Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Association Les Lectures de Florinette - Audenge (33)
  • Association Les Lectures de Florinette - Audenge (33)
  • : "Les Lectures de Florinette" vous souhaite la bienvenue sur son site dans lequel vous trouverez ses activités, les articles de Florinette sur les différents ouvrages que l'association met à votre disposition afin de vous faire découvrir de nombreux auteurs qui nous amènent à porter un regard différent sur notre monde. Bonne visite à tous !
  • Contact

Catégories

19 juin 2019 3 19 /06 /juin /2019 15:09

Plon

 

Ce qu’il faut avant tout savoir :

Prix Goncourt, prix Science-Frontières de la vulgarisation scientifique, Didier van Cauwelaert a profondément bousculé notre vision du monde avec Le dictionnaire de l'impossible et Le nouveau dictionnaire de l'impossible. En 2018, dans "Les émotions cachées des plantes" Didier van Cauwelaert partage ses découvertes avec les plus grands botanistes et anthropologues de la planète.  
 

Résumé du livre :

Elles se défendent, elles attaquent, elles nouent des alliances, elles chassent, elles rusent, elles draguent, elles communiquent à distance leurs peurs, leurs souffrances et leur joie. C'est aujourd'hui prouvé : elles nous perçoivent, nous reconnaissent, nous calculent, elles réagissent à nos émotions comme elles expriment les leurs. Est-il possible qu'elles nous envoient des informations thérapeutiques, des messages de gratitude, des appels au secours ? Oui, les plantes sont dotées d'intelligence, de sensibilité, voire d'une forme de télépathie. Aussi merveilleuses soient-elles, toutes les révélations contenues dans ce livre sont le fruit d'observations et d'expériences scientifiques. La nature ne cesse de nous parler. À nous d'arrêter d'être sourds !

Chapitre après chapitre, Didier van Cauwelaert dresse l'éventail des différentes émotions cachées des plantes, leurs moyens d'expression et de communications qui ne peuvent que nous laisser en admiration devant tant de subtilité, d’ingéniosité.

Peut-on encore douter, après tout ce qui a été démontré, que la plante reste une nature morte ? À moins d’être vraiment borné, voire aveugle, ce n’est plus concevable !! Les plantes sont des êtres vivants, sensibles et connectés. Tous les moyens de communication qu’elles emploient sont désormais des réalités scientifiques, comme l’avait déjà bien compris Cleve Backster, cet ancien spécialiste du polygraphe travaillant pour la CIA qui avait eu l’idée saugrenue en 1966 "d’interroger" une plante, mais la réaction obtenue l’avait tellement déconcerté qu’il a consacré une bonne partie de sa vie à reproduire ce genre d’expérience.

D’autres observations et découvertes scientifiques exposées dans ce livre sont depuis venues valider cette « biocommunication », y compris le grand biologiste Jean-Marie Pelt qui a également apporté sa contribution tout en qualifiant les travaux de Backster de « découvertes inattaquables d’un génie méticuleux ayant révolutionné notre vision des plantes ».

Malgré tout, l’homme continue à lutter contre ce monde végétal en le manipulant, l’empoisonnant, le détruisant au lieu de s’allier à lui, de s’en inspirer puisqu’il nous précède depuis des centaines de millions d’années… L’homme est « le rêve de la plante » selon la tradition chamanique, alors comme dit l'auteur qui nous encourage à mieux comprendre la nature, à être plus à son écoute :

Si l’homme est le rêve de la plante, alors, pour peu qu’on arrête de transformer ce rêve en cauchemar, la plante sera l’avenir de l’homme.

Partez à la découverte de cette fabuleuse et fascinante aventure si bien relatée par Didier van Cauwelaert !

 

Pour aller plus loin :

Avez-vous déjà parlé à vos plantes ? Saviez-vous qu’elles étaient capables d’empathie, de séduction ou de ruse ? C’est ce que nous fait découvrir Philippe Collignon en compagnie de Didier van Cauwelaert, auteur de l’ouvrage "Les émotions cachées des plantes" aux éditions Plon.

 

Pour aller encore plus loin :

L’équipe du Rendez-vous des Futurs est heureuse de recevoir Didier van Cauwelaert. L’écrivain prolifique et passionné de biologie venu présenter son dernier ouvrage "Les émotions cachées des plantes”, un essai qui interroge et redéfinit notre rapport aux végétaux capables d’éprouver et de transmettre leurs émotions...

 

 

 

Partager cet article

11 décembre 2018 2 11 /12 /décembre /2018 12:17

Rue de Sèvres

 

Ce qu’il faut avant tout savoir :

Né en 1967 en Suisse, Zep — de son vrai nom Philippe Chappuis — tire son pseudonyme d’un fanzine créé à 12 ans, quand il était fan de Led Zeppelin. Il commence très jeune à dessiner et à inventer des histoires. À 14 ans, il publie ses premiers dessins dans la presse suisse, puis entre à l’École des arts décoratifs de Genève. En 1992, il dessine des souvenirs d’enfance sur un carnet de croquis, et le personnage de Titeuf, qui deviendra le petit garçon le plus célèbre de la bande dessinée française, naît à ce moment-là.


Résumé :

Dans le cadre d'un stage, Théodore Atem intègre une équipe de chercheurs basée en Suède qui travaille sur la communication des arbres entre eux et avec nous. Ce groupe de travail dirigé par le professeur Frawley et son assistante Moon, tente de démontrer que les arbres détiennent les secrets de la Terre à travers leur ADN, leur codex. C'est en recoupant ces génomes avec la mort mystérieuse de promeneurs en forêt espagnole, le comportement inhabituel des animaux sauvages et la présence de champignons toxiques que le professeur comprendra, hélas trop tard, que ces événements sonnent l'alerte d'un drame planétaire duquel seul Théodore et quelques survivants seront épargnés. Serait-ce une nouvelle chance pour l'espèce humaine ?

En Suède, en tant que stagiaire,Théodore Atem intègre une équipe de chercheurs dirigée par le professeur Frawley et son assistante Moon ; le groupe tente de découvrir les secrets cachés dans l'ADN des arbres. Mais le comportement étrange de la faune et de la flore alerte le chef d’équipe qui finit par comprendre tardivement que ces phénomènes mystérieux sont les prémices d'un cataclysme planétaire.

Et si les arbres avaient une conscience, une intelligence capable de prendre des décisions : Je pensais que nous étions là pour observer la forêt. Mais c'est elle qui nous observait.

L’auteur a su capter mon attention par ce thriller écologique dans lequel il nous renvoie sur les préoccupations environnementales actuelles en raison du comportement dévastateur de l’homme. Un album d’anticipation qui nous invite à reconsidérer notre impact sur cette planète, et sur les nombreuses espèces animales qui y vivent, si nous ne voulons pas qu’elle nous mette définitivement à la porte…

 

Bande-annonce de l'album "The End" de Zep par les éditions "Rue de Sèvres"

Pour aller plus loin :

Zep signe "The End", une bande dessinée très éloignée de l’univers de Titeuf dans laquelle les arbres rappellent cruellement les humains à l'ordre. Un thriller à la fois apocalyptique et écologique. Il est accompagné en plateau par le grand spécialiste des arbres, le botaniste Francis Hallé dont il a fait un personnage de roman.

 

Partager cet article

29 novembre 2018 4 29 /11 /novembre /2018 09:52

Des chercheurs du monde entier décryptent aujourd'hui le langage des animaux dans l'espoir de converser un jour avec eux. Une surprenante enquête scientifique en deux volets.

Diffusion de la première partie sur ARTE le samedi 1er décembre 2018 à 22H37

Quand les animaux parlent aux animaux

« Nous voulons comprendre les animaux ? Découvrir à quoi ils pensent et comment ils le font ? Écoutons d’abord ce qu’ils se disent. À travers le monde, des scientifiques tentent l’impossible : « craquer le code » – déchiffrer le langage animal. Que découvrent-ils ? Que pour chaque société animale la communication est cruciale. Mieux encore : pour chaque niveau d’évolution et de complexité sociale, chaque « langage animal » contient sa spécificité, son degré de sophistication, voire sa propre syntaxe, encore ignorée des hommes jusqu’à nos jours. »

 

 

Diffusion sur ARTE du second volet le samedi 8 décembre 2018 à 22H25

Quand les animaux parlent aux humains

« Maintenant que les scientifiques sont parvenus à décoder le langage animal, il leur reste une mission : tenter d’établir un dialogue entre eux et nous. Un dialogue inter-espèces homme animal, que seule la science peut offrir. Communiquer avec les animaux est un rêve aussi vieux que l’humanité. – Serait-il aujourd’hui à notre portée ? – Pour beaucoup, le rêve est bientôt réalité. Que découvrirons-nous alors ? – Ce que nous disent les animaux, ou de meilleurs moyens de les préserver et de vivre mieux avec eux ? »

 

Documentaire de Jérôme-Cécil Auffret (France, 2018, 2x52mn) - Auteurs : Karine Lou Matignon et Jérôme-Cécil Auffret - Coproduction : ARTE France, Via Découvertes avec CNRS Images

 

 

Chercheur en bioacoustique à Sorbonne Université et spécialiste des cétacés, Olivier Adam, qui travaille à percer les mystères de la communication animale, a collaboré comme conseiller scientifique au documentaire Paroles d'animaux. Entretien.

Dossier de Presse - Entretien avec Olivier Adam

Pour aller plus loin :

Communiquer avec les animaux est un rêve aussi vieux que l'humanité. C'est à la fin des années 1950 que les études scientifiques sur le sujet vont démarrer avec des grands singes et des dauphins à qui l'on va enseigner l'anglais. Ces dernières années, notre perception des animaux a évolué grâce à des découvertes scientifiques étonnantes et une technologie sans cesse plus performante. Nous savons désormais que les animaux ont un vrai langage qu’ils utilisent en permanence pour décrire le monde qui les entoure. Aujourd'hui, aux quatre coins du monde, les recherches pour communiquer avec les animaux se réorientent, le but : arriver à décoder le langage animal. Toutes les études des années 1960 à 1990 sont repensées. On n'oblige plus les animaux à apprendre le langage des hommes, c'est l'inverse. Les chercheurs aujourd'hui décryptent le langage des animaux et mettent au point des outils, tels des décodeurs, pour permettre aux hommes de partager et d'échanger des informations avec eux. Demain serons-nous en grande conversation avec les animaux ? Selon les chercheurs, nous sommes à un tournant de cette science en marche. Enquête dans un monde loin d’être silencieux.

 

Le livre Paroles d'animaux de Karine Lou Matignon, coauteure du documentaire, est disponible chez ARTE Éditions.

 

Partager cet article

13 août 2018 1 13 /08 /août /2018 11:18

Actes Sud

 

Ce qu'il faut avant tout savoir :

Luc Jacquet est un réalisateur français. Il est surtout connu pour son film documentaire La Marche de l’empereur, succès mondial pour lequel il a notamment reçu l’Oscar du meilleur film documentaire en 2006. Passionné par l’Antarctique, il s'est consacré à ce continent dans un grand nombre de projets, dont La Glace et le Ciel sélectionné comme film de clôture lors du Festival de Cannes 2015. Essentiellement documentariste, il a réalisé une unique fiction à ce jour : Le Renard et l’Enfant.

Francis Hallé, botaniste et biologiste, est spécialiste des arbres et des forêts tropicales. Il a été professeur aux universités d’Orsay (1960), de Brazzaville (1968), de Kinshasa (1970) et de Montpellier (1971-1999). Il est membre correspondant du Muséum national d’histoire naturelle de Paris et l’auteur de nombreuses publications.

 

Résumé du livre :

Ils commencent minuscules, mais deviendront des géants. On les croit immobiles, et pourtant ils voyagent. On les pense passifs alors qu'ils sont capables des plus remarquables stratégies pour accomplir leur destin. On ose les exploiter jusqu'à leur destruction, mais ils nous survivront. Leur puissance et la richesse de leur monde sont sans égal sur notre planète. Luc Jacquet et Francis Hallé nous entraînent au cœur des forêts primaires tropicales, dans une fascinante odyssée, une éblouissante plongée onirique au-delà du temps et de l'espace, sur sept siècles. De la première pousse aux majestueux monuments qui régissent un monde fourmillant de vie, découvrez le plus secret des univers. Il était une forêt.

À l’occasion de la sortie du film en novembre 2013, ce très beau livre richement illustré complète à merveille le documentaire ci-dessous en présentant l’histoire des différentes formes de vie végétale et animale qui cohabitent depuis des siècles dans les forêts tropicales. Un beau voyage initiatique où l'on découvre un univers incroyable, grouillant de vie, de ses sous-bois à la cime de ses plus grands arbres !

  • Pour feuilleter ce très bel ouvrage, cliquez ICI

 

Pour aller plus loin :

Avec ce film, Il était une forêt, Luc Jacquet nous emmène dans un extraordinaire voyage au plus profond de la forêt tropicale, au cœur de la vie.

Pour la première fois, une forêt tropicale naît sous nos yeux. De la première pousse à l’épanouissement des arbres géants de la canopée en passant par le développement des liens cachés entre plantes et animaux, ce ne sont pas moins de sept siècles qui vont s’écouler. Il était une forêt offre une plongée exceptionnelle dans ce monde sauvage resté dans son état originel, en parfait équilibre, où chaque organisme – du plus petit au plus grand – joue un rôle essentiel.

 

 

Depuis des années, Luc Jacquet filme la nature et le monde animalier, pour émouvoir et émerveiller les spectateurs à travers des histoires uniques et passionnantes. Sa rencontre avec le botaniste Francis Hallé a donné naissance à ce film patrimoine sur les forêts tropicales primaires, un des enjeux écologiques majeurs, véritables poumons verts garants de la vie sur Terre.

  • Film disponible en DVD

 

Pour aller encore plus loin :

  • Lire l’interview de Francis Hallé, lors de la sortie de ce documentaire, sur le site de Kaizen : Le rôle des arbres où il explique ce rôle essentiel que jouent les arbres à l’échelle de la planète.

 

  • La voix est libre du 31 décembre 2017 avec Francis Hallé, botaniste-explorateur, qui a consacré sa vie à faire reculer les frontières de l’inconnu, dans cette aventure humaine et scientifique, endossant le rôle de passeur de découvertes et de connaissances auprès d’un large public, et aussi d’alerteur sur le devenir des forêts tropicales.

Partager cet article

8 novembre 2017 3 08 /11 /novembre /2017 12:07

Hozhoni Éditions

 

Ce qu'il faut avant tout savoir :

Eric Tourneret est photojournaliste depuis près de trente ans. Les abeilles - auxquelles il a déjà consacré quinze années de travail - sont pour lui la clé de voûte de l’abondance de la nature. Les images extraordinaires qu’elles lui ont inspirées ont fait le tour du monde. Il passe du microcosme de la ruche au grand reportage. Explorant toute la palette des techniques et tous les styles photographiques, en cherchant toujours à transmettre et partager émotion et émerveillement.

Sylla de Saint Pierre a mis dans cet ouvrage la richesse de sa plume, inspirée par sa fascination et son amour des abeilles, et la rigueur de ses enquêtes, héritée d’une carrière dans la communication éditoriale. Elle partage désormais son temps entre coaching et écriture et rejoint ici une aspiration profonde : participer à la préservation de la nature, condition première de la pérennité de l’humanité, en partageant un peu de son infinie beauté.

Jürgen Tautz  été l’élève de Martin Lindauer, qui fut celui de Karl von Frisch. Professeur à l’université bavaroise Julius Maximilian, il a fondé le groupe BEE, centré sur la recherche fondamentale sur la biologie de l’abeille. Il est aussi un promoteur actif des sciences du vivant auprès du grand public, avec le projet HOBOS (HOneyBee Online Studies), une plateforme de recherche et d'éducation en ligne qui permet aux scientifiques, étudiants et à tout un chacun, de consulter données et images collectées sur une ruche équipée de multiples capteurs et caméras.

 

Résumé du livre :

Avec de nouvelles photos époustouflantes réalisées au cœur de la colonie, en France et dans le monde, tout comme en laboratoire, adossées à un texte qui fera date par la qualité de son écriture et sa solidité documentaire, riche de fascinantes informations. On y découvre comment est organisée la colonie « superorganisme» en termes de communication, de démocratie et de décision, comment elle s’emploie à lutter contre les maladies ou comment les abeilles s’adaptent aux événements et régulent la température. On y apprend comment elles opèrent pour choisir la reine, quelle transformation épigénétique peut intervenir ou quelle est la vraie nature du vol nuptial, l’appel silencieux des fleurs, l’alchimie du nectar, l’importance des fragrances et du parfum royal, comment le goût du sel se trouve au bout des pattes, le rôle des éclaireuses ou quelle est la fonction de l’oeil  composé… On y comprend l’incidence de l’architecture sur la communication et celle des chambres vides au sein du rayon de miel, l’existence d’un web des abeilles, la multiplicité des langages et les raisons du souffle de la colonie, leurs incroyables capacités cognitives et leurs quatre mémoires, les conditions de l’essaimage colonisateur et les secrets de la génétique.

Après Les Routes du Miel, Eric Tourneret et Sylla de Saint-Pierre, en compagnie de Jürgen Tautz spécialiste de la biologie des abeilles, nous invitent à les suivre dans l’univers merveilleux des colonies à la rencontre de la science et de la poésie de la vie. C’est une captivante et enrichissante exploration au sein de l’intimité des abeilles. La beauté des illustrations accompagne à merveille les études scientifiques les plus récentes.

« Il y a beaucoup d’amour dans ce livre, celui qui lie les fleurs aux abeilles, et celui qu’elles nous inspirent. Peu d’animaux nous sont plus étrangers que les insectes. Les abeilles elles-mêmes suscitent souvent la crainte. Pour les comprendre, il nous faut pénétrer au coeur de leur cité de cire, s’émerveiller de l’intelligence de leur société que nul ne gouverne, mais aussi des étonnantes capacités cognitives de chaque petite butineuse, s’émouvoir en les contemplant dans leur labeur… et reprendre lien avec la nature. »

Un splendide ouvrage à offrir ou à s’offrir qui j’espère contribuera également à la prise de conscience de leur sauvegarde !

« Les abeilles ont été si célébrées par les naturalistes, tant anciens que modernes, on en a raconté tant de merveilles qu’on est généralement convaincu qu’elles sont, de tous les insectes et peut-être de tous les animaux, ceux à qui notre admiration est due à plus d’un titre. Nous découvrirons bien du faux dans le merveilleux dont on a voulu leur faire honneur. Le faux merveilleux qui leur a été attribué sera remplacé par du merveilleux réel qui a été ignoré » Réaumur, Mémoires pour servir à l’histoire des insectes, 1741.

Pour vous donner un aperçu de ces très belles photos qui illustrent ce livre, je vous invite à cliquer sur l’image ci-dessous :

 

Pour aller plus loin :

Découvrez l'étonnant making-off des photos du livre "Le Génie des Abeilles" de et avec Eric Tourneret. Ou directement ICI si jamais il y a de la pub.

 

 

Partager cet article

Association loi 1901

Les Lectures de Florinette

à Audenge (33)

------------------------

Objectif de l'Association

------------------------

------------------------

------------------------

Agenda 2024

------------------------

Évènements passés

------------------------

Catalogue

Livres à disposition

 

------------------------

------------------------

 

@ Pour m'écrire

EnveloppeMail.png

Recherche