Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Un Autre Regard...
  • Un Autre Regard...
  • : Je vous souhaite la bienvenue sur mon blog dans lequel je parle de tout ce qui me passionne, m'interpelle comme ces lectures, documentaires qui m'amènent à porter un regard différent sur notre monde. Bonne visite à tous ! Florinette
  • Contact
5 juillet 2018 4 05 /07 /juillet /2018 15:09

Quels risques les téléphones portables font-ils courir à notre santé ?

Date de sortie : 18/03/2018 - Documentaire de 85 min.

 

Depuis l'apparition des mobiles, des scientifiques issus du monde entier, creusent ce sujet. Loin d'être anti-téléphones, eux-mêmes utilisateurs quotidiens, ils ont démontré que les ondes électromagnétiques émises par les portables peuvent causer des dommages irréversibles au cerveau.

Reconnues par la cour de justice américaine, leurs découvertes ont pourtant encore du mal à se faire entendre...

Ce documentaire résolument engagé, humain et émouvant, nous ouvre les yeux et nous invite à une utilisation plus saine de l'ensemble de nos appareils sans fil.

 

Pour aller plus loin :

Voici "Les Conseils du Film" que vous trouverez à la page 14 de ce PDF ainsi que l’explication du D.A.S à la suite.

1. Ne jamais utiliser un téléphone portable à l’oreille plus de 20mn par jour. Utiliser le haut-parleur lorsque c’est possible.
2. Interdire l’utilisation d’un téléphone portable chez les enfants de moins de 12 ans.
3. Recommander aux femmes enceintes de n’utiliser un téléphone portable qu’en cas d’extrême urgence. Ne jamais utiliser un ordinateur connecté en wifi en période de grossesse et même restreindre l’utilisation de tout ordinateur après trois mois de grossesse.
4. Supprimer à domicile tout DECT (téléphone mobile), revenir au téléphone filaire. Préférer l’utilisation d’un ordinateur connecté à internet en filaire, plutôt qu’un ordinateur connecté en wifi .
5. Ne jamais téléphoner avec un téléphone portable dans un véhicule qui circule, qu’il s’agisse d’une voiture ou d’un train.
6. Choisir un téléphone portable ayant un Débit d’Absorption Spécifique (D.A.S.) le plus faible possible.

 

Quelques infos supplémentaires :

  • Pour accéder à la liste des séances, Cliquez ICI
  • Pour plus de renseignements, je vous invite à vous rendre sur la page du film : ICI

 

 

Partager cet article

7 mai 2018 1 07 /05 /mai /2018 10:49

Autour de Hubert Reeves et Frédéric Lenoir, des scientifiques, auteurs et artistes nous interpellent : la biodiversité est aujourd’hui menacée. Si certains humains sont à l’origine de la crise, d’autres, de plus en plus nombreux, s’y attaquent à bras le corps et créent des solutions. 

Ensemble, dans ce film dédié aux générations futures, ils nous rappellent à quel point le vivant sous toutes ses formes est un fascinant et touchant mystère… qu’il ne tient qu’à nous de préserver !

Le documentaire est inspiré du premier livre d’Hubert Reeves, Le banc du temps qui passe. L’auteur et astrophysicien tire une nouvelle fois la sonnette d’alarme face à l’état actuel de notre planète et à la 6e extinction de masse. Mais il se veut tout sauf pessimiste. Pour lui, l’espoir subsiste. L’urgence réside désormais dans l’action.

Une douzaine de personnalités d’horizons variés ont accepté de se présenter devant la caméra de la réalisatrice canadienne Iolande Cadrin-Rossignol. Leur point commun ? Leur engagement militant dans la sauvegarde de l’environnement, de la biodiversité, des espèces et des écosystèmes de la planète. (Lire l’article sur Positivr.)

 

Documentaire de Iolande Cadrin-Rossignol

 

« La Terre vue du cœur est sorti le 13 avril sur les écrans québécois, où il rencontre un grand succès. Nous organisons une sortie officielle le 23 mai 2018 en France, Belgique, Suisse et Luxembourg. Au lendemain de la Journée Internationale de la Biodiversité (22 mai), pour la Semaine de la Nature (23 au 27 mai) et en préambule de la Semaine Européenne du Développement Durable (du 30 mai au 5 juin), ce documentaire est l'occasion de célébrer, autour d'Hubert Reeves et de Frédéric Lenoir entre autres, la Biodiversité ! » 

Pour y contribuer rendez-vous sur Ulule.com

 

 

 

Partager cet article

29 avril 2018 7 29 /04 /avril /2018 13:56

Quelque part sur notre planète, il existence un endroit caché qui est resté isolé du reste du monde jusqu’à aujourd’hui. Le dernier paradis encore intact où les premiers humains vivent toujours au commencement de l’humanité. Ils s’appellent les Jarawas. Ils vivent sur les îles Andamans, en Inde. Ils ne sont plus que 400.

Aujourd’hui, notre monde est sur le point de les faire disparaître. Les Jarawas n’ont jamais accepté d’être filmés, il nous ont ouvert les portes de leur monde oublié. Nous sommes l'Humanité est leur unique témoignage.

 

 

Comment tout a commencé…

« Les Jarawas nous ont donné l’autorisation exceptionnelle de les rencontrer pour leur donner la parole. Pendant 4 ans, nous avons filmé leur vie sans chercher à la transformer, sans mise en scène, en les respectant tels qu'ils sont. 

Ces deux dernières années, nous avons travaillé sans relâche pour vous faire connaître les Jarawas et engager le plus de gens possible dans notre cause pour les protéger. Dans notre documentaire, il n’y a pas de commentaires, nous avons laissé les Jarawas parler pour eux-mêmes. 

"Nous sommes l’Humanité" est le portrait intime et poétique d’un peuple authentique et hors du commun. Notre documentaire n’est pas un film anthropologique, c’est un voyage extraordinaire et singulier au cœur du monde inconnu et fragile des Jarawas. C’est une immersion totale dans leur univers secret et enchanteur. »

L'équipe du film.

Nous sommes l’humanité pose la question de notre mode de vie et de l’individualisme forcené qui sépare les êtres. Les Jarawas n’ont pas ce genre de problèmes et cette incursion dans leur microcosme nous renvoie à notre propre image. (Publikart).

 

  • Un campagne de sensibilisation a été lancée sur les réseaux sociaux, leur page Facebook : “Organic Jarawa » Et une pétition a déjà réuni plus de 245 000 signatures !

 

  • "Nous sommes l'Humanité" sort au cinéma le 2 Mai ! Si vous désirez soutenir la sortie de ce magnifique documentaire dans les salles de cinéma près de chez vous, cliquez ICI

 

 

Pour aller plus loin :

Le 27 avril, le réalisateur Alexandre Dereims a été l'invité de l'émission C à Vous pour parler de son film.

Partager cet article

31 mars 2018 6 31 /03 /mars /2018 10:23

1914, Madras, Inde. Srinivasa Ramanujan vit dans la plus grande pauvreté. Mathématicien surdoué sans jamais avoir fait d'étude, il peine à faire valoir ses facultés extraordinaires dans son pays, passé sous domination anglaise.

Embauché comme assistant comptable chez Sir Francis Spring, le jeune prodige trouve le courage d'envoyer une missive à G.H. Hardy, éminent professeur à l'Université de Cambridge, en Angleterre. Ébloui devant l'intelligence du jeune indien, Hardy l'invite à intégrer la prestigieuse université anglaise tout en se demandant d’où lui viennent toutes ses théories mathématiques...

Ramanujan meurt à Madras le 26 avril 1920 à 32 ans, laissant derrière lui ses cahiers et des résultats d’une profondeur que l’on n’a toujours pas fini de sonder.

 

L'HOMME QUI DÉFIAIT L'INFINI Bande Annonce VF © 2017 - M6Vidéo

 

 

Un film réalisé par Matt Brown Avec Dev Patel, Jeremy Irons, Toby Jones, Stephen Fry, Jeremy Northam

Date de sortie en DVD, BLU-RAY et VOD, le 1er mars 2017.

Genre : Film - Biographie

Titre Original : The Man Who Knew Infinity

 

Pour aller plus loin :

Retrouvez l’incroyable histoire de Srinivasa Ramanujan sur le site Watts up Science (extrait) :

Ramanujan est un mathématicien indien génial, et pourtant assez méconnu du grand public. Je vous invite à aller directement sur sa page Wikipédia pour aller lire sa biographie dont je ne vais relater ici que les faits principaux. Ramanujan reste à ce jour une des figures les plus romantiques de l’histoire de mathématiques. Génie autodidacte, il a à son actif des théorèmes et des formules d’inspiration quasi-divine, sans démonstration, dans des domaines variés des mathématiques. [...]

 

 

Partager cet article

15 décembre 2017 5 15 /12 /décembre /2017 11:49

Ce film est  l’histoire d’une rencontre entre Isabelle Peloux et Anne Barth, toutes deux impliquées dans la transmission et l'éducation non violente. Elles ont décidé de faire ce film témoin pour partager leurs valeurs, et leur conviction de l'importance d'une éducation bienveillante et à l'écoute.

 

Au sein du centre écologique des Amanins, créé par Pierre Rabhi et Michel Valentin, la réalisatrice Anne Barth s'est immergée pendant un an dans l’école élémentaire du Colibri, une école primaire de la Drôme en France. Elle a su capter de façon sensible les interactions entre Isabelle Peloux, l'institutrice, les enseignants stagiaires et les enfants.

Éducation à la paix, débat philosophique, écologie relationnelle et environnementale sont au cœur d'une éducation centrée sur la nécessité d’apprendre à se connaître pour s'accepter et accepter l'autre.

 

Un film de Anne Barth, produit par Michel Valentin.

 

Ce film nous renvoie à l’enjeu même de l’éducation, notre éducation et celle des générations futures… Une éducation centrée sur la nécessité d’apprendre à faire ensemble, sur le besoin d’éduquer pour élever les consciences.

 

Pour aller plus loin :

Voici d’autres films qui abordent des thématiques similaires :

 

Pour plus d’informations sur ces films disponibles en DVD, rendez-vous sur le site de Kamea Meah films, ou sur leur page Facebook ICI.

 

Partager cet article

@ Pour m'écrire

EnveloppeMail.png

Recherche