Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Un Autre Regard...
  • Un Autre Regard...
  • : Je vous souhaite la bienvenue sur mon blog dans lequel je parle de tout ce qui me passionne, m'interpelle comme ces lectures, documentaires qui m'amènent à porter un regard différent sur notre monde. Bonne visite à tous ! Florinette
  • Contact

Catégories

20 mars 2011 7 20 /03 /mars /2011 12:36

Si l'on est heureux et fait ce que l'on aime, on peut changer cette planète...

 

La pensée positive de Silvia Ricciotto-Sabash qui redonne du tonus !

 

 

Bon dimanche et bon début de semaine !

Partager cet article

27 février 2011 7 27 /02 /février /2011 12:50

Voici un extrait du livre de Gontran Spoulfoch "Qui cherche trouve" que je n'ai pas encore lu, mais ce passage, entendu sur la radio Ici & maintenant, qui relate le quotidien est tellement réaliste, quand on s'enferme dans nos habitudes, que j'ai eu envie de vous le faire découvrir :

 

Qui-cherche-trouve.jpg

Un jour de plus ou un jour de moins :

Ce chapitre s'adresse aux personnes de 40 ans et plus :


"Quand on est jeune, on s'interroge sur tout. Comme de nombreuses questions restent sans réponse, on les oublie. La vie continue, chacun doit prendre sa place au sein de la société : l'école puis le travail, le couple puis la famille, c'est le modèle de base le plus utilisé. Bien entendu, chaque cas est unique, mais les règles biologiques déterminées de la vie sur terre : respirer, dormir, boire, manger, se reproduire valent pour tous. Les applications sociales : se loger, travailler, se marier, consommer, payer ses factures, etc., dérivées de ces règles élémentaires, te conduisent à tomber dans un piège mortel.

Rapidement, et sans que tu t'en rendes compte, tu t'enfermes dans un rythme routinier, écrasé par la mécanique du système. Après ou avant le travail, il faut faire les courses, la cuisine, le ménage, la lessive, etc. Toutes ses occupations obligatoires et nécessaires rongent le peu de temps libre dont tu disposes en dehors de ton travail. Quelques moments de repos, vacances, arrêts maladie ou autres sont une bien maigre consolation.

Les semaines, les mois, les années passent à une vitesse folle, finalement, en deux temps trois mouvements, tu arrives à la retraite, tu es vieux, ta mort est proche, que reste-t-il de ta vie ? Ton corps est usé, ta tête fatiguée et même si tu veux encore, tu ne peux plus grand-chose. Tu t'es bien fait avoir, la multitude des vicissitudes de ton quotidien t’a éloigné des questions fondamentales, tu as subi ta vie. En définitif, tu n'es pas plus avancé que lorsque tu avais 15 ans, bref, tu t'es mal occupé en attendant la mort..."

 

Partager cet article

10 janvier 2011 1 10 /01 /janvier /2011 11:22

Suite à l'article de Marie "Le jeudi, c'est citation !" l'extrait qu'elle a choisit de Stephane Hessel, tiré de son livre "Indignation" sur l'urgence de changer notre mode de vie, m'a fait penser à la réflexion de Mr Rajendra Pachauri, Président du Groupe d'Experts Intergouvernemental sur l'Evolution du Climat (GIEC) et Prix Nobel de la Paix en 2007 que j'ai lu il n'y a pas très longtemps :

 

R.Pachauri.jpg"S'occuper du changement climatique nécessite une série d'actions, des nouvelles technologies et des politiques pour développer et mettre en oeuvre ces technologies.

Mais, tout aussi important, il nous faut changer notre système de valeurs. Nos sociétés sont très égoïstes. Nous en sommes au point où les gens ne s'inquiètent que d'objectifs à court terme, dans un jeu uniquement individuel. Qu'est-ce qu'une vie humaine réussie ? Posséder la voiture la plus puissante, une grande maison climatisée, consommer énormément d'énergie ? Ou bien la vie humaine est-elle avant tout une relation à l'autre ? La société moderne s'est égarée en chemin. Elle s'est entêtée à produire, à consommer toujours plus, à nous pousser à faire mieux que le voisin. Cette obsession de production et de consommation est très dangereuse. Si nous continuons ainsi, nous déclencherons des guerres, des conflits, nous nous battrons pour des ressources, l'eau, la nourriture, la terre...

La société moderne doit être restructurée pour commencer à mettre l'accent sur d'autres valeurs : la relation entre les êtres, l'amour, la compréhension et un certain niveau de tolérance. Je pense que le changement climatique est un déclencheur qui va nous amener à repenser notre mode de vie et la valeur de la vie humaine. Nous croyons toujours en Inde en la philosophie du Vasudeva qui signifie que l'Univers est une seule famille. Je pense qu'il est improductif et dangereux pour nous de ne pas croire en cette philosophie."

 

(Source : Sciences et Avenir / Hors-série de janvier-février 2010 / Propos recueillis par Elena Sender)

 

Partager cet article

9 janvier 2010 6 09 /01 /janvier /2010 10:25
Leçons de vie - Elisabeth Kübler-Ross

Ce qu'il faut avant tout savoir :

E.Kubler-RossNée en 1926, médecin, psychiatre, thanatologue de réputation internationale, Elisabeth Kübler-Ross a avant tout été une pionnière en matière d'accompagnement des personnes en fin de vie. Professeur honoraire de médecine du comportement et de psychiatrie à l'université de Virginie, fondatrice du centre de Shanti Nilaya où sont accueillis des enfants atteints du sida, elle a été nommée docteur honoris causa de nombreuses universités. Elle est décédée le 24 août 2004.

Résumé du livre :

Au cours de cet échange avec David Kessler, lui aussi spécialiste des soins palliatifs, ces deux auteurs confient tour à tour leurs expériences scientifiques, personnelles et spirituelles, et révèlent ainsi le sens de nos désirs, de nos peurs et de nos espoirs. L’occasion d’énoncer autant de leçons de vie à assimiler au cours de l’existence sur l’authenticité, l’amour, le deuil, le pouvoir, la culpabilité, la peur, le pardon ou encore le bonheur.

 

Ce livre est un testament spirituel dans lequel Elisabeth Kübler-Ross ne parle ni de la mort ni des mourants. Elle se dévoile en parlant de son expérience, son enseignement, sa compréhension face au mystère de la vie : « J'ai voulu écrire un ultime livre, non pas sur les mourants, mais sur la vie elle-même. » C'est ainsi qu'Elizabeth Kübbler Ross, la grande dame qui a révolutionné l'approche de la mort et l'accompagnement des derniers instants, définit ce livre diagonal avec son successeur David Kessler, dont les travaux ont été loués par Mère Thérésa.

 

Ce livre plein de sagesse est magnifique, puissant. Il nous éveille, nous touche au plus profond de notre être. Il nous apaise également en nous apportant certaines révélations et réponses qui peuvent aider à effectuer le lâcher-prise, bannir la peur en éloignant les pensées négatives afin de retrouver l’espoir et la confiance en la vie. Un livre à lire et à relire.

 

Voir le site Elisabeth Kübler-Ross France

 

Existe en poche

Lecons-de-vie--poche-.jpg

 

Partager cet article

LIVRES A LOUER

Par adhésion ou à la location

"Les Lectures de Florinette"

 

@ Pour m'écrire

EnveloppeMail.png

FLEURS DE BACH

Conseillère en Fleurs de Bach 

Retrouvez moi sur mon autre blog :

Pour celles et ceux qui désirent être plus en phase avec leur nature profonde, il existe un remède 100% naturel qui peut vous aider à vous sentir mieux, ce sont les Fleurs de Bach. 

 

Recherche