Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Un Autre Regard...
  • Un Autre Regard...
  • : Je vous souhaite la bienvenue sur mon blog dans lequel je parle de tout ce qui me passionne, m'interpelle comme ces lectures, documentaires qui m'amènent à porter un regard différent sur notre monde. Bonne visite à tous ! Florinette
  • Contact

Catégories

14 avril 2015 2 14 /04 /avril /2015 17:15

Editions J'ai Lu

Ce qu'il faut avant tout savoir :

Rosemary Brown est née le 27 juillet 1916 à Stockwell, en Angleterre, dans une famille de classe moyenne. Elle mourut le 16 novembre 2001 à l'âge de 85 ans. Ce n'est qu'à partir de l'âge de 48 ans qu'elle se mit à retranscrire les compositions des plus grands musiciens qui la contactèrent depuis l'au-delà.

Résumé du livre :

Mrs Brown est une simple ménagère anglaise que rien dans sa famille ou son entourage ne prédisposait à devenir la plus célèbre médium du siècle. Or, plusieurs grands musiciens, Liszt, Chopin, Berlioz, Schubert, etc, l'ont choisie pour lui dicter certains morceaux de musique qu'ils tenaient à faire parvenir au monde des vivants. Les enregistrements de ces morceaux ont provoqué la stupéfaction des musicologues du monde entier, sinon leur unanimité, car ils sont extrêmement proches des oeuvres de leur compositeur “théorique”, et il a été prouvé que Rosemary Brown ne possède aucune connaissance musicale.

1921, tout commence dans une modeste banlieue de Londres. Alors âgée de sept ans, et déjà familiarisé avec les esprits, c'est dans sa chambre à coucher que Rosemary Brown voit apparaître pour la première fois Liszt, qui se présente à elle sous les traits d'un vieillard sans dire son nom :

La seule chose qu'il me dit, ce matin-là, en parlant lentement parce que j'étais une enfant, fut que dans ce monde il avait été compositeur et pianiste ; il ajouta : « Lorsque tu seras grande, je reviendrai, et je te donnerai de la musique. »

Ce n'est qu'en 1964 que Liszt tint sa promesse, c'est le début d'une grande complicité et, malgré son faible niveau au piano, le fruit d'une retranscription remarquable.

Du jour au lendemain, voilà que ses doigts se mettent à courir, tantôt sur le clavier du piano, tantôt sur le papier, prenant “sous dictée” des kilomètres de partitions.

Liszt ne fut pas le seul à lui rendre visite, plus d'une douzaine de grands compositeurs comme Schubert, Beethoven, Chopin… vinrent également.

La rumeur circule et attire les journalistes, des musicologues sont appelés pour analyser ses compositions, Rosemary accepte de subir d'innombrables tests musicaux, psychologiques, psychiques afin de pouvoir déceler la supercherie. Mais voilà, aucun expert ne démentira ces oeuvres venues d'outre-tombe, comme l'expliqueront plusieurs spécialistes :

« Chaque partition possède les qualités de chaque compositeur, un truqueur, même très habile, est incapable de faire ce que fait Mrs Brown. » Ian Parrot*

 

« Un étudiant en musique peut apprendre à imiter le style d'un compositeur passé, mais Rosemary ne possède pas les compétences techniques nécessaires. Sa musique semble donc provenir d'une source inconnue. » William Lloyd Webber*

Léonard Bernstein lui-même viendra constater le phénomène. La B.B.C. programmera une émission sur sa musique et la maison de disque Philips lui proposera de l'enregistrer afin de produire un 33 tours. Rosemary Brown ne tirera aucun profit de ses compositions, car son seul désir était de servir d'intermédiaire et surtout d'amener la preuve de la survie après la mort.

Elle mourut en 2001 à l'âge de quatre-vingt-cinq ans en laissant une oeuvre inédite de plus de huit cents partitions !

 

*Extraits du Dictionnaire de l'Impossible de Didier Van Cauwelaert

 

Pour aller plus loin :

Extrait de l'émission "30 histoires mystérieuses", voici un très court reportage sur Rosemary Brown, femme de chambre à Londres, qui dit être en contact avec des musiciens célèbres tels Frantz Litz, Chopin etc… Pendant 30 ans, elle a écrit des partitions d'œuvres musicales sans jamais avoir pris de leçon de solfège et affirme qu'elles lui ont été dictées de l'au-delà … William Scheller témoigne de l'impossibilité d'écrire de telles partitions sans connaissances et que toute supercherie paraissant impossible compte-tenu de la difficulté de la musique. Il constate qu'il y a bien quelque chose que l'on ne maîtrise pas… lui-même laissant courir ses mains sur le piano…

 

Les Aventuriers de l'Impossible et leur invité tentent de résoudre une énigme : Comment une postière de la banlieue de Londres a-t-elle pu composer en 1965, une partition inédite de Franz Liszt, mort en 1886 ? C'est l'incroyable histoire de Rosemary Brown, une femme sans culture musicale et qui s'est pourtant mise à composer des centaines de partitions de compositeurs différents. Une histoire qui laisse de marbre les musicologues...

 

Pour aller encore plus loin :

Écoutons un morceau interprétée par Rosemary Brown qui lui aurait été transmise par l'esprit de Franz Liszt.

Partager cet article

19 janvier 2015 1 19 /01 /janvier /2015 18:48

Deux médiums répondent aux 70 questions les plus courantes sur "l'Au-delà"

Éditions Le Temps Présent

Ce qu'il faut avant tout savoir :

Dès l’âge de sept ans, Christine André a entendu son père en clairaudience, suite à son départ accidentel. Son canal médiumnique ne s’est jamais refermé. Elle entend et voit les êtres passés dans l’au-delà. Tout d’abord, les Guides lui ont demandé d’aider les personnes en deuil en faisant passer les messages de leurs aimés puis les personnes en recherche de leur chemin de vie ayant contact avec leur Guide. Au fil des années, Ils lui ont transmis un enseignement qu’elle se doit de faire passer à travers divers ouvrages. Elle est aujourd’hui médium-enseignante. Son site : www.christine-andre.com

Médium depuis l’âge de cinq ans, Reynald Roussel a choisi de faire partager son expérience au cours des réunions qu’il organise à Paris et en province. C’est dans cet objectif qu’il a créé les Quatre R, "Rencontres et Recherches Reynald Roussel". Afin d'expliquer certaines manifestations surnaturelles, il travaille avec des prêtres, des médecins et des scientifiques. Il aide les personnes dans le deuil pour leur expliquer qu’après la mort le fil de la vie n’est pas coupé, que des contacts sont possibles. Il est intervenu sur Europe 1, France Culture et des radios locales. Il a également rencontré Marthe Robin qui lui a redonné la foi. Il est l’auteur de plusieurs ouvrages dont Ce que les morts nous disent. Son blog : Les potins de l'au-delà

Résumé du livre :

Christine André et Reynald Roussel ces deux médiums qu'il est inutile de présenter et dont le sérieux est unanimement reconnu, nous font partager dans cet ouvrage leur point de vue sur la médiumnité. Ils répondent à pas moins de 70 questions, celles qui leur sont régulièrement posées par un public nombreux et avide de connaissance et de contacts avec l'autre monde. Ils nous font partager leurs différents points de vue de médiums, dévoilant les facettes et les nuances de leur approche dans un double but : aider les autres et faire que la médiumnité ne soit plus galvaudée, mais enfin reconnue pour démontrer la survie de l'âme.

Tout en leur rendant un bel hommage, Jean-Claude Carton, qui avait préfacé ce livre, nous présente Christine André et Reynald Roussel, deux grands et sérieux médiums qui ont répondu aux questions que nous pouvons nous poser. Leurs réponses, parfois différentes, mais toujours complémentaires, nous apportent un éclaircissement qui manquait cruellement, car elles abordent en détail la médiumnité et tout ce qui l’englobe, ainsi que leurs réactions face à certaines situations...

Un grand bravo à ces auteurs pour cette initiative, car je pense que ce livre, le premier de ce genre, satisfera à merveille toutes celles et ceux en quête de réponse ou qui veulent en savoir davantage !

 

Pour aller plus loin :

Grâce à cette faculté médiumnique, ce beau duo, plein de complicité et de tendresse, partage ce même élan du cœur qui est d’aider les personnes en deuil. Je vous invite à écouter l'interview qu'a réalisé Jean-Claude Carton sur sa Web TV Etoiles du Coeur.

Partager cet article

9 janvier 2015 5 09 /01 /janvier /2015 11:45

Editions Archipoche

 

Ce qu'il faut avant tout savoir :

Reynald Roussel, médium depuis l’âge de cinq ans, a choisi de faire partager son expérience au cours des réunions qu’il organise à Paris et en province. C’est dans cet objectif qu’il a créé les Quatre R, "Rencontres et Recherches Reynald Roussel". Afin d'expliquer certaines manifestations surnaturelles, il travaille avec des prêtres, des médecins et des scientifiques. Il aide les personnes dans le deuil pour leur expliquer qu’après la mort le fil de la vie n’est pas coupé, que des contacts sont possibles. Il est intervenu sur Europe 1, France Culture et des radios locales. Il a également rencontré Marthe Robin qui lui a redonné la foi. Il est l'auteur de plusieurs ouvrages. Son blog : Les potins de l'au-delà

Résumé du livre :

« Madame, votre grand-mère est là, à côté de vous, avec son chapeau de paille et son petit chat Croquette dans les bras. Elle vous demande de ne plus la pleurer... » Après leur mort, est-il possible que nos chers disparus restent à nos côtés et continuent de veiller sur nous ? Peut- on entrer en contact avec l'au-delà ? Depuis son enfance, Reynald Roussel, voit les défunts et communique avec eux pour transmettre aux vivants les messages qu'ils lui délivrent. Avec humilité, il évoque ses expériences et les phénomènes paranormaux dont il a été le témoin. Ce que les morts nous disent est avant tout un message d'espoir : il y a une vie après la vie.

L'auteur raconte son histoire, cette mission qu’on lui a confiée avec son lot de difficultés, de joies et d’enseignements. Même si le quotidien de Reynald Roussel peut nous paraître impressionnant, pour lui il n’a rien de sensationnel, c’est simplement la vie un peu différente d’un homme à qui les morts parlent.

La mort fait partie de la vie. La seule différence entre vous et moi tient à cette affirmation : je sais qu’il y a autre chose après, car j’en fais l’expérience chaque jour !

Alors comme le dit si bien Philippe Wallon, psychiatre et chargé de recherche à l’INSERM, qui a préfacé et commenté ce livre :

Lisons donc le témoignage de Reynald Roussel dans tout ce qu’il a de merveilleux. Imaginons nos défunts à nos côtés, sentons leur présence encourageante face aux difficultés… et réfléchissons à ce que sera notre "après-demain", car nous ne sommes pas éternels !

Une confidence pleine de sincérité qui ne peut que réconforter les personnes endeuillées et celles qui s’interrogent sur la mort et après...

 

Pour aller plus loin :

Reynald Roussel, médium spirite, explique comment il pratique la médiumnité, à la fois en salle publique et en privé. Il évoque quelques unes de ses expériences et nous explique comment il conçoit la communication avec l'au-delà.

Son blog : Les potins de l'au-delà

 

 

Documentaire réalisé par Akasha Média TV - Radio

 

 

Partager cet article

4 janvier 2015 7 04 /01 /janvier /2015 11:38

Editions Gallimard

Ce qu'il faut avant tout savoir :

Victor Hugo né le 26 février à Besançon et décédé le 22 mai 1885 à Paris, est un poète dramaturge et prosateur romantique considéré comme l'un des plus importants écrivains de langue française. Il est aussi une personnalité politique et un intellectuel engagé qui a joué un rôle majeur dans l'histoire du XIXe siècles.

Dans ce 1er ouvrage Patrice Boivin, professeur de lettres, aborde une période méconnue de la vie de Victor Hugo en exil volontaire à Jersey durant la période de 1853 à 1855.

Résumé du livre :

De 1853 à 1855, en exil à Jersey, Victor Hugo se livre quasi quotidiennement à des séances de spiritisme. Il discute avec les esprits les plus illustres, Jésus-Christ, Dante, Molière, Shakespeare, ou les formes les plus abstraites (l'Ombre du sépulcre, le Drame ou l'Idée). Les séances sont consignées sur des procès-verbaux qui serviront à établir Le Livre des Tables dont Hugo envisageait une publication posthume. Quatre cahiers manuscrits forment Le Livre des Tables ; seuls deux d'entre eux nous sont parvenus, dont un inédit. Cette édition reproduit pour la première fois les quatre cahiers en s'appuyant, pour les deux cahiers perdus, sur les procès-verbaux originaux et inédits, que nous avons retrouvés. «Tout grand esprit fait dans sa vie deux ouvres : son ouvre de vivant et son ouvre de fantôme», affirme l'esprit de la Mort. C'est un Victor Hugo rare et mystérieux qui se dévoile ici.

À partir du mardi 6 septembre 1853, les jours et les nuits de Victor Hugo vont prendre un tour nouveau. Delphine de Girardin vient rendre visite à la famille Hugo exilée à Jersey. Dès son arrivée, elle s’avoue impatiente de les initier aux Tables dites tournantes venues des États-Unis et qui venaient de gagner la France. Ces Tables, qui pouvaient faire parler les morts des plus anciens au plus célèbres, suscitaient un grand mouvement de curiosité.

Ce n’était qu’une mode qui distrayait le Tout-Paris, qui se remettait tout juste du coup d’État, mais que Delphine de Girardin s’était prise de passion. Victor Hugo, qui venait de publier Les Châtiments et préparait Les Contemplations, se montra très réticent à participer à ses séances. Delphine de Girardin se tourna alors vers Adèle Hugo qui accepta de faire parler la table. Les premiers tâtonnements furent difficiles et donnèrent peu de résultats, mais cela ne découragea pas Mme de Girardin qui, l’avant-veille de son départ, voulut refaire une dernière tentative.

« Le dimanche soir, 11 septembre 1853, après le dîner, soit dix ans et sept jours exactement après la mort de Léopoldine*, dix convives sont présent à Marine-Terrace : Delphine de Girardin, Mme Hugo, Victor Hugo, Charles Hugo, François-Victor Hugo, Adèle Hugo, le général Le Flô et son épouse, le comte Henri de Tréveneuc, ami du général, et Auguste Vacquerie. […] Léopoldine vint à la table de Marine-Terrace. La véracité de la présence de sa fille ne faisait aucun doute pour Mme Hugo qui avait posé, hors compte rendu, une question à sa fille dont la réponse avait été décisive pour elle. Elle comportait en effet la révélation d’un fait qui n’était connu que de sa fille et d’elle-même. »

Cette révélation va donc garantir la véracité des voix futures. Victor Hugo, très bouleversé par ce contact, s’intéressera dès lors au spiritisme en reconnaissant le talent médiumnique de son fils Charles. Les séances seront scrupuleusement consignées sur des procès-verbaux qui serviront à établir Le Livre des Tables.

Cet ensemble de feuillets témoigne des questions, des observations avec les esprits des grandes figures de la littérature, de l’Histoire, de la philosophie ainsi qu’avec certaines formes abstraites tels que la Mort, le Drame… Ces séances spirites s’achèveront le 8 octobre 1855 suite à un arrêté d’expulsion obligeant la famille Hugo à quitter définitivement Jersey pour Guernesey. De cette période spirite l’œuvre hugolienne en portera la trace. Il ne faut pas oublier que Victor Hugo, à lui seul, était déjà un grand visionnaire comme le démontrent ses écrits sur l’Europe, la justice sociale, la peine de mort…

Ce qui m’a vraiment étonnée ce sont certaines révélations faites par les esprits des Tables, car ce qui est dévoilé est par moment très proche des témoignages de l’au-delà… Il y a aussi de très beaux poèmes dictés par eux, des réflexions pertinentes et incroyables et surtout la certitude pour Victor Hugo de l’existence et la survie de l’âme.

 

*Léopoldine, première fille de Hugo, est morte noyée dans la Seine au lieu-dit « Le Dos d’Âne », à Villequier, le 4 septembre 1843.

 

Pour aller plus loin :

De 1853 à 1855, en exil à Jersey, Victor Hugo se livre quasi quotidiennement à des séances de spiritisme. les procès-verbaux de ces séances ont été consignées dans des cahiers qui nous sont dévoilés ici. PATRICE BOIVIN nous les fait découvrir

 

Spiritisme et art de Hugo à Breton à la Maison de Victor Hugo

Partager cet article

25 octobre 2014 6 25 /10 /octobre /2014 13:24

 

Merci

Editions Le Temps Présent

Ce qu'il faut avant tout savoir :

 

David Fontaine vit et exerce à Caen, il est artiste chanteur de formation, mais surtout médium. Il donne de nombreuses conférences dans toute la France. Son site : david-magnetiseur14.com

 

 

Résumé du livre :

David Fontaine est artiste chanteur de formation. Il est surtout médium. Il perçoit et entend les défunts. Enfant, il racontait ses curieuses visions à ses parents. Dans cet ouvrage, il nous fait partager son parcours, ses découvertes, ses amis, mais aussi quelques anecdotes qu'il a vécues au hasard de ses rencontres ou des lieux dans lesquels il s'est rendu. Enfin, vous pourrez y découvrir, sous forme de poèmes, des messages de défunts et d'Êtres de Lumière qui prodiguent leurs conseils pour notre développement personnel.

stylo bleu reduit

C'est depuis l'enfance que David Fontaine perçoit et entend les défunts. Ce livre, qui évoque son parcours, ses expériences, est surtout un guide qui nous montre que notre vie va bien au-delà de tout ce que la société veut nous faire croire en nous plongeant dans le négatif plutôt que dans l'espoir. Qu'il est temps de prendre notre vie en main en nous amenant à supprimer les barrières que l'on met sur notre propre chemin par crainte de ne pas y arriver alors que rien n'est impossible...

Chacun se rend également compte que nous avons beaucoup moins de temps qu'avant (même si nos montres continuent d'indiquer les 24 heures), nos vies sont comme "accélérées” et on se doit d'aller aujourd'hui à l'essentiel…

À mon tour de dire merci à l'auteur de nous faire partager les messages de développement personnel, rédigés sous forme de poèmes, qu'il a reçus de ces guides et merci également de m'avoir permis de découvrir son livre rempli d'amour et de douceur.

Juste un regard

Juste un regard pour celui dans la rue,
Qu'il sache qu'il a une existence !
Juste un regard pour celui qui ne croit plus,
Qu'il soit entendu dans sa souffrance !

Juste un regard pour celui qui nous quitte,
Il part pour retrouver les siens ;
Juste un regard pour celui qui vit vite,
Qu'il sache qu'on l'aime, oh ! Combien…

Juste un regard pour celui qui est “différent”,
Qu'il sache que ça nous enrichit !
Juste un regard, c'est tellement important ;
Le miroir de notre âme s'y réfléchit.

Juste un regard d'en haut sur notre monde,
Pour y voir l'Amour s'y développer ;
Juste un regard qui effacera l'immonde,
Tellement de choses peuvent encore changer.

 

Partager cet article

@ Pour m'écrire

EnveloppeMail.png

Recherche