Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Un Autre Regard...
  • Un Autre Regard...
  • : Je vous souhaite la bienvenue sur mon blog dans lequel je parle de tout ce qui me passionne, m'interpelle comme ces lectures, documentaires qui m'amènent à porter un regard différent sur notre monde. Bonne visite à tous ! Florinette
  • Contact

Catégories

27 juillet 2021 2 27 /07 /juillet /2021 14:06

Mama éditions

 

Ce qu’il faut avant tout savoir :

Jeremy Narby est anthropologue et spécialiste du chamanisme. Depuis 1989, il travaille sur mandat pour l’ong suisse Nouvelle Planète – il est directeur des projets en Amazonie – pour soutenir les initiatives des peuples indigènes. Auteur, il a notamment écrit Le Serpent cosmique, L’ADN et les origines du savoir (publié dans une quinzaine de langues), Plantes et Chamanisme, avec Jan Kounen et Vincent Ravalec et Intelligence dans la nature, En quête du savoir.

 

Rafael Chanchari Pizuri est né en Amazonie péruvienne. Il vit à Iquitos au Pérou et travaille comme formateur d’enseignants indigènes. Il s’occupe d’un grand jardin de plantes médicinales et soigne avec la médecine indigène. Enseignant, guérisseur, jardinier et penseur amazonien, il sait naviguer entre les mondes et relier différentes cultures.

 

Résumé du livre :

Pour le monde occidental, le tabac est une plante dangereuse et mortifère. Or les peuples indigènes, qui l'utilisent dans sa forme la plus naturelle, la voient comme une plante enseignante et guérisseuse. Quant à l'ayahuasca, elle suscite à la fois l'intérêt de ceux qui la considèrent comme un remède puissant contre nombre de maux et la méfiance de ceux qui l'associent à un hallucinogène dangereux. Mais qu'en est-il vraiment ? Ce livre marie deux systèmes de pensées : le savoir indigène du chamane amazonien Rafael Chanchari Pizuri et les connaissances scientifiques de l'anthropologue Jeremy Narby. Une écriture limpide qui bouleverse les idées reçues et permet au lecteur de tirer ses propres conclusions. 

C’est en 1985, lors de son séjour chez les Ashanincas d’Amazonie péruvienne, en tant que jeune anthropologue, que Jeremy Narby fait la connaissance de cette communauté indigène qui pense que les plantes, comme le tabac et l’ayahuasca, peuvent transmettre des connaissances à ceux qui les consomment. 

Au fil des mois passé à écouter les histoires qu’un chamane du tabac lui conte à propos de cette plante, Jeremy Narby, intrigué, décide de tenter l’expérience. La métamorphose, les sensations qu’il va ressentir vont complètement le chambouler, défiant sa compréhension de la réalité. 

Ce n’est que trente-trois ans après cette première rencontre avec le tabac amazonien que Jeremy Narby, désireux de connaître la meilleure façon d’approcher cette puissante plante enseignante, décide de contacter Rafael Chancari Pizuri, un expert en la matière qui travaille en Amazonie péruvienne, où il forme et soigne les gens avec la médecine indigène.

« Le tabac est une plante médicinale importante et sa signification profonde dépend de la façon dont on l’utilise. »

Durant le premier chapitre intitulé « Médecine et malice », c’est de cet échange passionnant dont il est question. Dans le second chapitre « Remède et poison » , Jeremy Narby nous livre ses recherches scientifiques qu’il met en parallèle avec le savoir indigène et les concordances incroyables et considérables qui en résultent. 

Voulant poursuivre dans la même lignée, c’est au tour de la liane d’ayahuasca dont il est question dans le troisième chapitre : « La purge à deux faces ».

Ces parallèles entre science et chamanisme sont fascinants et étonnants, car, malgré certaines différences, les perspectives indigènes et scientifiques sur ces deux plantes se complètent et offrent un nouveau domaine de recherche abordé dans le dernier chapitre « Un cocktail thérapeutique déconcertant ».

Cet ouvrage, qui rassemble deux systèmes de savoir, est extrêmement bien documenté. Tout en informant sur les risques et les opportunités qu’elles présentent, j’ai appris beaucoup de chose sur ces deux puissantes plantes et leurs propriétés, ainsi que les connaissances, la discipline et cette relation basée sur le respect qu’il faut acquérir pour travailler avec ces plantes. 

Ces deux manières de considérer les plantes psychoactives remettent en question les idées reçues que, nous, occidentaux, nous en avons, nous permettant ainsi d’être mieux informés afin de forger notre propre opinion.

 

Pour aller plus loin :

Reconnecter l’esprit et le corps dans un processus ritualisé, c’est entre autres ce que propose le chamanisme amazonien avec la médecine de l’ayahuasca. Loin du concept occidental de psychédélique, qui signifie littéralement « révélateur de psyché », ce breuvage nous enseignerait à l’inverse sur le monde autour de nous, et pas seulement en nous... 

 

Voici un autre petit extrait dans lequel Jeremy Narby nous explique ses incroyables ressentis (bien plus détaillés dans le livre) après avoir pris de la pâte de tabac...

 

 

Partager cet article

21 juillet 2021 3 21 /07 /juillet /2021 10:55

Dervy

 

Ce qu’il faut avant tout savoir :

Aurore Larcher a travaillé dix-sept ans en tant que cadre supérieure dans une grande entreprise nucléaire. À la suite de bouleversements d'ordre professionnel et médical, elle a vécu une expérience d'éveil inouïe. Aujourd'hui thérapeute et praticienne en hypnose, elle partage sa découverte de la spiritualité lors de conférences et a écrit La Matrice Originelle, également publié aux éditions Dervy, en 2018.

Résumé du livre :

Nos ancêtres maîtrisaient des capacités insoupçonnées : prémonition, dissociation du corps physique, voyage astral, connaissance de la nature et de la psychologie humaine... Ils distillaient par voie métaphorique des notions d'éveil dans leurs mythes et leurs symboles, que nous délaissons aujourd'hui. Pourtant, quand la vie bascule, nous trouvons apaisement et espoir dans les écritures anciennes. Les légendes d'Isis et d'Osiris ou de Shiva et Parvati, le yin et le yang, le caducée ou encore l'arbre de vie retracent, chacun à sa façon, les étapes de l'éveil. Cet ouvrage entremêle l'analyse des mythes et symboles avec les découvertes scientifiques récentes. Il esquisse la voie à emprunter vers la guérison de vos blessures et vers l'élévation spirituelle. Osez explorer à votre tour les secrets des anciennes civilisations. Ce chemin initiatique est une lumineuse épopée vers la quintessence de vous-même ! 

Durant dix-sept années, Aurore Larcher a mené une vie trépidante, exigeante, mais gratifiante dans une grande entreprise nucléaire, où elle occupait un poste à responsabilités, jusqu’au jour ou un gros souci de santé va l’empêcher de marcher durant deux années.

Face à ce terrible diagnostic, sa vie va littéralement basculer, la laissant face à elle-même. Cette mise à l’arrêt obligatoire la pousse, malgré la souffrance, à prendre du recul, du temps pour elle et sa famille, à réfléchir sur le sens de la vie, sur le monde en général et sur elle-même afin d’apprendre à mieux se connaître. 

C’est durant cet arrêt forcé qu’une autre vie va s’imposer, celle de suivre son mari en Martinique, où il vient d’être muté. Malgré son handicap, Aurore, qui doit poursuivre ses séances de kinésithérapie, commence à penser à ce nouvel avenir plus paisible qui s’offre à elle. 

Pour soigner ses douleurs, elle pratique de manière autonome la méditation, entame un chemin de reconstruction. C’est durant ce lâcher-prise, ses moments de relaxation que Aurore va vivre une expérience inouïe, une expansion de conscience qui va l’amener en une fraction de seconde à l’ensemble des données universelles.

À partir de ce moment, Aurore ne cesse de chercher des réponses, des informations auprès de scientifiques qui viendraient valider tout ce qu’elle a perçu, et qu’elle a rassemblé dans son premier livre La Matrice Originelle.

Sans le savoir, après ces écrits, et grâce aux synchronicités qui vont la diriger vers l’expérimentation de la conscience modifiée, Aurore va être amenée à faire d’étonnantes expériences, à développer des aptitudes allant du simple voyage astral aux prémonitions, à la télépathie, etc.

« Je tenais néanmoins à maintenir tant que je le pouvais ma dimension rationnelle, tout en sentant que j’évoluais, et vite… Alors, de lâcher-prise en méditation, je me suis décidée à faire confiance ! »

Au fil des rencontres qui vont l’aider à ne pas perdre pied, Aurore commence à discerner, dans cet apprentissage accéléré fait d’émerveillement et d’incompréhension, ce qui est juste pour elle dans ce processus d’éveil, ce travail d’introspection sur ses ombres afin de les métamorphoser en lumière.

Dans ce second ouvrage, Aurore nous livre ses analyses, ses peurs, les différents mécanismes d’ouverture de conscience à travers la science, pour ensuite nous délivrer de nombreux éclaircissements sur le sens caché de certains textes sacrés, ainsi que l’interprétation des symboles des différentes cultures et mythologies qui avaient accès à cette conscience supérieure.

Cette plongée, que nous invite à faire Aurore, dans l’analyse des récits fondateurs de nos civilisations et les liens qui les unissent entre eux et qui s’entremêlent avec certaines découvertes scientifiques est des plus éclairante et enrichissante !

Dans ces temps troublés qui nous poussent à changer notre manière d’être au monde, chacun de ces enseignements, à leur façon, nous amène sur ce chemin de l’éveil, de guérison, et d’harmonisation afin de révéler notre quintessence.

« Les crises, les bouleversements et la maladie ne surgissent pas par hasard. Ils nous servent d’indicateurs pour rectifier une trajectoire, explorer de nouvelles orientations, expérimenter un autre chemin de vie. » Carl Gustav Jung

 

Pour aller plus loin :

Aurore Larcher, l'invitée de l’émission Le Mag qui fait du bien, nous parle de son ouvrage "La conscience éveillée" édité chez Dervy.

Voici également un petit extrait de cette émission : 

 

 

Partager cet article

18 juillet 2021 7 18 /07 /juillet /2021 13:43

Retrouvez-moi en compagnie de Magali Cazottes sur Miasme TV pour la plus troublante des révélations.

Apparaissant jusque dans les ruines de Pompéi, le carré SATOR est le plus connu et le plus ancien de tous les carrés magiques.

Et en s'appuyant sur les nombreuses hypothèses envisagées pour percer son énigme, Magali Cazottes va aujourd'hui nous proposer une interprétation inédite de ce carré qui aurait été conçu par des initiés du plus haut niveau ayant compris qu'il fallait "renverser" l'ordre des choses pour remettre les choses à l'endroit...

 

 

  • Cette étude sur le Carré Sator, que nous propose Magali Cazottes, vous pouvez également la retrouver à travers son petit livre :

 

  • Ainsi que dans le numéro #03 de la revue GCDO « Le Carré Sator décrypté »

 

« Que l’enseignement sacré ne se cache pas dans l’obscurité, mais qu’il brille au grand jour ! » 

(Dialogues avec l’ange, entretien 28)

 

Partager cet article

16 juillet 2021 5 16 /07 /juillet /2021 17:12

Editions NomBre7

 

Ce qu'il faut avant tout savoir :

Manager-coach dans le secteur aérien, Kristel ROY développe et met en place ses connaissances en développement personnel et en psychologie positive pour accompagner ses équipes. Elle s’intéresse au fonctionnement et aux méthodes d’accompagnement de l’être humain dans sa quête de sens. Grâce à ses formations dans différents domaines artistiques (danse, jeu de l’acteur, peinture…), elle utilise l’art sous toutes ses formes pour partager ses idées, transmettre ses connaissances, ses observations, inviter à la réflexion, divertir et émouvoir. Avec ce premier roman, c’est à travers l’écriture qu’elle s'adresse à tous les héros du quotidien que nous sommes. 

Résumé du livre :

Alors que le poste qu’elle convoitait lui échappe, Fanny Merle-des-Isles croise Mathéo, pilote de ligne et navigateur sans boussole, qui traverse son chemin avec la force et l’impermanence d’un tsunami faisant table rase sur ses croyances… Commence un voyage intérieur ponctué de prises de conscience libératrices qui laissent émerger une autre réalité. En quête de sens, elle découvre que le bonheur n’est pas cette chance qui vous choisit au hasard mais une capacité qu’acquièrent ceux qui ont voyagé à la découverte des autres, tout en allant à leur propre rencontre. Elle apprend la résilience et la force de vivre avec ses blessures à travers le Kintsugi, un art ancestral japonais qui sublime les objets cassés avec de l’or. L’histoire de Fanny est une invitation à aller au-devant de ce que nous ne connaissons pas, à suivre une intuition, à grandir loin de nos certitudes et de nos croyances. En voyageant avec Fanny, du Brésil au Japon, en partageant ses tourments et ses victoires, en testant vous aussi, les clés et les nouvelles habitudes inspirantes qui lui sont confiées au fil de son voyage, vous faites assurément un pas vers votre propre bonheur.

Pour un premier roman c’est une réussite, car je me suis laissée happer par l’histoire de Fanny Merle-des-Isles, manager au Pôle Client d’une compagnie aérienne, qui a tout pour être heureuse, jusqu’au jour où, une mauvaise nouvelle qu’elle subit comme un échec, réveil en elle une blessure. 

Fanny, qui n’a jamais appris à échouer, se retrouve soudain face à elle-même, à ses doutes, ses incertitudes et pourtant « l’échec n’est pas une impasse, mais un détour ».  Au fur et à mesure des rencontres qu’elle fait, qu’ils l’inspirent, Fanny se rend compte qu’elle n’a pas pris le temps de se connaître.

Touchée en plein cœur par un pilote de ligne qui finira par la déstabiliser, Fanny va commencer à ouvrir les yeux en regardant sa vie sous un autre angle. Petit à petit, elle va apprendre à dépasser ses convictions, à prendre le temps d’écouter, de s’écouter, afin d’exprimer ce qu’elle veut vraiment tout au fond d’elle et qu’elle n’a jamais osé faire.

« Ne faut-il mieux pas apprendre à nous réparer en cas de blessure physique ou émotionnelle pour vivre à nouveau intensément et façonner notre vie de nos rêves et de nos désirs ? »

À travers ses réflexions, ses nombreuses prises de conscience que ces rencontres l’ont poussée à entreprendre, en lui donnant les clés qui ont contribué à façonner une nouvelle version d’elle-même plus authentique et plus heureuse, Fanny nous invite à sortir de notre bulle, à aller de l’avant en dépassant nos peurs, afin que, nous aussi, nous puissions en faire de même.

Ce roman est un stimulant voyage intérieur que je vous invite également à entreprendre !

 

Pour info :

Si vous souhaitez rencontrer Kristel Roy, elle sera en tournée de dédicaces au mois de juillet et octobre 2021 comme précisé sur son flyer ci-dessous.

 

 

Partager cet article

9 juillet 2021 5 09 /07 /juillet /2021 14:39

Guy Trédaniel

 

Ce qu'il faut avant tout savoir :

Philippe Guillemant est un ingénieur physicien français du CNRS, diplômé de l’École Centrale Paris et habilité à diriger des recherches. Spécialiste du chaos et de l’intelligence artificielle, ses travaux ont débouché sur de nombreuses innovations qui lui ont valu plusieurs distinctions. Il est l’auteur de La Route du temps : Théorie de la double causalité, un ouvrage sur un nouveau modèle d’évolution de l’espace-temps qui restaure le libre arbitre, donne une explication rationnelle de la synchronicité et aboutit à un véritable pont entre la science et la spiritualité. Il est également l’auteur des best-sellers Le Pic de l’esprit et La Physique de la conscience, parus chez le même éditeur.

Résumé du livre :

Si la crise du coronavirus représente un grand tournant dans l’histoire de l’humanité, vers quel futur nous dirige-t-elle dorénavant ? Le coup d’arrêt porté à la croissance va-t-il générer un sursaut de conscience, capable de transformer en profondeur nos modes de vie pour relever les grands défis qui s’annoncent ? Ou une dictature mondiale techno-scientiste va-t-elle au contraire accélérer notre processus fatal de croissance énergivore en nous imposant une société de contrôle numérique ? D’après Philippe Guillemant, la physique peut répondre à cette question. L’avenir serait en effet déjà tracé, mais pourrait radicalement changer, comme le parcours d’un GPS, en produisant des coïncidences étranges suivies de défaillances irrationnelles. L’auteur en déduit que les événements sidérants que nous avons vécus de 2019 à 2021 sont des signes que dans le futur, l’humanité s’est débarrassée du transhumanisme pour s’orienter vers une nouvelle destinée, construite par un éveil de conscience à la véritable nature de l’humain. La première partie de ce livre argumente en faveur de cette « théorie du gentil virus ». La seconde partie parachève la « physique de la conscience » sur laquelle elle repose, puis tente une description de ce nouvel espoir que l’auteur appelle le « futé lumineux ».

Philippe Guillemant est venu à rédiger cet ouvrage durant l’année 2020, suite à cette crise sanitaire qui a engendré des conséquences planétaires, en nous offrant une vision des choses complètement différentes de tout ce que l’on peut bien entendre.

Déjà, pour commencer, Philippe Guillemant s’est penché sur l’anagramme du virus « Le coronavirus » qui a donné « Ouvrira enclos ». En lisant ce résultat, je n’en revenais pas, car, depuis le début de cette crise, je me suis dit que nous avions (enfin !) l’opportunité de nous extirper de ce mode de vie consumériste et qu’il fallait que l’humanité subisse un électrochoc pour se rendre compte que nous ne pouvons plus continuer à vivre de la sorte, au détriment de nous-mêmes et de la planète.

Bien entendu, l’éclairage que nous propose Philippe Guillemant va beaucoup plus loin puisque, tout en nous expliquant pourquoi il est urgent de sortir de cet enclos matérialiste et mécaniciste, il nous explique de manière éclairante qu’à travers moult étranges coïncidences, c’est un nouveau futur plus humain qui nous influence pour que nous puissions réellement prendre conscience de cette société de contrôle absolu qui tente désespérément de se mettre en place.

« Une chose est sûre, cet ancien futur est le prolongement du monde d’avant, en pire. C’est-à-dire toujours plus de pollution, de destruction de la nature et du vivant, de surconsommation, de dépense d’énergie et d’information. C’est aussi l’aliénation de l’être humain à travers les technologies liberticides qui veulent s’imposer à nous aujourd’hui : la 5G avec les objets connectés, le traçage de la population, la surveillance par drones et le puçage humain. »

Et, en tant que spécialiste de l’intelligence artificielle, Philippe Guillemant sait de quoi il parle ! 

La bonne nouvelle, car il y en a une, c’est que nous en prenons de plus en plus conscience, notre regard sur le monde et sur notre nature a changé depuis que beaucoup de personnes, d’ouvrages, de témoignages ont démontré que nous n’étions pas que de simples machines biologiques, comme le transhumanisme veut nous le faire croire, mais que nous avons réellement une âme « dont l’existence possible est devenue rationnelle ».

En fin de compte, quand on commence à y voir plus clair, on se rend bien compte que derrière le masque de cette crise sanitaire se tapit en réalité une crise bien plus grave…

Alors, tout ce qui nous reste à faire, pour bien amorcer ce grand virage de l’humanité mené par ce « futé/futur lumineux » qui nous fait signe, c’est de sortir de ce mode de pensée matérialiste instrumentalisé par les diktats des multinationales et financières qui dirigent notre mode de vie en nous maintenant dans la peur, la division et la violence.

« Il sera alors très instructif de constater que la physique peut nous apporter des éléments subtils de nature à calmer les esprits, à les faire patienter et prendre du recul encore plus salutaire que sanitaire. »

Soyons nous-mêmes, c’est à dire, à l’écoute de notre âme, de notre coeur, cette intelligence émotionnelle qui vibre en nous et qui nous apporte ce courage de s’opposer sans violence, mais avec sagesse et détermination si cela touche à nos valeurs, à notre être profond. 

Soyons innovant et confiant en faisant preuve de plus d’attention pour bâtir ce nouveau monde, plus solidaire et respectueux, grâce à la magie de la vie qui sera nous guider à travers d’incroyables synchronicités, car, n’oublions pas qu’un être conscient de sa réalité a une force considérable !

Comme vous pouvez vous en douter, ce livre m’a littéralement apporté de la joie, de l’émerveillement, car cela fait bien longtemps que j’attendais ce moment si souvent annoncé dans certains ouvrages, comme vous pourrez le constater à travers quelques extraits que je vous ai rajouté sous la vidéo.

 

Pour aller plus loin :

S’appuyant notamment sur la théorie du temps dont il est l’auteur et qui postule que notre futur est déjà réalisé mais pas de façon définitive, fluctuant en permanence en fonction de notre état de conscience, Philippe Guillemant analyse la crise sanitaire comme une opportunité de basculer vers un éveil de la conscience collective et de rejeter le futur transhumaniste qui nous était promis.

Si vous n'avez pas le temps de regarder cette vidéo, vous pouvez visionner, sur la page des Éditions Trédanielune petite présentation du livre par l'auteur.

 

Les sites de l’auteur :

 

 

 

Pour aller encore plus loin : 

La lumière qui dépendra de nos choix (extraits d'ouvrages)

Nicole Dron suite à son EMI vécue en 1968, 45 secondes d’éternité, Ed. Kymzo

« J’ai vu que notre terre serait l’objet de grands bouleversements et que nous traversions de grandes épreuves, de grandes tribulations, car, m’a-t-on dit, nous possédions une technologie avancée, beaucoup de science, mais si peu de conscience, de sagesse et d’amour ! Et l’on me montrait tout ce qui risquait d’arriver SI l’on ne changeait pas. J’insiste sur le si, car il est déterminant.

L’on me disait que nous étions à la croisée des chemins et que rien n’était inéluctable ; que tout dépendait de notre capacité à aimer et à agir avec sagesse. J’ai senti néanmoins l’extrême urgence d’une grande transformation individuelle et planétaire de l’humanité et la nécessité d’instaurer la paix et la tolérance en nous et autour de nous pour vivre en harmonie et dans le respect de tout ce qui est. »

 

Vincent Hamain suite à son EMI vécu en 1999, Mémorandum pour l’au-delà, Ed. La Providence

« De part et d’autre, certains (scientifiques) heurteront le pragmatisme de leurs confrères. Ils finiront, grâce à leurs efforts, à faire admettre que la conscience humaine ne se réduit à une enveloppe, mais vibre en accord avec le principe du tout. […]

Le principe divin regorge de solutions pour que vous trouviez votre plénitude et votre élévation. L’amour, qui ne peut être que partagé, permettra aux dirigeants de votre humanité d’ouvrir les portes de votre avenir luminescent.

Beaucoup réfuteront ce principe, mais, dans une solitude grandissante, ils trouveront l’acceptation de leurs erreurs. Ils s’ouvriront à ce principe, par l’abandon total du dogme matérialiste. Alors commencera l’élévation de l’humanité. »

 

Anne-Marie Lionnet, Message de l’au-delà de sa fille Isabelle reçu le 16 janvier 2007

« […] les médias vous envahissent avec des informations plus que négatives..ne vous laissez pas prendre au piège !! ne vous coupez pas du monde..mais coupez-vous de tout ce “matraquage” qui ne peut que vous déstabiliser ! […je vous parlais des médias..car..de plus en plus..c’est toute une industrie qui vient alimenter la dépendance des hommes au malheur !! en êtes-vous conscients..nos aimés ? et cette industrie du soi-disant “divertissement” engendre de plus en plus de troubles !! il n’y a qu’un seul bourreau sur la planète..c’est l’inconscience humaine !! alors..à chacun de vous de faire émerger le pouvoir de la présence vraie..positive..ainsi..au lieu “d’accuser l’obscurité vous faites surgir..jaillir..la lumière” ! confiance ! Haut les coeurs »

 

T8aminik Rankin, homme-médecine algonquin, devenu, en 1970, le gardien de trois anciennes ceintures wampum, dont celle de la prophétie des Sept Feux. On nous appelait les sauvages, Ed. Le jour, 2011

« Un jour, la race à la peau blanche devra choisir entre deux chemins. Si elle s’engage dans le bon chemin, alors le Septième Feu allumera le Huitième et dernier Feu, un feu éternel de paix, d’amour et de fraternité. [...]

Si nous, peuple naturel de la terre, pouvions simplement montrer le visage de la fraternité, nous pourrions peut-être détourner notre société du chemin de la destruction. Pourrions-nous faire en sorte que les deux chemins, qui représentent deux philosophies diamétralement opposées, s’unissent pour favoriser l’émergence de cette puissante nation ? Serait-il possible de former une nouvelle nation qui serait guidée par le respect de toutes les choses vivantes ? Sommes-nous les Nouvelles Personnes du Septième Feu ? […] » 

 

 

 

Partager cet article

@ Pour m'écrire

EnveloppeMail.png

Recherche