Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Un Autre Regard...
  • Un Autre Regard...
  • : Je vous souhaite la bienvenue sur mon blog dans lequel je parle de tout ce qui me passionne, m'interpelle comme ces lectures, documentaires qui m'amènent à porter un regard différent sur notre monde. Bonne visite à tous ! Florinette
  • Contact

Catégories

30 août 2006 3 30 /08 /août /2006 22:40




Biographie :

Marianne Rubinstein est née en 1966 à Paris. Elle est maître de conférence en économie à l'université Paris 7.

Elle s'est déjà fait remarquer en publiant chez Verticales une enquête consacrée aux petits-enfants de déportés morts dans les camps - ouvrage qu'avait tenu à préfacer Serge Klarsfeld. Le titre, emprunté au Jules Renard de Poil-de-Carotte, ironique et douloureux, annonçait la couleur : Tout le monde n'a pas la chance d'être orphelin.

Le Journal de Yaël Koppman, publié chez Sabine Wespieser éditeur, est son troisième livre.


Bibliographie :

* 2002 - Tout le monde n’a pas la chance d’être orphelin,
            (Éditions Verticales),
* 2005 - En famille (Éditions Phébus),
* 2007 - Le journal de Yaël Koppman, (Éditions
            Sabine.Wespieser
)


Partager cet article

30 août 2006 3 30 /08 /août /2006 22:40

Romain-Gary.png


Biographie :

Romain Gary, ce romancier français d’origine russe, de son vrai nom Roman Kacew, est né le 8 mai 1914 à Vilnius (Lituanie).
Après le départ de son père du foyer conjugal lorsqu'il était enfant Gary est élevé par sa mère. Il se prétendait juif par sa mère qui pourtant le baptisa catholique à Varsovie où ils vécurent de 1917 à 1928.

Gary arrive avec sa mère en France, à Nice, à l'âge de 13 ans. Il étudie le droit à Paris. Naturalisé français en 1935, il est appelé au service militaire pour servir dans l'aviation où il est incorporé en 1938.

En 1940 il rejoint la France libre où il sert dans les Forces Aériennes Françaises Libres. C'est durant cette période que Romain Kacew choisit le pseudonyme de Gary (signifiant brûle ! en russe). Il termine la guerre comme Compagnon de la Libération et commandeur de la Légion d'honneur.

Après la fin des hostilités, il entame une carrière de diplomate au service de la France. À ce titre, il séjourne en Bulgarie, en Suisse, à New York (aux Nations Unies, 1952-1954), en Bolivie, puis en qualité de Consul général de France à Los Angeles de 1957 à 1961, date à laquelle il se met en congé du ministère des Affaires étrangères.

Il fut l'époux de l'écrivaine Lesley Blanch et de l'actrice américaine Jean Seberg, dont il divorça, un peu plus d'un an après le suicide de celle-ci en septembre 1979 par ingestion de barbituriques. Profondément affecté par son propre vieillissement, il se donne la mort en se tirant une balle dans la bouche, le 2 décembre 1980 à Paris à l’age de 66 ans.

Après sa disparition, on apprit que, sous le pseudonyme d'Émile Ajar, il était également l'auteur de quatre romans dont la paternité avait été attribuée à un proche parent Paul Pavlovitch, lequel avait assuré le rôle d'Ajar auprès de la presse et de l'opinion publique.

Ajoutons qu'Ajar et Gary ne furent pas ses seuls pseudonymes puisqu'il a aussi commis un polar politique sous le nom de Shatan Bogat Les Têtes de Stéphanie, et une allégorie satirique signée Fosco Sinibaldi L'Homme à la colombe.

Romain Gary est ainsi le seul écrivain à avoir jamais été, par volonté de mystification ambiguë (Gary et Ajar signifient respectivement brûle ! et la braise en russe), récompensé deux fois par le Prix Goncourt, la première fois sous son pseudonyme courant, pour les Racines du ciel, en 1956 et la seconde fois sous le pseudonyme d'Émile Ajar, pour La Vie devant soi, en 1975.

Plusieurs de ses livres ont été adaptés au cinéma, notamment Clair de femme (1979) par Costa-Gavras, avec Yves Montand et Romy Schneider dans les rôles principaux, et La Vie devant soi (1977) par Moshé Mizrahi, qui remporta l'Oscar du meilleur film étranger, et dans le rôle de Madame Rosa, Simone Signoret remporta le César de la meilleure actrice.

Romain Gary a également réalisé deux films, pour lesquels il tint en même temps le rôle de réalisateur et celui de scénariste. Cette partie de son œuvre n'a guère connu de succès.

Son oeuvre, dans laquelle il décrit ses personnages avec tendresse et humanité, exploite les idéaux qui ont mené sa vie entière: la lutte contre toutes les formes de fascisme et la recherche de justice et de fraternité.


Pour en savoir plus sur cet auteur rendez-vous chez Binary Coffee


Bibliographie :

Sous le nom de Romain Kacew :

* 1937 - Le Vin des morts

Sous le nom de Romain Gary :

* 1945 - Éducation européenne, (Éditions Calmann Lévy),
* 1946 - Tulipe, (Éditions Calmann Lévy),
* 1949 - Le Grand Vestiaire, (Éditions Gallimard),    
* 1952 - Les Couleurs du jour, (Éditions Gallimard),
* 1956 - Les Racines du ciel, (Éditions Gallimard),
* 1961 - La Promesse de l'aube, (Éditions Gallimard),
* 1961 - Johnnie Cœur, (Éditions Gallimard),
* 1962 - Gloire à nos illustres pionniers, (Éditions
            Gallimard),
* 1963 - Lady L. (Éditions Gallimard),
* 1965 - Pour Sganarelle, (Éditions Gallimard),   
* 1966 - Les Mangeurs d'étoiles, (Éditions Gallimard),
* 1967 - La Danse de Gengis Cohn, (Éditions Gallimard),
* 1968 - La Tête coupable, (Éditions Gallimard),)
* 1969 - Adieu Gary Cooper, (Éditions Gallimard),
* 1970 - Chien blanc, (Éditions Gallimard),
* 1971 - Les Trésors de la Mer Rouge, (Éditions
            Gallimard),
* 1972 – Europa, (Éditions Gallimard),
* 1973 - Les Enchanteurs, (Éditions Gallimard),
* 1974 - La nuit sera calme, (Éditions Gallimard),
* 1975 - Au-delà de cette limite votre ticket n'est plus
            valable, (Éditions Gallimard),
* 1977 - Clair de femme, (Éditions Gallimard),
* 1977 - Charge d'âme, (Éditions Gallimard),
* 1979 - La Bonne Moitié, (Éditions Gallimard),
* 1979 - Les Clowns lyriques, (Éditions Gallimard),
* 1980 - Les Cerfs-volants, (Éditions Gallimard),
* 1981 - Vie et mort d'Emile Ajar, (posthume), (Éditions
            Gallimard)

Sous le pseudonyme d'Émile Ajar :

* 1974 - Gros-Câlin, (Éditions Mercure de France),
* 1975 - La Vie devant soi, (Éditions Mercure de France),
* 1976 - Pseudo, (Éditions Mercure de France),
* 1979 - L'Angoisse du roi Salomon, (Éditions Mercure de
            France)

Sous le pseudonyme de Fosco Sinibaldi :

* 1958 - L'Homme à la colombe, (Éditions Gallimard)

Sous le pseudonyme de Shatan Bogat :

* 1974 - Les Têtes de Stéphanie, (Éditions Gallimard)



Partager cet article

30 août 2006 3 30 /08 /août /2006 22:39





Biographie :

Originaire du Kerala, après une enfance passée à Madras, Anita Nair voyage en Angleterre et aux États unis, avant de s’installer à Bangalore où elle devient chroniqueuse au "Times of India" et le métier qui la "fait vivre" dit-elle, c'est la publicité, où elle trouve une garantie financière à sa liberté artistique. L’anglais est sa première langue, mais elle parle aussi quatre langues indiennes.

Découverte par un petit éditeur en Inde en 1997, elle signe son premier roman en 1997, puis entame une carrière internationale, notamment marquée par la publication de 'Compartiment pour dames' et 'Un homme meilleur' (2003), 'Le Chat karmique' (2005, ou encore 'Les Neuf Visages du coeur' (2006).

Elle est aujourd’hui publiée dans toute l’Europe et aux Etats-Unis.


drapeau_anglais-1.jpgLe site officiel de l'auteur


Bibliographie :

* 2002 – Compartiment pour dames, (Éditions Picquier)
* 2003 – Un homme meilleur, (Éditions Picquier),
* 2005 – Le Chat karmique, (Éditions Picquier),
* 2006 – Les Neuf visages du cœur, (Éditions Picquier)





Partager cet article

30 août 2006 3 30 /08 /août /2006 22:28

H.Bruller.png


Biographie :

Hélène Bruller est née en 1968 à Paris. Après des études aux Arts Décoratifs de Paris, elle débute une carrière d'illustratrice en 1994.

Elle est engagée un an plus tard comme graphiste puis directrice artistique chez Hachette Jeunesse. À l’écoute du monde de l'enfance, elle se lance dans l'écriture et entame une collaboration avec Zep lors de l'apparition de Titeuf dans la Bibliothèque Rose, dont elle écrit les adaptations sous le pseudonyme de Shirley Anguerrand.

Hélène Bruller possède le rare talent de manier l'art de la communication visuelle à celui de l'écriture. Son travail sur Le Guide du Zizi Sexuel mêle la rigueur de l'information à l'humour de Titeuf.


Bibliographie :

* 2001 - Le Guide du zizi sexuel, avec Zep, (Éditions
            Glénat),
* 2002 - Les Autres Filles, (Éditions Hachette),
* 2002 - Les Mecs des Autres Filles, (Éditions Hachette),
* 2003 - Les Minijusticiers, avec Zep, (Éditions
            Hachette),
* 2004 - Je veux le prince charmant, (Éditions Albin
            Michel),
* 2005 - Je veux toujours le prince charmant, (Éditions
            Albin Michel)





Partager cet article

30 août 2006 3 30 /08 /août /2006 22:22



Biographie :

Née au coeur de Paris, d'un père angevin et d'une mère russe, Elisabeth Barillé partage son temps entre Paris, Amsterdam et l'Inde.

Elle fait son entrée dans le monde littéraire en 1986, à un peu plus de vingt ans, avec Corps de jeune fille, le récit de la relation d'une jeune brune avec un écrivain célèbre. Sa réputation d'intello sulfureuse est faite.

Fuyant le microcosme littéraire de la capitale, elle trouve refuge à Amsterdam, « Cette ville de mirages, de vertiges, où elle a commencé par se perdre pour mieux se trouver » et en Inde. Ce sont d'ailleurs les thèmes récurrents dans l'oeuvre d'Elisabeth Barillé, qu'il s'agisse d'elle-même ou de ses personnages : l'abandon, la perte de soi, le départ qui déchire, et la conquête de soi, difficile mais nécessaire.

Auteur discrète, elle n'aime pas qu'on lui colle des étiquettes mais préfère que le lecteur la découvre en la suivant dans son univers si particulier, où elle avoue avoir entre autres guides, André Breton, George Bataille et Nietzsche.

Depuis toute jeune, Elisabeth Barillé écrit sur elle-même, ses sentiments, son corps, ses élans, ses émotions ainsi que sur l'inspiration, la création, la solitude et le silence. L'écriture lui est une irrépressible nécessité pour voir clair en elle, et peut-être nous aider à voir clair en nous.


Le site officiel d'Elisabeth Barillé


Bibliographie :

* 1986 – Corps de Jeune fille (Éditions Gallimard),
* 1989 - L’envie de Marie (Éditions Régine Deforges),
* 1991 - Anaïs Nin, masquée, si nue (Éditions Robert
            Laffont),

* 1995 - François Coty, parfumeur et visionnaire
            (Éditions Assouline),

* 1998 - Le livre du parfum (Éditions Flammarion),
* 1998 – Laure, la sainte de l’abîme (Éditions
            Flammarion),

* 1999 – Guerlin (Éditions Assouline),
* 1999 – Exaucez-nous  ! (Éditions Gallimard),
* 2001 – Un couple modèle (Éditions Gallimard),
* 2002 - Amsterdam à ma guise (Éditions du Rocher),
* 2003 - Le goût d’Amsterdam (Éditions Mercure de
            France),

* 2004 – Singes (Éditions Gallimard),
* 2005 – Lanvin (Éditions Thames & H.),
* 2005 - Le roi des blini (Éditions Mercure de France),
* 2006 - À ses pieds (Éditions Gallimard)





Partager cet article

CATALOGUES

Livres à emprunter ou à louer

"Les Lectures de Florinette"

 

 

 

 

 

@ Pour m'écrire

EnveloppeMail.png

FLEURS DE BACH

Conseillère en Fleurs de Bach 

Retrouvez moi sur mon autre blog :

Pour celles et ceux qui désirent être plus en phase avec leur nature profonde, il existe un remède 100% naturel qui peut vous aider à vous sentir mieux, ce sont les Fleurs de Bach. 

 

Recherche