier, cliquez ICI

 

 

 IKARIS 

 

« Nous sommes un média de presse écrite qui se consacre entièrement aux actualités des grandes énigmes et de l'inexpliqué. Nous sommes vendus en kiosque et grandes surfaces ainsi que par abonnement (magazine bimestriel de 68 pages) »

 

Pour commander le n°24 "Flotte spatiale et technologie extraterrestre", rendez-vous sur : Ikaris ou chez votre marchand de journaux.

 

🌟 Pour tout abonnement au magazine papier, cliquez ICI

 

 

 INEXPLORÉ  (Le magazine de l'INRESS)

 

« L’INREES est un Institut réunissant des experts du monde de la science, de la santé, de la psychologie, de la spiritualité et de la culture, autour d'expériences particulières, dites inexpliquées ou extraordinaires. L’objectif ? Aider à faire avancer les connaissances en croisant des disciplines qui s'ignorent... Dans ce but, l'INREES publie le trimestriel Inexploré magazine et a créé Inexploré digital, pour que tous nos lecteurs puissent retrouver simplement nos articles, dossiers et magazines, ainsi que des séries de podcasts audio. »

 

Revue disponible en kiosque !

 

🌟 Découvrez leur formule d’abonnement en cliquant ICI

 

 

LA REVUE DE L'AU-DELÀ

 

« Cette revue a été créée afin : d’éveiller, de réveiller ou de faciliter la recherche personnelle pour évoluer et se préparer à notre Au-delà, de recenser et de diffuser avec tout le discernement qui s’impose les informations que l’on peut obtenir sur la survivance (notre devenir) et corrélativement de s’intéresser à l’étude de tous les phénomènes du paranormal qui y sont par définition intimement liés... »

 

Pour commander le n°272 de Novembre, rendez-vous sur : La revue de l'au-delà

 

🌟 Pour tout abonnement au magazine papier, cliquez ICI

 

 

 LDLN  (Lumières Dans La Nuit)

 

« LDLN est une revue d’ufologie Française qui existe depuis février 1958.

Tous les deux mois, LDLN présente des articles de fond et fait le point sur les observations françaises ainsi que sur l’actualité ufologique. »

 

 

Pour commander le n°445, rendez-vous sur : LDLN

 

🌟 Pour tout abonnement au magazine papier, cliquez ICI

 

 

 NATIVES  des Peuples, des Racines

 

« Quand l’humanité est égarée dans un monde qui lui-même se perd, elle doit savoir remonter aux sources de ses origines pour se retrouver, en un temps où tout était vivant et où l’équilibre nécessaire à la vie reposait sur l’interdépendance de toute chose. Les peuples autochtones portent toujours cette vision globale et sont les derniers gardiens de la biodiversité depuis des millénaires. »

 

Pour commander le n°6, rendez-vous sur : Natives

 

🌟 Découvrez leur formule d’abonnement en cliquant ICI

 

 

 OVNIS  Science & Histoire 

 

« Une revue trimestrielle dédiée à l'ufologie, mais aussi aux mondes invisibles et à la science. »

 

 

Revue disponible en kiosque !

 

 

🌟 Pour tout abonnement au magazine papier, cliquez ICI

 

 

 PARA SCIENCES S

 

 

« PARASCIENCES est une revue quadrimestrielle depuis 1989 des cultures alternatives. »

 

 

Pour commander le n°122, rendez-vous sur : Parasciences

 

 

🌟 Pour tout abonnement au magazine papier, cliquez ICI

 

 

 RESPIRE  Créer du temps pour soi

 

« respirele magazine qui vous donne l’inspiration et les clés pour ralentir, prendre le temps de vivre pleinement. Bien-être, art de vivre, pleine conscience, créativité ET évasion… À chaque numéro, respire vous accompagne au quotidien et vous aide à vous sentir bien. Calme et apaisant, faisant le lien entre le corps et l’esprit et invitant au lâcher-prise, respire reflète bien cet état de sérénité primordiale que nous pouvons tous retrouver. »

 

Revue disponible en kiosque !

 

🌟 Découvrez leur formule d’abonnement en cliquant ICI

 

 

Bonnes lectures ! 🎅

 

 

 

Partager cet article

25 novembre 2021 4 25 /11 /novembre /2021 17:18

Bookelis

 

Ce qu'il faut avant tout savoir :

Florence Contes partage son cœur entre l’Occitanie et les Alpes. Elle est diplômée de l’Université de Lyon en sciences humaines et sociales. Elle est également auteure de trois ouvrages "Le crabe et les étoiles", "Il y a des fleurs partout pour qui veut bien les voir" et "Rien n’est grave tout est parfait".

 

Résumé du livre :

Des signes, des synchronicités, des messages... Mon père semble déplacer des montagnes pour communiquer avec moi depuis l'au-delà. Les doutes me poussent à investiguer et à trouver des réponses sur l'invisible. De découverte en découverte, j'emprunte un chemin initiatique qui se révèle bien plus riche qu'espéré. Poussée par une voix angélique contre laquelle je ne peux lutter, j'entreprends d'écrire ce récit. Il me plongera dans les coulisses malicieuses du parfait canevas de la vie. 

Après avoir écrit en 2019 "Le crabe et les étoiles", suite à une promesse qu’elle avait faite à son père de raconter leur histoire afin de rendre hommage aux malades atteints d’un cancer ainsi qu’aux accompagnants, Florence Contes a repris la plume pour nous montrer que la vie continue. 

Lorsque mon père affirmait qu’il serait toujours près de moi, les doutes s’emparaient de ma raison. Comment le pourrait-il après sa mort ? Quels moyens emploierait-il pour m’apporter son appui et ses conseils ? Comment en était-il si convaincu ?

Bien que Florence a eu du mal à le concevoir, dès le dernier souffle de son père des faits inhabituels sont venus la surprendre. Au début, elle prend la décision de les répertorier afin de les étudier, d’en chercher la raison sous le joug de son mental analytique. 

Puis, au fur et à mesure les invraisemblances, les manifestations inexpliquées qui surgissent dans son quotidien, quand elle en a le plus besoin, apostrophe son esprit cartésien en faisant appel à son cœur, à sa petite voix intérieure qui l’autorise à lâcher prise en se laissant porter par l’insaisissable.

Tout en s’engageant dans une introspection personnelle et libératrice, Florence va également se nourrir d’informations à travers les livres et différentes recherches. 

Au fil de ses apprentissages et de ses expérimentations qui l’amènent à des réflexions inhabituelles, Florence dresse un pont entre la science et la spiritualité qui lui apporte une autre philosophie de vie.

C’est un livre prenant, touchant qui met en lumière tous ces signes et vécus subjectifs de contacts avec le défunt que l’on peut vivre après la disparition d’un proche, que l’on soit ou non préparé à cela. 

Même si ces signes ne remplacent pas l’absence, cet amour que nous avons partagé est toujours là, bien présent, comme on le ressent en lisant ce très beau témoignage. 

De plus, le fait de savoir que la personne qui nous a quittés est en fin de compte si proche de nous, cela nous aide à vivre le deuil et ce passage sur Terre d’une tout autre manière puisque « Rien n’est grave, tout est parfait ». 

 

Pour aller plus loin :

 

Partager cet article

21 novembre 2021 7 21 /11 /novembre /2021 09:16

 

Il arrive que, au moment de la mort, on entende une étrange musique dont on ne peut expliquer l’origine. Le cas le plus célèbre est celle qui fut entendue lors des derniers instants de Wolfgang von Goethe.

Le 22 mars 1832, vers 10 heures du soir, deux heures avant le décès de Goethe, une voiture s’arrêta devant la demeure du grand poète.

Une dame en descendit et s’empressa d’entrer en demandant d’une voix tremblante au domestique : « Est-il encore vivant ? »

C’était la comtesse V., admiratrice enthousiaste du poète et toujours reçue par lui avec plaisir à cause de la vivacité réconfortante de sa conversation. Pendant qu’elle montait l’escalier, elle s’arrêta tout à coup en écoutant ; puis elle questionna le domestique :

« Comment donc ? De la musique dans cette maison ? Mon Dieu… comment peut-on faire de la musique un jour pareil, ici ! »

Le domestique écoutait à son tour, mais il était devenu pâle et tremblant et n’avait rien répondu. La comtesse, en attendant, avait traversé le salon et était entrée dans le bureau, où, seule, elle avait le privilège de pénétrer.

Frau von Goethe, belle-soeur du poète, alla à sa rencontre, les deux femmes s’abandonnèrent dans les bras l’une de l’autre, éclatant en larmes. La comtesse demanda ensuite :

« Mais, dis-moi, Ottilie ; pendant que je montais l’escalier, j’ai entendu de la musique chez vous… Pourquoi ? Pourquoi ? Me suis-je peut-être trompée ? »

- Tu l’as donc entendue aussi ?, répondit Frau von Goethe, c’est inexplicable ! Depuis l’aube d’aujourd’hui une musique mystérieuse retentit de temps à autre, en s’insinuant dans nos oreilles, dans nos coeurs, dans nos nerfs.

Juste à ce moment, résonnèrent d’en haut, comme s’ils venaient d’un monde supérieur, des accords musicaux suaves, soutenus, qui s’affaiblirent peu à peu, jusqu’à s’éteindre.

Simultanément, Jean, le fidèle valet de chambre, sortait de la chambre du mourant, en proie à une vive émotion en demandant avec anxiété :

« Avez-vous entendu, Madame ? Cette fois la musique venait du jardin et résonnait juste à la hauteur de la fenêtre. »

Non, répliqua la comtesse, elle venait du salon à côté.

On ouvrit les croisées et on regarda dans le jardin. Une brise légère et silencieuse soufflait à travers les branches nues des arbres ; on entendait au loin le bruit d’un char qui passait sur la route, mais on ne découvrit rien qui pût permettre de déceler l’origine de la musique mystérieuse. 

Alors les deux amies entrèrent dans le salon d’où elles pensaient que devait provenir la musique, mais sans rien remarquer d’anormal. 

La comtesse, en rentrant dans le salon dit : « Je crois ne pas m’abuser : il s’agit d’un quatuor joué à distance et dont nous parviennent, de temps en temps, des fragments. » 

Mais Frau von Goethe remarqua à son tour :

« Il m’a semblé, au contraire, entendre le son proche et net d’un piano. Ce matin je m’en suis convaincue au point d’envoyer le domestique auprès des voisins, en les priant de vouloir bien ne pas jouer du piano, par respect pour le mourant. Mais ils ont tous répondu de la même façon qu’ils savaient bien dans quel état se trouvait le poète, et qu’ils étaient trop consternés pour songer à troubler son agonie en jouant du piano. »

Tout à coup, la musique mystérieuse retentit encore, délicate et douce ; cette fois elle semblait prendre naissance dans la pièce même. Seulement, pour l’un, elle paraissait être le son d’un orgue, pour l’autre, un chant choral, pour le troisième, enfin, il s’agissait des notes d’un piano.

Rath S., qui, à ce moment-là, signait le bulletin médical avec le docteur B., dans l’entrée, regarda avec surprise son ami, en lui demandant :

« C’est un concertina qui joue ? »

- Il paraît, répondit le docteur, peut-être quelqu’un dans le voisinage songe à s’amuser.

« Mais non, répliqua Bath S., celui qui joue est sans doute dans cette maison. »

Ce fut ainsi que la musique mystérieuse continua à se faire entendre jusqu’au moment où Wolfgang von Goethe exhala le dernier soupir ; parfois en retentissant avec de longs intervalles, en d’autres cas après de très courtes interruptions, un peu dans une direction, un peu dans l’autre, mais paraissant toujours venir de la maison même, ou tout près d’elle.

Toutes les recherches et enquêtes accomplies pour résoudre le mystère sont restées sans résultat.

 

Sources :

 

 

 

Partager cet article

17 novembre 2021 3 17 /11 /novembre /2021 11:44

Independently published

 

Ce qu'il faut avant tout savoir :

 

Jean-Michel Zammit est né en 1968 et vit dans le Var. Enseignant auprès d'élèves atteints de troubles des apprentissages et formé en décodage biologique des maladies, il a choisi le roman pour vulgariser cette approche humaniste qui donne du sens à la "mal a dit".

 

 

Quatrième de couverture :

"Mais alors qu'il égrène ses souvenirs, je ressens une sensation désagréable dans mon for intérieur. Je réalise soudain qu'il est devenu le maître du jeu". Qu'est-il donc arrivé au docteur Paul Vairelles ? Comment ce psychiatre chevronné a-t-il pu se retrouver en syndrome post traumatique alors qu'il expertisait cet adolescent à l'apparence si inoffensive ? Tout porte à croire qu'il s'est passé des choses vraiment étranges durant ces trois jours passés avec celui que l'on nomme désormais le "Boucher de la Gragne". Aurez-vous le courage de marcher sur les pas d'Achille le Boiteux ?

Dès la première page, où une lettre signée du protagoniste Achille nous explique ce qui nous attend si nous continuons la lecture, l’intrigue commence… 

L’enquête se déroule dans un hôpital psychiatrique où Blondeau, un officier de police judiciaire venu interroger le prévenu pour le meurtre de son père, va se retrouver devant Achille le Boiteux, un jeune homme au visage d’ange des plus énigmatiques.

Cette rencontre va replonger ce lieutenant dans une ancienne affaire de sorcellerie qui a toujours hanté douloureusement son esprit. Mais Blondeau va vite réaliser, en voyant le psychiatre complètement traumatisé par ces trois jours d’entretien passés avec Achille, qu’il va lui falloir du courage pour dénouer l’écheveau de cette affaire de meurtre. Blondeau ne se doute pas un seul instant que cette enquête va l’entraîner bien au-delà de tout ce qu’il peut imaginer.

Tout comme ce lieutenant, je ne m’attendais pas à une telle aventure qui nous amène à réfléchir sur nous-mêmes, sur nos limitations perceptives de la réalité qui n’est autre que le reflet de nos conflits intérieurs, de nos blocages émotionnels qui se traduisent bien souvent par la maladie (mal a dit). 

À travers ce surprenant thriller, magnifiquement bien construit, Jean-Michel Zammit nous entraîne dans cette incroyable aventure où « décodage biologique des maladies et magie s’unissent d’une seule voix ». 

Un bon conseil, n’hésitez pas à suivre Achille, le roi du pré d’asphodèles*, qui vous mènera vers votre Nomen Animae afin de vivre pleinement en harmonie avec les énergies de la Matière et de l’Esprit.

Pour ma part, j’attends avec impatience la suite !

 

*Dans la mythologie grecque, l’Asphodèle est une plante associée à la mort et aux Enfers. Elle est connue pour couvrir une prairie où séjournent les âmes après la mort, nommé le Pré de l’Asphodèle. Cela explique une ancienne coutume qui consiste à planter des Asphodèles près des tombes des défunts.

 

Pour aller plus loin :

Pour celles et ceux qui n'ont pu participer au live organisé par Calista Bellini autour du livre de Jean-Michel Zammit Nomen Animae et sur les théories du Décodage Biologique des Maladies, vous pouvez cliquer sur l’image ci-dessous.

 

 

Partager cet article

11 novembre 2021 4 11 /11 /novembre /2021 13:59

Symbiose Editions

 

Ce qu'il faut avant tout savoir :

Sandy Lakdar est une productrice et écrivaine française née le 1er décembre 1980 dans la campagne jurassienne. Après une carrière d'actrice, elle décide de se consacrer à la production et la réalisation de documentaires. En 2013 elle crée la série documentaire The Believers : Expériences vers l'inconnu. En 2017, elle sort le livre Ma rencontre avec le monde invisible et Nos Fantômes de France aux éditions Lanore. En 2019 et 2021 le Guide d’Enquête Paranormale aux éditions Symbiose, Interrogez l’Univers, Les Mystérieuses aventures de Sandy & Jonathan que vous pouvez retrouver en BD au format ebook et prochainement "Au contact de l’invisible", aux éditions De Vinci.

Résumé du livre :

Vous a-t-on déjà dit que nous cohabitons en permanence avec un monde invisible ? Et qu'il est possible de communiquer avec ? C'est ce que fait Sandy Lakdar depuis plusieurs années. Son métier : enquêtrice en paranormal. Ses bureaux : les châteaux forts, les anciens hôpitaux, des auberges millénaires et autres lieux historiques... Avec son fiancé, Jonathan Dailler, ils ont créé leur série documentaire, The Believers : Expériences vers l'Inconnu. Ensemble, ils partent enquêter à travers l'Europe dans des lieux à forte énergie spirituelle. Leur but est de prouver qu'il existe une Vie après la Vie. Mais une enquête paranormale ne s'improvise pas. Elle comporte des risques. Les lois qui régissent le monde des esprits ne sont pas les mêmes que les nôtres. C'est la raison pour laquelle Sandy livre dans ce guide tout son protocole d'enquête. Désireuse de partager son savoir-faire avec les apprentis enquêteurs, elle explique comment se préparer, quels appareils choisir, quelles sont ses meilleures techniques, comment se protéger, et surtout comment appréhender ce monde énigmatique afin d'y faire ses premiers pas en toute sécurité physique et psychologique.

Dans son premier livre, Ma rencontre avec l’invisible, Sandy Lakdar nous explique comment elle est devenue enquêtrice après avoir été confrontée à un phénomène paranormal qui s’est produit dans son appartement et qui l’a amené, avec Jonathan Dailler, à créer la série documentaire The Believers : Expériences vers l’inconnu.

Avec déjà plus d’une vingtaine d’épisodes à leur actif, au moment où elle rédige ce guide, Sandy et Jonathan continuent à avancer en s’interrogeant continuellement sur l’origine des manifestations qu’ils ont pu capturer grâce à leur matériel et à leur expérience.

Depuis leur première enquête en France au Château de Fougeret, ils en ont exploré beaucoup d’autres. Leur réputation dans ce milieu se répand puisque, parallèlement à The Believers, Sandy a eu l’occasion de collaborer avec les plus grands spécialistes en la matière, que ce soit aux États-Unis, en Angleterre, etc. et également pour l’INREES TV en produisant des épisodes pour une diffusion exclusive sur leur chaîne.

Sa démarche, à travers ce manuel, est d’aider quiconque désireux de s’initier à l’enquête paranormale en transmettant les meilleurs conseils et outils possible pour se lancer ; tout en précisant bien que ce n’est pas un jeu et « qu’il faut bien réfléchir aux motivations qui vous poussent à vouloir emprunter ce chemin, qu’il ne faut pas prendre à la légère ».

Pour mieux comprendre cet univers et comment l’aborder, Sandy énumère certains phénomènes que le futur enquêteur peut rencontrer, le matériel à utiliser, la façon dont se prépare une enquête, comment l’analyser, comment se protéger, etc., et à chaque fois avec beaucoup de détails, de conseils et de mises en garde, en insistant bien qu’il faut faire preuve de respect, d’honnêteté et d’humilité dans les interactions avec le monde des esprits.

C’est un manuel très pratique, très bien construit, parsemé de recommandations, d’exemples basés sur leur vécu. On y apprend beaucoup de choses et, pour celles et ceux qui veulent endosser sereinement la casquette de l’enquêteur, il y a tout ce qu’il faut savoir avant de faire le premier pas dans cette voie, ce qui rend ce petit guide indispensable.

 

Pour aller plus loin :

Pour le premier épisode de cette 4ème saison, The Believers vous emmène sur le site d’une destination portant le prestigieux label de Monument National dans la ville d’Angers. C’est là où la douceur angevine se mêle à un charme architectural médiéval indéniable, que se dresse le très charismatique Château d’Angers. Délimité par 17 tours dressés pour protéger ce qui fut le fief de son plus emblématique propriétaire, celui qu’on appelait « Le Bon Roi René » fils de Louis II d’Anjou et de Yolande d’Aragon… Chacune de ces saisissantes fortifications pouvaient contenir dans le passé des centaines de prisonniers ! Car en plus de servir de bouclier, le château à longtemps servi de prison… Sandy et Jonathan tenteront de faire parler les consciences du lieu pour collecter de nouvelles preuves de la survivance de l’âme.

 

🎬  Cet épisode est disponible en VOD sur Viméo

 

 

  • Leur chaîne YouTube
  • Pour visionner d'autres épisodes, rendez-vous sur Viméo

 

Bon à savoir :

Si vous passez du côté d’Angers ou de Paris, n’hésitez pas à rendre visite à Sandy Lakdar qui a créé L’Esprit du Chaudron, une petite boutique dédiée au paranormal.

 

 

 

Partager cet article

@ Pour m'écrire

EnveloppeMail.png

Recherche