Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Un Autre Regard...
  • Un Autre Regard...
  • : Je vous souhaite la bienvenue sur mon blog dans lequel je parle de tout ce qui me passionne, m'interpelle comme ces lectures, documentaires qui m'amènent à porter un regard différent sur notre monde. Bonne visite à tous ! Florinette
  • Contact

Catégories

2 janvier 2008 3 02 /01 /janvier /2008 10:19














Éditions Gaïa, 1993, 208 pages.
Traduit du danois par Susanne Juul et Bernard Saint Bonnet.



Présentation de l’éditeur :

« La nuit polaire est longue au Groenland. Pour la meubler, les chasseurs disséminés sur le désert de glace se racontent leurs aventures, véridiques ou pas, leurs racontars, devant une bouteille de schnaps. Un soir, à court d’idées, Mads Madsen invente Emma. Qui prendra vie d’une manière assez imprévisible. »

undefinedJ
ørn Riel, cet écrivain baroudeur, très populaire en Scandinavie, a passé seize années au Groenland. Du fatras des glaces aux aurores boréales, il en a rapporté des anecdotes de trappeurs paumés, bourrus bienveillants aimant se retrouver pour causer à bâtons rompus autour d’un tord-boyaux qui les aide à affronter la nuit polaire, les grandes tempêtes verglaçantes de l’Arctique, la solitude et surtout le seul être qui manque cruellement à la banquise : la femme. Cette créature qui devient pour ces hommes une entité lointaine et imaginaire à laquelle on ne fait allusion qu’avec des tournures vagues et prudentes.

Ces récits sont drôles parfois rudes comme le climat qui règne sur le désert de glace. Mais ces chroniques sur les mœurs des chasseurs du Grand Nord sont entraînantes et j’ai pris beaucoup de plaisir à suivre leurs aventures rocambolesques.



undefinedKarine, Grominou, Antigone, Papillon, Bladelor, Gachucha, Amanda, Camille, Caro[line], Fanyoun, Joelle, Ori, Mammig, Thracinée, Yvon, L'encreuse, Cathe, Gambadou, Jules, Clochette, Chimère, Stéphanie, Lisa, Floaimelesmots, Gawou, Sandrounette, Arlette, Goelen, Nina, Virginie, Yueyin, Praline, Sole, Sophie, Katell, Patacaisse, Solenn, Allie, Marie, Elfique...

Pour plus de détails et autres avis voir chez Sylire ou Lisa



Partager cet article

2 janvier 2008 3 02 /01 /janvier /2008 10:01


Biographie de J
ørn Riel, par lui-même :

Je suis né à Odense, au Danemark, en 1931, d’une mère issue de famille paysanne implantée au Danemark depuis six cents ans et d’un père au sang très mêlé de français. La famille de mon père est en effet originaire de Normandie, d’où sa qualité d’Huguenote l’a chassée pour partie en Scandinavie, pour partie au Canada. Un de mes ancêtres canadiens n’est autre que Louis Riel que tout Canadien connaît probablement, c’est leur Mandarin à eux.

J’ai vécu une enfance gavée d’imagination avec des conteurs d’aventures de chaque côté. Je me suis avidement nourri de récits fabuleux jusqu’à l’âge de quinze ans, juste après la guerre, où je suis parti pour Paris, objectif prioritaire de mes pérégrinations à l’étranger. J’y ai été logé par un résistant franco-danois manchot, Monsieur Émile, dans un bordel de la rue Vivienne ; je soupais dans une cave où le couvert était enchaîné à la table pour que personne ne l’embarque.

J’ai quitté une trajectoire académique (j’aurais dû être vétérinaire, selon mon père) parce que je voulais partir en expédition en Arctique. Après avoir étudié la navigation, la télégraphie et l’eskinologie, j’ai réussi à embarquer avec l’expédition du docteur Lauge Koch en 1951 après mes examens. Pendant trois ans, j’ai vécu avec des Inuits dans le centre du nord-est du Groenland, et suis resté en Arctique pendant seize ans, en partie en expédition, en partie pour d’autres tâches. Entre autres, il m’est arrivé de rester seul pendant presque un an avec cinq chiens sur le sommet d’une montagne, le Qaqatoqaq près de l’inlandsis, sur la côte ouest du Groenland. Je m’occupais d’une station de sismographie, et prenais des mesures de champ magnétique, etc.

J’ai quitté l’Arctique pour des missions aux Nations Unies, séjournant ainsi dans de nombreux endroits au Moyen-Orient, en Afrique et en Asie. Puis j’ai navigué pour le plaisir dans les Indes occidentales, en Amérique du Sud et en Asie du sud-est, et j’ai traversé Sumatra de Belawan à Palembang à pied, ce qui m’a pris onze mois.

J’ai commencé à publier des livres il y a vingt-cinq ans et vis comme auteur à « plein-temps » depuis 1969, mis à part quelques brèves missions pour les Nations Unies en Asie. Ces dernières années, j’ai beaucoup voyagé en nouvelle Guinée, dans l’Irian Barat, qui est resté à l’âge de pierre et se révèle fascinant des points de vue ethnographique et ethnologique. J’aime les gens plus que leurs constructions et je voyage pour rencontrer des êtres vivants et non pas des temples, des pagodes et autres monuments créés par les humains. J’aime la nature quand il y en a assez, les étendues de glace de l’Arctique et la jungle tropicale.

Comme j’ai passé plus de vingt ans en Arctique, au Groenland, dans le Grand Nord Canadien et en Alaska, j’habite depuis dix ans sous les tropiques, en Indonésie, en Thaïlande et maintenant en Malaisie, pour sérieusement me décongeler et trouver une sorte d’équilibre dans mon existence. Après encore quelques années de ce sauna, nous irons probablement en Europe, où la France est le seul endroit où nous avons envie d’aller, si les Français veulent de nous. Ça devrait passer : je ne suis pas Huguenot !

Je suis marié avec Anette, une Suédoise, formée au Conservatoire avec la chanson comme principal talent.

J’ai un certain nombre d’enfants éparpillés dans le monde. Entre autres, une fille à Angmagssalik, au Groenland, et un fils pilote en Malaisie, deux filles au Danemark et une en Suède.

Ma vie est un « racontar ». Un racontar, c’est une histoire vraie qui pourrait passer pour un mensonge. A moins que ce ne soit l’inverse ? Qui sait ? Certainement pas moi.

Jørn Riel, 1994

Jørn Riel joint sa voix à celles, si uniques et émouvantes, de Paul-Emile Victor et de Jean Malaurie, comme un "gai savoir".

Il vit aujourd'hui en Malaisie. Histoire de décongeler, se plait-il à dire. Mais derrière la boutade se cache quelque chose de plus fondamental. "J'aime la nature, quand il y en a assez, les étendues de glace de l'Arctique et la jungle tropicale." Et cette nature, et les hommes qui la vivent encore, J
ørn Riel va maintenant les retrouver, quelques mois chaque année, parmi des papous de l'Irian Barat en Nouvelle Guinée. Qui vivent encore à l'âge de pierre, et n'avaient jamais vu d'homme blanc avant lui.


Bibliographie :

* 1993 - La Vierge froide et autres racontars (Éditions
            Gaïa
),

* 1994 - Un safari arctique (Éditions Gaïa),
* 1994 - La Passion secrète de Fjordur (Éditions Gaïa),
* 1995 - La Maison de mes pères: (Éditions Gaïa),
            T1 : Un récit qui donne un beau visage
            T2 : Le Piège à renards du seigneur
            T3 : La Fête du premier de tout
* 1996 - Un curé d’enfer (Éditions Gaïa),
* 1997 - Le voyage à Nanga (Éditions Gaïa),
* 1998 - Le Jour avant le lendemain (Éditions Gaïa),
* 1999 - La Maison des célibataires (Éditions Gaïa),
* 1999 - Un gros bobard (Éditions Gaïa),
* 2000 - La Faille (Éditions Gaïa),
* 2001 - Le Canon de Lasselille (Éditions Gaïa),
* 2002 - Le Garçon qui voulait devenir un être humain
            (Éditions Gaïa) :

            T1 : Le Naufrage
            T2 : Leiv, Narua et Apuluk
            T3 : ... et Sølvi
* 2004 - Ballades de Haldur (Éditions Gaïa),
* 2004 - Le Roi Oscar (Éditions Gaïa),
* 2006 - Une épopée littéraire (Éditions Gaïa),

Le Chant pour celui qui désire vivre :
* 1995 - Heq (Éditions Gaïa),
* 1996 - Arluk (Éditions Gaïa),
* 1997 - Soré (Éditions Gaïa)



Partager cet article

2 janvier 2008 3 02 /01 /janvier /2008 10:00

Partager cet article

31 décembre 2007 1 31 /12 /décembre /2007 12:03


Merci pour tous vos petits messages !! Je vous souhaite de bien finir l’année 2007 et de commencer 2008 dans la joie et en pleine forme !!

undefined

Gros bisous et à l’année prochaine !



Partager cet article

26 décembre 2007 3 26 /12 /décembre /2007 10:57


L'année 2007 va bientôt se terminer et je vais en profiter pour prendre quelques jours de repos avant la grande fiesta de fin d'année. En attendant de vous retrouver, voici le deuxième bilan semestriel de mes lectures.

Rendez-vous le 31, à très bientôt !! :0059:



Classement dans l'ordre chronologique :


undefinedMes coups de coeur :

* Nous étions les Mulvaney - Joyce Carol Oates - Stock
* Le petit prince cannibale - Françoise Lefèvre - Actes Sud
* La vie devant soi - Romain Gary - Mercure de France
* Le tableau du maître flamand - Arturo Pérez-Reverte - JC
   Lattès
* Luz ou le temps sauvage - Elsa Osorio - Métaillé
* La saga des émigrants T1 & T2 - Vilhelm Moberg - Gaïa
* La saga des émigrants T3 & T4 -
Vilhelm Moberg - Gaïa
* La saga des émigrants T5 & T6 - Vilhelm Moberg - Gaïa
* La saga des émigrants T7 & T8 - Vilhelm Moberg - Gaïa
* Magnus - Sylvie Germain - Albin Michel
* Chimères - Nuala O'Faolain -
Sabine Wespieser
* Itinéraire d'enfance - Duong Thu Huong - Sabine Wespieser
* Clara et la pénombre - José Carlos Somoza - Actes Sud
* Belle mère - Claude Pujade-Renaud -
Actes Sud
* Ces enfants de ma vie - Gabrielle Roy - Boréal
* Le jardinier de Monsieur Chaos - Francis Malka - Hurtubise
* Chaque jour est un adieu - Alain Remond - Seuil
* Un jeune homme est passé -
Alain Remond - Seuil
* Comme une chanson dans la nuit - Alain Remond - Seuil
* Les hommes qui n'aimaient pas les femmes - Stieg Larsson -
   Actes Sud

* Trois femmes - Boston Teran - Masque


J'ai beaucoup aimé :

* Consigne des minutes heureuses - Françoise Lefèvre - Rocher
* A propos de Grace - Anthony Doerr - Albin Michel
* José - Richard Andrieux - Héloïse d'Ormesson
* Mon premier meurtre - Leena Lehtolainen -
Gaïa
* 15 août - Arnaud Guillon - Arléa
* Les demeurées - Jeanne Benameur - Denoël
* Col de l'ange - Simoneta Greggio - Stock
* La tournée d'automne - Jacques Poulin - Actes Sud
* Ni fleurs, ni couronnes - Maylis de Kerangal - Verticales
* Miss Potter - Richard Maltby Jr - Mango
* Compartiment pour dames - Anita Nair - Philippe Picquier
* Un été sans miel - Kathy Hepinstall - L'Archipel
* Il ne vous reste qu'une photo à prendre - Laurent Graff -
   Le Dilettante

* Court, noir, sans sucre - Emmanuelle Urien - L'être minuscule
* La passion selon Juette - Clara Dupont-Monod - Grasset
* Fracas - Pascale Kramer - Mercure de France
* Ce qui a dévoré nos coeurs - Louise Erdrich -
Albin Michel
* Le sot de l'ange - Christopher Moore - Calmann-Lévy


J'ai aimé :

* Les mathématiques de l'amour - Emma Darwin - Michèle Lafon
* Cet effrayant besoin de famille - Stéphanie Janicot - Albin
   Michel
* De grâce et de vérité - Jennifer Johnston - Belfond
* Le journal de Yaël Koppman - Marianne Rubinstein -
   Sabine Wespieser

* Coeur de pierre - Pierre Péju - Gallimard
* La physique des catastrophes - Marisha Pessl -
Gallimard
* La véranda - Robert Alexis - José Corti



Pour la Jeunesse :

undefinedMes coups de coeur :

* La bibliothécaire - Gudule - Hachette Jeunesse
* L'enfant océan - Jean-Claude Mourlevat - Pocket Junior
* Tobie Lolness T2 - Timothée de Fombelle - Gallimard
* Soldat Peaceful - Michael Morpurgo - Gallimard
* La trêve de Noël - Michael Morpurgo - Gallimard

J'ai beaucoup aimé :

* Trop de chance - Hélène Vignal - Rouergue
* Le premier Noël du Père Noël - Bertrand Fichou - Bayard



Bandes Dessinées/Romans Graphiques :

undefinedMes coups de coeur :

* Cancer and the City - Marisa Acocella Marchetto - L'Iconoclaste
* L'immeuble d'en face T1 & T2 - Vanyda - La boîte à bulles

J'ai beaucoup aimé :

* Aya de Yopougon T2 - Margueritte Abouet - Gallimard

J'ai aimé :

* Appartement 23 - Michel Alzéal - Les Enfants Rouges



Mangas/Manhwas :

undefinedMon coup de coeur :

* L'immeuble d'en face T1 & T2 - Vanyda - La boîte à bulles

J'ai aimé :

* Appartement 1 & 2 - Kang Full - Casterman



Théâtre :

J'ai aimé :

* Sissi pieds-jaunes - Catherine Zambon - École des Loisirs






Partager cet article

CATALOGUES

Livres à emprunter ou à louer

"Les Lectures de Florinette"

 

 

 

 

 

@ Pour m'écrire

EnveloppeMail.png

FLEURS DE BACH

Conseillère en Fleurs de Bach 

Retrouvez moi sur mon autre blog :

Pour celles et ceux qui désirent être plus en phase avec leur nature profonde, il existe un remède 100% naturel qui peut vous aider à vous sentir mieux, ce sont les Fleurs de Bach. 

 

Recherche