Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Un Autre Regard...
  • Un Autre Regard...
  • : Je vous souhaite la bienvenue sur mon blog dans lequel je parle de tout ce qui me passionne, m'interpelle comme ces lectures, documentaires qui m'amènent à porter un regard différent sur notre monde. Bonne visite à tous ! Florinette
  • Contact
22 novembre 2015 7 22 /11 /novembre /2015 12:09

JMG Éditions

Ce qu'il faut avant tout savoir :

A l'adresse de ceux qui cherchent - Alain Guillo

Alain Guillo est né à Haiphong, au Vietnam, en 1942. Il a été journaliste, imprimeur, directeur de publication, chef de publicité, voyageur, photographe, cinéaste. Il a publié un recueil de photos : Témoins en Afghanistan, a réalisé plusieurs films de télévision - en particulier sur la Résistance afghane et les maquis des Philippines. Il est également l'auteur de Un grain dans la machine, publié aux éditions JMG

Résumé du livre :

Pris en otage, isolé dans une prison afghane pendant neuf mois, sans le moindre contact avec le monde extérieur, Alain Guillo a lutté en explorant les profondeurs de sa conscience. Dans sa solitude, des " voix " sont venues à sa rencontre, des guides d'une nature supérieure l'ont mis, peu à peu, sur le chemin d'un enseignement lumineux. Ce dialogue entre l'âme d'un vivant et les âmes des morts s'est poursuivi pendant trois années d'une expérience exceptionnelle. Ce livre en est la fidèle retranscription. Pour qui cherche des réponses sur l'âme, l'esprit, sur l'expression d'une volonté supérieure - Dieu -, sur la réincarnation et sur notre avenir éternel, ce livre sera l'un de ceux qui comptent, tant il est, dans sa grande authenticité, éblouissant d'évidence. Comme le souligne François Brune dans sa préface, le dialogue d'Alain Guillo avec l'au-delà est une enquête « sur toutes les questions essentielles qui permettent de comprendre un peu ce que nous faisons sur cette terre... Très loin de celui des illuminés ou des imposteurs, le message transmis par Alain Guillo est spirituel. Il souligne quelques points nécessaires à notre avancée, tant dans ce monde que dans l'autre. »

En 1987, au cours d'un reportage en Afghanistan, Alain Guillo est capturé puis livré aux services secrets afghans où il est soumis à une effroyable pression pour lui faire avouer qu'il est espion. C'est dans cette situation extrême qu'Alain Guillo va découvrir un phénomène extraordinaire, l'écriture automatique. Assis par terre dans sa cellule, il va voir tout à coup son index se mouvoir par une volonté inconnue qui forme des lettres. Le phénomène s'amplifie. Il va entendre des voix qui vont l'amener, dans un état d'éveil, à visiter des univers merveilleux, un monde doré auquel il se sent appartenir et en même temps protégé.

Sur le moment, il pense devenir fou, d'être sous l'effet d'une drogue qu'on lui aurait administrée dans sa nourriture, ce qui va l'amener à jeûner pendant 10 jours.  Mais rien n'y fait. Les voix sont toujours là, elles lui parlent de manière incessante, jour et nuit. Alain Guillo veut en finir, il se cogne la tête violemment contre le mur de sa cellule. Les voix vont cesser, une seule restera pour le guider et le conseiller. C'est le début d'un enseignement spirituel d'une intensité et d'une richesse incroyable qui va le sauver, lui apporter une prise de conscience qui va le changer radicalement. Un étonnant et émouvant témoignage !

C'est une leçon pleine de grandeur et de noblesse que nous recevons ainsi. Avant de vous laisser avec ce texte, je ne résiste pas au plaisir de vous donner un bel exemple de ces formules : « Faites qu'en vous la vie soit belle, elle sera belle autour de vous » (extrait de la préface du Père François Brune)

 

Pour aller plus loin :

Alain Guillo avait été l'invité de l'émission Mystère, qui était diffusée sur TF1.

Partager cet article

11 novembre 2015 3 11 /11 /novembre /2015 15:33

« Un au-delà ? Pourquoi pas… Pourquoi les morts ne vivraient-ils pas ? Les vivants meurent bien ! » Chaval

De nombreuses questions restent sans réponse... Pourquoi sommes-nous là ? Pour combien de temps ? Y a-t-il une vie après la mort ? Deux médiums, qui ignoraient tout de l'expérience qu'ils allaient vivre, ont accepté de partir à la rencontre d'un château étonnant, où des forces invisibles sont à l'œuvre, et où parfois, le monde des morts semble se confondre avec celui des vivants. Leurs dons leur permettront-ils de percer les secrets de ce lieu chargé d'histoire ? Les informations récoltées correspondront-elles à la version officielle ? Et parallèlement, comment vit la famille des propriétaires dans ce lieu dit le plus « hanté » de notre territoire ? Une expérience inédite qui pourrait bien faire vaciller votre rapport à la réalité.

 

Un documentaire écrit et réalisé par Sébastien Lilli - INREES TV

Un documentaire qui nous montre bien les forces invisibles qui peuvent interagir avec notre monde tel que les mémoires, les énergies, la transmission transgénérationnelle... toutes ces interactions que vont ressentir ces deux médiums, Anne Tuffigo et Pierre Yonas, une fois qu'ils auront mis les pieds dans ce lieu inconnu, en plein milieu d'une forêt où ils commenceront à décrypter l'histoire du château de Fougeret qui se trouve non loin de là… Des révélations incroyablement précises seront énoncées et attestées par les propriétaires. Un documentaire fascinant !

 

 

Partager cet article

8 novembre 2015 7 08 /11 /novembre /2015 12:49

- Messages d'éternité -

Éditions Le temps PRÉSENT

 

Ce qu'il faut avant tout savoir :

Nicole Delatour est la maman de Benoît, un jeune homme de 23 ans, qui était plein de vie, heureux d'être là. Elle n'est pas écrivaine, elle se contente simplement de retransmettre les paroles de son fils Benoît, telles qui les lui dictent de l'autre côté du voile.

Résumé du livre :

Il y a quelques années, mon fils Benoît nous quittait lors d'un accident de voiture. Malgré la barrière de la mort, il s'est rapidement manifesté à moi, de manière nette, précise et indiscutable. Environ deux mois après son départ, alors que je n'arrêtais pas de réfléchir, prise dans un incessant dialogue interne, une voix a coupé net ma pensée me disant : « Petite maman ! ». Cela a été le début d'un dialogue avec Benoît, qui se poursuit toujours. Simples au départ, ses messages sont rapidement devenus la source d'un enseignement d'une richesse exceptionnelle que je ne pouvais pas garder pour moi seule. Il lève le voile sur bien des mystères avec des mots simples mais d'une grande portée. Dans ce qui est devenu un véritable enseignement, Benoît nous apprend qui nous sommes en réalité, la nature sous-jacente du monde dans lequel nous évoluons et quel est le sens de notre présence ici-bas. Ses messages ont une portée universelle et dépassent largement le cadre d'un simple contact affectif.

Malgré son chagrin immense suite à la perte de son fils Benoît dans un accident de voiture, c'est un magnifique et extraordinaire partage que nous offre Nicole Delatour. Car Benoît, qui s'est manifesté à elle peu de temps après son décès, lui retransmet ce qu'il vit en dévoilant ce que nous sommes réellement et dans quel monde nous vivons. Ces révélations sont extrêmement précises et puissantes, car elles nous invitent à nous réveiller, à réfléchir sur le sens à donner aux épreuves, à notre raison d'être sur terre…  Au fil des pages et devant l'insistance de Benoît, l'importance, l'urgence de nous extraire de notre conditionnement mental devient capitale.

Malgré le tapage de notre mental, notre Être originel s'exprime en nous et si nous lui ouvrons la porte en toute confiance, nous ressentirons que nous ne sommes pas séparés, mais que nous sommes tous unis par cette même énergie d'Amour qui nous constitue et qui nous amènera à transformer le regard que nous portons sur notre existence et bien au-delà… Un livre extrêmement touchant et percutant à la fois, car tous ces messages qu'il contient sont dotés d'une exceptionnelle richesse.

La peur est le moteur de votre vie, malgré l'apparence d'une force en soi, malgré toutes les apparences et les certitudes qui veulent vous rassurer. Vous êtes uniques et vous faites partie d'un TOUT intelligent, bon, aimant, généreux et beau. Le monde de la Réalité est celui que je vous ai décrit, et la Vie qui est en chacun de vous est celle dont je vous ai parlée. SOYEZ-VOUS ! Apprenez à vous redécouvrir, apprenez à vous aimer. Et l'AMOUR sera là, présent à tout jamais en vous et autour de vous. N'hésitez jamais, croyez, acceptez.

 

Pour aller plus loin :

Il y a quelques années mon fils Benoît décédé d'un accident de voiture. Malgré la barrière de la mort il s'est manifesté à moi. Environ deux mois après son départ, alors que je n'arrêtais de réfléchir, une voix interrompa ce monologue en disant : "Petite maman !". Cela a été le début d'un dialogue avec Benoît qui dure toujours. Ses messages sont rapidement devenu des enseignements dans lesquels il nous révèle qui nous sommes en réalité, la nature sous-jacente du monde dans lequel nous évoluons et quel est le sens de notre existence ici-bas.

 

 

 

Partager cet article

25 octobre 2015 7 25 /10 /octobre /2015 18:39

Editions Fernand Lanore

Ce qu'il faut avant tout savoir :

Jean Prieur, né le 10 novembre 1914 à Lille, est un professeur français auteur de nombreuses études sur l'Histoire. Il a vécu en Autriche et en Allemagne où il était professeur de langue et de civilisation françaises à l'Institut de Berlin, poste occupé quelque temps auparavant par Jean-Paul Sartre. Depuis 1941, Jean Prieur a étudié les doctrines ésotériques et les phénomènes paranormaux à la fois en tant qu'historien et philosophe. Blog officiel de Jean Prieur

Résumé du livre :

Les lettres de Pierre ne viennent pas de la terre ; elles furent dictées par un fils qui n'était plus de ce monde au coeur de sa mère qui y demeurait encore. Tout leur enseignement pourrait se résumer dans cette phrase de l'une d'elles : "La mort ne brise rien, ni l'amour, ni la vie." Mais qui était Pierre Monnier ? Un officier de 23 ans qui tomba le 8 janvier 1915 sur le front de l'Argonne. Un fils unique dont la disparition fut un drame. Un enfant qui meurt c'est la fin du monde. Cela peut être aussi la fin de Dieu. Tel ne fut pas le cas de Madame Monnier, sa foi ne fut pas entamée, mais dans son orthodoxie protestante trop stricte, elle ne croyait qu'à la résurrection du dernier jour.

Né dans une famille protestante très fervente, Pierre Monnier était un officier français de vingt-trois ans qui tomba le 8 janvier 1915 sur le front d'Argonne. Fils unique, le chagrin de ses parents fut immense. Un enfant qui meurt, c'est la fin du monde. Cela peut être aussi la fin de Dieu. Tel ne fut pas le cas de Madame Monnier, sa foi ne fut pas entamée, mais, dans son orthodoxie protestante très stricte, elle ne croyait qu'à la résurrection du dernier jour.

La vocation de Pierre fut justement de lui annoncer la résurrection immédiate, la réalité de sa présence à côté d'elle en lui disant d'une voix qu'elle entendit très distinctement, et par trois fois, « Ne crains rien, je suis vivant ! » Ce fut l'unique fois de sa vie ou elle entendit sa voix.

Le 5 août 1918, Mme Monnier perçut intérieurement la pensée de son fils : « Ne pense à rien ! Écris ! » C'est ainsi qu'elle commença à recevoir par écriture intuitive les messages de son fils. Elle en fit part à son mari qui ne la crut pas, persuadé que ces dialogues étaient le fruit de son subconscient. Cependant, devant la beauté de ces textes, leur profondeur théologique ainsi que certains messages d'anticipations scientifiques finissent par emporter sa conviction.

« Tout vibre, tout gravite, tout est composé d'atomes divisibles et infini », dicte Pierre à sa mère en 1919, alors que la fission de l'atome* ne sera envisagée qu'en 1934 par Enrico Fermi et décrite par Lise Meitner et d'autres scientifiques en 1938. (*Étymologiquement, atome signifie : impossible à diviser)

Mr Monnier décidera donc de consacrer son temps et sa fortune en préparant l'édition complète des lettres de son fils (2879 pages) dont le dernier contact date de 1937.

Ces messages de l'au-delà sont ceux qui m'ont le plus marquée, car ils constituent une mine incroyable d'informations et de réflexion de très haut niveau !! Presque cent ans après, ces messages continuent d'interpeller, d'être lus, puis réédités puisqu'ils n'ont, en fin de compte, rien perdu de leur actualité.

 

Pour aller plus loin :

 

Pour aller encore plus loin :

Le professeur LESOURD s'entretient avec Jean PRIEUR, auteur du livre "Témoin de l'invisible" : - Les messages adressés à sa mère par Pierre MONNIER, jeune officier tué en 1914. - Le caractère christique de ces messages, ce qu'ils révèlent sur la vie dans l'au-delà. - Les preuves scientifiques de l'existence d'un corps spirituel qui survit après la mort, le processus dure trois jours. (Attention cette vidéo démarre toute seule au son des trompettes)

Partager cet article

17 septembre 2015 4 17 /09 /septembre /2015 08:55

Editions du Rocher

Ce qu'il faut avant tout savoir :

Les Fantômes de Trianon - C.A.E. Moberly / E.F. Jourdain

Charlotte Anne Elizabeth Moberly, dite Anne Moberly (1846-1937), était la fille d’un ancien directeur du Winchester College qui fut ensuite professeur d'Oxford avant de devenir évêque de Salisbury. Elle fut sa secrétaire durant 20 ans avant d’être choisie en 1886 comme directrice du troisième collège féminin de l'Université d'Oxford.

Les Fantômes de Trianon - C.A.E. Moberly / E.F. Jourdain

Eleanor Frances Jourdain (1863-1924) était l’aînée des 10 enfants du pasteur Francis Jourdain, vicaire d’Ashbourne, descendant de huguenots français. Elle était elle-même diplômée d’un collège féminin d’Oxford. Elle devint enseignante et fonda sa propre école à Watford. En 1902, elle devint la directrice adjointe du collège d'Oxford.

Résumé du livre :

Deux demoiselles anglaises de la Belle Epoque sont transportées dans le Versailles du XVIIIe siècle. Voyage dans le temps ? Exemple avéré de hantise ? L'héritière et historienne des auteurs, et de l'aventure, Joan Evans, juge la présente édition supérieure à toutes les autres, livre "savant et exacte", avec une introduction "remaquablement érudite et impartiale". Cette introduction, par Robert Amadou, retrace en cent pages, pourvues de références abondantes, toute l'affaire et ses extraordinaires rebondissements.

Si dans l'avenir les avions atteignent la vitesse de la lumière il leur faudra traverser son "mur" et peut-être passeront-ils dans un règne dont une porte s'est ouverte pas erreur le 10 août pour Miss C.A.E. Moberly et Miss E.F. Jourdain.  Leur "aventure" est sans doute la plus considérable de toutes les époques et il est dommage que la science répugne à ces phénomènes exceptionnels car sinon elle en éclairerait considérablement sa lanterne. Jean Cocteau

Le 10 août 1901, ces deux professeurs d'Oxford, Anne Moberly et Eleanor Jourdain, sont en vacances en France et en profitent pour visiter Versailles. Dans les jardins du Petit Trianon, la réalité contemporaine s'efface et les voilà transportées sous le règne de Louis XVI. Le domaine de Marie-Antoinette s'offre, tel en 1789, à leurs yeux qui peuvent contempler la reine ainsi que des jardiniers en costume du XVIIIe a qui elles demandent leur chemin en français et qui leur répondent... Sur le coup, elles pensent à une reconstitution historique, à une fête costumée, puis un sentiment de malaise grandissant les envahit et la vision se dissipe.

Une fois rentrées dans leur collège d'Oxford, elles racontent leur aventure, font des recherches, consultent les archives et se rendent compte qu'elles n'ont pas rêvé. Tout ce qu'elles ont mémorisé, jusqu'au moindre détail, s'avère exact, jusqu'à certains faits ignorés des historiens qui, après enquête, corroboreront leurs récits. En 1911, ces deux exploratrices du passé décident de publier un livre intitulé "An Adventure" qui remportera un large succès.

Voilà un incroyable voyage dans le temps qui a été étudié jusque dans ces moindres détails. Ce phénomène spatio-temporel - ces "trébuchements" dont parlait Einstein - ouvre les portes d'un autre univers dont il est difficile d'en nier l'existence, surtout après une telle enquête poussée à son paroxysme comme celle présentée dans ce livre, même si, de nos jours, certains continuent à mettre cette vision sur le compte de la fatigue et sur cette journée dont le temps était lourd et propice aux orages magnétiques, facteurs d'hallucination…

 

Pour aller plus loin :

En 1901, deux anglaises se promenant dans les jardins du petit Trianon vont faire une rencontre hors du commun...

 

Extraits vidéos :

  • La dernière rose ou les fantômes du Trianon
  • The Moberly-Jourdain incident
  • Marie-Antoinette " Sofia Coppola

(Tous droits réservés )

Musique : Philip Glass " The Illusionist "

 

Partager cet article

@ Pour m'écrire

EnveloppeMail.png

Recherche