Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Un Autre Regard...
  • Un Autre Regard...
  • : Je vous souhaite la bienvenue sur mon blog dans lequel je parle de tout ce qui me passionne, m'interpelle comme ces lectures, documentaires qui m'amènent à porter un regard différent sur notre monde. Bonne visite à tous ! Florinette
  • Contact
13 février 2020 4 13 /02 /février /2020 11:09

Les rêves prémonitoires sont incontrôlables, ils nous surprennent par leur survenue, leur contenu, leur précision et leur charge émotionnelle.

Voici, l’un de ces rêves prémonitoires les mieux documentés de l’Histoire :

Monseigneur Joseph Lanyi, évêque à Grosswardein en Hongrie, avait été le précepteur de l’archiduc François-Ferdinand d’Autriche. Des années plus tard, dans la nuit du 27 au 28 juin, à 03h00 du matin, l’évêque fit un étrange cauchemar.
 
Dans ce songe, Monseigneur Lanyi se dirigeait vers son bureau pour lire son courrier. Il fut surpris de voir une lettre bordée de noir portant le sceau de l’archiduc François-Ferdinand d’Autriche.

Monseigneur Lanyi reconnut l’écriture comme étant celle de l’archiduc, il ouvrit la lettre. Sur la partie supérieure de l’unique feuille de papier s'étalait une vue, comme on en voit sur les cartes postales.

Cette image représentait une rue et un étroit passage. L’archiduc et son épouse étaient assis côte à côte dans une voiture décapotable face à un général en uniforme. Un autre officier était assis à côté du chauffeur. Une foule se tenait sur les deux côtés de la rue. Deux hommes étaient représentés, surgissant de la foule et tirant au pistolet sur l’archiduc et sa femme.

Sous cette image animée, l’archiduc lui adressait quelques mots d’une écriture nerveuse dont le texte est resté gravé à tout jamais dans la mémoire de monseigneur Lanyi...

Votre honneur, cher monsieur Lanyi,

Je veux vous faire savoir qu’aujourd’hui avec ma femme je serai victime d’un assassinat politique à Sarajevo.

Nous nous recommandons à vos prières et au Saint Sacrifice de la messe et vous prions de vous dévouer à l’avenir comme par le passé à nos pauvres enfants avec amour et fidélité.

En vous saluant de tout cœur,

Votre archiduc François.

Sarajevo, le 28 juin 1914, 03h30 du matin

L’évêque sursauta et sauta du lit les yeux en larmes. L’horloge près de son lit indiquait 3h30. Il se rendit immédiatement à son bureau pour écrire dans les moindres détails, tout ce qu’il avait vu et lu dans son rêve ; l’extraordinaire précision des images, l’enchaînement des faits, la vraisemblance de cet attentat lui imposaient immédiatement à l’esprit qu’il s’agissait certainement d’un songe prophétique.

Comme il ne pouvait rester seul dépositaire d’un tel secret, l’évêque attendit avec impatience une heure décente pour réveiller sa mère et une amie qui dormait dans la maison.

Devant elles, l’évêque dessina le croquis représentant la scène de l’attentat, car il était persuadé qu’il s’agissait de quelque chose d’important. Il fit certifier son dessin par deux témoins, il envoya un courrier à son frère Edward, prêtre jésuite, il y joignit le dessin descriptif explicite.

Plus tard, dans le courant de cette même journée, vers 15h30, l’évêque reçut un télégramme qui lui apprenait l’assassinat de l’archiduc François-Ferdinand et de sa femme à Sarajevo, par un nationaliste serbe. La scène du crime était telle que l’évêque l’avait dessinée au détail près, sauf qu’il n’y avait qu’un assassin, d’après les témoins, au lieu de deux dans son rêve.

Les jours suivants, des questions ont été rapidement posées pour savoir si l’évêque avait effectivement scrupuleusement enregistré tous ces détails immédiatement le 28 juin.

Un journaliste de la Reichspost Wiener a examiné le dessin et parlé aux deux témoins qui ont confirmé l’histoire ; l’écrivain Bruno Grabinsky a interrogé Edward, le frère de l’évêque, qui a également confirmé qu’il avait reçu la lettre et l’esquisse.

Ce songe présente toutes les caractéristiques d’un rêve prémonitoire, il est aussi certifié et attesté ainsi.

Reste maintenant à savoir si l’évêque aurait pu influencer le cours de l’Histoire, s’il en avait informé l’archiduc…

 

En 2005, Sally Rhine Feather étudia un grand nombre d’histoires aussi précises et documentées que celle de l’archiduc pour étudier si une action entreprise par le rêveur pouvait influencer le dénouement vu dans le rêve.

Sur une centaine de rêves prémonitoires étudiés pour lesquels une action avait été prise, cette action, dans un grand nombre de cas avait été positive.

 

 

Au temps de l’archiduc, et encore aujourd’hui, selon les croyances et les cultures, la destinée et l’avenir paraissent pourtant inéluctables…

 

Sources :

  • Intuitions de Dr David O'Hare & Jean-Marie Phild, Éditions Thierry Souccar, 2012
  • Dossiers Secrets de Pierre Bellemare, Éditions 1, 2013

 

 

Partager cet article

3 février 2020 1 03 /02 /février /2020 12:07

La chirologie (chiromancie, chirognomonie) ou l’étude de la main (dans sa forme et les lignes qui parsèment nos paumes) serait la plus vieille de toutes les sciences.

Pratiquée par les plus grands philosophes de l’antiquité, avant d’être reléguée au rang des sciences interdites ou des chimères par la pensée matérialiste, elle a réussi à traverser les siècles pour offrir aux hommes de notre temps un outil de connaissance de soi inégalable…

 

 

Dans cette émission, je vous propose, avec l'aide de Magali Cazottes, de découvrir les origines et les principes de la chirologie et de déterminer s'il s'agit d'une "pseudo-science", tel que certains aiment la classifier... ou plutôt d'une véritable "science sacrée" qui a fait ses preuves depuis des millénaires, comme on peut le lire dans divers ouvrages, que ce soit dans la Bible de Louis Segond, au Chapitre 37, verset 7 du livre de Job.

« Il met un sceau sur la main de tous les hommes, afin que tous se reconnaissent comme ces créatures. »

Et également dans Le Livre des Indiens de Navarro - Diné bahané, un texte sacré indien sur le discours des origines et théodicée des grands ancêtres.

« C’était le vent qui leur avait insufflé la vie, au premier homme et première femme. Lorsque ce vent cesse de souffler à l’intérieur de nous, nous devenons muets puis nous mourrons. Sur la peau, au bout de nos doigts, nous pouvons voir la marque de ce vent qui donne la vie. Regardez bien l’extrémité de vos doigts, vous y verrez où le vent a soufflé, lorsqu’il a créé vos plus lointains ancêtres.

C’était níłchʼi, le vent, qui leur avait donné la vie, le même vent qui souffle des quatre directions, le même vent qui sort de nos bouches de nos jours quand nous parlons et respirons. Le vent qui apporte l’esprit dans nos corps et qui, lorsqu’il cesse de souffler en nous, peut nous rendre tous muets pour nous faire mourir, ainsi qu’il est dit.

C’est ce même vent qui donne à ceux d’entre nous, qui vivent de nos jours dans le monde, le souffle qui les anime et la trace laissée par le même vent peut être vue aujourd’hui à l’extrémité de nos doigts. »

Sans oublier ces étranges sillons représentant des empreintes digitales que l’on retrouve dans le cairn de Gavrinis, au cœur du Golfe du Morbihan, construit il y a près de 6 000 ans…

Et bien d'autres explications que vous découvrirez dans cette émission grâce à Magali Cazottes qui nous révèle ce que nous disent nos mains...

Bonne écoute !

 

Pour plus d'infos :

Si vous désirez connaître votre chemin de vie, je vous conseille (l'ayant expérimenté comme j'en témoigne lors de cette émission) de confier vos mains à Magali Cazottes qui saura, avec une précision étonnante, décrypter ce que vous pouvez accomplir, ce qui vous correspond et qui vous aidera à mieux vous connaître.

 

 

  • Pour retrouver mes autres émissions, cliquez ICI

 

 

Partager cet article

24 janvier 2020 5 24 /01 /janvier /2020 14:43

Éditions Exergue

 

Ce qu'il faut avant tout savoir :

 

Claudine Charrière est devenue auteure par nécessité. Celle de transmettre au plus grand nombre les signes de la survivance de sa fille et redonner de l’espoir à toutes les personnes endeuillées qui pleurent un être cher.

 

Résumé du livre :

Moi : Papa et maman vont perdre leur enfant. A première vue, l'expression semble absurdement inappropriée. Et pourtant, le terme ne pouvait mieux convenir. Car ce qu'on a perdu n'a pas disparu, c'est juste qu'on ignore l'endroit où le trouver. Parce que l'enfant que papa et maman vont perdre, c'est moi. Je m'appelle Circé, j'ai quinze ans, et je viens d'être renversée par un automobiliste malchanceux, placé sur ma route pour accomplir ma destinée, et la sienne par la même occasion. A quelques mètres de la maison à peine, c'est là le point de départ de ma nouvelle vie...

Maman : Je suis tellement fière de Circé. C'est une jeune fille vive, intelligente, spirituelle, malicieuse, dotée d'un sens de l'humour à toute épreuve. Ma fille, c'est simple : comme la Circé des temps anciens, c'est une magicienne. Au lycée, en classe de seconde depuis quelques mois, elle se destine à devenir pédiatre. Je m'appelle Claudine, j'ai quarante-trois ans, et je ne sais pas encore qu'aujourd'hui est le point de départ de ma nouvelle vie.

Circé a 15 ans et elle vient d’être mortellement renversée par un automobiliste malchanceux. À partir de cet instant, tout va basculer pour cette famille dont la vie jusqu’à ce jour fatidique du 07 janvier 2013 était sereine et sans heurts.

Dans ce récit autobiographique à deux voix, Circé raconte son accident, ses premiers instants où subitement elle se retrouve dans cette autre réalité, dans laquelle elle vient de passer, de cette vie à l’après-vie.

Tout en suivant sa transition vers cet ailleurs qui l’appelle, Claudine, sa Maman, dévastée par la mort de sa fille, relate le point de départ de sa nouvelle vie, ses journées qu’elle doit affronter sans plus jamais entendre le rire de Circé, la terrible absence de l’être aimé, cette vie qui tout d’un coup n’a plus aucun sens...

Mais cette vie qui malgré tout recommence, s’anime de nouveau avec les signes de survivance que Circé envoie à son entourage, à sa petite famille, à sa Maman l’obligeant ainsi à reconsidérer l’idée qu’elle se fait de la vie et de la mort.

Même si le départ déchirant de Circé laisse un vide immense, tous ces rêves étranges et lucides où Claudine retrouve sa fille, toutes ces coïncidences magiques, ces signes de reconnaissance que lui transmet la médium Florence Hubert, toute cette connexion indiscutable et de plus en plus incroyable qui balise leur chemin, tous ces cadeaux inestimables que la famille reçoit, les aident à avancer, à s’éveiller petit à petit, à trouver un sens à tout ça en attendant les retrouvailles.

« Je crois que c’est pour cela que Circé est venue à nous. Elle est venue nous enseigner à ouvrir les yeux. »

Ce touchant témoignage m’a bouleversée, car il a éveillé en moi ces moments douloureux quand mon jeune frère nous a quittés. Cette détresse, cette tristesse et incompréhension, je les ai vues dans les yeux de mes parents, je les ai absorbées pour essayer de les en alléger, de les aider à avancer malgré ma douleur immense qui me déchirait.

Mais quand on lit ce livre, on ressent tellement d’amour, d’espoir que la mort laisse place à la vie. À cette vie qui demeure, certes sous une autre forme, mais bien présente, frémissante, comme je l’ai ressenti à travers certains signes que mon petit frère nous adressait !

Tout en rendant un très bel hommage à sa fille Circé, Claudine offre à travers ses mots, un soutien, un réconfort pour chaque personne qui aurait perdu un enfant, un être cher.

« Je t’ai donné la vie, tu m’as offert l’éternité. »

 

Pour aller plus loin :

Interview extraordinaire d'une femme et d'un parcours de reconstruction étonnant après le décès de sa fille Circé, 15 ans...

 

 

Partager cet article

22 janvier 2020 3 22 /01 /janvier /2020 10:43

Voici le troisième opus d’une aventure démarrée l’été dernier avec le premier numéro qui, victime de son succès, n’est que disponible en PDF.

 

Dans ce numéro, c’est Laurent Loiseau qui ouvre la marche en poursuivant l’excursion vers les légendaires cités d’or. Puis nous traversons l’hiver celtique avec Lili Oz, pour ensuite partir vers le pays le plus énigmatique des pays de l’Est, la Bulgarie en compagnie de Véronique Kerdranvat.

Mais le voyage ne s’arrête pas là, car Charly Samson nous attend pour nous conter les secrets de la Grande Pyramide, puis c’est Joseph Castellet, l’investigateur archéologique, qui prend le relais en nous emmenant à Malte à la découverte de temples mystérieux et d’énigmatiques motifs à spirales laissés par nos ancêtres…

Nous rentrons en France avec Rudy vers un lieu qui attise toutes les convoitises : Rennes-Le-Château, où l’on y retrouve également Annick Martin-Grassi auteure de Rennes-le-Château : ils savaient.

Les mystères s’enchaînent avec Magali Cazottes, qui fait la une de ce numéro en nous présentant l’énigme renversante du Carré Sator, et l'historien Pascal Cazottes met en lumière Kasper Hauser, un bien curieux personnage dont Paul Verlaine en esquissa le portrait à travers quelques vers…

Puis nous passons à la "Cryptozoologie" avec Axel Mazuer qui, s’appuyant sur divers témoignages et documentations, nous présente l'Ucumar, le Yéti d’Amérique du Sud.

Dans la partie "Initiation" Christèle Hachette nous explique le rôle de l’âme dans la programmation de l’être humain.

Dans "Histoire secrète", nous retrouvons Peter Knight qui avait commencé dans le numéro deux à nous expliquer ce mystérieux code qu’il nomme Le Code Adamsky. Mais ce n’est pas fini, puisqu'Elisabeth de Caligny nous entraîne en Terre d’Ovnis où, depuis de longue date, des phénomènes lumineux font leurs apparitions dans le ciel de la Pologne.

Pour clôturer ce magazine de 132 pages, vous trouverez quelques actualités sur des faits mystérieux et ma petite rubrique de lecture dans laquelle je vous invite à découvrir de passionnants et enrichissants ouvrages !

Bonnes lectures ! Et n'hésitez pas à cliquer sur les noms des auteurs pour voir un petit aperçu de l'article en question.

 

Pour voir plus en détail ce magazine, je vous invite à en feuilleter quelques pages...

 

  • Pour commander ce numéro en PDF cliquez ICI, ou en format papier ICI

 

A vos agendas :

Rendez-vous en février sur ULULE pour la suite de cette aventure avec le numéro 4 qui sera en précommande !

 

 

Partager cet article

15 janvier 2020 3 15 /01 /janvier /2020 11:06

 

Ce qu’il faut avant tout savoir :

Après un tour du monde de 18 mois, Deïmian a réalisé que la vie était trop courte pour que l’on s’ignore. Passionné de mystères et d’anciennes civilisations, il mène depuis 2013 ses propres recherches en quête de nos origines, orientées vers une histoire alternative. Convaincu que les mythes, mais aussi les religions, comportent les pièces d’un puzzle inhérent à une plus grande vérité. Deïmian parcourt ainsi les pays du monde entier à la recherche des évidences qui mettrait en lumière cette partie occultée de notre Histoire.

Résumé du livre :

"La Genèse" - le livre du film L'Autre Terre des Dieux : « Sommes-nous seuls dans l’univers ? Et si les réponses n’étaient pas au-dessus de nos têtes, mais sous nos pieds ? »

Dans cet ouvrage, qui rassemble le fruit de deux années de travail et de recherches, Deimian nous emmène à la découverte des mystères que renferme la Roumanie. C’est pas à pas que nous suivons ce chercheur de vérité qui arpente les sentiers tracés par des civilisations anciennes afin d’apporter de nouvelles pistes de réflexion sur notre existence.

Les découvertes, exposées dans cet ouvrage, mettent en lumière d’intrigants artefacts et de surprenantes structures ayant impliqué des procédés techniques de construction qui nous dépassent totalement malgré nos connaissances. Tout ce savoir nous oblige à nous questionner sur cette civilisation du passé que l’Histoire ne mentionne pas et qui semble bien déranger, car, hormis l’accueil chaleureux de beaucoup de Roumains qui ont apporté leurs contributions sur certains sujets tabous, l’exploration de cette autre terre des dieux ne fut pas si aisée que cela…

Fort heureusement à force de persévérance, d’abnégation, Deïmian a pu réaliser son rêve de produire un film sur cette mystérieuse Roumanie antique et ce très beau livre qui le complète à merveille ! Richement documentés et illustrés de magnifiques photos plus parlantes les unes que les autres, ces trésors de notre passé nous obligent à remettre en doute nos certitudes et surtout nous poussent à compléter ce complexe puzzle qu’est celui de nos origines.

 

Voici une petite vidéo qui vous permet de voir plus en détail ce très bel ouvrage.

 

Pour aller plus loin :

L'Autre Terre des Dieux est le premier film documentaire qui ouvre les portes des mystères de la Roumanie. Une enquête exclusive au plus profond des Carpates, terres de mystères et de phénomènes inexpliqués. Tunnels menant au centre de la Terre, ovnis, forêt hantée, pierres vivantes, trésors légendaires, excavations de squelettes gigantesques, civilisations encore inconnues... Toutes ces découvertes pourraient remettre en question notre chronologie et nos véritables origines. Un voyage intrigant et initiatique sur une légendaire terre des dieux demeurée jusque là inexplorée.

 

Vous pouvez également découvrir les 20 premières minutes de ce passionnant documentaire sur la chaîne YouTube de Deïmian en cliquant ICI

 

  • Pour acquérir le DVD et/ou le livre du film, rendez-vous sur le site de Deïmian en cliquant ICI

 

Pour aller encore plus loin :

  • Voyageur aguerri et passionné, Deïmian est un aventurier qui parcourt le monde et vous propose également de le suivre dans cette aventure en partant à la découverte de sites fabuleux qui constituent les vraies richesses de notre héritage. Pour plus d’informations sur ses voyages, rendez-vous sur son site : Deïmian.com

 

  • Au printemps 2020 sortira en VOD uniquement, son dernier documentaire s'intitulant "Raqchi : Rencontre avec un peuple des étoiles" dans lequel une jeune femme confie un témoignage exceptionnel et inédit concernant une rencontre extraordinaire entre sa mère et des êtres qui n’appartiennent pas à notre monde. Pour visionner la bande annonce, cliquez ICI

 

 

 

 

Partager cet article

@ Pour m'écrire

EnveloppeMail.png

Recherche