Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Un Autre Regard...
  • Un Autre Regard...
  • : Je vous souhaite la bienvenue sur mon blog dans lequel je parle de tout ce qui me passionne, m'interpelle comme ces lectures, documentaires qui m'amènent à porter un regard différent sur notre monde. Bonne visite à tous ! Florinette
  • Contact

Catégories

5 octobre 2007 5 05 /10 /octobre /2007 21:59
Dernière partie
La-saga-des---migrants-T7.pngV.Moberg.png














Éditions Gaïa, 2000, 275 pages.
Traduit du suédois par Philippe Bouquet.




Tome 7 – Les épreuves du citoyen :


Les années ont passé depuis que les Suédois partis de la paroisse de Ljuder ont débarqué dans le port de New York et gagné les terres lointaines du Minnesota.

Tandis que l’exploitation de Karl Oskar et de Kristina prospère, et que la maisonnée s’agrandit, Robert, le chercheur d’or revenu parmi les siens, est de plus en plus déprimé, un mal mortel le hante.

En l’espace de sept ans, sept cents villes furent fondées dans le Territoire. Depuis le traité de 1851 avec les Sioux, tout l’espace situé à l’ouest du Mississippi est ouvert à la colonisation, et le 11 mai 1858,
Le Minnesota devient le trente-deuxième État des États-Unis d’Amérique. Mais dix ans après leur installation, les bases de leur existence se trouvent menacées, la révolte gronde dans le Sud. Et lorsque la guerre civile éclate, Karl Oscar est confronté à la difficulté d’être un citoyen libre, et non plus le sujet souverain. D’autant qu’il est aussi époux et père de famille et que d’autres difficultés le guettent…

Le 17 août 1862, c’est un autre affrontement interne qui éclate, les tribus sioux, affamées, dépossédées de leurs terres et abusées par le gouvernement du Minnesota (qui ne leur a pas versé la somme promise en échange de leurs territoires) se soulèvent. Pour Karl Oskar, la question se pose : peut-il partir à la guerre alors que Kristina est affaiblie par une nouvelle grossesse ?






La-saga-des---migrants-T8.png
Éditions Gaïa, 2000, 279 pages.
Traduit du suédois par Philippe Bouquet.



Tome 8 – La dernière lettre au pays natal :


Voici la dernière partie de l’histoire de ces gens qui ont quitté leur foyer de Ljuder, en Suède, pour émigrer en Amérique du Nord.

Les dix années de leur existence qui se sont déroulées en Amérique leur paraissent très longues maintenant, parce qu’elles ont vu de grands bouleversements. Le travail lui-même est aussi dur et pénible dans leur nouveau pays que dans l’ancien. Mais il y a une grande différence entre la Suède et l’Amérique, ici on recueille le fruit de ses peines et c’est pour cette raison que Karl Oskar a changé de patrie.

Les épreuves passées, les immigrants s’aperçoivent que la nouvelle génération s’est mêlée, jusqu’à en oublier sa langue d’origine, à celle qui est issue d’autres pays d’Europe pour former la jeune Amérique.


petit_coeur.gifEt voilà, c’est ici que prend fin cette magnifique saga. Laissez-vous charmer, envoûter par le témoignage de Vilhelm Moberg. On l’écoute, subjugué, conter le destin de tous ces émigrants partis si loin de leur terre. Croyez-moi, cette fabuleuse aventure humaine restera longtemps ancrée dans votre mémoire !



Existe en format poche
regroupant les Tomes 7 & 8.

Saga-des---migrants-T5.png
















La saga des émigrants - Tome 1 - Au pays,
La saga des émigrants - Tome 2 - La traversée,
La saga des émigrants - Tome 3 - Le Nouveau Monde,
La saga des émigrants – Tome 4 - Dans la forêt du
                                               Minnesota
,
La saga des émigrants – Tome 5 - Les pionniers du
                                               Ki-Chi-Saga
,
La saga des émigrants - Tome 6 - L'or et l'eau,


Fin.


Retrouvez les avis de celles qui ont aimé cette saga : Flo & Cuné



Partager cet article

4 octobre 2007 4 04 /10 /octobre /2007 23:14



Avant de vous parler plus en détail du livre de Richard Maltby Jr « Miss Potter », je vous invite à visionner quelques extraits du film :






Acteurs Principaux : Renée Zellweger, Ewan McGregor, Barbara Flynn, Matyelok Gibbs, Jane How, Emily Watson

Mise en scène par Chris Noonan.
Un film produit par Phoenix Pictures et David Kirschner Production.
Scénariste : Richard Maltby Jr.




Un magnifique film à voir et à revoir que je vous recommande chaudement !!


Partager cet article

4 octobre 2007 4 04 /10 /octobre /2007 08:54


Pour des raisons techniques, Biblioblogue s’est vu disparaître de la toile durant quelques jours, pour, enfin aujourd’hui, réapparaître. Quel soulagement et quelle joie de le revoir parmi nous !!

Je vous invite donc à y faire un petit tour :

http://biblioblog.fr/

Bonne journée !



Partager cet article

2 octobre 2007 2 02 /10 /octobre /2007 21:38

Coeur-de-pierre.pngP.P--ju.png













Éditions Gallimard, 301 pages.
            cahier2R--duis.jpg




Ce livre se présente comme un conte dans lequel Schultz, le premier personnage que l’on rencontre et qui fut jadis un homme heureux, se retrouve expulsé de chez lui, baignant dans une misère noire depuis que sa femme et ses enfants l’ont abandonné, désormais il rôde au volant de sa vieille guimbarde malodorante.

En chemin, il fait la connaissance de Leïla, une jeune étudiante dynamique, qui a décidé de tout plaquer, ses parents et l’école, après avoir vainement tenté d’attirer l’attention de son prof de philo. Puis, au cœur de l’hiver, un drame survient, Leïla en est bouleversée, elle va rendre visite à Mémé la Noire, une vieille pachydermique cloîtrée dans une pièce sombre, une sorte de Madame Irma, qui va lui révéler qu’elle et Schultz sont les personnages d’un roman, et qu’un écrivain, installé dans l’autre monde décide et écrit tout ce qui leur arrive.

Pour Leïla c’en est trop, elle va franchir l’espace interscripturaux pour demander des comptes à Jacques Larsen, auteur de romans romanesques, et lui ordonne de modifier certains passages qu’elle trouve injustes, inhumains. Mais peut-on réellement changer le sort d’une personne, si tout est écrit d’avance ?

Encrier-accueil.pngLe dernier livre de Pierre Péju aborde le thème du destin, un roman métaphysique qui donne à réfléchir sur notre propre destinée. Comme si, tout ce qui arrive dans la vie n’est pas le fruit du hasard, mais bel et bien prévu. J’avoue que ce livre m’a plu, pourtant, en le refermant, je n’arrivais pas à comprendre ce que je ressentais, il a fallu attendre que le livre mûrisse en moi pour dire que ce « cœur de pierre » ne laisse pas indifférent.



L'avis de L'encreuse



Partager cet article

1 octobre 2007 1 01 /10 /octobre /2007 16:40


Il est 9 h 30 quand Flo vient nous chercher (mon mari et moi) pour partir à la gare de Toulouse accueillir Chimère qu’elle ne connaît pas encore. Maintenant que les Bordelais sont au grand complet (3), il ne reste plus qu’à suivre notre guide Flo pour rencontrer les autres Toulousaines. L’attente est longue, j’ai hâte de les voir, de leur parler, il n’y a plus aucune frontière entre nous, plus d’écrans lumineux, derrière ces surnoms anonymes, ce sont des visages qui se dessinent des sourires qui s’illuminent des embrassades accueillantes.

 Flo, Yue yin, Anne-Laure, Anjelica, Choupynette, BlueGrey, Chimère, nous formons un joli groupe où les rires, les bavardages résonnent dans les boutiques face à des boîtes de thé que nous nous passons de nez à nez, dans une salle de restaurant où des livres sont échangés et grâce à la jolie main innocente de notre Choupynette,
j'ai eu la joie de recevoir "La petite fille de Monsieur Linh" de Philippe Claudel. Pour sa part, Thierry a reçu "Un blues de coyotte" de Christopher Moore plus "Mémoire piégée" de Nicci French, et ce n'est pas fini, Chimère m'a également gâtée en m'offrantKikimundo.png "Déloger l'animal" de Véronique Ovaldé sans oublier la jolie surprise de Mr Kiki : un marque-page aimanté que je vous laisse admirer.


Après le restaurant, le ventre délicieusement rempli, nous poussons la porte de la boutique des horreurs, on retient son souffle, nous pénétrons dans le domaine de prédilection de Yue Yin, la science-fiction, le fantasy, le fantastique Ultra Light (F.U.L) un nouveau genre crée par Chimère, nous sautent aux visages, je ne sais plus où donner de la tête, il y en a partout, difficile de ne pas craquer, de ne pas se laisser envoûter par de drôles de créatures, il est grand temps de sortir avant que mon mari ne cède à toutes les tentations.

Direction la librairie « Ombres Blanches » lieu incontournable des LCA, et là, je peux vous assurer qu’il est impossible de ne pas succomber !! Pour certaines, tout en se trouvant de bonnes excuses, les bras se chargent aussi vite que les secondes s’égrainent, pour les autres leur prise se fait plus discrète, mais inévitablement nous finissons toutes à sortir de la boutique en arborant fièrement notre sac de livres.

Hélas, le temps passe vite, trop vite, et l’on doit reprendre le chemin du retour, c’est le cœur serré que je les embrasse une nouvelle fois. J’ai passé une magnifique journée que je ne suis pas prête d’oublier, une aventure humaine et livresque qui résonne encore dans ma tête. Le seul regret est que j'aurais bien aimé rencontrer ma swappeuse EtoilesdesNeiges, mais je me dis que ce n'est que partie remise !
Merci beaucoup les filles et j’espère vous revoir bientôt. Je vous embrasse.

Si vous voulez en savoir plus sur cette formidable rencontre, direction Anjelica, Anne-Laure, BlueGrey, Chimère, Choupynette, Flo, Yue Yin !!

Partager cet article

CATALOGUES

Livres à emprunter ou à louer

"Les Lectures de Florinette"

 

 

 

 

 

@ Pour m'écrire

EnveloppeMail.png

FLEURS DE BACH

Conseillère en Fleurs de Bach 

Retrouvez moi sur mon autre blog :

Pour celles et ceux qui désirent être plus en phase avec leur nature profonde, il existe un remède 100% naturel qui peut vous aider à vous sentir mieux, ce sont les Fleurs de Bach. 

 

Recherche