Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Un Autre Regard...
  • Un Autre Regard...
  • : Je vous souhaite la bienvenue sur mon blog dans lequel je parle de tout ce qui me passionne, m'interpelle comme ces lectures, documentaires qui m'amènent à porter un regard différent sur notre monde. Bonne visite à tous ! Florinette
  • Contact

Catégories

22 juin 2021 2 22 /06 /juin /2021 15:20

Edition Faërie's Craft

 

Ce qu’il faut avant tout savoir :

Pascal Cazottes, écrivain et historien de passion (plus particulièrement spécialisé dans les périodes médiévale et napoléonienne), s'attache, depuis plusieurs années maintenant, à faire revivre l'histoire de son "païs", de cette ancienne province du Rouergue qu'il affectionne tant, notamment par l'intermédiaire de chroniques paraissant régulièrement dans deux hebdomadaires régionaux bien connus : Le Villefranchois et Le Bulletin d'Espalion.

   

Résumé du livre :

Si le département de l’Aveyron est réputé être une "terre de contrastes" de par sa grande diversité de paysages, il est également – et assurément – une "terre d'histoire" qui se manifeste à travers nombre de ses édifices et de ses annales nous renvoyant bien souvent à la période médiévale. Mais l'Aveyron, c'est aussi des hommes et des femmes au caractère bien trempé ayant largement contribué à donner une identité particulière à cette contrée d'Occitanie. Or, cette singularité est motif de fierté en pays rouergat. De fait, l'Aveyron ne manque pas d'enfants qui, par leur courage, leur détermination, leur persévérance, leur talent et leur dur labeur, ont su se hisser à un niveau pour le moins remarquable. Dans le présent ouvrage, l'auteur a souhaité rendre hommage à deux d'entre eux : Emma Calvé et Denys Puech. La première, destinée à faire carrière dans l'administration des Postes, devint la plus grande cantatrice de son temps. Quant au second, humble petit berger promis à une rude existence, il parvint aux plus hautes distinctions après avoir été le sculpteur attitré de la IIIème République. Les vies de ces deux personnages, dignes de figurer dans des romans à succès, sont ici rappelées de bout en bout, "du berceau à la tombe", pour reprendre le titre du merveilleux poème de l'abbé Justin Bessou…

Dans cet ouvrage, Pascal Cazottes dresse le portrait de deux personnages illustres : Emma Calvé et Denys Puech, deux artistes rouergats que rien ne prédestinait à une telle notoriété et pourtant… 

Emma Calvé naquit à Decazeville dans l'Aveyron le 15 août 1858 d'un père entrepreneur et d'une mère, fille d'agriculteurs. À cause du travail itinérant de son père, Emma sera confiée à sa tante puis, pour parfaire son éducation, en pension dans différents instituts religieux, dont le couvent de Saint-Affrique où les cours de chant et de musique sont obligatoires. 

En 1874, après avoir réussi le concours d'entrée dans les Postes, Emma, alors âgée de seize ans, se rend à l'incontournable fête de fin d'année organisée par le couvent de Saint-Affrique où elle a été choisie pour chanter en solo. Sa mère, Léonie, présente ce jour-là pour applaudir sa fille, reçoit les félicitations de l'évêque :

« C'est la voix du bon Dieu que cette enfant a dans la gorge ».

À ces mots, Léonie comprend que le destin de sa fille est de devenir une grande cantatrice.

Léonie prend la décision de ne plus suivre son mari et de partir pour Paris où beaucoup d'Aveyronnais ont immigré. Là-bas, Léonie mettra tout en place pour favoriser la carrière artistique de sa fille et, de son côté, Emma se dépensera sans compter pour réussir, jusqu'à étudier tout le répertoire classique afin d'incarner les personnages qu'elle devra interpréter sur scène. 

« Emma est plus qu'une cantatrice, c'est aussi une comédienne, ou plutôt une tragédienne, de talent qui révolutionnera l'art lyrique »

Les débuts à Paris s'avèrent difficiles, mais Emma grâce à son courage, cette volonté farouche d'acquérir la perfection, voit son travail récompensé. 

Comme Denys Puech, cet autre enfant du Rouergue qui vit le jour le 2 décembre 1854 dans le hameau de Gavernac en Aveyron, humble petit berger retiré très tôt de l'école afin d'apprendre le métier d'agriculteur avec son père Jean. Ce dernier, ne pouvant compter sur son fils aîné pour reprendre la ferme familiale, a misé tout son espoir sur son deuxième garçon.

Malgré l'obstination de son père, Denys restera imperméable à toute discipline agricole, préférant sculpter tout ce qui lui tombe sous la main. Après maintes déceptions, Jean doit se rendre à l'évidence, son fils ne deviendra jamais son successeur. 

Puis vient le jour de la grande foire de la Saint-Jean à Estaing durant laquelle Denys découvre pour la première fois une sculpture réalisée par un professionnel. A compter de cet instant, sa vocation est toute trouvée, il deviendra sculpteur et plus rien ni personne ne le détournera de sa voie. 

À l'instar d'Emma Calvé, Denys Puech n'a que seize ans quand son rêve se concrétise. Animé par la même ténacité qu'Emma Calvé, Denys Puech, comme tout bon Aveyronnais qui se respecte, se révèle être un travailleur acharné.

Grâce à leurs talents, à leurs persévérances, ces deux grands artistes perfectionnistes arriveront au sommet de leur art et feront d'incroyables rencontres !! Même si, de nos jours, ils ont pratiquement disparu de notre mémoire, ils deviendront mondialement connus et reconnus.

Quelles destinées ! Je ne vous cache pas que j'ai adoré lire la vie de ces deux grandes figures du Rouergue, que ça soit celle de la pittoresque cantatrice Emma Calvé et ce grand sculpteur Denys Puech, dont le destin les fera se rencontrer ailleurs que sur leur terre natale... 

Tous les deux m'ont impressionnée par leur détermination et leur persévérance qu'ils ont déployées pour vivre de leur passion. Leur histoire est si captivante que j'en dégustais quelques pages chaque jour pour ne pas arriver trop vite à la fin, m'arrêtant sur chacune des illustrations de leurs oeuvres qui ornent ce bel ouvrage, parcourant ainsi les instants de vie de ces deux illustres aveyronnais. 

De plus, en bonus, un QRcode nous invite à écouter la voix pure et puissante d'Emma Calvé qui, durant plus de cinquante ans, a chanté « sous tous les ciels ».

 

Pour aller plus loin :

Dans cette vidéo, Pascal Cazottes nous fait part de cette incroyable amitié qui va se lier entre Emma Calvé et l'Abbé Saunière ainsi que cette passion qu'avait Emma pour l'ésotérisme, et bien d'autres choses tout aussi étonnantes que vous retrouverez en détail dans cet ouvrage...

 

 

 

👉  Cet article est paru dans la revue Génération Cités d'Or #7 où vous retrouverez mes autres conseils littéraires dans la rubrique "Les lectures de Florinette"

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

commentaires

A
bravo pour ce livre ; il est bon de se souvenir. Bises
Répondre
F
C'est important effectivement, merci Andrée, bisous
D
Le destin est imprévisible.....Je n'avais jamais entendu parlé d'eux !!
Répondre
F
Et pour ces deux personnes, le destin semblait déjà tout tracé, même s'ils ont dû travailler dur pour y arriver. Tout comme toi, je ne les connaissais pas, alors qu'ils ont eu une renommée internationale et de nombreuses récompenses !
A
Une région que je connais peu.
Répondre
F
Je ne la connais pas non plus, mais, comme les vacances approchent, c'est une de mes destinations !
C
Bonjour Florinette,
Merci pour ce compte rendu de lecture qui j’espère va contribuer à faire connaître ces deux grands personnages de l'Aveyron.
Personnellement, je les ai découverts par la lecture de cet excellent ouvrage de notre ami Pascal et je n'imaginais pas quel rayonnement ils avaient tous deux pu avoir à leur époque dans leur domaine d'excellence !
Une question ce pose, qui de nous deux est le plus gourmand? Vous, qui n'avez lu qu'une page à la fois pour faire durer le plaisir ou moi qui prenant le livre à 22heures ne l'ai lâché que très tôt le matin après l'avoir lu d'un trait?
Je suis ravi de savoir que nous pourrons en débattre bientôt.

Bel été, avec toute notre amitié,
Violette et Christophe
Répondre
F
Coucou Christophe,
Merci à vous pour votre commentaire qui me fait très plaisir !
Tout comme vous, j'ai découvert ces deux illustres personnes à travers l'ouvrage de Pascal et quelle découverte !!
Pour répondre à votre question, je pense que nous sommes tous les deux gourmands, car, pour tout vous dire, je me suis retenue de ne pas le dévorer en une journée !
A très bientôt Christophe et moi aussi j'en suis ravie,
Bel été à vous deux, je vous embrasse
Florinette

@ Pour m'écrire

EnveloppeMail.png

Recherche