Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Un Autre Regard...
  • Un Autre Regard...
  • : Je vous souhaite la bienvenue sur mon blog dans lequel je parle de tout ce qui me passionne, m'interpelle comme ces lectures, documentaires qui m'amènent à porter un regard différent sur notre monde. Bonne visite à tous ! Florinette
  • Contact
25 octobre 2018 4 25 /10 /octobre /2018 09:06

Folio

 

Ce qu’il faut avant tout savoir :

Christian Bobin, écrivain et poète français, est né d'un père dessinateur à l’usine Schneider et d'une mère calqueuse, le 24 avril 1951 au Creusot en Bourgogne, Saône-et-Loire où il vit toujours. Il est l'auteur d'ouvrages dont les titres s'éclairent les uns les autres comme les fragments d'un seul puzzle. II a reçu le prix d'Académie 2016 pour l'ensemble de son œuvre.

 

Résumé du livre :

« Je suis fou de pureté. Je suis fou de cette pureté qui n’a rien à voir avec une morale, qui est la vie dans son atome élémentaire, le fait simple et pauvre d’être pour chacun au bord des eaux de sa mort noire et d’y attendre seul, infiniment seul, éternellement seul. La pureté est la matière la plus répandue sur la terre. Elle est comme un chien. Chaque fois que nous ne nous reposons sur rien que sur notre cœur vide, elle revient s’asseoir à nos pieds, nous tenir compagnie. »

Il y a des livres qui nous est difficile de résumer et ce recueil de onze nouvelles en fait partie. Son écriture très poétique me touche et ses phrases profondes et lumineuses me donnent l’envie de rêvasser de les analyser, les relire pour bien m’en imprégner ; « L'écriture c'est le cœur qui éclate en silence. ».

Christian Bobin parle divinement bien de l’amour, de la mélancolie, de la beauté du monde, du temps qui passe… Tout n’est que pureté dans cet ouvrage d’une sensibilité incroyable. Il nous montre le monde tel que l'on ne le voit plus.


« Il y a un moment dans la peinture où le peintre sait que son tableau est fini. Pourquoi ? il ne saurait le dire, simplement reconnaître son incapacité soudaine à y modifier quoi que ce soit. Le tableau et le peintre se séparent quand ils ne sont plus d’aucun secours, l’un pour l’autre. Quand le tableau ne sait plus nourrir le peintre, quand le peintre ne sait plus nourrir sa peinture. »

 

Pour aller plus loin :

Avec son livre Un bruit de balançoire aux éditions L'Iconoclaste, Christian Bobin nous livre un recueil de lettres poétiques autour de la beauté simple du quotidien.

 

 

Citation tirée du livre La lumière du monde

 

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

commentaires

Durgalola 28/10/2018 20:22

je l'ai vu récemment à la grand librairie. Quand il parle, je me sens en harmonie avec lui. Dès que ce livre sera disponible à la médiathèque, je l'emprunterai.
Ce soir là il y avait Alexandre Jollien, le philosophe espiègle.
Bises et merci pour tous tes partages

Florinette 29/10/2018 18:15

Je l'ai regardé également et j'ai beaucoup aimé cet échange. Tout comme toi, je me régale à chaque fois !
Je t'en prie Durgalola et belle fin de journée, je t'embrasse.

Plumes d Anges 28/10/2018 14:19

Quel homme, quelle âme, quel cadeau pour nous tous ... Un rêve pourtant réel dans notre monde souvent brutal, merci Florinette, lire Christian Bobin est tellement vivifiant, ses mots touchent à la grâce. Bises et bon dimanche. brigitte

Florinette 28/10/2018 16:47

Ces écrits font tellement de bien que je ne m'en lasse pas ! Merci et bonne fin de journée Brigitte, je t'embrasse.

daniel 26/10/2018 11:32

Poète et philosophe, un bel auteur !! Des phrases bien ciselées et imagées…..Il écrit des pensées profondes….

Florinette 28/10/2018 16:45

J'aime beaucoup ses écrits et l'écouter lors de ses interviews.

Sandrine 26/10/2018 08:34

Il a quelque chose de très tao. Peut-être ce sourire intérieur... La citation du peintre est très juste. Merci.

Florinette 26/10/2018 09:57

Quand j'ai lu cet extrait, j'ai pensé à toi, à tes très beaux et passionnants articles sur les peintures et j’ai eu envie de le rajouter. :-)

Aifelle 26/10/2018 07:06

Ma période préférée de Christian Bobin avec "souveraineté du vide". J'aime moins ses parutions plus récentes.

Florinette 26/10/2018 09:51

Ce recueil fait également partie de ses anciennes parutions, il te plairait certainement. De mon côté, je note "souveraineté du vide". Merci du conseil ! :-)

Alex-Mot-à-Mots 25/10/2018 13:35

Cet auteur sait nous parler des petites choses avec tant de talent. Je suis sûre que même si il me parlait de la façon de faire la vaisselle, je serai sous le charme.

Florinette 25/10/2018 14:13

Tout à fait d'accord avec toi, il sait mettre de la poésie là où on pense qu'il y en a pas... :-)

@ Pour m'écrire

EnveloppeMail.png

Recherche