Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Un Autre Regard...
  • Un Autre Regard...
  • : Je vous souhaite la bienvenue sur mon blog dans lequel je parle de tout ce qui me passionne, m'interpelle comme ces lectures, documentaires qui m'amènent à porter un regard différent sur notre monde. Bonne visite à tous ! Florinette
  • Contact

Catégories

2 mai 2007 3 02 /05 /mai /2007 22:36

En attendant l'été, le ciel, le soleil et la mer, je vous invite à visionner ce diaporama qui vous donnera un aperçu de la belle Côte d'Argent où je demeure et sa magnifique petite mer intérieure : Le bassin d'Arcachon !


 

Partager cet article

30 avril 2007 1 30 /04 /avril /2007 15:33
L-orme-du-Caucase.pngJ.Taniguchi.png











Éditions Casterman/écritures, 2004, 218 pages.
Traduit du japonais par Marie-Françoise Monthiers & Frédéric Boilet.



Taniguchi, dessinateur japonais et Utsumi, scénariste, dans ce recueil de huit nouvelles, explorent, chacun par leur talent, des scènes de vies où les enfants et les adultes se trouvent face aux difficultés de l’existence.

Dans L’Orme du Caucase, c’est l’individualisme des personnages que l’auteur veut montrer, à travers des problèmes de voisinage, quand l’entourage s’en prend à un couple de retraités, qui vient d’emménager, en leur demandant d’abattre l’arbre de leur jardin sous prétexte, qu’en automne, ses feuilles viennent salir leurs pelouses. Mais pourquoi le ferait-il puisque ce magnifique orme centenaire était là bien avant eux ?

L’histoire du Cheval de bois évoque un sujet sensible celui d’une petite fille qui se voit confiée à ses grands-parents, qu’elle ne voit qu’une fois par an, par sa mère qui a décidé de se remarier et qui ne veut pas imposer d’entrée, à son futur mari, une vie à trois. Imaginant être un fardeau pour sa famille, la gamine est terrorisée à l’idée d’être une nouvelle fois abandonnée quand ses grands-parents décident de l’emmener au parc d’attractions…

Encrier-accueil.png Les dessins en noir et blanc de Taniguchi abordent des sujets tels que le divorce, la vieillesse… avec beaucoup de pudeur et sensibilité. Il retranscrit à merveille l’émotion sur chacun des visages, qu’ils soient tristes ou gais, ils sont tous très émouvants, comme dans la dernière nouvelle Son pays natal où une belle fille française, après la mort de son mari japonais, se réconcilie avec sa belle mère, séparées par les différences culturelles, grâce au katazome* qu’elle a réalisé. J’ai vraiment apprécié cet album, le premier manga que je lis, même si les histoires sont courtes, elles donnent à réfléchir, car les thèmes évoqués soulignent, tout en finesse, l’importance du respect d’autrui et l’acceptation des différences. Un joli album plein de sagesse.


* Méthode de teinture des tissus avec un pochoir.



Partager cet article

30 avril 2007 1 30 /04 /avril /2007 14:30

Paul Auster décoré par la France à New York :

L'écrivain Paul Auster a reçu lundi 23 avril 2007, à New York, les insignes de commandeur dans l'ordre des Arts et Lettres, haute distinction française ainsi remise au « plus Français des écrivains américains »...

Pour tout complément d'information rendez-vous ici
: Austerblog

Partager cet article

28 avril 2007 6 28 /04 /avril /2007 09:45

Comme vous avez pu le constater, j’ai passé beaucoup de temps à restructurer mon blog et donc pris du retard dans mes lectures (merci OB !) smileycol--re.gif

Je vous offre pour patienter, en espérant que tout fonctionnera sans problème, sinon dites-le-moi, la vidéo de « La chanson d’un jour d’été » du film « Les Demoiselles de Rochefort » en vous souhaitant de passer un magnifique week-end du 1er Mai sous le signe du bonheur !

 

 

Film de Jacques Demy.
Musique composée et dirigée par Michel Legrand / Paroles de Jacques Demy


Partager cet article

26 avril 2007 4 26 /04 /avril /2007 23:03


parchemin.jpg


(extrait)

Marquise, si mon visage

A quelques traits un peu vieux
Souvenez-vous qu'à mon age
Vous ne vaudrez gueres mieux

Le temps aux plus belles choses
Se plaist à faire un affront
Et saura faner vos roses
Comme il a ridé mon front.

Le mesme cours des planetes
Regle nos jours et nos nuits :
On m'a vu ce que vous estes ;
Vous serez ce que je suis.
(...)



Partager cet article

@ Pour m'écrire

EnveloppeMail.png

Recherche