Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Un Autre Regard...
  • Un Autre Regard...
  • : Je vous souhaite la bienvenue sur mon blog dans lequel je parle de tout ce qui me passionne, m'interpelle comme ces lectures, documentaires qui m'amènent à porter un regard différent sur notre monde. Bonne visite à tous ! Florinette
  • Contact

Catégories

4 avril 2007 3 04 /04 /avril /2007 12:15
Ce n’est pas dans mes habitudes d’ouvrir mon cœur de peur de déranger, de peser sur les autres, mais aujourd’hui, après toutes ces années de silence, j’en ai envie.

Cela fait onze ans que mon petit frère nous a quittés, onze ans, mon dieu, j’ai l’impression que c’était hier, je me souviens dans ses moindres détails de notre dernière journée du 02 avril que nous avons passée ensemble. Dans ma tête, j’entends encore résonner son merveilleux rire sur une blague de notre père et pourtant, ce jour-là, son cancer l’épuisait plus que les fois précédentes.

Nous étions assis dans le jardin admirant les oiseaux qui venaient picorer sur la pelouse, Francky aimait tellement les regarder. Puis il a tourné la tête vers moi, a souri et s’est mis à chanter « un petit oiseau, un petit poisson s’aimaient d’amour tendre, mais comment s’y prendre quand on est là-haut » sur ces dernières paroles, tout en me fixant de son doux regard, il a tendu le doigt vers le ciel. Je ne sais pas, si dans l’instant, je compris le message, mais pour la première fois j’ai pensé que je risquais de le perdre. Franck, dans son for intérieur, le savait certainement. Il est décédé deux jours plus tard.

Cette chanson est pour lui, pour toi Francky.




De l'encre sur les doigts
Ou quelques larmes perdues
Les pages défilent mais
Sans toi je ne sais plus...
Mes mots partis avec toi
Vers un monde inconnu
Cherchent ta voix...


En silence
Mes rêves incertains
Paradis lointains
De tes croyances...
Une dernière mélodie
Ma désillusion
Et j'écris
Ces quelques mots
En ton nom...

                  Sur le mur une aquarelle 
Aux couleurs de ton cœur
Le mien se noiera tous les ans
À la même heure...
J'irai par tous les chemins
Cueillir tes souvenirs
Fleurs de demain...

Ton absence
Mes nuits sans sommeil
Brouillard des merveilles
De mon enfance...
Lune confidente
Elle veille sur moi
Quand je chante
Ces quelques mots

En ton nom
Je parle aux anges
En ton nom
En vers étranges
En ton nom
Ma voix se perd
En ton nom
Comme une prière

Mes nuages
Dans ma nostalgie
La mélancolie de ces pages
Blanches comme l'avenir
Je voulais dire ces quelques mots

En ton nom
Je parle aux anges
En ton nom
En vers étranges
En ton nom
Ma voix se perd
En ton nom
Comme une prière


Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

commentaires

D
je suis tomber sur votre site par le plus grand des hasard et j'ai été tres toucher par vos poemes,vos photos, meme si l'on ne se connait pas mes pensée sont avec vous
Répondre
F
Merci beaucoup Daniel, vos pensées me touchent profondément.Merci pour votre visite.
C
Je ne vois ce message qu'aujourd'hui mais je pense qu'il est encore temps de t'exprimer toute mon amitié. Difficile d'en dire plus sinon qu'on est très émus et qu'on partage ta peine qui est toujours là bien sûr après toutes ces années.
Répondre
F
Il n'est jamais trop tard Cathe et ton petit mot me va droit au coeur. Merci beaucoup. Je t'embrasse.
Y
je ne sais jamais trouver les mots quand je suis émue... je t'embrasse Florinette !
Répondre
F
Merci beaucoup Yueyin, je t'embrasse moi aussi.
S
Les gens le savent quand ils vont partir, et ils donnent des signes discrets qu'on ne comprend qu'apres. Et on se dit c'etait pourtant clair, si j'avais su.... j'aurais dit au revoir. Je ne sais pas si tu as dit au revoir. Moi non. Ca me mine un peu. Mais je ne pouvais pas savoir.
La douleur ne s'efface jamais, on apprend a vivre avec, c'est tout. C'est bien je trouve de pouvoir en parler comme ca. C'est sain. Et ce n'est que justice pour ceux qui sont partis trop tot.
Bises Florinette.
Répondre
F
Non je suis arrivée 15 minutes trop tard, j'ai été arrêtée par un barrage de médecins qui m'ont dit qu'il venait de s'éteindre, j'aurais tellement aimé lui dire combien je l'aimais, qu'il avait été pour moi un adorable petit frère, je le lui ai dit bien sûr, quand ils ont bien voulu me laisser passer pour que j'aille l'embrasser, mais j'aurais aimé être là pour l'aider à passer de l'autre côté.La douleur ne s'efface pas, non c'est vrai, c'est juste le temps qui l'apaise un peu. Tu sais, j'ai mis très longtemps à pouvoir en parler, je devais rester forte pour mes parents, devant eux, je ravalais sans cesse mon chagrin. Maintenant j'ai envie d'en parler, le faire revivre dans mes pensées, montrer que je ne l'oublie pas, que je ne l'oublierai jamais.Merci infiniment pour ton message Sandrine, je t'embrasse.
H
J'ai lu ce billet mais je ne peux laisser de commentaires. Simplement, je voulais que tu saches que je l'ai lu et que je te comprends. Amicalement, Holly.
 
Répondre
F
Merci beaucoup Holly pour ces quelques mots qui m'ont fait très plaisir.Je t'embrasse.
S
Quel bel hommage fait à ton frère, Florinette.
Répondre
F
Merci beaucoup Sophie.Bisous
K
C'est vraiment un beau billet que tu as écrit là. Mes meilleures pensées pour toi, accompagnées de plein de bisous.
Répondre
F
Merci beaucoup Kalistina. Je t'embrasse.
A
C'est un bel hommage que tu as rendu à ton petit frère.Je suis de tout coeur avec toi, Florinette. L'amour que l'on ressent pour les gens qu'on aime, reste au fond de notre coeur et de notre âme surtout quand ils sont partis! Bises à toi.
Répondre
F
Merci infiniment Anjelica pour ton message !Gros bisous
P
Quoi te dire de plus que tout ce qui a été dit....rien...sauf que je partage ta peine....
Répondre
F
Valdebaz, Allie & PatchMerci à vous trois de votre passage et de vos petits mots qui me font du bien. Je vous embrasse très fort.
A
Ton billet est très très émouvant...Je viens juste de le lire, je suis un peu en retard, mais je t'envoie pleins de douces pensées...
Répondre

@ Pour m'écrire

EnveloppeMail.png

Recherche