Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Un Autre Regard...
  • Un Autre Regard...
  • : Je vous souhaite la bienvenue sur mon blog dans lequel je parle de tout ce qui me passionne, m'interpelle comme ces lectures, documentaires qui m'amènent à porter un regard différent sur notre monde. Bonne visite à tous ! Florinette
  • Contact
4 avril 2018 3 04 /04 /avril /2018 15:11

Éditions La Vallée Heureuse

 

Ce qu’il faut avant tout savoir :

Diplômée de l’INSEEC et quelques UV de MBA en poche, Dominique Errard occupe des postes de négociations, d’encadrement et de chef de projet au sein de différents groupes agro-alimentaires. Intuitive depuis l’enfance, elle se forme au massage ayurvédique, au Reiki, au Shiatsu, à la méthode Silva, à l’EFT… Elle recherche, expérimente et s’affine auprès de toutes les cultures et traditions des anciens pour finalement s’installer en 2007 et offrir aux petits, aux grands, ainsi qu'au sein des entreprises, ses connaissances et compétences pour les accompagner sur les chemins de la Joie.


Résumé du livre :

Un livre qui offre la possibilité d'une vie heureuse pour tous. Ce livre est l’ouverture à d’autres dimensions tellement joyeuses et puissantes que votre vie sera nouvelle. Vous saurez utiliser de nouveaux outils de bien vivre, célébrer qui vous êtes et naviguer sur les flots de la vie, même chahutés. Pour cela, l’auteure livre ses cinq axes fondamentaux pour y parvenir: connaître, naître, libérer, créer et oser. Truffé d’informations et d’exercices, ce véritable guide pratique enseigne la reconnexion à Soi et comment vivre sa vie dans la joie. Chaque jour est une découverte, chaque jour est une expérience et chaque instant devient une joie.

Depuis que l’épigénétique a expliqué que notre comportement, notre mode de vie transforme nos gènes, ce titre a retenu toute mon attention, même si je craignais qu’il soit un peu trop saugrenu dans ces explications.

Je dois dire que j’ai été très agréablement surprise par son contenu, car tout en nous amenant à rééduquer nos états émotionnels, Dominique Errard nous enseigne bien plus que cela, c’est une mine d’information qu’elle nous offre en partageant toutes ses connaissances acquises et expérimentées durant de nombreuses années.

Toutes ces pratiques qui l’ont aidé à se débarrasser de ces croyances qui la limitaient et la coupaient avec cette autre partie d’elle-même plus intuitive et créative, Dominique Errard nous les explique clairement afin que chacun d’entre nous puisse les expérimenter. De plus, ses conseils sont suivis d’exemple issu du savoir des anciens que nous avons occultés et qu’elle remet en lien avec certaines connaissances scientifiques.

C’est donc un livre passionnant qui peut nous aider à sortir de nos conditionnements en transformant nos pensées, nos peurs pour enfin retrouver notre liberté, notre créativité intuitive qui nous amènera à mettre plus de joie dans notre quotidien et ainsi améliorer le cours de notre vie !

 

Si nous réussissons à accepter que nous sommes le résultat de toutes nos pensées, émotions, paroles et actions passées et que nos vies et nos choix actuels sont empreints de cette mémoire du passé, nous commençons alors à voir un processus de correction et de rectification pour changer nos vies, nos relations familiales et notre société.
Morrnah Nalamaku Simonea

 

Pour aller plus loin :

Vous saurez utiliser de nouveaux outils de bien vivre, célébrer qui vous êtes et naviguer sur les flots de la vie, même chahutés. ​Pour cela l'auteure livre ses 5 axes fondamentaux pour y parvenir : connaître, naitre, libérer, créer et oser ...

Préface : Fabien Rodhain / Postface : Philippe Guillemant / Illustrations : Stéphane Rabolion

 

 

Partager cet article

31 mars 2018 6 31 /03 /mars /2018 10:23

1914, Madras, Inde. Srinivasa Ramanujan vit dans la plus grande pauvreté. Mathématicien surdoué sans jamais avoir fait d'étude, il peine à faire valoir ses facultés extraordinaires dans son pays, passé sous domination anglaise.

Embauché comme assistant comptable chez Sir Francis Spring, le jeune prodige trouve le courage d'envoyer une missive à G.H. Hardy, éminent professeur à l'Université de Cambridge, en Angleterre. Ébloui devant l'intelligence du jeune indien, Hardy l'invite à intégrer la prestigieuse université anglaise tout en se demandant d’où lui viennent toutes ses théories mathématiques...

Ramanujan meurt à Madras le 26 avril 1920 à 32 ans, laissant derrière lui ses cahiers et des résultats d’une profondeur que l’on n’a toujours pas fini de sonder.

 

L'HOMME QUI DÉFIAIT L'INFINI Bande Annonce VF © 2017 - M6Vidéo

 

 

Un film réalisé par Matt Brown Avec Dev Patel, Jeremy Irons, Toby Jones, Stephen Fry, Jeremy Northam

Date de sortie en DVD, BLU-RAY et VOD, le 1er mars 2017.

Genre : Film - Biographie

Titre Original : The Man Who Knew Infinity

 

Pour aller plus loin :

Retrouvez l’incroyable histoire de Srinivasa Ramanujan sur le site Watts up Science (extrait) :

Ramanujan est un mathématicien indien génial, et pourtant assez méconnu du grand public. Je vous invite à aller directement sur sa page Wikipédia pour aller lire sa biographie dont je ne vais relater ici que les faits principaux. Ramanujan reste à ce jour une des figures les plus romantiques de l’histoire de mathématiques. Génie autodidacte, il a à son actif des théorèmes et des formules d’inspiration quasi-divine, sans démonstration, dans des domaines variés des mathématiques. [...]

 

 

Partager cet article

24 mars 2018 6 24 /03 /mars /2018 16:08

Rencontres avec les grands guérisseurs de Mongolie.

Mama Éditions

 

Ce qu’il faut avant tout savoir :

Après des années d'étude passées aux côtés de yogis, de moines et de lamas dans différents pays d’Asie (Inde, Nepal, Asie du Sud-Est, Taïwan et Japon), Kevin Turner rencontre Michael Harner en 1997 et débute son parcours chamanique. Il a travaillé avec des chamanes de Mongolie, du Nepal, du Pérou et du Mexique, qui l'ont amené à élaborer une approche globale du chamanisme. Né aux États-Unis, Kevin Turner vit en Asie depuis plus de 25 ans. Il est aujourd'hui directeur pour l’Asie de la Foundation for Shamanic Studies (www.shamanism-asia.com) et il enseigne le core shamanism dans le monde entier. Il est également formateur confirmé au Monroe Institute.

Résumé du livre :

Chamanes célestes Rencontres avec les grands guérisseurs de Mongolie Initiations, actes magiques, secrets révélés - les chamanes de Mongolie se livrent à Kevin Turner. Une aventure vécue dont la portée spirituelle changera votre vision du monde. À la fois récit de voyage et mémoire spirituel nourri par l'expérience, le livre de Kevin Turner nous emmène à la rencontre d'authentiques chamanes dans les steppes et les villes de la Mongolie actuelle. En chemin, l'auteur, lui-même praticien chamanique, est témoin de diagnostics médicaux spontanés, de cérémonies, de guérisons qui, tous, témoignent d'une riche culture où divination, recouvrement d'âme et dépossession spirituelle font partie de la vie quotidienne. Car le chamanisme est bien vivant en Mongolie. Après des siècles de répression et de persécutions par les pouvoirs bouddhiste puis communiste, il connaît aujourd'hui un immense regain de popularité, et l'on y recourt afin d'accéder aux “réalités non ordinaires” et au monde des esprits. En outre, Turner nous permet d'entrevoir ici un chamanisme universel et des principes communs aux traditions chamaniques du monde entier.

Kevin Turner nous raconte son incroyable aventure en Mongolie où il est parti à la rencontre d’authentiques chamanes. Sur le terrain, il a entrepris des recherches avec l’intime conviction que les mondes chamaniques sont aussi réels pour ces interlocuteurs que pour lui même qui est également praticien chamanique.

Avant de pouvoir percer leur secret, Kevin Turner a été mis à l’épreuve à plusieurs reprises par des chamanes, car, s’il n’avait pas été reconnu lui-même chamane, il n’aurait pas eu accès à toutes ces incroyables, inestimables informations qui ont échappé aux ethnographes et que Kevin Turner nous révèle dans ce livre. Tout ce que je peux vous en dire, c'est qu’elles sont étonnantes, déroutantes

C’est un récit fascinant et instructif dans lequel Kevin Turner nous permet d’entrevoir la dimension planétaire du chamanisme tout en nous offrant un panorama extrêmement précis de l’histoire et des pratiques chamaniques actuelles et ancestrales de Mongolie.

Le chamanisme constitue la toute première expression spirituelle de l’humanité. Présent sous une forme ou une autre dans presque toutes les cultures à travers le monde, il pourrait être considéré comme la plus universelle des spiritualités humaines.

C’est un voyage passionnant qui nous emmène à la source, à la rencontre de ces chamanes célestes dont on découvre leurs visions, leurs actes de guérison miraculeux et bien d’autres expériences et révélations tout aussi extraordinaires qu’authentiques.

 

Pour aller plus loin :

Pour vous donner un petit aperçu de ces techniques de guérisons, voici le premier paragraphe de l'article de Réjane Ereau, extrait de ce livre, que vous pouvez lire sur le site de l'INREES  : "Aux sources du chamanisme mongol"

« Kevin Turner s’avança vers Ariyunaa. « Je souffre du dos », lui dit-il. La chamane frémit et voûta les épaules. D’une voix gutturale, un esprit s’exprima à travers elle. « Tu pratiques déjà le chamanisme, et un grand pouvoir t’est venu de l’Himalaya », traduisit l’interprète.

Comment le savait-elle ? Il n’en avait rien dit  ! L’homme sentit la cravache d’Ariyunaa lui caresser le dos puis, dans un hurlement, un coup violent claquer à l’emplacement précis de sa cicatrice, dissimulée sous sa chemise. « Une sorte de boule dure, invisible mais tout à fait sensible, a semblé se briser et s’ouvrir sous ma peau, relâchant toute ma douleur, qui s’est aussitôt dissipée », rapporte-t-il. Son voyage au cœur du chamanisme mongol venait de commencer.» [...]

 

Partager cet article

20 mars 2018 2 20 /03 /mars /2018 14:50

Assisterions-nous à un changement de paradigme ?

Le 21 février dernier, les médias télévisés égyptiens recevaient Khaled Saad, le Directeur général au Ministère des Antiquités égyptiennes, qui a fait d’incroyables révélations en redonnant de nouvelles datations concernant la civilisation égyptienne.

Cette civilisation n’a donc plus que 7 000 ans, car « Nous avons en Égypte des sites archéologiques qui remontent à 150 000 ans, et même d’autres preuves archéologiques qui font remonter à 500 000 ans ! ».

C’est donc toute une page de l’histoire de l’Égypte qui est en train d’être réécrite !!

 

Si vous désirez juste écouter les révélations de ce Directeur, vous pouvez avancer le curseur jusqu’à 5:25.

 

Partager cet article

15 mars 2018 4 15 /03 /mars /2018 11:38

Pocket Éditions

 

Ce qu’il faut avant tout savoir :

Jean Dutourd, né le 14 janvier 1920 à Paris et mort le 17 janvier 2011 dans la même ville, est un écrivain français, membre de l'Académie française. Résistant et évadé à deux reprises, il commence sa carrière après-guerre dans les journaux. Il y écrira jusqu'à l'aube de sa mort, chroniquant son temps dans France-Soir pendant trente ans. Il est également l’auteur de soixante-dix romans et essais.

Résumé du livre :

Qui n'a jamais rêvé d'être le témoin de son propre trépas ? De passer de l'autre côté, tout en restant omniscient, à l'image d'un ange errant au purgatoire, à mi-chemin entre la terre et le paradis ? Olivier est de ceux-là. Défunt depuis huit jours, cet homme de soixante-cinq ans va donc goûter aux joies de l'immortalité, perdre la notion du temps et de la matière, ne garder de ses cinq sens que la vue et l'ouïe. Et aussi rendre une petite visite invisible à sa veuve Marie-Françoise, bien vite remise en ménage, selon lui. Sans oublier cette rencontre pour le moins inattendue avec Hadamas, créature mélancolique au sexe indéterminé, prétendant œuvrer pour un maître " très important et très puissant ". Mais qui ?

La mort, pourtant sujet tabou, est traitée dans ce livre, sans peur ni murmure, mais avec drôlerie et gravité, puisque pour Jean Dutourd la mort n’est que le commencement vers une autre destinée.

Olivier vient de rendre son dernier souffle à l’âge de soixante-cinq ans, en laissant derrière lui Marie-Françoise, sa femme depuis vingt ans et ses amis. Il va entreprendre une drôle de traversée à travers les limbes qu’il pense être le Purgatoire, aura une autre vision sur sa vie d’en bas, voit ce que deviennent ces proches, assiste à son propre enterrement…

Mais surtout, de son éternité, il va faire connaissance d’Hadamas, étrange personnage qu’il considère au début comme un compagnon de voyage errant comme lui, mais au fil du temps, il va se révéler bien plus que cela…

À sa sortie en 2004, c’est un roman qui m’avait beaucoup interpellée, car j’étais très étonnée de voir cet homme de lettres et, qui plus est, membre de l’Académie française, parler de la mort ainsi ! Car tout est si plausible dans ce roman que l’on se demande parfois si Jean Dutourd, sans le vouloir et sans le savoir, n'aurait pas soulevé un léger coin du voile qui nous sépare de l'au-delà…

 

Pour aller plus loin :

En 2004, dans le café Le Rostand, dans le 6ème arrondissement de Paris, Olivier BARROT interroge Jean DUTOURD sur son roman Journal intime d'un mort, citant, dès l'abord, les 2 premières lignes du roman puis, évoquant Faust.

 

Partager cet article

@ Pour m'écrire

EnveloppeMail.png

Recherche