Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Un Autre Regard...
  • Un Autre Regard...
  • : Je vous souhaite la bienvenue sur mon blog dans lequel je parle de tout ce qui me passionne, m'interpelle comme ces lectures, documentaires qui m'amènent à porter un regard différent sur notre monde. Bonne visite à tous ! Florinette
  • Contact

Catégories

30 avril 2007 1 30 /04 /avril /2007 15:33
L-orme-du-Caucase.pngJ.Taniguchi.png











Éditions Casterman/écritures, 2004, 218 pages.
Traduit du japonais par Marie-Françoise Monthiers & Frédéric Boilet.



Taniguchi, dessinateur japonais et Utsumi, scénariste, dans ce recueil de huit nouvelles, explorent, chacun par leur talent, des scènes de vies où les enfants et les adultes se trouvent face aux difficultés de l’existence.

Dans L’Orme du Caucase, c’est l’individualisme des personnages que l’auteur veut montrer, à travers des problèmes de voisinage, quand l’entourage s’en prend à un couple de retraités, qui vient d’emménager, en leur demandant d’abattre l’arbre de leur jardin sous prétexte, qu’en automne, ses feuilles viennent salir leurs pelouses. Mais pourquoi le ferait-il puisque ce magnifique orme centenaire était là bien avant eux ?

L’histoire du Cheval de bois évoque un sujet sensible celui d’une petite fille qui se voit confiée à ses grands-parents, qu’elle ne voit qu’une fois par an, par sa mère qui a décidé de se remarier et qui ne veut pas imposer d’entrée, à son futur mari, une vie à trois. Imaginant être un fardeau pour sa famille, la gamine est terrorisée à l’idée d’être une nouvelle fois abandonnée quand ses grands-parents décident de l’emmener au parc d’attractions…

Encrier-accueil.png Les dessins en noir et blanc de Taniguchi abordent des sujets tels que le divorce, la vieillesse… avec beaucoup de pudeur et sensibilité. Il retranscrit à merveille l’émotion sur chacun des visages, qu’ils soient tristes ou gais, ils sont tous très émouvants, comme dans la dernière nouvelle Son pays natal où une belle fille française, après la mort de son mari japonais, se réconcilie avec sa belle mère, séparées par les différences culturelles, grâce au katazome* qu’elle a réalisé. J’ai vraiment apprécié cet album, le premier manga que je lis, même si les histoires sont courtes, elles donnent à réfléchir, car les thèmes évoqués soulignent, tout en finesse, l’importance du respect d’autrui et l’acceptation des différences. Un joli album plein de sagesse.


* Méthode de teinture des tissus avec un pochoir.



Partager cet article

30 avril 2007 1 30 /04 /avril /2007 14:30

Paul Auster décoré par la France à New York :

L'écrivain Paul Auster a reçu lundi 23 avril 2007, à New York, les insignes de commandeur dans l'ordre des Arts et Lettres, haute distinction française ainsi remise au « plus Français des écrivains américains »...

Pour tout complément d'information rendez-vous ici
: Austerblog

Partager cet article

28 avril 2007 6 28 /04 /avril /2007 09:45

Comme vous avez pu le constater, j’ai passé beaucoup de temps à restructurer mon blog et donc pris du retard dans mes lectures (merci OB !) smileycol--re.gif

Je vous offre pour patienter, en espérant que tout fonctionnera sans problème, sinon dites-le-moi, la vidéo de « La chanson d’un jour d’été » du film « Les Demoiselles de Rochefort » en vous souhaitant de passer un magnifique week-end du 1er Mai sous le signe du bonheur !

Film de Jacques Demy.
Musique composée et dirigée par Michel Legrand / Paroles de Jacques Demy


Partager cet article

26 avril 2007 4 26 /04 /avril /2007 23:03


parchemin.jpg


(extrait)

Marquise, si mon visage

A quelques traits un peu vieux
Souvenez-vous qu'à mon age
Vous ne vaudrez gueres mieux

Le temps aux plus belles choses
Se plaist à faire un affront
Et saura faner vos roses
Comme il a ridé mon front.

Le mesme cours des planetes
Regle nos jours et nos nuits :
On m'a vu ce que vous estes ;
Vous serez ce que je suis.
(...)



Partager cet article

25 avril 2007 3 25 /04 /avril /2007 21:51
Se-r--soudre-aux-adieux.pngP.Besson.png












Éditions Julliard, 2007, 188 pages.



Dans ce roman épistolaire à voie unique, Louise essaye de se raccrocher à la vie par des lettres qu’elle envoie à l’homme qui l’a quittée. « Il faut du courage également parce que je ne perds pas de vue que tu ne me répondras pas. Je lance des bouteilles à la mer, le plus loin que je peux, mais aucune marée ne me rapportera un message, nul signal ne me sera adressé en retour. »

Louise est journaliste free lands, pour mieux surmonter son chagrin, elle fuit Paris, où elle a aimé, pour s’exiler à Cuba, Venise, New-York.. « Choisir un exil, un lieu où nous n’étions jamais allés ensemble, pour être certaine de ne pas y croiser nos souvenirs. » Comprenant que ces exils ne la sauvent pas, elle se dévoile de plus en plus dans ses lettres comme dans un journal intime. Elle raconte qui elle est, qui est cet homme qu’elle a aimé. L’écriture devient pour elle une sorte de thérapie.

Encrier-accueil.png C’est le premier livre que je lis de cet auteur et je pense avoir fait une mauvaise pioche, car je n’ai pas été très emballée par l’histoire, ou peut-être par le style, j’ai trouvé le personnage de Louise assez énervante et égoïste par son acte. Écrire à son amant, inscrire son nom sur chacune de ses lettres, est le seul prétexte qu’elle a trouvé pour se raconter, elle écrit plus à soi qu’à lui. Elle règle ses propres névroses, son obsession vis-à-vis de cet homme. Elle a ce besoin inextinguible de mettre des mots sur sa douleur, l’expliquer, l’analyser, de tout mettre à plat et en morceaux. L’écrit peut devenir un exutoire pour dominer sa tristesse, éloigner le chagrin, mais j’aurais mieux compris si elle l’avait fait par un autre moyen que d'inonder son ancien amant de lettres thérapeutiques.

Par contre, je reconnais que, dans ce roman, Philippe Besson a un sens incroyable de la psychologie et sensibilité féminine. Il arrive à faire oublier au lecteur que c’est un homme qui a écrit ce livre. N’aimant pas rester sur une déception, je retenterai cet auteur avec un autre de ses romans.


D’autres avis similaires : Laure, Eric, Papillon, Anne-Sophie, Livrovore

Les plus enthousiastes : In Cold Blog, Amandine, Anne, Lilly, Véro

L'interview de l'auteur par In Cold Blog


Le site officiel de Philippe Besson

Partager cet article

CATALOGUES

Livres à emprunter ou à louer

"Les Lectures de Florinette"

 

 

 

 

 

@ Pour m'écrire

EnveloppeMail.png

FLEURS DE BACH

Conseillère en Fleurs de Bach 

Retrouvez moi sur mon autre blog :

Pour celles et ceux qui désirent être plus en phase avec leur nature profonde, il existe un remède 100% naturel qui peut vous aider à vous sentir mieux, ce sont les Fleurs de Bach. 

 

Recherche