Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Un Autre Regard...
  • Un Autre Regard...
  • : Je vous souhaite la bienvenue sur mon blog dans lequel je parle de tout ce qui me passionne, m'interpelle comme ces lectures, documentaires qui m'amènent à porter un regard différent sur notre monde. Bonne visite à tous ! Florinette
  • Contact
19 janvier 2015 1 19 /01 /janvier /2015 18:48

Deux médiums répondent aux 70 questions les plus courantes sur "l'Au-delà"

Éditions Le Temps Présent

Ce qu'il faut avant tout savoir :

Dès l’âge de sept ans, Christine André a entendu son père en clairaudience, suite à son départ accidentel. Son canal médiumnique ne s’est jamais refermé. Elle entend et voit les êtres passés dans l’au-delà. Tout d’abord, les Guides lui ont demandé d’aider les personnes en deuil en faisant passer les messages de leurs aimés puis les personnes en recherche de leur chemin de vie ayant contact avec leur Guide. Au fil des années, Ils lui ont transmis un enseignement qu’elle se doit de faire passer à travers divers ouvrages. Elle est aujourd’hui médium-enseignante. Son site : www.christine-andre.com

Médium depuis l’âge de cinq ans, Reynald Roussel a choisi de faire partager son expérience au cours des réunions qu’il organise à Paris et en province. C’est dans cet objectif qu’il a créé les Quatre R, "Rencontres et Recherches Reynald Roussel". Afin d'expliquer certaines manifestations surnaturelles, il travaille avec des prêtres, des médecins et des scientifiques. Il aide les personnes dans le deuil pour leur expliquer qu’après la mort le fil de la vie n’est pas coupé, que des contacts sont possibles. Il est intervenu sur Europe 1, France Culture et des radios locales. Il a également rencontré Marthe Robin qui lui a redonné la foi. Il est l’auteur de plusieurs ouvrages dont Ce que les morts nous disent. Son blog : Les potins de l'au-delà

Résumé du livre :

Christine André et Reynald Roussel ces deux médiums qu'il est inutile de présenter et dont le sérieux est unanimement reconnu, nous font partager dans cet ouvrage leur point de vue sur la médiumnité. Ils répondent à pas moins de 70 questions, celles qui leur sont régulièrement posées par un public nombreux et avide de connaissance et de contacts avec l'autre monde. Ils nous font partager leurs différents points de vue de médiums, dévoilant les facettes et les nuances de leur approche dans un double but : aider les autres et faire que la médiumnité ne soit plus galvaudée, mais enfin reconnue pour démontrer la survie de l'âme.

Tout en leur rendant un bel hommage, Jean-Claude Carton, qui avait préfacé ce livre, nous présente Christine André et Reynald Roussel, deux grands et sérieux médiums qui ont répondu aux questions que nous pouvons nous poser. Leurs réponses, parfois différentes, mais toujours complémentaires, nous apportent un éclaircissement qui manquait cruellement, car elles abordent en détail la médiumnité et tout ce qui l’englobe, ainsi que leurs réactions face à certaines situations...

Un grand bravo à ces auteurs pour cette initiative, car je pense que ce livre, le premier de ce genre, satisfera à merveille toutes celles et ceux en quête de réponse ou qui veulent en savoir davantage !

 

Pour aller plus loin :

Grâce à cette faculté médiumnique, ce beau duo, plein de complicité et de tendresse, partage ce même élan du cœur qui est d’aider les personnes en deuil. Je vous invite à écouter l'interview qu'a réalisé Jean-Claude Carton sur sa Web TV Etoiles du Coeur.

Partager cet article

9 janvier 2015 5 09 /01 /janvier /2015 11:45

Editions Archipoche

 

Ce qu'il faut avant tout savoir :

Reynald Roussel, médium depuis l’âge de cinq ans, a choisi de faire partager son expérience au cours des réunions qu’il organise à Paris et en province. C’est dans cet objectif qu’il a créé les Quatre R, "Rencontres et Recherches Reynald Roussel". Afin d'expliquer certaines manifestations surnaturelles, il travaille avec des prêtres, des médecins et des scientifiques. Il aide les personnes dans le deuil pour leur expliquer qu’après la mort le fil de la vie n’est pas coupé, que des contacts sont possibles. Il est intervenu sur Europe 1, France Culture et des radios locales. Il a également rencontré Marthe Robin qui lui a redonné la foi. Il est l'auteur de plusieurs ouvrages. Son blog : Les potins de l'au-delà

Résumé du livre :

« Madame, votre grand-mère est là, à côté de vous, avec son chapeau de paille et son petit chat Croquette dans les bras. Elle vous demande de ne plus la pleurer... » Après leur mort, est-il possible que nos chers disparus restent à nos côtés et continuent de veiller sur nous ? Peut- on entrer en contact avec l'au-delà ? Depuis son enfance, Reynald Roussel, voit les défunts et communique avec eux pour transmettre aux vivants les messages qu'ils lui délivrent. Avec humilité, il évoque ses expériences et les phénomènes paranormaux dont il a été le témoin. Ce que les morts nous disent est avant tout un message d'espoir : il y a une vie après la vie.

L'auteur raconte son histoire, cette mission qu’on lui a confiée avec son lot de difficultés, de joies et d’enseignements. Même si le quotidien de Reynald Roussel peut nous paraître impressionnant, pour lui il n’a rien de sensationnel, c’est simplement la vie un peu différente d’un homme à qui les morts parlent.

La mort fait partie de la vie. La seule différence entre vous et moi tient à cette affirmation : je sais qu’il y a autre chose après, car j’en fais l’expérience chaque jour !

Alors comme le dit si bien Philippe Wallon, psychiatre et chargé de recherche à l’INSERM, qui a préfacé et commenté ce livre :

Lisons donc le témoignage de Reynald Roussel dans tout ce qu’il a de merveilleux. Imaginons nos défunts à nos côtés, sentons leur présence encourageante face aux difficultés… et réfléchissons à ce que sera notre "après-demain", car nous ne sommes pas éternels !

Une confidence pleine de sincérité qui ne peut que réconforter les personnes endeuillées et celles qui s’interrogent sur la mort et après...

 

Pour aller plus loin :

Reynald Roussel, médium spirite, explique comment il pratique la médiumnité, à la fois en salle publique et en privé. Il évoque quelques unes de ses expériences et nous explique comment il conçoit la communication avec l'au-delà.

Son blog : Les potins de l'au-delà

 

 

Documentaire réalisé par Akasha Média TV - Radio

 

 

Partager cet article

4 janvier 2015 7 04 /01 /janvier /2015 11:38

Editions Gallimard

Ce qu'il faut avant tout savoir :

Victor Hugo né le 26 février à Besançon et décédé le 22 mai 1885 à Paris, est un poète dramaturge et prosateur romantique considéré comme l'un des plus importants écrivains de langue française. Il est aussi une personnalité politique et un intellectuel engagé qui a joué un rôle majeur dans l'histoire du XIXe siècles.

Dans ce 1er ouvrage Patrice Boivin, professeur de lettres, aborde une période méconnue de la vie de Victor Hugo en exil volontaire à Jersey durant la période de 1853 à 1855.

Résumé du livre :

De 1853 à 1855, en exil à Jersey, Victor Hugo se livre quasi quotidiennement à des séances de spiritisme. Il discute avec les esprits les plus illustres, Jésus-Christ, Dante, Molière, Shakespeare, ou les formes les plus abstraites (l'Ombre du sépulcre, le Drame ou l'Idée). Les séances sont consignées sur des procès-verbaux qui serviront à établir Le Livre des Tables dont Hugo envisageait une publication posthume. Quatre cahiers manuscrits forment Le Livre des Tables ; seuls deux d'entre eux nous sont parvenus, dont un inédit. Cette édition reproduit pour la première fois les quatre cahiers en s'appuyant, pour les deux cahiers perdus, sur les procès-verbaux originaux et inédits, que nous avons retrouvés. «Tout grand esprit fait dans sa vie deux ouvres : son ouvre de vivant et son ouvre de fantôme», affirme l'esprit de la Mort. C'est un Victor Hugo rare et mystérieux qui se dévoile ici.

À partir du mardi 6 septembre 1853, les jours et les nuits de Victor Hugo vont prendre un tour nouveau. Delphine de Girardin vient rendre visite à la famille Hugo exilée à Jersey. Dès son arrivée, elle s’avoue impatiente de les initier aux Tables dites tournantes venues des États-Unis et qui venaient de gagner la France. Ces Tables, qui pouvaient faire parler les morts des plus anciens au plus célèbres, suscitaient un grand mouvement de curiosité.

Ce n’était qu’une mode qui distrayait le Tout-Paris, qui se remettait tout juste du coup d’État, mais que Delphine de Girardin s’était prise de passion. Victor Hugo, qui venait de publier Les Châtiments et préparait Les Contemplations, se montra très réticent à participer à ses séances. Delphine de Girardin se tourna alors vers Adèle Hugo qui accepta de faire parler la table. Les premiers tâtonnements furent difficiles et donnèrent peu de résultats, mais cela ne découragea pas Mme de Girardin qui, l’avant-veille de son départ, voulut refaire une dernière tentative.

« Le dimanche soir, 11 septembre 1853, après le dîner, soit dix ans et sept jours exactement après la mort de Léopoldine*, dix convives sont présent à Marine-Terrace : Delphine de Girardin, Mme Hugo, Victor Hugo, Charles Hugo, François-Victor Hugo, Adèle Hugo, le général Le Flô et son épouse, le comte Henri de Tréveneuc, ami du général, et Auguste Vacquerie. […] Léopoldine vint à la table de Marine-Terrace. La véracité de la présence de sa fille ne faisait aucun doute pour Mme Hugo qui avait posé, hors compte rendu, une question à sa fille dont la réponse avait été décisive pour elle. Elle comportait en effet la révélation d’un fait qui n’était connu que de sa fille et d’elle-même. »

Cette révélation va donc garantir la véracité des voix futures. Victor Hugo, très bouleversé par ce contact, s’intéressera dès lors au spiritisme en reconnaissant le talent médiumnique de son fils Charles. Les séances seront scrupuleusement consignées sur des procès-verbaux qui serviront à établir Le Livre des Tables.

Cet ensemble de feuillets témoigne des questions, des observations avec les esprits des grandes figures de la littérature, de l’Histoire, de la philosophie ainsi qu’avec certaines formes abstraites tels que la Mort, le Drame… Ces séances spirites s’achèveront le 8 octobre 1855 suite à un arrêté d’expulsion obligeant la famille Hugo à quitter définitivement Jersey pour Guernesey. De cette période spirite l’œuvre hugolienne en portera la trace. Il ne faut pas oublier que Victor Hugo, à lui seul, était déjà un grand visionnaire comme le démontrent ses écrits sur l’Europe, la justice sociale, la peine de mort…

Ce qui m’a vraiment étonnée ce sont certaines révélations faites par les esprits des Tables, car ce qui est dévoilé est par moment très proche des témoignages de l’au-delà… Il y a aussi de très beaux poèmes dictés par eux, des réflexions pertinentes et incroyables et surtout la certitude pour Victor Hugo de l’existence et la survie de l’âme.

 

*Léopoldine, première fille de Hugo, est morte noyée dans la Seine au lieu-dit « Le Dos d’Âne », à Villequier, le 4 septembre 1843.

 

Pour aller plus loin :

De 1853 à 1855, en exil à Jersey, Victor Hugo se livre quasi quotidiennement à des séances de spiritisme. les procès-verbaux de ces séances ont été consignées dans des cahiers qui nous sont dévoilés ici. PATRICE BOIVIN nous les fait découvrir

 

Spiritisme et art de Hugo à Breton à la Maison de Victor Hugo

Partager cet article

12 novembre 2014 3 12 /11 /novembre /2014 11:54

Editions Clair de terre

Ce qu'il faut avant tout savoir :

 

Alexis Ambre était décoratrice d’intérieur, jusqu’à sa “mort“... Riche de trente années d’exploration personnelle et de multiples expériences au service des autres, elle apporte aujourd’hui un soutien psychologique aux personnes en recherche. Elle est souvent en déplacement sur Paris et Bordeaux.

Résumé du livre :

A quarante-deux ans, Alexis Ambre est déclarée “cliniquement morte”. Son coeur recommence à battre trois heures et demie plus tard, alors qu'elle est sur le point d'être transférée à la morgue. Cette N.D.E. ou E.M.I. l'entraîne dans l'exploration de cet univers invisible qu'on appelle “la mort”. Qu'y a-t-il de l'autre côté ? Qu'a-t-elle découvert de si étrange, de si impressionnant, pour que toute sa vie s'en trouve transformée ?

Après cette mort apparente de trois heures et quart, ce réveil à la morgue et ce coma de quatre jours, Alexis Ambre revient de très loin pour nous dévoiler, sous forme autobiographique, le futur de la mort en démystifiant toutes les idées reçues.

C’est un témoignage incroyable, extrêmement riche qui nous emporte bien au-delà de la frontière de la mort puisque Alexis aborde beaucoup de sujets par les informations qu’elle a collectées sur l’importance de notre vie sur Terre, la mort, le suicide, le coma, les malformations, les vies antérieures, etc. Sans oublier l’avenir de la Terre qui a sa propre physiologie, sa propre biologie et dont nous ressentons ses changements, et surtout l’importance de modifier notre façon d’être, l’urgence de sortir de cette indifférence générale. Un livre que je vous recommande !

Voici deux extraits, tirés de l’Avant-Propos et de la Préface, rédigés par le Docteur Jean-Marc Trauchessec et le Docteur Philippe Peyronnet :

« Alexis meurt dans la rue de manière naturelle. Un certificat médical en bonne et due forme est établi, selon les critères indiscutables de la médecine universitaire. Trois heures et quart plus tard, alors qu’elle repose à la morgue, le cœur se remet à battre, elle revit. Il s’agit donc d’une résurrection puisque la même personne revient à la vie après une mort légalement authentifiée.

Que s’est-il passé pendant ces trois heures ? Pourquoi et comment s’est effectué le retour à la vie ? Quelle explication biologique fournir ? En existe-t-il obligatoirement une ? Quelles conséquences en tirer pour soi-même ?

Alexis, par la franchise de ses témoignages, souhaite que son vécu serve de base à une réflexion sur une nouvelle médecine et qu’il contribue à l’acceptation de la réalité des phénomènes hors des chemins de la pensée officielle, unique et imposée. Elle nous livre une somme de connaissances inédites, témoignage de mondes immatériels proches, indépendants et auxquels nous pouvons accéder, mais sur des plans spirituels différents.

Connaître la vie après la mort permet de réconforter, de soigner, de trouver dans l’au-delà les causes de maladies d’ici-bas. Dans la description de multiples expériences, elle explique comment parler aux comateux, comment une âme peut posséder un corps qui ne lui est pas destiné, comment soulager et parfois guérir certains états pathologiques par la compréhension de vies antérieures. Accepter le lâcher prise du mental, élever notre état de conscience pour accéder au vrai et au bien permet de retrouver et de conserver une bonne santé. […] »

**************

« En discutant avec elle, elle m’a fait découvrir la grandeur de l’homme, dans la totalité de son potentiel. Quelle leçon de vie !

Nous, médecins, cherchons à comprendre la mort, son processus. Loin de nous l’idée que la pensée perdure… Et son conseil : bien vivre sa mort passe par bien vivre sa vie, me donne, à moi thérapeute, l’envie de me relier avec le cosmos de façon simple, en écoutant ma voix intérieure. […] »

 

Un grand merci à Jean-Claude Carton de m'avoir fait découvrir ce magnifique et enrichissant témoignage !

Pour celles et ceux qui veulent en savoir beaucoup plus sur cet univers invisible qui nous entoure, ce livre vient d'entamer sa 6ème réédition !

 

Pour aller plus loin :

Dans cet enregistrement réalisé par Jean-Claude Carton, Alexis aborde des sujets variés en rapport avec l'Au-Delà, la mort, l'incarnation, la réincarnation et répond à des questions sur le bien et le mal, le suicide, les âmes errantes ou le clonage, notamment.

Partager cet article

17 octobre 2014 5 17 /10 /octobre /2014 14:30

 

Ces-femmes.jpg

Éditions Plon

Ce qu'il faut avant tout savoir

M.de-Grece.jpgNé en 1939, Michel de Grèce est le petit-fils de Georges Ier de Grèce et le fils du prince Christophe de Grèce, qui meurt alors que Michel n’a qu’un an. Sa mère, Françoise d’Orléans, est la sœur de la comtesse de Paris. Il passe son enfance au Maroc et en Espagne, puis s’installe en France. Après des études de sciences politiques, il s’enrôle pour quatre ans dans l’armée grecque. Michel de Grèce écrit des romans historiques en rapport avec son histoire familiale. Ils se déroulent en Grèce, en France ou en Russie (il est un descendant des Romanov et des Orléans). Il vit aujourd’hui entre Paris et New York. Son site : Prince Michel de Grèce

 

stylo bleu reduit

J'ai été pour ainsi dire élevé avec les fantômes, car la famille de ma mère se montre aussi douée que celle de mon père pour les faire apparaître. […] Les fantômes courent dans notre sang, et dès mon jeune âge j'ai été habitué à accepter leur existence comme faisant partie de notre vie.

À force de voir les fantômes sortir de l'invisible pour prendre forme devant lui, Michel de Grèce décide d'admettre qu'il possède une sensibilité assez spéciale. Il se plonge alors dans les ouvrages historiques et  scientifiques consacrés aux fantômes.

Après quelques recherches fructueuses Michel de Grèce part visiter des demeures dites "habitées" et en revient avec des histoires incroyables et passionnantes. À travers ces rencontres insolites, il a rédigé ce carnet de route dans lequel on fait la connaissance de ces esprits bloqués entre deux réalités racontant leur histoire, souvent bien différente de celle connue, avec beaucoup d'émotions, de regrets, que l'on ne peut qu'éprouver de la compassion envers ces fantômes dont la mort a été bien souvent violente et surtout incomprise, d'où leur état d'errance, de solitude… Un beau livre où la narration poétique de l'auteur, accompagnée de ses très belles photos, nous convie à découvrir l'histoire insolite de ces châteaux hantés !

Vous les vivants, vous nous comprenez si peu, vous nous connaissez si peu, nous les fantômes. Bien sûr, vous regrettez ce mort que vous avez aimé, vous le pleurez, mais seulement parce qu'il vous manque. Nous avons besoin de vous, de vos pensées, de vos prières, de vos intentions, de l'énergie que vous possédez sans le savoir… Vous pouvez améliorer la condition des fantômes, ces êtres en attente, qui souvent ne sont pas heureux. Humbles vivants dépourvus de connaissance, de sagesse, errants dans les ténèbres de cette terre, vous pourrez assister ceux qui sont de l'autre côté du mur de cristal. Chaque fois que vous pensez à nous, chaque fois que vous priez pour nous, une fusée part dans le ciel et cette lumière vous reviendra, vous aidera et vous éclairera.

 

Michel de Grèce et Erick Fearson - Emission Thé ou café

The-ou-Cafe.jpgNe pouvant importer la vidéo, cliquez sur l'image qui vous dirigera sur YouTube !

 

Vous pouvez également visiter le site de l'auteur pour découvrir d'autres histoires et photos !

 

Pour aller plus loin :

Rencontre avec la propriétaire du château de Fougeret, Véronique Geffroy qui cohabite avec de drôles de locataires : les fantômes des anciens occupants. Reportage à Queaux dans la Vienne.

 

Ce que raconte la propriétaire du château me fait penser au film Les autres que je vous recommande !

 

 

Synopsis :

En 1945, dans une immense demeure victorienne isolée sur l'île de Jersey située au large de la Normandie, vit Grace, une jeune femme pieuse, et ses deux enfants, Anne et Nicholas. Les journées sont longues pour cette mère de famille qui passe tout son temps à éduquer ses enfants en leur inculquant ses principes religieux. Atteints d'un mal étrange, Anne et Nicholas ne doivent en aucun cas être exposés à la lumière du jour. Ils vivent donc reclus dans ce manoir obscur, tous rideaux tirés. Un jour d'épais brouillard, trois personnes frappent à la porte du manoir isolé, en quête d’un travail. Grace, qui a justement besoin d'aide pour l'entretien du parc ainsi que d’une nouvelle nounou pour ses enfants, les engage. Dès lors, des événements étranges surviennent dans la demeure...

 

Partager cet article

@ Pour m'écrire

EnveloppeMail.png

Recherche