Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Un Autre Regard...
  • Un Autre Regard...
  • : Je vous souhaite la bienvenue sur mon blog dans lequel je parle de tout ce qui me passionne, m'interpelle comme ces lectures, documentaires qui m'amènent à porter un regard différent sur notre monde. Bonne visite à tous ! Florinette
  • Contact

Catégories

30 août 2006 3 30 /08 /août /2006 20:30

I.B.Singer.png


Biographie :

Né en 1904 de père rabbin et de mère fille de rabbin, Isaac Bashevis Singer est croyant, mais sceptique. Il découvre la littérature grâce à son frère Joshua et débute à Varsovie en tant que correcteur, journaliste et traducteur de Thomas Mann et Stefan Zweig.

Dès 1925, il écrit ses premières nouvelles et en 1933 paraît son premier roman « La corne du bélier ». Devant la montée du climat antisémite en Pologne et l'arrivée d'Hitler au pouvoir en Allemagne, Joshua Singer emmène sa famille à New York et fait venir Isaac qui promet à sa femme Rachel et son fils de bientôt les faire venir aux USA. Cela ne se produira jamais et en 1937, il rencontre et épouse Alma Haimann, une juive originaire de Munich. Ce mariage durera jusqu'à la mort de Singer.

Son oeuvre, écrite en yiddish, fait revivre la Pologne de son enfance sur le rythme des conteurs traditionnels dans un style dépouillé et visionnaire. Elle est peuplée de personnages et de sujets tour à tour pittoresques, sensuels et pathétiques en abordant les thèmes chers au peuple juif et à son histoire. Ses romans les plus connus sont « Le Magicien de Lublin » (1960) et « Amour tardif » (1980). Isaac Bashevis Singer reçoit le prix Nobel en 1978. Il est le premier écrivain de langue yiddish à recevoir ce prix.

À la fin de sa vie, il est beaucoup affaibli et souffre d'une maladie de la mémoire, un comble pour lui qui avait fait de la mémoire son instrument littéraire, une infirmière s'occupe de lui les trois dernières années de sa vie.

Le 24 juillet 1991, à Miami, Isaac Bashevis Singer s’éteint. Avec sa mort c'est tout un pan de la culture juive polonaise qui disparaissait.


Le site officiel d'Isaac Bashevis Singer


Bibliographie :

Romans et recueils de nouvelles : (Liste non exhaustive)

* 1964 - Le Magicien de Lublin, (Éditions Stock),
* 1966 - Gimpel le naïf, (Éditions Denoël),
* 1968 - Le Manoir, (Éditions Stock),
* 1970 - La famille Moskat, (Éditions Stock),
* 1971 - Le Domaine, (Éditions Stock),
* 1971 - Le petit monde de la rue Krochmalna, (Éditions
            Denoël),
* 1973 - Le Blasphémateur, (Éditions Stock),
* 1975 - Ennemies, une histoire d'amour, (Éditions
            Stock),
* 1976 - La Couronne de plumes, (Éditions Stock),
* 1979 - Histoire du prince Ling Ling, (Éditions Stock),
* 1979 - La corne du bélier, (Éditions Stock),
* 1979 - Le dernier démon, (Éditions Marabout),
* 1980 - Le Lait de la lionne, (Éditions
            Gallimard-Jeunesse),
* 1980 - Passions, (Éditions Stock),
* 1982 - Amour tardif, (Éditions Stock),
* 1982 - Les frères Ashkenazi, (Éditions Stock),
* 1983 - Histoire du Baal Shem Tov, (Éditions Stock),
* 1983 - Naftali le conteur et son cheval Sus, (Éditions
            Stock),
* 1983 - Perdu en Amérique, (Éditions Stock),
* 1984 - Le Pénitent, (Éditions Stock),
* 1984 - L’histoire du Golem, (Éditions Stock),
* 1985 - Le beau monsieur de Cracovie, (Éditions
            Stock),
* 1985 - Contes, (Éditions Stock),
* 1988 - Le fantôme, (Éditions Stock),
* 1989 - La mort de Mathusalem, (Éditions Stock),
* 1990 - Au tribunal de mon père, (Éditions Stock),
* 1991 - Le Roi des champs, (Éditions Stock),
* 1994 - Le Certificat, (Éditions Denoël),
* 1994 - Les Sages de Chelm, (Éditions Denoël),
* 1995 - Meshugah, (Éditions Denoël),
* 1998 - L’esclave, (Éditions Stock),
* 1997 - L’Auberge de la peur, (Éditions Hachette
            Jeunesse),
* 1997 - Golem, (Éditions Seuil),
* 1997 - Le Spinoza de la rue du marché, (Éditions
            Denoël),
* 1999 - Quand Shlemiel s'en fut à Varsovie, (Éditions
            Seuil Jeunesse),
* 2000 - Histoire des trois souhaits et autres contes,
            (Éditions Seuil),
* 2001 - Ombres sur l'Hudson, (Éditions Mercure de
            France),
* 2001 - Un Jeune homme à la recherche de l'amour,
            (Éditions Stock),
* 2003 - La destruction de Kreshev, (Édtions Gallimard),
* 2007 - Shosha, (Éditions Stock),






Partager cet article

30 août 2006 3 30 /08 /août /2006 19:57


E.Osorio.png


Biographie :

Elsa Osorio est née à Buenos Aires en 1953.

Militante pour l’abolition des lois d’amnistie visant à protéger les militaires des conséquences des crimes commis sous la dictature. Elle réside actuellement à Madrid où elle enseigne l’écriture et la communication et travaille également pour la Ligue des Droits de l’Homme.

Elle a écrit des scénarios pour le cinéma et la télévision des nouvelles, des biographies.

Elle a obtenu plusieurs prix dont le Prix National de Littérature, le Prix du Journalisme d’Humour ainsi que le deuxième Prix Littérature Amnesty 2001 pour Luz ou le temps sauvage.


Bibliographie :

* 2002 – Luz ou le temps sauvage, (Éditions Métailié),
* 2007 – Tango, (Éditions Métailié)



Partager cet article

30 août 2006 3 30 /08 /août /2006 19:30


Biographie
:


Charles Dickens est né à Porstmouth le 07 février 1812. Ses 10 premières années à Chatham sont heureuses, mais lorsqu'il part rejoindre son père, muté à Londres, la situation financière de sa famille est telle, que ses études se trouvent interrompues.

Les difficultés s'aggravent lorsque son père est emprisonné pour dettes, Charles devient alors, à l'âge de douze ans, employé dans une fabrique de cirage. Ce contact brutal avec la réalité de la vie et de la misère, et avec les absurdités du système pénal de son pays, le marque définitivement. Son oeuvre entière garde la trace des découvertes et des sentiments de ce tragique printemps de 1824 : la nostalgie de l'enfance heureuse et pure, l'obsession de la faim et de la pauvreté, la fascination exercée par les aspects les plus populaires et même les plus sordides de Londres, la vibrante indignation contre la loi et les gens de loi…
 

Quand prend fin l'emprisonnement de John Dickens, Charles fait trois années d'études puis est employé chez un avoué. Après s'être formé par ses propres moyens, il exerce divers métiers dont reporter de presse à la Chambre des Communes. En 1829 il se fiance avec Maria Beadnell, en 1833 les fiançailles sont rompues par le père de celle-ci, qui n'a guère encouragé ce prétendant aux ressources incertaines. D'ailleurs, en 1833, Charles n'était plus simple reporter sténographe, il publie maintenant dans divers journaux et magazines de contes et des esquisses de la vie dans les quartiers populaires de Londres.

En 1836, il publie son premier livre : deux volumes de contes et autres petites pièces : Esquisses par Boz (Boz est provisoirement son pseudonyme.). Quelques semaines plus tard, la veille de son mariage avec Catherine Hogarth, il commence la parution des immortelles Aventures de M. Pickwick. sous forme de livraisons mensuelles illustrées, chef-d'œuvre de l'humour britannique, le succès est immédiat. Dès lors, il partage sa vie entre la littérature et les voyages. Tous les romans de Dickens sont publiés par livraisons mensuelles ou hebdomadaires, écrits peu avant d’êtres envoyés chez l'imprimeur, il y a même des chevauchements dans la rédaction de Pickwick (1836-1837) et Les aventures d'Oliver Twist (1837-1839).

David Copperfield (1849-1850) est au centre de l'oeuvre de Dickens. Ce roman est un roman autobiographique, on y retrouve en effet l'épisode de la fabrique, l'apprentissage du journalisme parlementaire et juridique et l'amour de la jeunesse, transposé et transfiguré.

Après un effort de renouvellement dans diverses directions, le roman social Les temps difficiles (1854), et le roman historique
Paris et Londres en 1793 (1859), Charles Dickens revient à l'autobiographie avec Les grandes espérances (1861), analyse psychologique du développement d'un être humain à partir de l'enfance. Ses personnages caractéristiques et inoubliables ont fait de lui un écrivain très populaire, une figure centrale de la littérature du XIXe siècle.

Après sa séparation avec sa femme, Dickens devint le baladin national et international de l'Angleterre, puisqu'il fit des lectures en Angleterre, en France et aux États-Unis. La fatigue nerveuse entraînée par cet exercice continue à ébranler la santé d'un organisme constamment surmené et incapable de se ménager. Le choc subit le 9 juin 1865 dans l'accident de chemin de fer de Staplehurst rend de plus en plus pénibles ses trajets indispensables à son nouveau métier.

Il meurt à Gadshill le 09 juin 1870, cinq ans jour pour jour après cet accident. Pleuré par la nation entière, il reçoit la suprême consécration d'une inhumation à l'abbaye de Westminster.

Il laisse inachevé un brillant roman intitulé Le mystère d'Edwin Drood.


Bibliographie :

* 1833-1836 - Esquisse par Boz
* 1836-1837 - Les Papiers posthumes du Pickwick Club
* 1837-1839 - Oliver Twist, adapté plusieurs fois au
                    cinéma et traduit plusieurs fois

* 1838 - Les mémoires de Joseph Grimaldi
* 1838-1839 - La vie et les aventures de Nicolas
                    Nickleby

* 1840-1841 - Le pendule de Maître Humphrey
* 1841 - Le magasin d’antiquités
* 1841 - Barnabé Rudge
* 1842 - Notes américaines
* 1843-1844 - La vie et les aventures de Martin
                    Chuzzlewit

* 1843 - Un chant de Noël
* 1844 - Les carillons
* 1845 - Le grillon du foyer
* 1846 - La bataille de la vie
* 1846-1848 - Dombey et fils
* 1848 - L’homme au spectre
* 1849-1850 - David Copperfield
* 1850 - L’arbre de Noël
* 1852-1853 - Bleak house
* 1854 - Les temps difficiles
* 1855-1857 - La petite Dorritt
* 1858 - Le pauvre voyageur
* 1859 - Paris et Londres en 1793
* 1860 - Message venu de la mer
* 1861 - Les grandes espérances
* 1851 - La terre de Tom Tiddler
* 1864-1865 - Notre ami commun
* 1865 - Le docteur Marigold
* 1866 - L’embranchement de Mugby
* 1867 - L’abîme
* 1870 - Le mystère d’Edwin Drood, inachevé

Partager cet article

30 août 2006 3 30 /08 /août /2006 19:13

A.Duguel.png


Biographie :

Anne Duguël,dite Gudule, est née à Bruxelles en 1945.
Après des études d'arts déco en Belgique, elle passe cinq ans comme journaliste au Moyen-Orient.

Revenue en France, elle collabore à divers magazines et fait de la radio, animant notamment une émission sur la bande dessinée.
Depuis quelques années, elle s'est tournée vers l'écriture. C’est en 1987 qu’elle publie ses premiers livres pour enfants aux éditions Syros.

Depuis, elle n’a cessé d’écrire des romans pour la jeunesse qui traitent de manière légère et drôle des sujets graves et d'actualité, comme le sida. Les S.D.F. ou le racisme… Mais elle explore également avec bonheur la veine fantastique. Gudule est également auteur de scénarios pour la bande dessinée. Aujourd'hui, elle est couronnée de nombreux prix.


Bibliographie :

Pour consulter la liste complète je vous invite à vous rendre sur son blog : Gudule.

Pour la Jeunesse : (liste non exhaustive)

* 1988 - Bye, bye Maman, (Éditions Syros Jeunesse),
* 1991 - Agence torgnole, frappez fort, (Éditions Syros
            Jeunesse),
* 1995 - Après vous M. de la Fontaine ! (Éditions
            Hachette Jeunesse),
* 1997 - Au secours je suis invisible ! (Éditions Nathan
            Jeunesse),
* 1997 - Bonjour Monsieur Frankenstein !, (Éditions
            Grasset jeunesse),
* 1998 - Au Gringo’s Bar, (Éditions Syros Jeunesse),
* 2000 - Aie peur et tais-toi ! (Éditions Nathan
            Jeunesse),
* 2000 - La bibliothécaire, (Éditions Hachette Jeunesse),
* 2001 - Barbès Blues, (Éditions Hachette Jeunesse),
* 2002 - au secoours ! (Éditions Tartamudo),
* 2005 - Bunker Café, (Éditions Flammarion)...

Pour Adulte : (liste non exhaustive)

* 1991 - Amazonie sur seine, (Éditions Denoël),
* 1991 - Le corridor, (Éditions Denoël),
* 1994 - Asylum, (Éditions Fleuve Noir),
* 1998 - Entre chien et louve, (Éditions Denoël),
* 2002 - La Baby-sitter, (Éditions Naturellement),
* 2006 - Crimes et Chatouillements, (Éditions
            Bragelonne)...




Partager cet article

30 août 2006 3 30 /08 /août /2006 19:01
© Francesca Mantovani

                                                    


Biographie
:


Tatiana de Rosnay, de père français et de mère anglaise est née en 1961. Après une enfance au Etats-Unis, elle fait ses études à l'Université d'East Anglia en Angleterre. Elle est bilingue et revendique sa double culture qui lui donne un point de vue particulier sur le monde et ses contemporains.

Après avoir été journaliste à « Vanity Fair », attachée de presse chez « Christies » et scénariste, elle collabore régulièrement aux magazines « Elle » et
« Psychologies ».

Tatiana de Rosnay vit et écrit à Paris, elle est mariée et mère de deux enfants.


Le blog de l'auteur
Le site officiel de l'auteur

Bibliographie :

* 1992 - L'appartement Témoin (Éditions Fayard)
* 1995 - Mariés, pères de famille (Éditions Plon)
* 1996 - Le dîner des ex (Éditions Plon)
* 1998 - Le coeur d'une autre (Éditions Plon)
* 2000 - Le voisin (Éditions Plon)
* 2003 - La mémoire des murs (Éditions Plon)
* 2004 - Spirales (Éditions Plon)
* 2006 - Moka (Éditions Plon)
* 2007 - Elle s'appelait Sarah (Éditions Heloïse
            d'Ormesson
)




Partager cet article

CATALOGUES

Livres à emprunter ou à louer

"Les Lectures de Florinette"

 

 

 

 

 

@ Pour m'écrire

EnveloppeMail.png

FLEURS DE BACH

Conseillère en Fleurs de Bach 

Retrouvez moi sur mon autre blog :

Pour celles et ceux qui désirent être plus en phase avec leur nature profonde, il existe un remède 100% naturel qui peut vous aider à vous sentir mieux, ce sont les Fleurs de Bach. 

 

Recherche