Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Un Autre Regard...
  • Un Autre Regard...
  • : Je vous souhaite la bienvenue sur mon blog dans lequel je parle de tout ce qui me passionne, m'interpelle comme ces lectures, documentaires qui m'amènent à porter un regard différent sur notre monde. Bonne visite à tous ! Florinette
  • Contact

Catégories

20 juin 2012 3 20 /06 /juin /2012 19:31

 

Les morts nous parlent T1&T2 Editions Le Livre de Poche

Ce qu'il faut avant tout savoir :

F_Brune_portrait_130.jpgNé le 18 août 1931, le Père François Brune, diplômé de latin et grec en Sorbonne, a suivi des études de philosophie et de théologie à Paris et à Tübingen ainsi que des études d'Écritures saintes à l'Institut biblique de Rome et également les langues anciennes (grec biblique, hébreu, assyro-babylonien, égyptien hiéroglyphique, etc). Il parle couramment 7 langues vivantes. Ses immenses connaissances, à la fois dans le domaine religieux mais aussi dans le domaine scientifique, lui permettent d'établir de nombreux points de convergence entre les écritures et ce que la science continue de découvrir.

Résumé des livres :

Ces deux livres, déjà traduits en sept langues, sont considérés aujourd'hui comme des ouvrages de référence essentiels dans le domaine de l'après-vie et de la communication avec les morts. Si vous ne vous consolez pas de la perte d'un être cher, qu'attendre des psychologues, des philosophes, des scientifiques et enfin des églises, elles-mêmes souvent trahies par leurs propres serviteurs ? Rien, nous dit en substance le Père François Brune. Depuis des décennies, François Brune, dont les talents d'enquêteur sont exceptionnels, a voyagé de par le monde, en Europe et outre-Atlantique, pour faire des conférences, mais, surtout, il a pu recueillir de nombreux témoignages d'expériences vécues. Dans cette nouvelle édition enrichie en deux volumes, le Père François Brune tente d'aider ses contemporains à s'arracher au désespoir d'une vie bien éphémère et sans grand sens si elle n'est pas éternelle...

stylo bleu reduit

Comme il est précisé sur la quatrième de couverture, ce livre est, effectivement, un ouvrage de référence, car le Père François Brune explore en profondeur les domaines de l'après-vie tels que les EMP (expériences de mort provisoire), les EHC (expériences hors corps) et toutes sortes de communication avec les décédés qui nous incitent à révolutionner notre manière d'envisager la mort et donc notre propre vie. Car cet ouvrage, qui conclut à l'éternité de la vie spirituelle, met scrupuleusement en lumière les résultats des recherches les plus avancées dans le domaine de la science contemporaine.

« Les conclusions de cette enquête ont dépassé mes prévisions : non seulement la crédibilité scientifique des expériences de communication avec les morts se trouve confirmée et ne peut plus maintenant être mise en doute, mais la prodigieuse richesse de cette littérature de l'au-delà a ranimé en moi ce que des siècles d'intellectualisme théologien avaient éteint. Notre époque est certainement à la veille d'un bouleversement sans précédent dans l'histoire de son développement spirituel, pour peu qu'elle consente enfin à ouvrir les yeux sur cette découverte fondamentale : l'éternité existe et les vivants de l'au-delà communiquent avec nous. »

Si ces sujets vous intéressent, je ne peux que vous conseiller ces 2 Tomes passionnants et extrêmement bien documentés. Comme le dit si bien le Père Brune :

« Prenez ce livre comme itinéraire. Abandonnez autant que faire se peut vos idées préconçues. N'ayez crainte, si ce livre ne vous transforme pas, vous les retrouverez bien vite. Lisez en tout cas cet ouvrage comme l'histoire d'une découverte fabuleuse et vraie. »

 

Pour aller plus loin :

François Brune, prêtre catholique a parlé et parle aux morts.Images et conversations exclusives. René Ferron producteur de Caméra89 présente ce phénomène.

Pour aller encore plus loin :

Voici un extrait de l'interview du Père Brune sur le site "Besoin de Savoir" :

Vous parcourez le monde à la recherche de tous ces témoignages, de ces phénomènes, depuis une vingtaine d'années maintenant, c'est un drôle de chemin pour un prêtre ?

Père François Brune : Effectivement, c'est inhabituel et c’est dommage, je dirais que c’est surtout inhabituel en France. Actuellement, je suis le seul mais dans d’autres pays, je rencontre des prêtres qui s’y intéressent autant que moi mais qui voyagent peut-être moins, c’est vrai.

En Italie ou j’ai participé, à peu près à 25 congrès, nous étions parmi les conférenciers, habituellement, au moins deux quelques fois 3 voire 4 à être concernés par ces phénomènes.

En Espagne, à Madrid, Malaga ou Vigo, j’ai été invité par de nombreuses associations, il m’est notamment arrivé de croiser les routes de 3 jésuites également intéressés par la communication avec l'Au-delà. [...]

''Les morts nous parlent'' est le titre de votre ouvrage enrichi de deux tomes, vous leur parlez encore ?

Père François Brune : Oui bien sur mais je leur parle en pensée. J’ai participé à quantités d’expériences de Transcommunication dans différents pays, sans intervenir moi-même sauf à de rares exceptions. Ce fut le cas par exemple à Grosseto (1), en Italie. Cette fois là, l’entité savait très bien qui j’étais, moi je ne la connaissais pas. A travers le haut parleur, nous avons établi un dialogue, on a d’abord parlé en italien, ensuite en français et même en espagnol à ma demande. J’ai voulu poursuivre la conversation en allemand mais là, l’entité n’a pas suivi.

Les entités dont vous parlez ont des messages à délivrer ?

Père François Brune : « Oui et on réussit vraiment à établir le dialogue en direct, comme à travers un téléphone. On pose une question et on obtient la réponse.

En avril 2007, je me trouvais au coté d'un scientifique qui a pu communiquer dans sa langue maternelle, il est revenu complètement convaincu. Quand on participe à ce type d'expérience, quand on le vit, on voit bien qu’il n’y a aucun subterfuge possible et on est bien obligé d’y croire.

Vous croyez que nos contemporains sont prêts à entendre ça aujourd’hui ?

Père François Brune :  Nos contemporains, ils s’en moquent éperdument ! Savoir pourquoi ils vivent d’où ils viennent et ou ils vont, ça ne les intéresse absolument pas.

Malgré tout , vous avez décidé de délivrer ce message tant que faire se peut...

Père François Brune : « C’est effectivement pour ça que je me déplace. La proportion de gens qui ignorent cela est phénoménale.

Il y a pourtant quantité d’ouvrages sérieux écrits par des auteurs compétents mais personne ne va les lire, en tout cas très peu par rapport à l’ensemble de la population. Prenons l'exemple des travaux de Raymond Moody, il a maintenant dépassé les 800 000 exemplaires en France mais qu’est que c’est pour 63 millions d’habitants ?

En librairie, les ouvrages de qualité sont également trop souvent mêlés avec d'autres plus ou moins farfelus. Je dirais que sur sur 10 livres écrits sur le domaine de la communication avec l'Au-delà, il n'y en a qu'un de bon.

 

Partager cet article

10 mars 2011 4 10 /03 /mars /2011 09:33

 

Ces-voix-venues-de-l-au-dela.jpg

Ce qu'il faut avant tout savoir :

J.Riotte

Jean Riotte, ancien avocat de droit international, naguère admis à l'honorariat, était un rationaliste et "réaliste" convaincu avant de s'intéresser au phénomène de la transcommunication instrumentale. 

Résumé du livre :

Pilote de chasse, Pascal a préféré mourir aux commandes de son appareil afin de le détourner des habitations.

République du Centre du 9 juin 1988

article-journal.jpg

Demeurés inconsolables, ses parents, après avoir reçu des signes troublants de Pascal, se sont penchés sur le phénomène de la transcommunication instrumentale qui avait été mis en évidence, dans les années 50, par des prêtres catholiques qui avaient capté et enregistré des messages de disparus.

stylo bleu reduit

Mais bien avant cela, plusieurs savants de grand renom avaient déjà consacré à l'étude de ces signes reçus de l'au-delà une grande partie de leurs temps en déployant la même rigueur scientifique que pour leurs autres travaux. Des gens comme l'astronome Camille Flammarion, Victor Hugo, le physicien et chimiste William Crookes, Pierre et Marie Curie, le colonel Albert de Rochas, administrateur de l'École polytechnique, Sir Oliver Lodge, Charles Richet, prix Nobel de médecine, William James, professeur de psychologie et de philosophie à l'université de Harvard, Edison, l'inventeur de l'ampoule électrique et des premiers phonographes, Marconi, qui a établi les premières communications radio...la liste serait trop longue et comme le dit si bien le père François Brune qui a préfacé ce livre :

" il est vrai que les travaux de ses scientifiques n'avaient pas obtenu la reconnaissance nécessaire pour faire reculer le matérialisme dominant. Loués, admirés universellement pour leurs découvertes dans la mesure où elles avaient des applications directes dans notre monde matériel, leurs recherches sur le monde des esprits étaient passées sous silence comme s'il s'agissait de faiblesses un peu honteuses."

Et à Jean Riotte de rajouter :

" Edison et Marconi ont, chacun de son côté, proclamé la survie de nos disparus malgré ce que nous appelons improprement leur mort. L'un comme l'autre ont même affirmé, vers 1920, qu'un jour prochain les progrès de la science nous permettraient de fabriquer des appareils aptes à recueillir les paroles de nos aimés. Ils ajoutaient que ceux-ci tentent constamment de se faire entendre de nous et attendaient ce tournant technique historique avec fébrilité."

Depuis ce fait dramatique, Jean Riotte et son épouse ont reçu un nombre considérable de messages de leur fils Pascal. Dans cet ouvrage, ils retracent leur cheminement, avouent leurs doutes et rendent compte de leurs résultats, après analyse critique de chaque message, en montrant comment ils ont réagi devant chacun des contacts, éliminant peu à peu par le raisonnement toute autre interprétation possible pour en arriver à la conclusion qu'il s'agit bien à chaque fois d'un authentique contact.

"Certains se contentent, se refusant à approfondir un phénomène aussi paradoxal, de l'évincer prestement en le baptisant “syndrome de deuil”, ce qui ne signifie rien, si ce n'est que les survivants, même à l'état de veille et en possession complète de leurs sens et de leur intelligence, les auraient perdus un instant, un très long instant de raison ou plutôt de déraison. Le mérite de cette explication, indépendamment de son aspect peu scientifique, est son caractère expéditif. Malheureusement pour les tenants de l'égarement, la révélation que je reçus trois semaines plus tard me confirme que mon esprit ne s'est nullement égaré."

Ce témoignage très documenté que nous livre l'auteur est aussi émouvant qu'étonnant, car, comme le dit le père François Brune :

"En quelques pages, le lecteur trouvera ici une synthèse particulièrement accessible qui lui permettra de comprendre qu'en admettant le témoignage de l'auteur (et d'autres chercheurs), il n'est pas invité à quitter la pensée rationnelle, mais seulement à élargir sa vision de l'univers. On ne lui demande pas de rompre avec toutes les connaissances scientifiques accumulées depuis des siècles, mais seulement de tenir compte des découvertes récentes les plus avancées."

 

Pour aller plus loin :

Depuis plus de dix ans, Jean Riotte et son épouse communiquent ainsi avec Pascal. Dans ce témoignage, ils avouent leurs doutes du début et rendent compte de leurs résultats éclatants et de la puissance de l'amour.

Partager cet article

@ Pour m'écrire

EnveloppeMail.png

Recherche