Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Un Autre Regard...
  • Un Autre Regard...
  • : Je vous souhaite la bienvenue sur mon blog dans lequel je parle de tout ce qui me passionne, m'interpelle comme ces lectures, documentaires qui m'amènent à porter un regard différent sur notre monde. Bonne visite à tous ! Florinette
  • Contact

Catégories

25 avril 2012 3 25 /04 /avril /2012 15:47

 

Dialogues.jpg

Editions Le Pré aux clercs

Ce qu'il faut avant tout savoir :

L.Bourbon.jpgAprès avoir été pendant de nombreuses années directrice du personnel dans de grandes entreprises, Laurence de Bourbon-Parme-Dufresne a décidé de changer radicalement de vie. Elle est aujourd'hui au service et à l'écoute des autres comme "coach spirituel".

Résumé du livre :

Laurence de Bourbon-Parme-Dufresne a fait l'expérience, au cours de son existence, de tout ce qu'un être humain rêve de vivre : un nom princier qui vous ouvre les portes du «grand monde», un physique agréable et une situation financière très confortable. Victime d'une escroquerie boursière qui la laisse exsangue, une seule chose l'obsède : la raison de sa venue sur terre et l'utilité de son existence. Cette quête va impliquer persévérance, loyauté, confiance, volonté, courage et ouverture d'esprit. Il faut qu'elle se regarde en face, qu'elle accepte enfin sa différence. Oui, depuis l'enfance, elle entend des voix ; elle communique avec des êtres bienveillants qu'elle nomme Marie Madeleine, Marie et Jésus... Et si cette singularité était une chance et non une malédiction comme elle l'a cru pendant longtemps ? La chance d'apprendre aux autres à donner un sens à leur vie. Laurence a fait le choix de témoigner et d'aider celles et ceux qui le désirent à se trouver et à laisser parler l'amour qui sommeille en eux afin de vivre en harmonie avec leur coeur. Il faut savoir transgresser le réel pour apercevoir la lumière de Dieu. 

stylo bleu reduit

C'est après avoir subi cette escroquerie boursière, ce choc psychologique que le voile qui la séparait avec l'invisible se déchire enfin. Laurence de Bourbon-Parme-Dufresne se souvient alors de ses dialogues qu'elle entretenait avec ses êtres bienveillants.

Dans ce récit Laurence nous ouvre son coeur et l'on comprend que ce parcours semé d'embûche n'a été en fait qu'un parcours initiatique, remplie d'amour, qui lui a permis de s'éveiller, d'accepter et de pardonner. C'est un magnifique témoignage plein d'espoir et de foi en l'humanité dans lequel on peut tous s'identifier et y puiser la force nécessaire.

Je la remercie du fond du coeur d'avoir eu l'audace, le courage d'écrire ce livre dans lequel elle se dévoile entièrement dans le seul but d’aider chacun d’entre nous à apprivoiser l'irrationnel afin de vivre en harmonie avec notre être profond.

 

Pour aller plus loin :

 

Écoutez également son interview pour la radio Ici et Maintenant. Un beau moment en perspective, même l'animateur a été très touché par son témoignage !

Découvrez la suite sur YouTube...

Partager cet article

27 mars 2011 7 27 /03 /mars /2011 11:28

 

Medecins-du-ciel.jpg

 

Ce qu'il faut avant tout savoir :

maguy

Maguy Lebrun, infirmière de formation, ouvrit un cabinet de magnétiseuse avant de devenir "guérisseuse des âmes" avec son mari Daniel, expert comptable, devenu médium malgré lui. Ensemble, ils vont fonder une association d'accompagnement de personnes en détresse, adopter dix-huit enfants, en parrainer et en élever une quarantaine d'autres.

Résumé du livre :

Maguy la magnétiseuse, Daniel le médium couple hors du commun. Ils sont persuadés de la puissance de la pensée et de la prière, convaincus de l'existence d'une autre réalité au-delà du visible.
Ange gardien, guide spirituel ou médecin du ciel, un être, depuis de nombreuses années, se manifeste à eux, les aidant dans leur double mission, secourir et élever des enfants "à problèmes", aider la guérison de malades, parfois en liaison étroite avec la médecine dite traditionnelle.
« Non, les médiums ne sont pas des suppôts de Satan ! », proclament-ils. Leur aventure spirituelle, leur engagement auprès de ceux qui souffrent le prouvent et ce livre en est le sincère témoignage.

stylo bleu reduit

Cette histoire étrange a commencé dans les années 60, quand Daniel, le mari de Maguy, fut pris d'agitation durant son sommeil. Par son intermédiaire, elle entend une voix inconnue au timbre féminin qui lui propose "une mission" : mettre sa vie au service des malades... À partir de cette nuit-là, leur vie va basculer et plus rien ne sera comme avant.

Même si cette histoire semble incroyable, toutes les personnes ayant approché ce couple n'ont jamais mis en doute leur générosité, leur honnêteté et leur désintéressement. Durant leur vie, ils ont aidé un bon nombre de malades, adopté des enfants, hébergé des personnes âgées, etc...tout en se battant pour trouver les moyens nécessaires.

Dans la première préface, Roger Masse-Navette, magistrat, président de chambre honoraire de cour d'appel, témoigne après avoir reçu ce couple dans son cabinet de juge pour enfant : 

« [...] des énormes difficultés que l'on rencontre à la solution des problèmes d'adaptation des adolescents “en danger”, je ne pouvais qu'être étonné d'une telle réussite de la part de gens sans formation particulière pour les résoudre et qui n'avaient pour le faire que leur bon sens et un dévouement sans bornes. À vrai dire, cela heurtait quelque peu mes convictions professionnelles acquises au cours de longs séminaires de formation, par la fréquentation quotidienne d'une jeunesse trimbalée, manipulée ou abandonnée, souvent, hélas, délinquante, et par celle des spécialistes de l'éducation surveillée : éducateurs, psychologues, psychiatres, assistantes sociales, avec lesquels je travaillais. » [...]

« La justice parfois enlève son bandeau et regarde le monde. C'est pourquoi, un an après mon retour à Grenoble, j'eus la joie de remettre à Maguy, dans le salon d'honneur de la cour d'appel, la médaille de l'éducation surveillée que venait de lui décerner le garde des Sceaux, ministre de la Justice. »

Dans la deuxième préface, c'est Jean Godel, le curé de Saint-Nazaire-les-Eymes qui prend la parole :

« Vous pourrez, comme moi, ne pas suivre totalement Maguy dans ses conceptions sur l'au-delà : d'ailleurs, elle ne demande pas qu'on y adhère ; elle dit simplement ses convictions à la suite de l'expérience qu'elle a vécue, grâce à Daniel, son mari, dans ce contact inhabituel avec l'invisible. »

C'est donc un récit étonnant que je vous laisse découvrir !

Partager cet article

10 mars 2011 4 10 /03 /mars /2011 09:33

 

Ces-voix-venues-de-l-au-dela.jpg

Ce qu'il faut avant tout savoir :

J.Riotte

Jean Riotte, ancien avocat de droit international, naguère admis à l'honorariat, était un rationaliste et "réaliste" convaincu avant de s'intéresser au phénomène de la transcommunication instrumentale. 

Résumé du livre :

Pilote de chasse, Pascal a préféré mourir aux commandes de son appareil afin de le détourner des habitations.

République du Centre du 9 juin 1988

article-journal.jpg

Demeurés inconsolables, ses parents, après avoir reçu des signes troublants de Pascal, se sont penchés sur le phénomène de la transcommunication instrumentale qui avait été mis en évidence, dans les années 50, par des prêtres catholiques qui avaient capté et enregistré des messages de disparus.

stylo bleu reduit

Mais bien avant cela, plusieurs savants de grand renom avaient déjà consacré à l'étude de ces signes reçus de l'au-delà une grande partie de leurs temps en déployant la même rigueur scientifique que pour leurs autres travaux. Des gens comme l'astronome Camille Flammarion, Victor Hugo, le physicien et chimiste William Crookes, Pierre et Marie Curie, le colonel Albert de Rochas, administrateur de l'École polytechnique, Sir Oliver Lodge, Charles Richet, prix Nobel de médecine, William James, professeur de psychologie et de philosophie à l'université de Harvard, Edison, l'inventeur de l'ampoule électrique et des premiers phonographes, Marconi, qui a établi les premières communications radio...la liste serait trop longue et comme le dit si bien le père François Brune qui a préfacé ce livre :

" il est vrai que les travaux de ses scientifiques n'avaient pas obtenu la reconnaissance nécessaire pour faire reculer le matérialisme dominant. Loués, admirés universellement pour leurs découvertes dans la mesure où elles avaient des applications directes dans notre monde matériel, leurs recherches sur le monde des esprits étaient passées sous silence comme s'il s'agissait de faiblesses un peu honteuses."

Et à Jean Riotte de rajouter :

" Edison et Marconi ont, chacun de son côté, proclamé la survie de nos disparus malgré ce que nous appelons improprement leur mort. L'un comme l'autre ont même affirmé, vers 1920, qu'un jour prochain les progrès de la science nous permettraient de fabriquer des appareils aptes à recueillir les paroles de nos aimés. Ils ajoutaient que ceux-ci tentent constamment de se faire entendre de nous et attendaient ce tournant technique historique avec fébrilité."

Depuis ce fait dramatique, Jean Riotte et son épouse ont reçu un nombre considérable de messages de leur fils Pascal. Dans cet ouvrage, ils retracent leur cheminement, avouent leurs doutes et rendent compte de leurs résultats, après analyse critique de chaque message, en montrant comment ils ont réagi devant chacun des contacts, éliminant peu à peu par le raisonnement toute autre interprétation possible pour en arriver à la conclusion qu'il s'agit bien à chaque fois d'un authentique contact.

"Certains se contentent, se refusant à approfondir un phénomène aussi paradoxal, de l'évincer prestement en le baptisant “syndrome de deuil”, ce qui ne signifie rien, si ce n'est que les survivants, même à l'état de veille et en possession complète de leurs sens et de leur intelligence, les auraient perdus un instant, un très long instant de raison ou plutôt de déraison. Le mérite de cette explication, indépendamment de son aspect peu scientifique, est son caractère expéditif. Malheureusement pour les tenants de l'égarement, la révélation que je reçus trois semaines plus tard me confirme que mon esprit ne s'est nullement égaré."

Ce témoignage très documenté que nous livre l'auteur est aussi émouvant qu'étonnant, car, comme le dit le père François Brune :

"En quelques pages, le lecteur trouvera ici une synthèse particulièrement accessible qui lui permettra de comprendre qu'en admettant le témoignage de l'auteur (et d'autres chercheurs), il n'est pas invité à quitter la pensée rationnelle, mais seulement à élargir sa vision de l'univers. On ne lui demande pas de rompre avec toutes les connaissances scientifiques accumulées depuis des siècles, mais seulement de tenir compte des découvertes récentes les plus avancées."

 

Pour aller plus loin :

Depuis plus de dix ans, Jean Riotte et son épouse communiquent ainsi avec Pascal. Dans ce témoignage, ils avouent leurs doutes du début et rendent compte de leurs résultats éclatants et de la puissance de l'amour.

Partager cet article

31 janvier 2011 1 31 /01 /janvier /2011 15:00

 

Nos-vies-anterieures.jpg

Ce qu'il faut avant tout savoir :

blw web1Né à New York en 1944, le Dr Brian L. Weiss est un psychiatre spécialiste de la thérapie sous hypnose. Il est diplômé de l'Université de Columbia et a terminé ses études de médecine à la faculté de Yale. Il a fait son internat au Centre Médical Bellevue de l'Université de New York, avant de prendre la tête du département de psychiatrie de la faculté de médecine de Yale. Il est désormais président émérite de psychiatrie au Centre Médical Mont Sinaï à Miami. Il a également publié plusieurs articles scientifiques touchant à la pharmacologie, à la chimie du cerveau, aux troubles du sommeil, aux états d'anxiété et dépressifs, à la toxicomanie, à la maladie d'Alzheimer... Il anime des séminaires, des ateliers et des formations professionnelles dans le monde entier.

Résumé du livre :

Alors qu'il utilisait l'hypnose pour aider une patiente à retrouver certains événements traumatisants de son enfance, le Dr Weiss eut la surprise de l'entendre évoquer des souvenirs vieux de quatre mille ans. La jeune femme venait de régresser vers une vie antérieure.

Intrigué, le Dr Weiss a renouvelé l'expérience avec d'autres patients. Il a ainsi recueilli plusieurs centaines de témoignages troublants. À travers l'hypnose, des hommes et des femmes ont pu recueillir des informations précises sur leurs existences passées. L'aventure, passionnante en soi, ne s'est pas arrêtée là, car les patients sont sortis de cette expérience non seulement guéris mais convaincus de leur immortalité.

stylo bleu reduit

Le Dr Weiss explique qu'à cette époque-là il venait d'être nommé à la présidence du service de psychiatrie du centre médical de Miami quand il découvrit fortuitement ce mécanisme de régression alors qu'il utilisait, comme à son habitude, l'hypnose pour aider Catherine, une patiente, qui vint à lui révéler des détails sur sa vie personnelle qui modifia radicalement sa conception de la psychothérapie.

"Je savais que Catherine ne connaissait pas et ne pouvait pas connaître tous ces faits. Mon père était mort dans le New Jersey et était enterré dans le nord de l'État de New York. Il n'avait pas eu de notice nécrologique. Mon fils Adam avait disparu dix ans plus tôt à New York, à deux mille kilomètres d'ici. Rares étaient mes amis intimes en Floride à connaître ne serait-ce que son existence. Plus rares encore ceux qui étaient au courant des circonstances de sa mort, et certainement personne à l'hôpital. Catherine n'avait aucun moyen d'apprendre quoi que ce soit sur le passé de ma famille."

En 1992, le Dr Weiss faisait véritablement oeuvre de pionnier en portant à la connaissance d'un plus large public ces techniques sûres, susceptibles d'améliorer la connaissance de soi et de favoriser une meilleure compréhension entre les individus. Pourtant tout dans sa vie pouvait être tourné au ridicule, sa réputation bien établie au fil des années, sa carrière, ses revenus...cela lui causait bien des inquiétudes, car il était très conformiste dans son domaine.

Malgré tout, même si c'était loin d'être son but dans la vie de prouver la validité de la réincarnation et des régressions dans les vies antérieures, il lui était impossible d'ignorer ce phénomène tellement les détails incroyables rapportés après chaque séance par ses nombreux patients étaient si précis et surtout, après recherche, si véridiques...

 

Pour aller plus loin :

Dans cet interview, le Dr Brian Weiss raconte en détail comment il en est venu à s'intéresser aux vies antérieures et à la survie de la conscience après la mort.

Partager cet article

10 décembre 2010 5 10 /12 /décembre /2010 09:36

  L-autre-cote.jpg

 

Ce qu'il faut avant tout savoir :

P.Ragueneau.jpg    Philippe Ragueneau est né le 19 novembre 1917 à Orléans et décédé le 22 octobre 2003 à Gordes.

De son engagement dans la Seconde Guerre mondiale, résistant dès 1940, il lui a valut d'être créé Compagnon de la Libération par le général de Gaulle. Philippe Ragueneau a été journaliste et homme de télévision. Cofondateur de L'avenir de l'Ouest, créateur du journal "parlé" et de la deuxième chaîne de télévision (ORTF), il a épousé en secondes noces la réalisatrice et productrice de télévision Catherine Anglade (1929-1994). Il a également publié de nombreux ouvrages comme ses récits animaliers sur les chats qui l'ont rendu célèbre auprès du grand public.

Résumé du livre :

Ce livre raconte une histoire simple et pourtant extraordinaire : Catherine Anglade, l'épouse tant aimée qui vient de s'éteindre des suites d'une longue maladie, continue de communiquer avec son mari. Elle le guide, le protège, l'accompagne chaque jour. Profondément tendre et humain, ce livre d'une grande vérité émotionnelle est également un merveilleux message d'espoir pour ceux qui ont perdu un proche. Livre préfacé par le romancier Henry Bonnier.

stylo bleu reduit

Dans ce livre, Philippe Ragueneau relate une expérience peu commune. Par-delà la mort, son épouse Catherine Anglade continue de communiquer avec lui ainsi qu'elle s'y était engagée de son vivant. Philippe Ragueneau s'est longuement débattu en s'interrogeant devant l'incroyable évidence pour comprendre à quel point l'homme rationnel, l'homme raisonnable qu'il est a dû se faire violence pour accepter, en toute humilité et en toute soumission, le surgissement de l'invisible dans sa vie.

"On se révolte contre tout ce qui échappe à notre compréhension et nous est imposé. On remercie quand on comprend et qu'on accepte." (Catherine)

Devant certaines de ses révélations, Catherine incite son mari à raconter ce qui leur arrive :

"Pour donner, dit-elle, de l'espérance aux désespérés. Pour que ceux qui pensent que la mort est un grand trou noir dans lequel on disparaît à jamais apprennent que la mort ne sépare pas ceux qui s'aiment ; qu'ils peuvent se retrouver, se comprendre, se parler, s'aider mutuellement..."

Par le bonheur qui peu à peu se dégage de ces pages, la douleur du deuil s'amenuise pour laisser place à l'espoir. Un émouvant et magnifique témoignage !

 

Pour aller plus loin :

Emission du 7 mars 2003 sur Radio "Ici et Maintenant".

Partager cet article

@ Pour m'écrire

EnveloppeMail.png

Recherche