Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Un Autre Regard...
  • Un Autre Regard...
  • : Je vous souhaite la bienvenue sur mon blog dans lequel je parle de tout ce qui me passionne, m'interpelle comme ces lectures, documentaires qui m'amènent à porter un regard différent sur notre monde. Bonne visite à tous ! Florinette
  • Contact
19 octobre 2019 6 19 /10 /octobre /2019 18:21

L’escalier de la chapelle de Loretto, au Nouveau-Mexique, est connu pour ces mystères qui l’entourent, à savoir l’identité de la personne qui a construit cet ouvrage et l’énigme de sa structure. Personne n’arrive vraiment à comprendre comment cet escalier tient debout sans aucun support central. Et ce n’est pas tout…

 

En 1873, la chapelle de Loretto fut construite sur ordre de l’évêque de Santa Fe, Mgr Jean-Baptiste Lamy.

La construction fut confiée sous la responsabilité des Sœurs de Lorette qui placèrent cette chapelle sous la protection de Saint-Joseph. Avec l’aide d’ouvriers mexicains, c’est un architecte français Antoine Mouly qui viendra prêter main-forte en présentant des plans inspirés de la sainte chapelle de Paris.

Quand la chapelle fut prête, les ouvriers se heurtèrent à un problème inattendu : il n’y avait aucun moyen d’accéder de la nef au chœur situé à l’étage. C’était une fâcheuse erreur de plan, une erreur que l’architecte ne pouvait résoudre. Quand les Sœurs insistèrent pour que l'on construise un escalier, les ouvriers dirent que c’était impossible, et que construire une échelle classique prendrait trop de place. Ils finirent par conseiller aux Sœurs de détruire le chœur.

À la place, les Sœurs décidèrent de prier une neuvaine à Saint Joseph, le saint patron des artisans, pour obtenir une grâce.

La dernière journée de leur prière, un étranger vint frapper à leur porte. Il se présenta comme étant un charpentier et leur offrit de construire l’escalier manquant. Il construisit l’escalier, tout seul, ce qui, déjà, est considéré comme un défi majeur pour un charpentier.

L’inconnu s’enferma dans la chapelle pendant quelques mois avec ses outils basiques et disparut sans laisser de trace à peine son ouvrage terminé, sans même avoir réclamé de récompense pour son travail.

La structure de ce splendide escalier en colimaçon (qui n’avait pas de rampe) fait près de 6,70 m de haut en faisant deux tours complets autour de son axe avant d’atteindre le chœur. Il a été construit sans aucun clou ni colle, et ne repose sur aucun support central. La construction en elle-même est qualifiée d’"impossible". D’après certains experts, il aurait dû s’effondrer dès la première utilisation !!

Outre le fait qu’il est difficile d’imaginer qu’un seul homme ai pu réaliser cet ouvrage, d’autres détails symboliques viennent renforcer cette énigme : l’escalier possède 33 marches, chaque marche fait 7 pieds de diamètre et 7 pouces de haut. Ils ont découvert également que le type de bois utilisé dans la construction n’existe tout simplement pas dans la région, sa provenance reste, à ce jour, un mystère…

Depuis ce temps une rumeur circule à Santa Fe que le mystérieux charpentier serait Saint Joseph lui-même venu solutionner le problème des sœurs.

Depuis, cet escalier est appelé « Escalier miraculeux » et la chapelle un lieu de visite et de pèlerinage.

 

 

Source "L'escalier miraculeux de Saint Joseph à Santa Fe"

 

Voici une courte vidéo vous résumant brièvement l’histoire de cette chapelle

 

Pour aller plus loin :

Si vous désirez en savoir plus,  je vous invite à écouter la première partie de cette vidéo dans laquelle Joslan Keller nous explique plus en détail tout ce mystère qui entoure cet escalier. Passionnant !

 

Pour aller encore plus loin :

 

Partager cet article

14 octobre 2019 1 14 /10 /octobre /2019 13:00

Leduc.S Editions

 

Ce qu'il faut avant tout savoir :

Fabienne Raoul a exercé durant 15 ans comme ingénieure matériaux et manager dans le secteur de l’énergie nucléaire. Ses expériences de transformation profonde l’ont amenée à changer de vie pour devenir thérapeute (sophrologie, soins énergétiques…). Agissant comme catalyseur, elle accompagne, reconnecte et révèle les personnes à leur véritable nature.

 

Résumé du livre :

10 février 2004. Fabienne Raoul, ingénieure nucléaire, fait un malaise cardiaque sur son lieu de travail et bascule alors dans un « ailleurs » sans aucune limite, où tout n’est que lumière. Incroyablement sereine, enveloppée d’une onde d’amour, elle entre en contact avec des êtres lumineux emplis de sagesse. Bouleversée par cette expérience de mort imminente, elle revient métamorphosée alors que toutes ses certitudes volent en éclats. Comment expliquer ce passage dans l’autre-monde ? Et si notre réalité n’en était qu’une parmi bien d’autres ? Quel sens donner aux prémonitions, synchronicités et contacts avec l’autre monde qui se multiplient dans sa vie ? Et d’où vient cette soudaine faculté à soigner avec ses mains ? Passionnant, le témoignage de Fabienne Raoul est éclairé des dernières recherches scientifi ques en physique quantique. Et si nous faisions partie d’un grand tout, bien plus vaste que ce que nous pouvons voir et même concevoir ?

Comment une scientifique qui a exercé durant quinze ans comme ingénieure dans le secteur de l’énergie nucléaire a-t-elle pu réapprendre à vivre après avoir vécu une EMI dans laquelle elle s’est retrouvée dans un espace entouré d’être lumineux ?

C’est ce que Fabienne Raoul nous raconte dans cet ouvrage en revenant sur sa vie d’avant quand elle était en poste dans ce milieu cartésien, fermé et pétri de certitudes jusqu’au jour où, après un malaise cardiaque, tout bascule. En un instant, elle va faire un bref et pourtant intense passage dans un autre monde, transformant radicalement son existence, jusqu’à balayer toutes ses croyances.

Impossible de reprendre ma vie d’ingénieure comme si de rien n’était et d’oublier cette expérience qui était incompréhensible pour la rationnelle que j’étais. Je devais comprendre. C’est devenu une quête.

Pour rassurer son mental de scientifique, Fabienne va commencer par chercher des ouvrages de médecins relatant ces expériences de mort imminente et de scientifiques notamment par le biais de la  physique quantique, afin de comprendre cet autre monde, cette autre réalité qui lui a été donné d’approcher, mais également certains phénomènes étranges, ces « bizarreries » qui ont surgi dans sa vie suite à son EMI.

Dans ce parcours atypique, c’est pas-à-pas que l’on suit Fabienne Raoul dans son analyse, son évolution à travers cette quête philosophique et spirituelle qui l’a amenée à faire des rencontres riches de sens et d’enseignements qui iront jusqu’à déclencher des prémonitions, des synchronicités afin de la guider sur un tout autre chemin où elle pourra aider son prochain en tant que thérapeute, grâce à cette capacité énergétique qui lui a été donnée.

Un témoignage éloquent qui nous aide à ressentir cet univers invisible qui nous lie les uns aux autres et qui nous fait prendre conscience de qui nous sommes réellement.

Nous ne sommes pas des êtres humains vivant une expérience spirituelle, nous sommes des êtres spirituels vivant une expérience humaine. (Teilhard de Chardin)

 

Pour aller plus loin :

Pour cette première et nouvelle émission intitulée "Les Rendez-Vous de Florinette" j’ai eu le plaisir d’accueillir Fabienne Raoul venue parler de son ouvrage.

 

Pour aller encore plus loin :

Fabienne Raoul est intervenue également lors de la conférence La Face cachée de la conscience que je vous avais présentée ICI et dernièrement dans l’émission C'est que de la télé, sur C8 avec Caroline Ithurbid.

 

 

Partager cet article

10 octobre 2019 4 10 /10 /octobre /2019 15:22

Eclosion

 

Durant ce trimestre automnal, la revue "Un Temps" se consacre à... LA SANTÉ

 

Éditorial

Tant qu’on a la santé, tout va bien, c’est connu. Mais la santé, qu’est-ce que c’est, comment peut-on la conserver, ou même l’améliorer ? La santé est souvent à l’interface avec l’environnemental, et toutes les agressions sont susceptibles de la menacer. Aussi, bien vivre, c’est vivre non seulement en bonne santé, mais vivre pour conserver celle-ci…

La santé obéit à des préventions, des stratégies, parfois des lubies (oui), et elle devient la nouvelle frontière du progrès, car le vieillissement des populations des anciens pays dits développés pousse à cette évolution...

La santé comme optimum n’a pas toujours été un souci. Quantité de civilisations avant la nôtre ont placé bien des valeurs, ou des impératifs sociaux, avant la bonne marche du corps, ce véhicule étrange qui nous impose ses rythmes, ceux de l’alimentation, ou ceux du sommeil… Aussi la santé reste une préoccupation moderne, en constante poursuite de définitions : d’ailleurs, il faudrait que tout aille mieux.

Au nom de la santé, placée sous toutes les menaces, (car la peur devient, de plus en plus, un ressort pour ouvrir à de nouveaux mercantilismes), notre société est devenue, presque principalement, en recherche de facteurs anti-santé et de risques à débusquer…

Et même, si se sauver soi c’était aussi sauver la planète, ce serait mieux. La santé est partout, mais, la Santé, qu’est-ce que c’est, au juste ?

Charles Imbert

Au sommaire :

  • Le serment d’Hippocrate - Eric Hermblast
  • Maître Philippe - Jean-François Henry
  • Une santé non médicale - Christine Clémino
  • La gestion du mal, personnel et social - Michel Barster
  • Se soigner à la chinoise - Eulalie Steens
  • Et la tête, comment ça va ? - Gilbert Bonnefoy
  • C’est soigné, c’est fini - Charles Imbert
  • La spiritualité, garante de la santé et ennemie du monde marchand - Yves le Maître

 


Pour feuilleter quelques pages de la revue :

 

 

 

Pour info :

Pour celles et ceux qui demeurent à Paris ou dans les environs :

 

Partager cet article

7 octobre 2019 1 07 /10 /octobre /2019 09:54

Après avoir rejoint l’équipe de Génération Cités d'Or et également de Miasme TV, je suis heureuse de vous présenter ma toute première émission en compagnie de Magali Cazottes.

Pour cette nouvelle saison des causeries, Magali Cazottes va nous révéler les secrets cachés du Cantique des Cantiques, le seul livre de la bible qui ne nomme jamais Dieu ...

 

Bonne écoute !

 

 

  • Pour retrouver mes autres émissions, cliquez ICI

 

 

Partager cet article

2 octobre 2019 3 02 /10 /octobre /2019 10:08

Albin Michel

 

Ce qu'il faut avant tout savoir :

Pianiste, concertiste, compositrice, Corine Sombrun a fait des reportages pour BBC World sur le chamanisme ainsi que sur les musiques de transe. Elle est l'auteure du Journal d'une apprentie chamane, qui a été traduit en plusieurs langues, et d’un reportage pour la BBC qui connaît un très grand succès lors de sa diffusion. La grande chaîne d’information britannique lui commande ensuite un documentaire sur les chamanes de Mongolie. En 2004, elle publie la suite de ses aventures chez Albin Michel : Mon initiation chez les chamanes ainsi que Les tribulations d’une chamane à Paris en 2007 et Les esprits de la steppe en 2012. Passionnée par les mondes autochtones et le dialogue interculturel, Corine Sombrun a également écrit en collaboration avec le descendant du grand chef apache, Sur les pas de Geronimo. Son dernier livre Sauver la Planète retrace l’histoire d’un peuple et le destin d’un homme qui s’est engagé contre la catastrophe écologique qui menace l’humanité. Corine Sombrun vit à Paris. Son site : corinesombrun.com

Résumé du livre :

Corine Sombrun rencontre Enkhetuya, chamane du peuple Tsaataan, au nord de la Mongolie, à l'orée des années 2000. Cette femme à la personnalité exceptionnelle, qui vit encore dans un univers autarcique où, de génération en génération, on élève des rennes et on respecte les esprits de la nature, va lui transmettre un enseignement millénaire fait de rites et de cérémonies, gardiens de l'harmonie du monde. Tout en évoquant l'enfance d'Enkhetuya, née en 1957 en pleine taïga, son dur apprentissage de chamane dans une République populaire qui en interdit la pratique, ce récit passionnant retrace l'histoire d'un peuple de nomades qui a vécu comme à l'aube de l'humanité pour basculer il y a peu dans l'ère du marché planétaire. Corine Sombrun appartient à cette lignée rare d'écrivains qui placent l'esprit humain et ses facultés largement inexploitées au cœur de leur recherche ; elle poursuit ici une quête initiée avec le Journal d'une apprentie chamane.

Avant que ce peuple ne disparaisse à jamais, Corine Sombrun évoque la vie d’Enkhetuya, une chamane Tsaatan du nord de la Mongolie, qui lui a enseigné le chamanisme durant plusieurs années.

À travers cet ouvrage, Corine Sombrun évoque ce qu’a subi ce "peuple des rennes" dont la vie de nomade remonte à l’âge du bronze. Sédentarisés par le gouvernement de la République populaire mongole, les Tsaatans, face à l’idéologie communiste, se voient contraints d’abandonner tout rituel chamanique sous peine d’emprisonnement. En quelques années et avec l'arrivée de la mondialisation, on assiste avec amertume au déclin et à l’éradication de ce peuple, de sa culture et de son mode de vie ancestral.

Alternant entre document ethnologique et récit biographique dans lequel Corine Sombrun évoque en parallèle ses ressentis, ses interrogations et ses premiers pas d’apprenti chamane. C’est un vibrant témoignage et hommage que rend Corine Sombrun pour ce peuple des rennes.

 

Pour aller plus loin :

Corine Sombrun vous présente son ouvrage "Les esprits de la steppe, avec les derniers chamanes de Mongolie" aux éditions Albin Michel.

 

 

Pour info :

L'adaptation au cinéma de son ouvrage, Mon initiation chez les chamanes, sortira en salle le 30 octobre 2019. Je ne manquerai pas de vous en reparler plus en détail !

 

Partager cet article

@ Pour m'écrire

EnveloppeMail.png

Recherche