Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Un Autre Regard...
  • Un Autre Regard...
  • : Je vous souhaite la bienvenue sur mon blog dans lequel je parle de tout ce qui me passionne, m'interpelle comme ces lectures, documentaires qui m'amènent à porter un regard différent sur notre monde. Bonne visite à tous ! Florinette
  • Contact

Catégories

30 août 2006 3 30 /08 /août /2006 13:04


Biographie
:


Bernard Cosandey est né le 14 juin 1950 à Lausanne. Il est le plus jeune d’une famille de trois enfants, et le seul garçon de la famille. Son père est comptable et sa mère gère la vie familiale. Comme beaucoup d’auteurs à l’époque (Jijé, Peyo, Hergé...), il raccourcit son patronyme en Cosey, pas mécontent que cela « sonne » comme « Disney ».

En 1969 il fait la connaissance de Derib qui, à cette époque, est l’unique professionnel de BD en suisse. Il travaille à ses côtés et apprend ensuite les bases de la bande dessinée, très vite ses dessins, très voisin de ceux de son maître, ne manque pas d'habiletés.

En 1971 paraissent ses premières bandes dessinées dans le quotidien belge « Le Soir » et en 1975, c’est la création de Jonathan pour l’hebdomadaire Tintin. À la recherche de Peter Pan (1984) est un diptyque édité au Lombard qui inaugure une veine plus romanesque de Cosey ; le même éditeur publie
Zélie Nord Sud dix ans plus tard, mais Cosey donne désormais l’essentiel de sa production à la collection " Aire Libre ", chez Dupuis, notamment Le Voyage en Italie (1988), Saigon-Hanoi (1992) et Joyeux Noël, May ! (1995).
Chez le même éditeur, en 2005, paraît le premier tome du diptyque Le Bouddha d’Azur ainsi que le second volet en 2006.


Bibliographie :

Aux Éditions Le Soir Jeunesse :
* 1971 - Monfreid et Tilbury

Aux Éditions Le Journal Da Tahiti :
* 1974 - Séraphin Ledoux

Aux Éditions Publishing et Copyright :
* 1974 - Shampooing pour la couronne

Aux Éditions 24 Heures :
* 1973 - Le retour de la bête
* 1991 - Réédition du Retour de la bête

Aux Éditions Trihan :
    * 1982 – Monfreid et Tilbury

Aux Éditons Loch Ness :
* 1991 - Réédition du Retour de la bête

Aux Éditions Albin Michel :
    * 1991 - L’Enfant Bouddha

Aux Éditions du Lombard / Dargaud dans la série Jonathan :

* 1977 - Souviens-toi, Jonathan,
* 1977 - Et la montagne chantera pour toi,
* 1977 - Pieds nus sous les rhododendrons,
* 1979 - Le Berceau du Bodhisattva,
* 1980 - L'espace bleu entre les nuages,
* 1980 - Douniacha, il y a longtemps...,
* 1981 - Kate,
* 1982 - Le Privilège du serpent,
* 1983 - Neal et Sylvester,
* 1985 - Oncle Howard est de retour,
* 1986 - Greyshore Island,
* 1997 - Celui qui mène les fleuves à la mer,
* 2001 - La Saveur du Songrong,

Dans la collection Signé :
* 1983 -  A la recherche de Peter Pan (T1 & T2)
* 1994 – Zélie, nord-sud

Aux Éditions Dupuis :

Dans la collection Aire Libre :
* 1988 - Le voyage en Italie (T1 &T2)
* 1988 - Orchidéa
* 1991 - Saigon-Hanoi
* 1995 - Joyeux Noël, May
* 1999 – Zeke raconte des histoires
* 2003 - Une maison de Frank L. Wright

Dans la collection Empreinte :
* 2005 - Le Bouddha d'Azur 1/2
* 2006 – Le Bouddha d’Azur 2/2

Partager cet article

30 août 2006 3 30 /08 /août /2006 12:44

C.Castillon.png




Biographie :

Claire Castillon est une écrivaine française. Elle est née le 25 mai 1975 à Boulogne-Billancourt.

Après une enfance heureuse dans un milieu aisé, Claire Castillon entame des études de lettres à l'université. Mais très vite elle s'y ennuie. Entre petits boulots et stages, elle commence à écrire des morceaux de livres pour des auteurs publiés. Elle lâche la fac et réalise son rêve : écrire.

À 25 ans, elle publie son premier livre, Le Grenier, mais il lui faut attendre son deuxième roman Je prends racine pour acquérir le statut d'écrivain aux yeux des critiques. Depuis elle a publié La Reine Claude, Pourquoi tu ne m'aimes pas et Vous parler d'elle.

Son dernier ouvrage, 'Insecte' a été traduit en douze langues (anglais, italien, allemand, néerlandais, castillan, catalan, portugais, danois, finnois, suédois, chinois et coréen).


Voir le site de Claire Castillon


Bibliographie :

* 2000 - Le Grenier, (Éditions Anne Carrière),
* 2001 - Je prends racine, (Éditions Anne Carrière),
* 2002 - La Reine Claude, (Éditions Stock),
* 2003 - Pourquoi tu m'aimes pas ?, (Éditions Fayard),
* 2004 - Vous parler d'elle, (Éditions Fayard),
* 2006 - Insecte, (Éditions Fayard),
* 2007 - On n'empêche pas un petit cœur d'aimer,
            (Éditions Fayard)



Partager cet article

30 août 2006 3 30 /08 /août /2006 11:48
© HANNAH/Opale


Biographie
:


Anne Goscinny est née en 1968 à Boulogne-Billancourt. Fille du célèbre Renée Goscinny et de Gilberte Pollaro-Millo.

Pour Anne Goscinny, la vie d’une "fille de" aurait peut-être pu paraître difficile, on en connaît qui ont du mal à endosser cette responsabilité. Ce fut plutôt une filiation heureuse et complètement assumée.

Le 5 novembre 1977, Anne est âgée de neuf ans lorsque son père meurt d’une crise cardiaque. Sa mort brutale fut digne d'un gag de bande dessinée. Malade du coeur, il mourut sur le vélo d'appartement de son cardiologue en pleine séance de tests cardiaques. «Il était à la bande dessinée ce que la tour Eiffel est à Paris, ce que Balzac est au roman français, en un mot ce qu'Obélix est à Astérix» écrit Bruno Frappat dans Le Monde du 8 novembre 1977. « C’est Tintin qui s’incline devant Astérix, dit Hergé dans le Matin.
L’âme du scénariste de génie continue cependant à vivre dans le regard émerveillé de petits garçons qui ont craqué sur le Poor Lonesome cowboy Lucky Luke. Elle vit aussi dans les fous rires malins des petites filles qui à l’image du tendre personnage de Marie-Edwige ont plus qu’un faible pour le Petit Nicolas.

En 1994, sa mère meurt d’un cancer. Gilberte Goscinny est l’auteur du Prix René Goscinny créé en 1986 en hommage à son mari. Anne reprend la succession de sa mère en organisant chaque année ce prix en collaboration aujourd'hui avec le Festival international de la bande dessinée d'Angoulême et le Journal du dimanche. Ce prix, décerné par un jury au début du mois de décembre, est destiné à aider et encourager un jeune scénariste. Le lauréat reçoit un trophée et un chèque de 5 000 euros au cours de la cérémonie du Festival international de la bande dessinée d'Angoulême qui se déroule fin janvier.

Dans Le père éternel, on reconnaît Anne Goscinny dans le personnage de Sophie, ses problèmes de jeune fille complexée, qui manque d'un guide paternel depuis la mort de son père - son beau-père ne lui plaît pas. Anne Goscinny rend hommage à ses ancêtres juifs, à l'histoire difficile de certains membres de sa famille déportés et tués, à son papa dans son troisième roman.

Bibliographie :

* 2002 - Le bureau des solitudes (Éditions Grasset),
* 2004 – Le voleur de mère (Éditions Grasset),
* 2006 – Le père éternel (Éditions Grasset)

Partager cet article

30 août 2006 3 30 /08 /août /2006 11:44



Biographie:

Né à Sligo, en Irlande, le 25 février 1950, Neil Jordan se tourne très tôt vers la littérature et fonde à 24 ans
« l'Irish Writers Cooperative ». Cinq ans après, en 1976, son recueil de nouvelles, Night in Tunisia, est primé par le Guardian.


Trois romans lui succèdent, The Past , Dream of the Beast, et Sunrise With Sea Monster, qui ne sera publié qu'en 1995.

Avant de passer derrière la caméra, en 1981, il est engagé comme consultant créatif sur le film de John Boorman ; « Excalibur ». Rencontre importante puisque John Boorman produit ensuite le premier film de Neil Jordan,
« Angel » (1982), un thriller sur la révolution irlandaise.
Le cinéaste affirme son goût pour le fantastique avec
« La Compagnie Des Loups » 1984 avant de réaliser le thriller « Mona Lisa » (1986) pour lequel Bob Hoskins obtiendra le prix d'interprétation masculine du Festival de Cannes, le Golden Globe et le Bafta du meilleur acteur.

Les films hollywoodiens de Neil Jordan, « High Spirits » (1988) et « Nous Ne Sommes Pas Des Anges » (1989) connaissent un succès relatif mais, après
« L'Étrangère » (1992), il réalise « The Crying Game » (1993) qui, unanimement salué, lui vaudra l'Oscar du meilleur scénario.

« Entretien Avec Un Vampire » (1994), adaptation du roman d'Anne Rice, lui donne la possibilité de renouer avec le fantastique. Il signe ensuite la réalisation de
« Michael Collins », Lion d'or à Venise en 1996,
« Butcher Bou », prix de la mise en scène à Berlin en 1997, « Premonitions » (1998), avec Aidan Quinn et Anette Benning, « La Fin D'une Liaison » (1999), d'après l'œuvre de Graham Greene, et , inspiré du film de Jean-Pierre Melville, Bob Le Flambeur.

« Breakfast On Pluto » est la deuxième collaboration de Neil Jordan avec l'écrivain Patrick McCabe, après Butcher Boy.

Il retrouve une nouvelle fois son acteur fétiche, Stephen Rea, pour « Prémonitions », et continue de plus belle pour « The End of the Affair », avec aussi Ralph Fiennes, Ian Hart et Julianne Moore.

Neil Jordan, résidant à Dublin, est marié à la canadienne Brenda Rawn, assistante exécutive de plusieurs de ces films. Ensemble, ils ont eu deux enfants.


Romans traduits en français :

* 1996 – Ligne de fond, (Éditions Plon),
* 2006 – Les ombres, (Éditions de l’Olivier),

Filmographie :

En tant que réalisateur

* 1982 : Angel
* 1984 : La Compagnie des loups (The Company of
            Wolves)

* 1986 : Mona Lisa
* 1988 : High Spirits
* 1989 : Nous ne sommes pas des anges (We're No
            Angels)

* 1991 : L'Étrangère (The Miracle)
* 1992 : The Crying Game
* 1994 : Entretien avec un vampire    
* 1996 : Michael Collins
* 1997 : Butcher Boy (The Butcher Boy)
* 1999 : Prémonitions (In Dreams)
* 1999 : La Fin d'une liaison (The End of the Affair)
* 2002 : L'Homme de la riviera (The Good Thief)
* 2005 : Breakfast on Pluto
* 2007 : The Brave One

En tant que scénariste :

* 1981 : Traveller de Joe Comerford
* 1982 : Angel de Neil Jordan
* 1984 : La Compagnie des loups
* 1986 : Mona Lisa de Neil Jordan
* 1988 : High Spirits de Neil Jordan
* 1991 : L'Étrangère (The Miracle) de Neil Jordan
* 1992 : The Crying Game de Neil Jordan
* 1996 : Michael Collins de Neil Jordan
* 1997 : Butcher Boy (The Butcher Boy) de Neil Jordan
* 1999 : Prémonitions (In Dreams) de Neil Jordan
* 1999 : La Fin d'une liaison (The End of the Affair) de
            Neil Jordan

* 2002 : L'Homme de la riviera (The Good Thief) de
            Neil Jordan

* 2003 : The Actors de Conor McPherson
* 2005 : Breakfast on Pluto de Neil Jordan

En tant que producteur :

* 1999 : La Fin d'une liaison (The End of the Affair) de
            Neil Jordan

* 2003 : The Actors de Conor McPherson
* 2003 : Intermède (Intermission) de John Crowley
* 2005 : Breakfast on Pluto de Neil Jordan

En tant que producteur exécutif :

* 1988 : The Courier de Frank Deasy et Joe Lee
* 1997 : Butcher Boy (The Butcher Boy) de Neil Jordan
* 1999 : The Last September de Deborah Warner
* 2002 : L'Homme de la riviera (The Good Thief) de
            Neil Jordan


Partager cet article

30 août 2006 3 30 /08 /août /2006 11:39


Biographie :

Né à New York, le 01 janvier 1919, d’un père juif et d’une mère catholique irlandaise, Jérôme David Salinger grandit dans le quartier de l'Upper West Side. Plutôt mauvais élève, il se fait cependant remarquer par un professeur, éditeur de « Story Magazine », et y publie sa première nouvelle dès 1940.

En 1942, il est appelé sous les drapeaux. Il débarque à Utah Beach le 6 juin 1944. Agent du contre-espionnage, il est profondément marqué par les combats meurtriers en Normandie et la découverte de l'existence des camps de concentration. Après la guerre, en 1950, paraît  Un jour rêvé pour le poisson-banane, une nouvelle qui fait sensation.

En 1951, Jerome David Salinger publie L'Attrape-coeurs, roman considéré comme son chef-d'oeuvre. Ce livre qui a connu un succès mondial raconte les trois jours d'errance d'Holden Caulfield dans les rues de New York. Devenu culte, ce roman traite de l'adolescence, de ses révoltes et de ses inquiétudes. Personnage d'une sensibilité exacerbée, attachant et railleur, l'inoubliable héros de L'Attrape-coeurs a ému plusieurs générations de lecteurs.

La notoriété le pousse à se retirer dans le New Hampshire dès 1953. Il continue cependant de publier de nombreuses nouvelles, qui peu à peu paraissent sous forme de recueils.

Plusieurs fois marié, Jerome David Salinger quitte la scène publique en 1965, après la publication de Franny et Zooey (1961) et de Seymour, une introduction (1963). Secret, insaisissable, protégeant jalousement sa vie privée, fuyant les photographes et les journalistes, l'écrivain n'a rien publié depuis sa dernière nouvelle éditée aux États-Unis datant de 1965 (et qui n’a pas encore été traduite à ce jour). Après quoi Salinger, toujours reclus dans sa propriété, cesse de publier et de donner tout signe de vie.


Bibliographie traduite en français :

* 1999 - Franny et Zooey (Éditions Robert Laffont),
* 1999 - Dressez haut la poutre maîtresse,
            charpentiers. Suivi de Seymour une
            introduction (Éditions Robert Laffont),

* 1999 – Nouvelles (Éditions Robert Laffont)
* 2002 - L’Attrape-Cœurs (Éditions Pocket)

Partager cet article

@ Pour m'écrire

EnveloppeMail.png

Recherche