Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Un Autre Regard...
  • Un Autre Regard...
  • : Je vous souhaite la bienvenue sur mon blog dans lequel je parle de tout ce qui me passionne, m'interpelle comme ces lectures, documentaires qui m'amènent à porter un regard différent sur notre monde. Bonne visite à tous ! Florinette
  • Contact
29 mai 2008 4 29 /05 /mai /2008 23:51
(1854-1905)






Oui dès l'instant que je vous vis,
Beauté féroce, vous me plûtes.
De l'amour qu'en vos yeux je pris
Sur-le-champ vous vous aperçûtes.
Ah ! Fallait-il que vous me plussiez,
Qu'ingénument je vous le disse,
Qu'avec orgueil vous vous tussiez !
Fallait-il que je vous aimasse,
Que vous me désespérassiez,
Et qu'enfin je m'opiniâtrasse,
Et que je vous idolâtrasse,
Pour que vous m'assassinassiez.



Partager cet article

28 mai 2008 3 28 /05 /mai /2008 00:05


Tout a commencé par cette simple phrase :

« Une conversation avec moi ? »

Impossible de refuser à Amanda ce sympathique moment en perspective. Ses questions m’ont littéralement bluffée par leur pertinence, c’est un sacré travail de recherche et d’étude qu’elle a entrepris. Je lui tire mon chapeau ! ;-)

Si cela vous dit, je vous invite à nous retrouver chez
elle :


(cliquez sur l'image)




Partager cet article

26 mai 2008 1 26 /05 /mai /2008 18:42















Éditions
Casterman, collection Manga, 1995, 143 pages.
Traduit du japonais par Takako Hasegawa.



Il n’y a pas beaucoup de dialogue dans cet album, juste quelques phrases anodines échangées ici et là. Mais cette absence de mot fait place au silence, à la sérénité qui se dégage de ces pages.

Au détour de chaque flânerie que fait ce promeneur solitaire, c’est une invitation à la contemplation du monde qui nous entoure. Prendre son temps pour apprécier chaque instant qui passe, le bonheur de déambuler au hasard pour observer les oiseaux, jouer dans les flaques d’eau, grimper à l’arbre, s’allonger sous une nuit étoilée…

Cet album regorge de charme, de quiétude que l’on se surprend à lire au même rythme que cet homme qui marche, admirant chaque détail du dessin, l’élégance que possède Taniguchi dans la précision du trait…Un éloge à la douceur que je vous invite à découvrir !





Réédité en 2003 chez Casterman
dans la collection « écritures »

















« Un remède contre les mauvais jours » pour Essel, « Un poème » pour Hervé, « Fin et délicat » pour Laure.




Partager cet article

26 mai 2008 1 26 /05 /mai /2008 16:30

J.Taniguchi.png



Biographie :

Jirô Taniguchi est né le 12 août 1947 à Tottori. À l'âge de 4-5 ans, il commence à dessiner en imitant le mangaka célèbre de l'époque : Osamu Tezuka, puis à partir du collège, il s'intéresse aux Gekiga (Mangas avec une histoire réaliste visant un public adulte). À son arrivée dans la vie active, il travaille quelque temps dans une compagnie mais comprenant rapidement que ce type de métier n'est pas pour lui, il laisse tomber. Il est alors embauché, à l'âge de 19 ans, comme assistant de l'auteur de BD Kyûta Ishikawa. Il travaillera pour lui pendant 6-7 ans tout en continuant de dessiner de son côté.

Il débute alors dans la bande dessinée en 1970 avec "Un été desséché". De 1976 à 1979, il publie, avec le scénariste Natsuo Sekikawa, "Ville sans défense", "Le Vent d'ouest est blanc" et "Lindo 3". Puis ils s'attaquent, toujours ensemble, aux cinq volumes que compte Au temps de Botchan (premier tome paru en français en 2002 au Seuil).

À patir de 1991, Jirô Taniguchi signe seul ses albums :
L'Homme qui marche, Le Chien Blanco et la trilogie du Journal de mon père (chez Casterman). Le premier volume de Quartier Lointain a remporté, lors du Festival d'Angoulême 2003, « l'Alph'Art » du meilleur scénario. Il a également reçu le Prix « Canal BD » des librairies spécialisées.

Depuis le mois de mai 2004, Le Sommet des dieux est édité, série en 5 tomes qui a obtenu le prix du meilleur dessin au festival de bande dessinée d'Angoulême (janvier 2005). Le tome 4 sort en mars chez Kana. Le tome 5 du Sommet des dieux est maintenant paru depuis mai 2005.

Parmi les auteurs qui l'ont marqué, il cite Osamu Tezuka, Mitsuyoshi Sonoda et Ike Miyoichi pour les Japonais et Crespin, Caza et surtout Moebius pour les occidentaux. Il collabora d'ailleurs avec ce dernier en 1997 sur la BD Icare publiée dans l'hebdomadaire japonais "Morning".

On peut ajouter à son oeuvre parue en France : Le gourmet solitaire (octobre 2005), Icare (avec Moebius, décembre 2005) et
L'homme de la toundra (février 2006).


Bibliographie :

* 1995
-  L'homme qui marche, (Éditions Casterman),
* 1996 - Le chien Blanco T1, (Éditions Casterman),
* 1997 - Le chien Blanco T2, (Éditions Casterman),
* 1999 - Le journal de mon père T1, (Éditions
             Casterman),
* 2000 - Le journal de mon père T2, (Éditions
             Casterman),
* 2000 - Le journal de mon père T3, (Éditions
             Casterman),
* 2002 - Quartier lointain T1, (Éditions Casterman),
* 2002 - Au temps de Botchan T1, (Éditions du Seuil),
* 2003 - Quartier lointain T2, (Éditions Casterman),
* 2003 - Au temps de Botchan T2, (Éditions du Seuil),
* 2004 - Le sommet des dieux T1-T2-T3, (Éditions
             Dargaud),
* 2004 - Au temps de Botchan T3, (Éditions du Seuil),
* 2004 - L’Orme du Caucase, (Éditions Casterman),
* 2004 - Kaze No Sho, (Éditions Panini),
* 2005 - Le sommet des dieux T4-T5, (Éditions
             Dargaud),
* 2005 - Au temps de Botchan T4, (Éditions du Seuil),
* 2005 - Icare, (Éditions Kana),
* 2005 - Le gourmet solitaire, (Éditions Casterman),
* 2005 - Terre de rêves, (Éditions Casterman),
* 2006 - Seton T1-T2, (Éditions Kana),
* 2006 - Au temps de Botchan T5, (Éditions du Seuil),
* 2006 - Encyclopédie des animaux de la préhistoire,
            (Éditions Kana),
* 2006 - Un ciel radieux, (Éditions Casterman),
* 2006 - K, (Éditions Kana),
* 2006 - L' homme de la toundra, (Éditions Casterman),
* 2007 - Le sauveteur, (Éditions Casterman),
* 2007 - Seton T3, (Éditions Dargaud),
* 2007 - La Montagne Magique, (Éditions Casterman),
* 2007 - Cache-Cache, (Éditions Lézard Noir)


 




Partager cet article

24 mai 2008 6 24 /05 /mai /2008 09:07















Éditions
du Rouergue, 2007, 122 pages.

A partir de 13 ans.


Claire et Yvan ont grandi ensemble comme frère et sœur. Cette camaraderie a volé en éclat quand leurs parents se sont aimés, trop aimés, puis déchirés. « Je traverse le marché, je sais bien que c’est là que tout le monde s’est raconté l’histoire de mon père qui s’est tapé la meilleure amie de sa femme. » 

Depuis six ans, ils ont arrêté de se voir, de se parler, ils se croisent comme des étrangers. Cette trahison, ils l’ont prise de plein fouet, effaçant leurs enfances mêlées, leurs bêtises, leurs rires…À onze ans, ils n’avaient pas leur place dans cette histoire, c’était les adultes qui souffraient, leurs amours à eux, leur fraternité déchirée, ce n’étaient juste que des dommages collatéraux. Mais aujourd’hui les choses s’arrêtent là, Yvan est mort dans ses dix-huit ans. Ce choc, ces retrouvailles avec un absent ramènent Claire dans le passé, dans leur lien encore si vif.

Même si c’est difficile de ne pas laisser échapper quelques larmes, tout est magnifique dans ce petit livre qui traite du manque de clairvoyance des adultes qui optent pour le non-dit en laissant choir leurs enfants dans l’expectative, l’incompréhension qui engendre la souffrance. J’ai beaucoup aimé le regard que porte l’auteur sur la mort d’un être cher, la douleur de l’absence et la vie qui continue dans ce vide immense qui, petit à petit, se tapisse de souvenirs permettant de se relever et d’avancer.


L'avis de
Joelle.




Partager cet article

@ Pour m'écrire

EnveloppeMail.png

Recherche