Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Un Autre Regard...
  • Un Autre Regard...
  • : Je vous souhaite la bienvenue sur mon blog dans lequel je parle de tout ce qui me passionne, m'interpelle comme ces lectures, documentaires qui m'amènent à porter un regard différent sur notre monde. Bonne visite à tous ! Florinette
  • Contact

Catégories

28 septembre 2016 3 28 /09 /septembre /2016 08:39

Suite à la sortie du livre Marguerite, La vache pleine de conscience d'Agnès Grêt aux éditions Michel Jonasz, Virginie, rédactrice en chef de Bienheureusement, a eu la chance et la joie d’interviewer Michel Jonasz.

Qu’est-ce qui peut pousser un artiste complet et investi, à devenir éditeur de livres de développement personnel et de spiritualité ? C’est ce qu'elle a eu envie de découvrir avec cette riche et passionnante interview que je vous invite à lire plus en détail sur son site. En voici un extrait :

On connaît votre oeuvre artistique mais je pense que peu de gens savent que vous avez une maison d’édition. Qu’est ce qui vous a donné envie de vous lancer dans l’édition de livres de développement personnel ?

C’est une histoire particulière.

Je m’étais inscrit à un stage de yoga qui durait une dizaine de jours, à la campagne. Le professeur de yoga à la fin de chaque séance nous lisait un texte. Un texte que je trouvais beau et utile pour notre évolution et notre développement personnel. C’était comme des leçons de vie. Il nous faisait comprendre que c’était des textes qui étaient "reçus” par quelqu’un, du Channeling.

Un jour, cette personne est venue nous rejoindre car elle était amie avec le professeur. Elle a participé avec nous aux séances de yoga, puis à un moment, d’ailleurs à deux reprises, on a vu qu’elle s’agitait.  Elle était en train de recevoir un message et donc il fallait vite brancher un magnétophone !

Elle parlait. Et voilà, ça venait d’elle sans venir d’elle. C’était assez impressionnant parce que moi qui suis également comédien, je me suis dit : si cette femme improvise, c’est vraiment balèze, si elle triche, si elle nous fait croire que c’est un message qu’elle reçoit, c’est balèze voire même incroyable car il n’y avait pas une virgule à changer !

J’ai été vraiment impressionné par ces deux captations de messages. Le premier, c’était un message de Saint François d’Assise. Avant qu’il ne parle à travers elle, elle nous a décrit la ville d’Assise avec ses hauteurs, ses parfums, les montagnes au loin… on était vraiment dans un film ! Et ensuite Saint François d’Assise s’adresse à nous, en nous appelant, petit frère, petite sœur, et il nous parle !

Il y avait aussi une femme qui s’appelait Claire d’Assise, c’était peut-être l’amie de Saint François d’Assise, je ne sais pas. Elle s’est mise d’un seul coup à chanter et vraiment c’était des musiques et un texte d’une autre époque. J’ai trouvé ça très impressionnant et puis d’un seul coup vient se mêler à ça : Milarepa. Et ça n’a rien à voir ! C’est même une autre époque !

Cet aller-retour entre Milarepa et Saint-François d’Assise m’a vraiment impressionné.

Pus tard, j’ai fait connaissance avec cette femme, Claire Montello, et nous sommes devenus amis. Un jour, on lui  a dit qu’il fallait qu’elle édite ses textes mais elle ne savait pas comment faire. Je lui ai proposé de m’en charger. […]

Esotérisme, développement personnel, spiritualité… N’a-t’on  pas tendance à tout mélanger dans ce type de littérature ?

Effectivement ! C’est un grand panier de crabe depuis le début !

Moi, j’ai commencé à lire des bouquins comme Le matin des magiciens lorsque j’avais déjà 18 ans. Dans tout ce monde de la pseudo New Age, on trouve tout et n’importe quoi, mais ce n’est pas très grave. Moi aussi, j’ai essayé des choses et après je me suis dit que c’était vraiment n’importe quoi !

La contradiction énorme qu’il y a dans ce genre de milieu c’est qu’ il y a beaucoup d’ego. Beaucoup d’ego et de pouvoir ce qui est complètement contradictoire avec une vie spirituelle qui essaye justement de se détacher de l’ego, sans le renier  pour autant. C’est un monde qui nous ressemble et on fait son chemin. Je crois qu’il n’y a pas de hasard. Sri Aurobindo a dit qu’il y a autant de yogas que d’individus. Tout a un sens : on va trouver quelque chose qui va nous correspondre, on va être appelé vers une activité particulière, une expérience à vivre, une rencontre et puis parfois, sur le chemin, on se rendra compte qu’on s’est trompé et à d’autres moments on trouve quelque chose. Nous, les habitants de la planète, nous sommes tous des chercheurs mais il faut avoir du discernement, bien sûr.

Avez-vous toujours été intéressé par le développement personnel, l’évolution ? Avez-vous toujours cherché à vous développer ?

Oui j’ai toujours cherché depuis que je suis môme. J’ai senti qu’il y avait des choses qu’on ne me disait pas, qu’il y avait un “invisible” qui existait et que je n’étais peut-être pas capable de le percevoir avec mes sens. Là, je le dis avec mes mots d’adulte, alors que c’était plutôt comme une intuition, comme quelque chose de possible. Cela m’a toujours toujours guidé et j’ai cherché. Dans ma vie, il y a eu des moments plus importants que d’autres, il y a eu des rencontres plus importantes que d’autres. C’est un chemin. […]

Quels moments ou rencontres ont été importants pour  vous ?

J’ai essayé beaucoup de choses, des retraites de Yoga, des séminaires de guérison, etc…   La vraie rencontre que j’ai faite sur ce plan là, c’est Sri Aurobindo et Mère (Mirra Alfassa). Il y a eu un coup de foudre, c’est même encore plus fort que cela, c’est un choc. J’ai aussi vécu la période New Age où on se réunit entre copains et on refait le monde toute la nuit. On parle de dieu, on se pose des questions philosophiques sur l’existence mais qu’est-ce que c’est l’évolution ? c’est quoi évoluer ?

Sri Aurobindo et Mère, avec des mots quelquefois un peu complexes m’ont fait comprendre que l’homme n’est pas le sommet de l’évolution, qu’il y a une étape après. C’est là que c’est intéressant, c’est pas fini l’évolution !!! Alors, comment faire pour participer à cette évolution ? Parce qu’il y a bien une évolution qui est en marche ! […]

Selon la physique quantique, il semblerait que la conscience ne soit pas produite par le cerveau mais qu’elle est en dehors, autour de nous. Qu’en pensez-vous ?

Oh bah ça vous savez, on le sait depuis toujours. Vous lisez les vieux écrits, d’il y a 5000 ans sur les Vedas indiens, c’est déjà là. C’est dans toutes les racines des religions ésotériques, c’est ce qui n’est pas encore exprimé, exploité, dévoilé, c’est la vérité des choses. Tout cela est relié. Je n’ai pas lu de livres sur la physique quantique. Mais lorsqu’on en a la conviction sans avoir été un scientifique, on est pas étonné lorsque la science nous dit peut-être que, effectivement, etc…

Et oui, on le sait déjà ! C’est comme lorsqu’on l’on va voir un médecin et qu’on lui demande si les pensées ont une action sur le corps et il va répondre « oui… peut-être » Par contre si on lui demande si un médicament placebo fonctionne, il répondra oui ! […]

Qu’est-ce que vous diriez à quelqu’un qui hésite encore à lire un livre de développement personnel ou de spiritualité, par peur d’être manipulé ?

Je dirais que le plus grand danger c’est justement la peur.  C’est un ennemi. Il faut se faire confiance, développer son intuition car nous avons tous une intuition !  Je lui dirai qu’il n’y a jamais de hasard et qu’un livre peut lui faire gagner du temps s’il a envie de changer, d’évoluer, de bouger dans sa vie. S’il se sent en demande de quelque chose sans savoir ce que c’est exactement, là, je pense qu’on peut lui dire qu’il y a ces librairies qui proposent des livres qui peuvent être très intéressants. Au milieu de 500 bouquins, il y en a un pour toi. Alors tu rentres, tu fais confiance à ton intuition et elle va te guider vers quelque chose qui va t’être utile et de toutes les manières qu’est-ce que tu risques ? Qu’est-ce que tu perds ? Cela peut te faire avancer et ça peut apporter quelque chose. N’hésites pas.

 

 

Partager cet article

6 mai 2016 5 06 /05 /mai /2016 15:44

Editions L'Iconoclaste

Ce qu'il faut avant tout savoir :

Trois amis en quête de sagesse - Christophe André, Alexandre Jollien et Matthieu Ricard

Christophe André, né le 12 juin 1956, est médecin psychiatre. Il a été l'un des premiers à introduire l'usage de la méditation en psychothérapie. Il est l'auteur, notamment, d'Imparfaits, libres et heureux (prix Psychologies Magazine 2006), Méditer, jour après jour, et de Et n'oublie pas d'être heureux. Le site de l'auteur : christopheandre.com

Trois amis en quête de sagesse - Christophe André, Alexandre Jollien et Matthieu Ricard

Alexandre Jollien, né le 26 novembre 1975, est philosophe. Il a vécu dix-sept ans dans une institution spécialisée pour personnes handicapées. Il est l'auteur, entre autres, d'Éloge de la faiblesse (prix de l Académie française 1999), Petit Traité de l'abandon et de Vivre sans pourquoi. Le site de l'auteur : alexandre-jollien.ch

Trois amis en quête de sagesse - Christophe André, Alexandre Jollien et Matthieu Ricard

Matthieu Ricard, né le 15 février 1946, est moine bouddhiste depuis quarante ans. Il vit au Népal, où il se consacre aux projets humanitaires de l'association Karuna-Shechen. Il est notamment l'auteur de Le Moine et le Philosophe, L'Art de la méditation, Plaidoyer pour le bonheur, Plaidoyer pour l'altruisme et de Plaidoyer pour les animaux. Le site de l'auteur : matthieuricard.org

Résumé du livre :

Un moine, un philosophe, un psychiatre. Depuis longtemps, ils rêvaient d'écrire un livre ensemble, pour être utiles, pour apporter des réponses aux questions que tout être humain se pose sur la conduite de son existence. Quelles sont nos aspirations les plus profondes ? Comment diminuer le mal-être ? Comment vivre avec les autres ? Comment développer notre capacité au bonheur et à l'altruisme ? Comment devenir plus libre ?... Sur chaque thème, ils racontent leurs expériences, leurs efforts et les leçons apprises en chemin. Chaque fois, ils nous proposent des conseils. Leurs points de vue sont différents, mais ils se retrouvent toujours sur l'essentiel. Un livre limpide et lumineux pour apprendre le métier de vivre.

Ces trois voyageurs en quête de sagesse et aux trajectoires si différentes - philosophe, moine, psychiatre - nous font partager tout ce qu'ils ont appris sur leur chemin de vie par les diverses rencontres qu'ils ont faites et qui les ont enrichies. Pour eux, il est possible de se construire, jour après jour, en étant plus solidaire, plus éclairé afin de bâtir ensemble un monde meilleur, une humanité plus juste.

Les bûcherons de la compassion, les ferrailleurs de l'ego et les apprentis de la sagesse ont fait de leur mieux, avec joie et enthousiasme. Notre souhait le plus cher est d'offrir à tous ceux qui poseront leurs yeux sur ces lignes des sujets de réflexion susceptibles de les inspirer et d'éclairer un peu leur lanterne autant qu'ils ont éclairé la nôtre.

Un souhait qui, pour ma part, a atteint son objectif, car inévitablement ce livre, qui aborde de grands sujets, nous amène à nous interroger sur la manière dont on mène notre propre vie.

 

Pour aller plus loin :

Comment vivre ? Matthieu Ricard, Alexandre Jollien et Christophe André échangent sur leurs questionnements, leurs efforts, leurs aspirations.

"Trois amis en quête de sagesse" (Allary / l'Iconoclaste)

Partager cet article

26 avril 2016 2 26 /04 /avril /2016 09:15

Librinova

 

Ce qu'il faut avant tout savoir :

Mon père au loin - Martine Gercault

Martine Gercault est psychologue clinicienne, psychanalyste-psychothérapeute depuis plus de 30 ans. Formée à la respiration holotropique et à la psychologie transpersonnelle par le Dr. Stanislav Grof, elle est spécialisée dans les états non ordinaires de conscience et leur potentiel de guérison Elle pratique une psychanalyse élargie dans laquelle elle intègre la dimension psycho-corporelle, l’EMDR, l’hypnose, la danse primitive, la gestalt, la méditation, la thérapeutique des sons et certains rituels chamaniques. Son site : www.psyemergence.com

Résumé du livre :

Mon père au loin  est un livre intimiste qui s’ouvre sur un chant d’amour. Ariane, l’héroïne, nous entraîne dans un voyage intérieur dont elle sortira grandie. Elle témoigne, avec sincérité et subtilité, de la douleur psychique : celle d’un père frappé par la maladie d’Alzheimer, et de la sienne, sa fille qui l’accompagne en fin de vie durant les longues années de cette affection dévastatrice, fléau de notre époque. Une maladie qui s’attaque à la mémoire, garante de l’identité psychique, et qui foudroie le patient et son entourage. Ce livre écrin est le portrait d’une femme de son temps, libre et libérée, qui nous invite, avec vitalité, gravité et parfois légèreté, à toujours repousser les limites douloureuses pour rencontrer le plaisir d’être. Le témoignage de la confrontation d’Ariane avec la maladie, le deuil, la mémoire et l’identité ne peut qu’inciter le lecteur à la méditation sur la nature et le sens de l’amour, fil rouge de ce livre.

Ariane, l'héroïne du livre, est née cinq ans après le cataclysme de la Seconde Guerre mondiale dans une famille très aimante, mais fortement stigmatisée par la Shoah. Imprégnée par cette mémoire collective, elle tente de reconstituer la vie de son père, cet homme courageux, très engagé dans la lutte pour les droits de l'homme, mais qui toute sa vie restera hanté par cette terrible épreuve et dont Ariane n'obtiendra que pour seule explication qu'un obscur silence.

La Seconde Guerre mondiale alimenta ma quête, mes questions. Les fantômes erraient autour de nous. J'évoluais dans un univers spectral, tant demeurait proche cette époque qui te colla à la peau toute la vie durant.

C'est à travers ces lignes qu'Ariane se livre en toute sincérité sur la relation très particulière qu'elle vécut avec son père. Frappé par la maladie d'Alzheimer qui s'attaque à la mémoire, Ariane, qui l'accompagne jusqu'à son dernier souffle, tente de reconstituer par l'écriture tout ce que son père a imprimé en elle afin de mieux le connaître pour s'en libérer. Le faire revivre pour mieux le laisser partir.

Ce livre est bien plus qu'un magnifique et émouvant témoignage d'amour d'une fille à son père. Il invite le lecteur à comprendre la souffrance de ces héritages transgénérationnels que peuvent déclencher certains non-dits…

Tout en retraçant le cheminement du deuil, ce témoignage nous fait prendre conscience du travail intérieur qui s'ensuit et qui nous amène à réfléchir sur notre vie, sur ces sacrifices que peuvent engendrer certaines relations affectives nous poussant ainsi à vivre par procuration sans savoir vraiment qui nous sommes :

Dire non à nos besoins nous annule en tant qu'être.

C'est un magnifique hymne à l'amour pour la vie que Martine Gercault nous livre dans une écriture des plus élégante et poétique !

 

 

Partager cet article

29 mars 2016 2 29 /03 /mars /2016 14:13

Editions Dangles

 

Ce qu'il faut avant tout savoir :

Rivka Crémisi s'est formée à la médecine énergétique chinoise, à la tradition bouddhiste et daoiste avec Maître Kar Fung Wu. Elle a également étudié l'hébreu moderne et biblique, puis la Torah et le Talmud auprès des rabbins Philippe Haddad et Marc-Alain Ouaknin. Sa pratique énergétique lui révèle une compréhension nouvelle de la symbolique des lettres et du texte hébraïque qui la mène vers la kabbale. Elle enseigne le Qi Gong et le Tai Ji Quan ainsi que la symbolique des lettres hébraïques en France et en Suisse.

Résumé du livre :

Rivka Crémisi fait un travail de recherche vivant et passionnant entre kabbale, corps et médecine énergétique chinoise. Sa pratique corporelle, alliant la respiration, l'enracinement, la libération de l'énergie, et son étude en parallèle des textes fondamentaux, en particulier la Torah, lui ont permis de trouver un lien entre le corps-souffle et le souffle du texte. Tous deux sont vibrations. Le mot hébreu est un coffre-fort, nous dit la tradition ; c'est à nous de l'ouvrir pour nous laisser pénétrer de son mystère, comme nous étirons le corps dans tous ses axes pour laisser circuler le flux de la vie. Ainsi se révèle un pont entre le corps, l'énergie et la lettre. L'auteure nous offre ses découvertes, inédites, à travers une lecture de différentes parties du corps, chacune portant le sceau de la création de Yhvh, ‎יהוה, c'est-à-dire l'énergie primordiale. Son interprétation devient une création à part entière. Ainsi, ce livre invite le lecteur à voir la splendeur divine, vivante, dans chaque parcelle du corps humain comme dans l'univers tout entier, lui permettant de se situer dans son unité.

Difficile de commenter un tel livre tellement il est riche d'enseignements sur la tradition kabbalistique hébraïque et la tradition énergétique chinoise. Ce que je pourrais dire ne serait pas à la hauteur de tout ce que met en lumière l'auteur sur la symbolique des vingt-deux lettres hébraïques porteuses de mémoire de l'Univers.

Elle partage également toutes ses découvertes de la conscience du corps et cette connaissance sacrée révélée par l'étude des textes bibliques tout en dressant un pont entre le corps, l'énergie et la lettre creusant ainsi « des sillons vers le souffle primordial, siège de la lumière divine ». Un livre à découvrir !

J'ai compris, alors, ou plutôt j'ai ressenti intérieurement, que notre corps et la lettre hébraïque sont UN. Notre corps est une grande lettre de lumière ! Pour se mettre en vie, notre corps a besoin d'un bon enracinement, d'une libre circulation de souffle. Alors, notre âme, comme un petit oiseau a la possibilité de libérer son chant unique et de trouver sa voie pour accomplir son chemin de vie.

 

Pour aller plus loin :

Rivka Crémisi fait un travail de recherche vivant et passionnant entre kabbale, corps et médecine énergétique chinoise. Elle nous présente aujourd'hui son ouvrage paru aux éditions Dangles, "Splendeurs des lettres, splendeur de l'être".

 

 

Partager cet article

17 février 2016 3 17 /02 /février /2016 16:38

Editions IERO

 

Ce qu'il faut avant tout savoir :

Chantal Nussbaum est diététicienne diplômée depuis 1977. Elle a travaillé en hôpital et cabinet privé et actuellement elle est remplaçante de la titulaire en poste dans une clinique. Chantal Nussbaum est également guérisseuse et travail sur les libérations karmiques. À l'âge de 15 ans, elle est entrée dans un cycle de maladie qui s'est poursuivi durant une dizaine d'années, jusqu'à sa guérison complète. Au cours de cette maladie, elle a vécu une NDE ou EMI. Cette profonde expérience marque le début d'un voyage intérieur dont elle a intégré toutes les leçons au fil des décennies.

Résumé du livre :

Au travers de son expérience unique où le Pouvoir de Guérison a transcendé la maladie et la mort, l’auteure nous convie à parcourir le chemin qui mène à cette profonde découverte. Un voyage intérieur saisissant, soutenu par une guidance spirituelle qui nous conduit vers une profonde connaissance de soi. Les clés permettant de retrouver notre maîtrise nous sont offertes individuellement, au travers de la résonance des mots. Au cours de la lecture, nous cueillons les éléments nécessaires à notre compréhension de ce qu’est la Vie et pouvons nous reconnecter consciemment à la force, la joie, l’amour dont nous sommes tous issus. Ce livre est destiné à toutes les personnes qui, au   quotidien, sont à la recherche d’un bien-être. Il nous apporte un autre éclairage sur la guérison. Le véritable guérisseur, c’est toi…

À travers ce livre Chantal Nussbaum nous invite à nous réaligner à notre conscience, à prendre soin de nous-mêmes en écoutant la vie qui résonne en nous.  

Mais avant d'en arriver à cette prise de conscience, dans sa quinzième année, Chantal va commencer à traverser des souffrances physiques et morales qui l'amènent à lutter désespérément contre une maladie qui la ronge. Jusqu'au jour où, n'en pouvant plus, alors qu'elle est couchée dans son lit elle décide, dans une ultime prière, de déposer les armes en acceptant ce qui doit arriver...

À partir de cet instant, il va se produire quelque chose qui va modifier irrévocablement le cours de sa vie en faisant voler en éclats toutes ces certitudes acquises depuis sa naissance.

J'ai fait, ce que j'ai appris des années plus tard, ce que l'on nomme aujourd'hui une expérience de mort imminente, toute seule, en plein sommeil dans mon lit à la maison, sans avoir eu un accident, ni au cours d'une intervention chirurgicale, ni sous l'effet de médicaments. Une expérience de mort imminente qui reste gravée dans mon être et qui me permet d'être ce que je suis à l'heure actuelle.

Il aura fallu à Chantal plusieurs années avant de digérer tout cet enseignement reçu afin de pouvoir l'intégrer pleinement dans sa vie, dans ce monde agité où elle ne parvenait plus à prendre place.

C'est un livre qui se déguste, car c'est un très beau et enrichissant témoignage que nous transmet Chantal Nussbaum. Il nous aide à découvrir et comprendre que nous sommes tous les créateurs de notre vie, que c'est par nos pensées que nous décidons d'être heureux ou pas. Si nous restons dans des pensées confuses, les cellules de notre corps le deviendront également d'où l'importance d'écouter les messages qu'il nous envoie afin de donner à cette force vitale, qui n'est qu'amour et joie, la possibilité de nous guérir. Un grand merci à Chantal pour m'avoir permis de découvrir son livre !

 

Pour aller plus loin :

 

Partager cet article

CATALOGUES

Livres à emprunter ou à louer

"Les Lectures de Florinette"

 

 

 

 

 

@ Pour m'écrire

EnveloppeMail.png

FLEURS DE BACH

Conseillère en Fleurs de Bach 

Retrouvez moi sur mon autre blog :

Pour celles et ceux qui désirent être plus en phase avec leur nature profonde, il existe un remède 100% naturel qui peut vous aider à vous sentir mieux, ce sont les Fleurs de Bach. 

 

Recherche