Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Un Autre Regard...
  • Un Autre Regard...
  • : Je vous souhaite la bienvenue sur mon blog dans lequel je parle de tout ce qui me passionne, m'interpelle comme ces lectures, documentaires qui m'amènent à porter un regard différent sur notre monde. Bonne visite à tous ! Florinette
  • Contact
10 septembre 2018 1 10 /09 /septembre /2018 14:12

Aluna Éditions

 

Voici un ouvrage retraçant le parcours d’une trentaine d’années de création de Viviane-José Restieau. Cette artiste est devenue pionnière dans un "art lumière sans ombre" qu’elle explore dans un silence total d’une ou plusieurs semaines.

Par le jeu de ses mains, traversées par l’intensité du silence, elle donne forme à ses pigments, comme le pinceau d’un seul fil qui vient déposer des particules lumière, comme un messager, un sculpteur de l’Univers, éphémère, instantané.

« C’est l’énergie qui donne la forme. Dans l’exploration de la perception, j’ai perçu que les formes géométriques du Vivant pouvaient être transmutées en hélice et vortex, par lesquels se manifeste l’archétype Lumière. Mes œuvres sont des matrices qui s’accomplissent dans la lumière. »

En 1990, en pleine "période blanche" [ses créations s’étalent en plusieurs périodes, nourries d’évolutions successives, NDLR], où ses premières œuvres voient le jour, Viviane-José Restieau "inscrit" dans un dessin vibrant de lumière, juste avant qu’elle ne la vive, son expérience de mort imminente (EMI).

« C’était une NDE spéciale, qui a été étudiée. J’étais en vélo et j’ai rebondi sur le capot d’une voiture, ça a été rapide... Je n’ai vu aucun tunnel, mais j’ai été dans la courbe de l’Univers. Tout était en lumière directe, vivante. Depuis, comme c’est passé par mon corps, en une seconde je vais de l’autre côté du voile, sans passer par la pensée. »

Cette expérience lui fait prendre conscience du manifesté infime au regard de l’immensité du non manifesté, qui a tant à nous dire... L’art qui s’ensuit est unique ! Car, après un vide plein de silence, qui peut aller de quelques jours à quelques semaines, c’est « l’énergie pure des particules de lumière cosmique » que Viviane reçoit et ramène à la terre, dans les pigments qu’elle travaille à mains nues, souvent les yeux fermés.

« Je n’ai pas besoin de mes yeux pour voir ce qui m’est donné. Je restitue ce que j’ai vu de l’autre côté du voile. Dans cette attente sans attente, un chant intérieur, un son de plus en plus fin est émis, qui manifeste une demande de la Source. Mes mains transmettent et traduisent cette information », précise l’artiste.  […]

Jérusalem céleste

Ce dialogue que Viviane-José Restieau entretient avec l’Univers – avec l’invisible qui nous ouvre « à l’inconnu de nous-mêmes » – fait écho aux fondements de la physique quantique. Son art, teinté tout autant de spontanéité que de recherches minutieuses, intrigue d’ailleurs nombre de scientifiques !

« Viviane est la scripte du langage des astres. Elle transcrit la calligraphie de l’Univers... Elle cueille des formes, elle ne résiste pas, elle est l’Univers et l’Univers est en elle. C’est un acte irrésistible, il y a une fonction thérapeutique dans son art », souligne Philippe Bobola, chercheur en physique quantique.

L’artiste, elle, relève le côté magique de la non-demande :

« Je n’ai aucune volonté de dessiner telle ou telle chose. En passant de l’autre côté du voile, sans aucune demande, mon corps cellulaire vibre avec toutes les particules de l’Univers. Le silence offre cet état d’invisibilité qui nous rend visibles à la Source pour nous permettre d’éclore. »

La source

L’approche matricielle créée par le Pr Aziz El Amrani, reliant avancées scientifiques et grandes traditions spirituelles, résonne avec l’art de Viviane-José Restieau. Elle y découvre, émerveillée, la puissance de l’instant bref, vécu par le fœtus...

« Ce moment de silence au sein duquel le petit être en devenir crée ses organes en reliance avec l’Univers. C’est cet instant bref qui est au cœur de ma création. »

Un instant bref qui nous ouvre à l’éternité...

Lire la suite de l'article rédigé par Carine Anselme sur le site de l’INREES

 

  • Pour en savoir plus sur ce très beau livre Lumière des Mondes, cliquez ICI
  • Le site de Vivian-José Restieau où vous pouvez contempler ses autres créations : À travers le temps

 

Pour aller plus loin :

À travers ce documentaire, voici racontée pour la première fois la vie extraordinaire de Viviane-José Restieau, enfant sauvage, artiste-peintre d’exception, et l’odyssée d’une Œuvre dont l’inspiration transcende la singularité d’une vie. Visionnaire, L’Art Lumière s’inscrit dans la vérité de notre temps, où la physique quantique nous fait découvrir que nous sommes les atomes d’un seul et même grand corps, reliés à la Terre et au Cosmos, et solidaires de la même destinée.

 

 

Cette Œuvre hors normes, qui interpelle d’éminents physiciens, paléontologues ou professeurs de médecine de renommée internationale, plonge aux sources de notre humanité, et aux origines de la Vie. Sont ainsi reliés, dans des styles multiples et hors de tout dogme, les grands archétypes du Vivant, la géométrie sacrée de ses formes, l’embryogenèse, les signes totems des Peuples Racines, ou les révélations des Vedas et des mystiques soufis.

 

 

 

 

Pour info :

Portes ouvertes les 22 et 23 septembre 2018 pour découvrir l’Art Lumière de Viviane-José Restieau dans sa maison atelier de Montreuil (93), au 69 rue Edouard Vaillant. Un écrin hautement alchimique pour des œuvres initiatiques !

 

Partager cet article

25 août 2018 6 25 /08 /août /2018 17:55

Albin Michel

 

Ce qu’il faut avant tout savoir :

Prix Goncourt, Grand prix du Théâtre de l'Académie française, Prix Science-Frontières de la vulgarisation scientifique, Didier van Cauwelaert qui est un auteur prolifique aimant sortir des sentiers battus, a participé à de nombreuses expériences avec des chercheurs renommés sur les états modifiés de conscience et les pouvoirs de la pensée.

Résumé du livre :

« Je suis la voyante la plus en vue du pays et, depuis hier midi, je ne vois plus rien. » Pourquoi, après vingt-cinq ans de cohabitation, l’esprit qui hante Chloé l’a-t-il soudain quittée pour sauter dans la tête d’un garçon de café, Zac, apiculteur à la dérive qui ne croit en rien ? La situation est totalement invivable, pour elle comme pour lui, d’autant que cet esprit qui s’est mis à le bombarder d’informations capitales et pressantes n’est autre qu’Albert Einstein… Dans une comédie romantique haletante où la spiritualité s’attaque aux enjeux planétaires, Didier van Cauwelaert invente avec bonheur une nouvelle forme de triangle amoureux.

« J’ai perdu Albert ! » se dit la médium Chloé dans son for intérieur quand elle réalise qu’elle ne l’entend plus. Lui, Einstein, cet éminent scientifique qui cohabite avec elle depuis l’âge de douze ans dans le seul but de lui servir de porte-parole dans son combat contre les armes nucléaires auprès des responsables politiques et autorités de l’armée.

Ce cahier des charges impossible que je me suis fixé durant mon incinération : désarmer les nations, sauver la planète, redonner aux hommes les clés de leur destin qu’ils se sont laissé voler par les religions, les idéologies, l’inculture et la peur…

Puis un jour, sans crier gare, Albert quitte Chloé pour se réfugier dans la tête de Zac, un garçon de café et jeune apiculteur à la dérive, afin de l’aider à empêcher que les abeilles disparaissent. Mais ce dernier n’apprécie pas d’être ainsi squatté et essaye par tous les moyens de s’en débarrasser, alors que de son côté Chloé est prête à tout pour le récupérer…

Voilà un roman que j’ai dévoré d’une traite tellement on se demande ce que veut réellement Albert Einstein qui se dévoile au fil des pages abordant des sujets très sérieux tels que l’avenir de l’humanité.

De plus, j’avais très envie de lire ce livre, car, comme le précise Didier Van Cauwelaert à la fin de son ouvrage, ce roman est devenu presque une réalité… En effet, pendant qu’il le rédigeait, Albert Einstein s’est réellement manifesté à travers Marie-France Cazeaux, infirmière et médium. Cette dernière l’a appelée en déclarant qu’elle avait un message à lui communiquer... (que vous pouvez découvrir ci-dessous dans l’émission d’Europe 1).

Puis, à l’instar de son héroïne Chloé, Albert quitte Marie-France Cazeaux pour “travailler” avec Geneviève Delpech une autre médium plus ouverte aux questions scientifiques. Ce qui a poussé Didier van Cauwelaert à soumettre à certains scientifiques les équations reçues, puis relater cette incroyable histoire dans le livre “Au-delà de l’impossible”.

 

Pour aller plus loin :

Didier van Cauwelaert a réalisé l’adaptation cinématographie de son roman qui sera sur les écrans le 12 septembre prochain.

Bande Annonce (Comédie, 2018) Stéphane Plaza, Julie Ferrier - © 2018 - StudioCanal

 

Pour aller encore plus loin :

Sur Europe1, l'écrivain a raconté les étranges coïncidences entre son livre et les visions d'une amie infirmière, alors qu'il était en pleine écriture de son nouveau roman.

 

Albert Einstein est-il toujours parmi nous ? On pourrait le croire à lire Didier Van Cauwelaert, qui se passionne pour les travaux du physicien, mais aussi pour la nature et l'environnement.

 

 

Pour conclure :

Voici deux citations d’Albert Einstein qui demandent réflexion :

« Je crois en une vie après la mort, tout simplement parce que l’énergie ne peut pas mourir, elle circule, se transforme et ne s’arrête jamais. »

« Le jour où les abeilles disparaîtront, l’homme n’aura plus que quatre années à vivre. »

Cette mise en équation de ses recherches, il l’avait confiée à son ami le zoologue Karl von Frisch qui a passé plus de cinquante ans à observer les abeilles et dont vous pouvez voir le documentaire en noir et blanc décrivant cette fameuse « danse des abeilles » en bas de mon article intitulé : La disparition des abeilles, une réalité dramatique.

 

 

Partager cet article

13 août 2018 1 13 /08 /août /2018 11:18

Actes Sud

 

Ce qu'il faut avant tout savoir :

Luc Jacquet est un réalisateur français. Il est surtout connu pour son film documentaire La Marche de l’empereur, succès mondial pour lequel il a notamment reçu l’Oscar du meilleur film documentaire en 2006. Passionné par l’Antarctique, il s'est consacré à ce continent dans un grand nombre de projets, dont La Glace et le Ciel sélectionné comme film de clôture lors du Festival de Cannes 2015. Essentiellement documentariste, il a réalisé une unique fiction à ce jour : Le Renard et l’Enfant.

Francis Hallé, botaniste et biologiste, est spécialiste des arbres et des forêts tropicales. Il a été professeur aux universités d’Orsay (1960), de Brazzaville (1968), de Kinshasa (1970) et de Montpellier (1971-1999). Il est membre correspondant du Muséum national d’histoire naturelle de Paris et l’auteur de nombreuses publications.

 

Résumé du livre :

Ils commencent minuscules, mais deviendront des géants. On les croit immobiles, et pourtant ils voyagent. On les pense passifs alors qu'ils sont capables des plus remarquables stratégies pour accomplir leur destin. On ose les exploiter jusqu'à leur destruction, mais ils nous survivront. Leur puissance et la richesse de leur monde sont sans égal sur notre planète. Luc Jacquet et Francis Hallé nous entraînent au cœur des forêts primaires tropicales, dans une fascinante odyssée, une éblouissante plongée onirique au-delà du temps et de l'espace, sur sept siècles. De la première pousse aux majestueux monuments qui régissent un monde fourmillant de vie, découvrez le plus secret des univers. Il était une forêt.

À l’occasion de la sortie du film en novembre 2013, ce très beau livre richement illustré complète à merveille le documentaire ci-dessous en présentant l’histoire des différentes formes de vie végétale et animale qui cohabitent depuis des siècles dans les forêts tropicales. Un beau voyage initiatique où l'on découvre un univers incroyable, grouillant de vie, de ses sous-bois à la cime de ses plus grands arbres !

  • Pour feuilleter ce très bel ouvrage, cliquez ICI

 

Pour aller plus loin :

Avec ce film, Il était une forêt, Luc Jacquet nous emmène dans un extraordinaire voyage au plus profond de la forêt tropicale, au cœur de la vie.

Pour la première fois, une forêt tropicale naît sous nos yeux. De la première pousse à l’épanouissement des arbres géants de la canopée en passant par le développement des liens cachés entre plantes et animaux, ce ne sont pas moins de sept siècles qui vont s’écouler. Il était une forêt offre une plongée exceptionnelle dans ce monde sauvage resté dans son état originel, en parfait équilibre, où chaque organisme – du plus petit au plus grand – joue un rôle essentiel.

 

 

Depuis des années, Luc Jacquet filme la nature et le monde animalier, pour émouvoir et émerveiller les spectateurs à travers des histoires uniques et passionnantes. Sa rencontre avec le botaniste Francis Hallé a donné naissance à ce film patrimoine sur les forêts tropicales primaires, un des enjeux écologiques majeurs, véritables poumons verts garants de la vie sur Terre.

  • Film disponible en DVD

 

Pour aller encore plus loin :

  • Lire l’interview de Francis Hallé, lors de la sortie de ce documentaire, sur le site de Kaizen : Le rôle des arbres où il explique ce rôle essentiel que jouent les arbres à l’échelle de la planète.

 

  • La voix est libre du 31 décembre 2017 avec Francis Hallé, botaniste-explorateur, qui a consacré sa vie à faire reculer les frontières de l’inconnu, dans cette aventure humaine et scientifique, endossant le rôle de passeur de découvertes et de connaissances auprès d’un large public, et aussi d’alerteur sur le devenir des forêts tropicales.

Partager cet article

5 juillet 2018 4 05 /07 /juillet /2018 15:09

Quels risques les téléphones portables font-ils courir à notre santé ?

Date de sortie : 18/03/2018 - Documentaire de 85 min.

 

Depuis l'apparition des mobiles, des scientifiques issus du monde entier, creusent ce sujet. Loin d'être anti-téléphones, eux-mêmes utilisateurs quotidiens, ils ont démontré que les ondes électromagnétiques émises par les portables peuvent causer des dommages irréversibles au cerveau.

Reconnues par la cour de justice américaine, leurs découvertes ont pourtant encore du mal à se faire entendre...

Ce documentaire résolument engagé, humain et émouvant, nous ouvre les yeux et nous invite à une utilisation plus saine de l'ensemble de nos appareils sans fil.

 

Pour aller plus loin :

Voici "Les Conseils du Film" que vous trouverez à la page 14 de ce PDF ainsi que l’explication du D.A.S à la suite.

1. Ne jamais utiliser un téléphone portable à l’oreille plus de 20mn par jour. Utiliser le haut-parleur lorsque c’est possible.
2. Interdire l’utilisation d’un téléphone portable chez les enfants de moins de 12 ans.
3. Recommander aux femmes enceintes de n’utiliser un téléphone portable qu’en cas d’extrême urgence. Ne jamais utiliser un ordinateur connecté en wifi en période de grossesse et même restreindre l’utilisation de tout ordinateur après trois mois de grossesse.
4. Supprimer à domicile tout DECT (téléphone mobile), revenir au téléphone filaire. Préférer l’utilisation d’un ordinateur connecté à internet en filaire, plutôt qu’un ordinateur connecté en wifi .
5. Ne jamais téléphoner avec un téléphone portable dans un véhicule qui circule, qu’il s’agisse d’une voiture ou d’un train.
6. Choisir un téléphone portable ayant un Débit d’Absorption Spécifique (D.A.S.) le plus faible possible.

 

Quelques infos supplémentaires :

  • Pour accéder à la liste des séances, Cliquez ICI
  • Pour plus de renseignements, je vous invite à vous rendre sur la page du film : ICI

 

 

Partager cet article

7 mai 2018 1 07 /05 /mai /2018 10:49

Autour de Hubert Reeves et Frédéric Lenoir, des scientifiques, auteurs et artistes nous interpellent : la biodiversité est aujourd’hui menacée. Si certains humains sont à l’origine de la crise, d’autres, de plus en plus nombreux, s’y attaquent à bras le corps et créent des solutions. 

Ensemble, dans ce film dédié aux générations futures, ils nous rappellent à quel point le vivant sous toutes ses formes est un fascinant et touchant mystère… qu’il ne tient qu’à nous de préserver !

Le documentaire est inspiré du premier livre d’Hubert Reeves, Le banc du temps qui passe. L’auteur et astrophysicien tire une nouvelle fois la sonnette d’alarme face à l’état actuel de notre planète et à la 6e extinction de masse. Mais il se veut tout sauf pessimiste. Pour lui, l’espoir subsiste. L’urgence réside désormais dans l’action.

Une douzaine de personnalités d’horizons variés ont accepté de se présenter devant la caméra de la réalisatrice canadienne Iolande Cadrin-Rossignol. Leur point commun ? Leur engagement militant dans la sauvegarde de l’environnement, de la biodiversité, des espèces et des écosystèmes de la planète. (Lire l’article sur Positivr.)

 

Documentaire de Iolande Cadrin-Rossignol

 

« La Terre vue du cœur est sorti le 13 avril sur les écrans québécois, où il rencontre un grand succès. Nous organisons une sortie officielle le 23 mai 2018 en France, Belgique, Suisse et Luxembourg. Au lendemain de la Journée Internationale de la Biodiversité (22 mai), pour la Semaine de la Nature (23 au 27 mai) et en préambule de la Semaine Européenne du Développement Durable (du 30 mai au 5 juin), ce documentaire est l'occasion de célébrer, autour d'Hubert Reeves et de Frédéric Lenoir entre autres, la Biodiversité ! » 

Pour y contribuer rendez-vous sur Ulule.com

 

 

 

Partager cet article

@ Pour m'écrire

EnveloppeMail.png

Recherche