Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Un Autre Regard...
  • Un Autre Regard...
  • : Je vous souhaite la bienvenue sur mon blog dans lequel je parle de tout ce qui me passionne, m'interpelle comme ces lectures, documentaires qui m'amènent à porter un regard différent sur notre monde. Bonne visite à tous ! Florinette
  • Contact
24 juillet 2020 5 24 /07 /juillet /2020 09:17

Harmonances

 

Ce qu’il faut avant tout savoir :

Géographe de formation et titulaire d’un DESS Aménagement et Gestion, spécialisation Marketing, et d’un diplôme de Commerce International, Lauriane Chappé a eu la chance de vivre plusieurs vies professionnelles et de découvrir de nombreux univers. Après avoir beaucoup appris en matière de développement personnel, elle s’est sentie prête à accompagner des personnes en quête d’évolution et de mieux-être. Magnétiseuse de tradition familiale, elle a souhaité développer cette capacité pour apporter du bien-être autour d’elle. Après avoir étudié différentes thérapies alternatives Lauriane Chappé a également étudié La Reconnexion® avec Eric Pearl et Diane Buteau.

 

Résumé :

Ce conte poétique est un hymne à la nature et une incitation à se reconnecter avec soi-même. Chacun de nous peut faire entendre sa note dans l’univers et participer ainsi à une magnifique symphonie.

C’est avec enchantement que je me suis laissée transporter par ce conte initiatique à la rencontre de ce jeune garçon parti à la recherche de sa note intérieure.

« Chacun de nous doit la trouver pour que, tous ensemble, nous puissions jouer une magnifique symphonie »

En traversant son village, la forêt, les prairies environnantes, cet enfant s’aperçoit que la nature tout entière lui parle, vibre, fredonne en émettant différents sons venant du vent, du clapotis de l’eau sur les cailloux, du bruissement des insectes… Il réalise que chacun à sa manière participe à cette grande symphonie.

Désirant apporter sa contribution, il fera des rencontres les plus magiques, féériques qui l’émerveilleront et qui lui feront comprendre qu’il est absolument vital de faire attention à cette incroyable communication, de ne pas perturber cette belle partition avec nos bruits incessants et inharmonieux.

Magnifiquement illustré par Armella Leung, ce conte poétique nous invite à nous reconnecter à notre belle nature, en la préservant, en l’écoutant.

Si vous désirez passer un beau moment qui enchantera votre enfant intérieur et vos enfants, vous pouvez découvrir cet hymne à la nature et à la musique que nous offre Lauriane Chappé en le téléchargeant gratuitement à partir de son site : Hautes Vibrations

 

Partager cet article

25 avril 2020 6 25 /04 /avril /2020 09:45

 

Ce qu’il faut avant tout savoir :

Journaliste, présentateur et auteur, cela fait plus de 30 ans que Yves Carra travaille pour le compte de grands médias audiovisuels en y présentant des matinales d’information, des journaux, des chroniques ou des émissions plus ludiques. Passionné depuis son plus jeune âge par les mystères de la conscience, il anime aujourd’hui l’émission Destins Croisés sur la WebTv de l’INREES.

 

Résumé du livre :

Titane règne en parfait dictateur sur ses millions de sujets qu’il terrorise et manipule avec la conscience stalinienne du travail bien fait. Mais le rêve de son angélique maman adorée, décédée quelques mois plus tôt, va complètement adoucir son intérieur et bouleverser son quotidien de mégalomane pervers. Son problème sera alors de survivre dans un milieu hostile avec son nouveau MOI.

« Dans cette comédie fantastique, tout est inventé et pourtant tout est (presque) vrai »… Yves Carra ne pouvait pas si bien dire, il y a beaucoup d’humour, de jeux de mots et cette histoire écrite, il y a 4 ans, est assez proche de la réalité actuelle…

Imaginez un pays du nord où, de père en fils, règne un dictateur mégalomane, assoiffé de pouvoir qui n’a qu’un seul plaisir faire torturer et exécuter ses concitoyens si ces derniers osent montrer quelques réticences à vénérer sa grandeur suprême.

Bienvenue à Madlande où viennent de se terminer les festivités extravagantes pour célébrer la huitième année de règne de ce "leader adulé" surnommé Titane. À 44 ans, Titane n’a toujours pas d’héritier, mais depuis le décès de sa mère qu’il adorait quelque chose en lui s’est fragilisé. Rien ne se voit à l’extérieur, mais l’absence de son angélique maman qui l’éclairait de son amour le fait sombrer de plus en plus dans la noirceur.

Une nuit, il fait un étrange rêve, son adorable maman vient lui rendre visite. Son regard d’habitude si bienveillant s’est transformé en regard noir, accusateur, envahissant son esprit par toute la souffrance qu’il a pu infliger aux personnes durant toutes ces années.

Titane se réveille en sueur, choqué et abasourdi par le terrible sermon de sa maman. Il est physiquement touché, il vomit, se sent envahie d’une forte fièvre, il a mal à la tête, tout son corps tremble. Il préfère s’aliter, mais ne comprend pas ce qui lui arrive. Les médecins n’ont plus et pense donc à un virus

24 heures après, Titane se réveille métamorphosé, il n’est plus le même, il n’a plus de haine ni de perversité. Toute envie de tuer a disparu, s’est évaporé, laissant place à la bonté, la sérénité. Tout ce qu’il lui reste à faire, c’est de trouver une stratégie pour affronter le regard des autres, de ses mercantiles et belliqueux généraux qui font partie de son ministère, il ne faut surtout pas qu’ils s’en aperçoivent, car l’issue lui serait fatale.

Heureusement pour lui il va très vite constater que cet étrange virus de la bienveillance, il peut le transmettre

Et c’est là que ça devient étonnant, car tout ceci fait écho à la situation actuelle, puisqu’il s’agit d’un virus transmissible au moindre contact épidermique et Titane, que personne n’est autorisé à toucher sans gants, doit maintenant les faire enlever afin de pouvoir changer les consciences

Hélas, ce n’est pas ce genre de contagion qui fait rage aujourd’hui et, en lisant cet ouvrage, je me suis plu à imaginer l’humanité frappée du virus de la bienveillance ; il n’y aurait pas eu de confinement (ou du moins on ne l’aurait pas respecté) ni de distance entre nous, mais des rapprochements, des embrassades. Plus de gants, mais des poignées de main chaleureuses, des rires, des pleurs de joie, car toute sorte de guerre, de cruauté disparaîtraient… « Nos armes seront nos mains et notre objectif l’amour. »

Malgré tout, je pense sincèrement que ce que nous vivons en ce moment nous fait prendre conscience que l’on ne peut plus vivre comme avant. Comme le dit si bien Yves Carra, « L’histoire est en marche, une nouvelle page de l’humanité est en train de s’écrire ».

"Titane" aura une suite et j’ai vraiment hâte de la découvrir, car cette fable contemporaine est une vraie bouffée d’oxygène et je peux vous dire que je l’ai dégustée chaque jour avec le sourire aux lèvres.

 

 

Partager cet article

22 août 2019 4 22 /08 /août /2019 15:57

Éditions Eyrolles

Ce qu'il faut avant tout savoir :

Éric de Kermel est journaliste et éditeur de magazines de nature dont Terre Sauvage. Il a vécu sa jeunesse entre le Maroc et l’Amérique du Sud, avant de rejoindre la France où son port d’attache est désormais un coin de garrigue du côté d’Uzès. Père de quatre enfants, il met ses mots au service d’un engagement écologique et humaniste et porte au quotidien la préoccupation de rendre notre monde plus doux et accueillant pour ceux qui l’habitent.

Résumé du livre :

Ana est écologue. Elle analyse l'impact des activités humaines sur l'environnement et la biodiversité. Alors qu'elle exerce son métier avec une exigence passionnée, elle commet un jour une erreur qui la conduit à tout remettre en cause... Elle quitte alors Paris pour rejoindre la vallée de la Clarée où, en même temps que l'enfant qu'elle était, a grandi son amour profond pour la nature. Hébergée par son oncle Pasco qui tient un refuge de montagne, Ana renoue avec ses amis de toujours et retrouve peu à peu le goût de la vie. Les alpages, les torrents, les lacs et les sommets, compagnons familiers du passé, se font les témoins muets de ses doutes d'aujourd'hui. Ana s'apaise et s'interroge : qu'a-t-elle fait de ses rêves d'enfant ? Comment incarner dans sa vie cette harmonie entre homme et nature à laquelle elle aspire ? Au-delà de la communion avec la nature, l'écologie n'est-elle pas ce chemin qui invite à nourrir aussi le lien avec soi-même et avec les autres ?

Ana est écologue et dirige l’Agence de sécurité sanitaire qui effectue les tests sur les produits que les sociétés chimiques décident de mettre sur le marché. Amoureuse de la nature, elle prend son métier très au sérieux. Puis un jour tout bascule, sous la pression du ministère qui fait face à de très gros enjeux commerciaux, elle se voit contrainte d’autoriser la vente d’un produit tueur de libellules.

Cette éco-guerrière dans l’âme, qui ne peut plus concilier ses idéaux avec son activité, décide de tout plaquer en quittant la capitale pour se réfugier dans la vallée de la Clarée, au cœur des Alpes, où elle a grandi.

Ana y respire de nouveau, renouant avec ses racines, ses amis. De jour en jour, elle retrouve cette alliance avec la nature, avec ses rêves d’enfant qui l’aide à réfléchir sur son avenir et celle de la planète.

Quant à la Clarée, c’est une vallée qui, comme les forêts d’Amazonie, les montagnes du monde, les éléphants d’Afrique, les abeilles et les libellules, les océans et les mers, est sous ma responsabilité. Si je ne parviens pas à la protéger, elle qui est devant mes yeux, elle où je viens pour quelques jours ou pour y vivre, je porte alors ma part de responsabilité dans la marche du monde.

Éric de Kermel, à travers ce roman initiatique, nous ouvre les yeux sur une bien triste réalité en invitant chacun d’entre nous à renouer avec la nature, suivre le rythme de ses saisons, retrouver un juste équilibre en apprenant à la connaître, la respecter.

C’est un joli et très poétique hymne à la faune et la flore que j’ai pris plaisir à lire en m’arrêtant par moment pour regarder les oiseaux, les papillons qui virevoltaient et les splendides et pourtant si fragiles arbres qui m’entouraient…

« … l’amour de la nature peut nous donner le courage de la protéger… l’amour de l’autre, la paix intérieure, peuvent redonner du sens à notre présence sur cette planète. » Cyril Dion (extrait de la préface)


Pour aller plus loin :

Entretien avec Éric de Kermel à l'occasion de la rencontre entre l'auteur et les lecteurs de Babelio le 28 mai 2019. Découvrez les mots choisis par l'auteur pour évoquer son roman Mon cœur contre la terre, paru aux éditions Eyrolles.

 

 

  • Lire l'article sur le site de RCF Radio : «  Éric de Kermel est l'un des intervenants de l'université d'été de l'écologie intégrale. Pour lui, l'un des mots clés de la conversion écologique est "réconciliation ».

 

Partager cet article

5 avril 2019 5 05 /04 /avril /2019 11:06

Éditions Ellipses

Ce qu’il faut avant tout savoir :

 

Nicolas Tenaillon est agrégé de philosophie, professeur de culture générale en CPGE économiques et commerciales au lycée Saint-Jean de Douai. Il collabore régulièrement à Philosophie Magazine.

 

 

Hélène Zeyer est professeure agrégée d’arts plastiques et passionnée par le dessin sous toutes ses formes. Son blog : helenezeyer.blogspot

 

Résumé du livre :

Philosophia, c'est une histoire de la philosophie en bande dessinée. Des premiers philosophes grecs jusqu'à ceux d'aujourd'hui, ce roman graphique de la pensée se veut une introduction ludique et esthétique aux grandes idées qui ont rendu célèbres des auteurs aussi incontournables que Platon, Descartes, Kant et bien d'autres...

Voici une bien belle BD instructive pour tous celles et ceux qui veulent se plonger ou se replonger dans la philosophie. Allant de l’Antiquité grecque avec Socrate jusqu’au XXe avec Paul Ricœur, chaque période nous permet d’accéder facilement à la pensée des philosophes grâce à ces jolies aquarelles, agrémentées de textes courts et présentés de couleur différente selon l’époque afin de pouvoir mieux s’orienter dans la chronologie.

Un enrichissant et ludique tour d’horizon qui nous permet de voir les différents courants de la philosophie. À découvrir !

Pour visionner un extrait de ces belles illustrations réalisées par la dessinatrice Hélène Zeyer, cliquez sur l'image ci-dessous.

 

Pour aller plus loin :

Philosophia est une BD publiée par les éditions Ellipses. Écoutez l’interview de la dessinatrice Hélène Zeyer sur France Culture sur la réalisation de ce bel ouvrage.

 

Partager cet article

13 mars 2019 3 13 /03 /mars /2019 10:47

Glénat

 

Ce qu’il faut avant tout savoir :

Né en 1988, Timothé Le Boucher se passionne très tôt pour la narration illustrée et commence à réaliser ses premières planches de bande dessinée à l'âge de 10 ans. Après le lycée, il intègre les beaux-arts d'Angoulême. Au cours de ses études, il est nommé dans la sélection des Jeunes Talents de l'édition 2010 du Festival International de Bande Dessinée. Il est par la suite repéré par l'éditeur Manolosanctis et participe à plusieurs recueils, avant de réaliser en 2011 son premier album. Après avoir obtenu un Master en Bande Dessinée en 2013 ainsi qu'un Diplôme National Supérieur d'Expression Plastique en 2014, il part s'installer à Strasbourg et travaille sur la réalisation de son troisième album, Ces jours qui disparaissent, édité chez Glénat qui a reçu le Prix des libraires de bande dessinée 2017, BdGest'Art 2018, Prix Libr'à nous 2018 (BD), Prix révélation Bande dessinée des lycéens Hauts de France 2018.

Résumé du livre :

Ces jours qui disparaissent Que feriez-vous si d'un coup vous vous aperceviez que vous ne vivez plus qu'un jour sur deux ? C'est ce qui arrive à Lubin Maréchal, un jeune homme d'une vingtaine d'années qui, sans qu'il n'en ait le moindre souvenir, se réveille chaque matin alors qu'un jour entier vient de s'écouler. Il découvre alors que pendant ses absences, une autre personnalité prend possession de son corps. Un autre lui-même avec un caractère bien différent du sien, menant une vie qui n'a rien à voir. Pour organiser cette cohabitation corporelle et temporelle, Lubin se met en tête de communiquer avec son « autre », par caméra interposée. Mais petit à petit, l'alter ego prend le dessus et possède le corps de Lubin de plus en plus longtemps, ce dernier s'évaporant progressivement dans le temps. Qui sait combien de jours lui reste-t-il à vivre avant de disparaître totalement ? Au-delà d'un récit fantastique vraiment prenant, Ces jours qui disparaissent pose des questions fortes sur l'identité, la dualité de l'être et le rapport entre le corps et l'esprit.

Cette couverture donne déjà le ton de cette dualité de l’être que l’on va retrouver chez Lubin, le personnage principal, qui suite à un coup sur la tête va se réveiller chaque matin sans pouvoir se souvenir de la veille. Ce n’est qu’en voyant son entourage inquiet qu’il comprend qu’une autre personnalité prend de plus en plus possession de son corps.

Soucieux de cette cohabitation, il tente de communiquer avec son double par caméra interposée. Très vite Lubin, qui a un côté très hédoniste, va se rendre compte que son double est bien plus pragmatique que lui. Il s’insère bien plus facilement dans la société en respectant certaines règles,  alors que Lubin préfère encore sortir avec ses potes et jouer aux jeux vidéo.

Tout au long de l’histoire, on ne sait pas trop si Lubin souffre de trouble de la personnalité ou d’un conflit identitaire qui va le pousser inexorablement à faire un choix. Avec ce temps qui nous échappe, bien présent en trame de fond, tout ce que je peux dire, c’est que ce captivant roman graphique m’a touchée et fait réfléchir sur cette autre facette de nous-mêmes tapie au fond de nous…

 

Pour aller plus loin :

Interview de l'auteur de bande dessinée Timothé le Boucher pour son album "Ces jours qui disparaissent", paru chez Glénat.

 

*Pour info, ce roman graphique sera adapté au cinéma par le réalisateur Jonathan Barré dont le premier film La Folle Histoire de Maxet Léon a rencontré un brillant succès. Lire l’article sur le Figaro.fr.

*Le 10 avril, sortira l’Édition spéciale 50 ans de l'album Ces jours qui disparaissent.

 

Partager cet article

@ Pour m'écrire

EnveloppeMail.png

Recherche