Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Un Autre Regard...
  • Un Autre Regard...
  • : Je vous souhaite la bienvenue sur mon blog dans lequel je parle de tout ce qui me passionne, m'interpelle comme ces lectures, documentaires qui m'amènent à porter un regard différent sur notre monde. Bonne visite à tous ! Florinette
  • Contact

Catégories

21 janvier 2008 1 21 /01 /janvier /2008 22:57

undefinedundefined














Éditions Gallimard, 2007, 229 pages.


« L'Échappée » c'est Madeleine, une jeune fille de seize ans qui, en 1941, travaille comme bonne à tout faire dans un hôtel à Rennes pour échapper au trop lourd contexte familial dans lequel elle a du mal à vivre, elle étouffe.

Dans ce milieu paysan vivant dans le non-dit où l'Occupation prend place, ses parents tiennent une épicerie dans le village de Moermel, mais Madeleine a choisi de vivre sa propre vie, loin d'une mère qui n'a d'yeux pour son fils et d'un père qui se cure les ongles en ressassant les comptes de la boutique.

Fuir cet endroit austère, la routine, c'est tout ce qui importe à Madeleine « À Moermel, les champs succèdent aux champs. Les lignes de fuite aux lignes de fuite. » Elle veut exister, être quelqu'un. « À Rennes, les motifs se répètent sur le papier peint des chambres, le tissu des rideaux, semblables aux broderies de la mère ; les heures, les jours, les mois se déroulent en frise continue, selon la même pulsation lente, ne laissant place ni au hasard, ni à la fantaisie. » C'est donc, sans réfléchir aux conséquences, qu'elle accepte, même si elle ne sait pas déchiffrer la musique, de devenir l'accompagnatrice du pianiste allemand Joseph Shimmer.

Madeleine n'a peur de rien, malgré la crainte qui s'insinue chez ses collègues. Elle ne le perçoit pas comme un ennemi, il parle français, ses mains fines, aux ongles soignés, aux articulations de fille ne peuvent pas tenir un fusil, elles ne peuvent que jouer du Litz. Madeleine est amoureuse et quand Joseph Shimmer doit s'absenter, les jours sans lui deviennent de suite des jours pour rien.

À la Libération quelqu'un prend une photo de Madeleine tondue, humiliée, pour l'exposer comme un trophée en devanture des marchands de journaux avec pour légende : « Leçon d'hygiène patriotique ».
Au beau milieu de la place publique, affalée sur sa chaise sous le poids des regards accusateurs, Madeleine veut s'enfuir loin, mourir quelque part, mais il y a Anna, son ange blond, qui l'attend à la maison.

Cet acte de transgression va la suivre toute sa vie ainsi que sa petite fille qui hérite de la honte de sa mère en subissant cet exil forcé afin d'échapper à la vindicte populaire.

Dans la dernière partie du livre, l’auteur continue l’histoire, sous trois versions différentes, laissant le choix au lecteur d’imaginer la destinée de Madeleine et Anna.

C'est un magnifique livre bouleversant, surtout le court passage de la tonte où, Madeleine, tatouée d'une croix gammée sur le sein tel un monstre à patte noire, subit ce qui lui arrive dans le silence, et voit, pour la première fois, l'illusion du pianiste Joseph Shimmer s'évaporer pour se transformer en officier allemand.

Valentine Goby, que j'ai découvert avec La note sensible, décrit avec beaucoup de sensibilité la souffrance de ces femmes violentées moralement et physiquement et qui trouvent encore le courage de se battre pour continuer à vivre dans le seul but de se sentir libre.


D'autres avis sur ce livre : Alice [Merci !! :-D], Clarabel, Gambadou, Mireille, Philippe, Yvon...



Partager cet article

21 janvier 2008 1 21 /01 /janvier /2008 22:20





Biographie
:


Née à Grasse en 1974, Valentine Goby y a passé toute son enfance et est amoureuse de cette région.

Après des études à Sciences-Po, elle a effectué des séjours humanitaires à Hanoi et à Manille. Enseignante, elle a aussi fondé l'Écrit du Coeur, collectif d'écrivains soutenant des actions de solidarité.

Valentine Goby est lauréate de la Fondation Hachette, bourse jeunes écrivains 2002 et a reçu le prix Méditerranée des Jeunes, le prix du Premier Roman de l'université d'Artois, le prix Palissy et le prix René-Fallet en 2003 pour son roman La note sensible.
 

Bibliographie :

* 2002 - La note sensible, (Éditions Gallimard),
* 2003 - Sept jours, (Éditions Gallimard),
* 2005 - L’antilope blanche, (Éditions Gallimard),
* 2007 - Manuelo de la Plaine, (Éditions Gallimard
            Jeunesse),
* 2007 - Le rêve de Jacek, (Éditions Autrement
            Jeunesse),
* 2007 - Le cahier de Leïla,
(Éditions Autrement
            Jeunesse)

* 2007 - L'Échappée,
(Éditions Gallimard)



Partager cet article

19 janvier 2008 6 19 /01 /janvier /2008 21:51



undefined



Après « Belle-mère », de Claude Pujade-Renaud, qui continue son petit bonhomme de chemin, un autre petit livre se prépare pour partir vers d'autres horizons, si cela vous dit, n'hésitez pas à vous inscrire pour recevoir « La Grosse » de Françoise Lefèvre qui a beaucoup plu à Anne ! C'est à vous !


Destinataires : Lucy, Saxaoul, Gambadou, Jumy, Praline, Maijo, Arlette, Amanda, Goelen, Nath, Cathulu, Antigone, Sylire,
Martine, Argantel, Liliba, Katell, Aifelle, Géraldine, Kattylou, Fabienne, Theoma, Sandrine, Mona, Pasale...



Partager cet article

18 janvier 2008 5 18 /01 /janvier /2008 22:05


undefined
Centre régionale du livre en Bretagne, 2007, 95 pages.


Ce recueil comporte huit petites histoires rédigées en langue française, dont une en langue bretonne. Elles ont toutes été choisies par un jury de libraires afin d’être publiées et présentées lors de la Quinzaine des éditeurs de Bretagne.

Parmi ces nouvelles, que j’ai trouvé très bien écrites, deux d’entre elles m’ont particulièrement plu. La première « Sol Invictus » de Fabien Lécuyer raconte l’histoire d’un couple âgé, style vieille France, qui vient prendre le thé au café-librairie en se faisant mutuellement la lecture et « Le stagiaire » de Sylvie Le Bras, qui met en scène, comme son nom l’indique, un jeune de 16 ans, au caractère indolent, qui effectue son stage d’insertion en librairie.

Grâce au livre voyageur de Yueyin, j’ai passé un agréable moment en terre bretonne. Merci beaucoup !! :-D


undefined Pour tout savoir sur ses précédentes escales, rendez-vous chez : Beatrix, BelleSahi, Gambadou, Joelle, Katell, Maijo, Majanissa, Sylire, Yvon, Nina...



Partager cet article

18 janvier 2008 5 18 /01 /janvier /2008 00:35


undefined


« Je savais déjà que toute ma vie, je me souviendrais de cette nuit, que je garderais son empreinte sur moi, comme une cicatrice, une brûlure. Je me souviendrais des vêtements que je portais ce mercredi-là, un jean délavé, un pull kaki qui allait bien avec mes yeux, des Converse grises. Je me souviendrais de tout. Cette journée ne me quitterait jamais. »

« Je ne pouvais plus supporter l’absence de Malcom. Son lit vide. Sa chambre silencieuse. Je ressortais les vieux albums de photos, je les parcourais avec une sorte de fascination douloureuse. Voilà toute notre vie, étalée sur ces pages cartonnées, estampillée de la petite écriture ronde d’Andrew. Des dates, des lieux, des vacances, des anniversaires, des Noëls. Malcom tour à tour rieur, boudeur, hilare, rêveur, son regard bleu, sa chevelure dressée d’épis. Une absence vaste, incompréhensible. Je me retrouvais souvent roulée en boule sur le lit, à gémir comme un chien blessé. Etait-ce moi qui poussais ces cris de souffrance ? Oui, c’était moi. »




Extraits tirés du livre Moka de Tatiana de Rosnay



Partager cet article

CATALOGUES

Livres à emprunter ou à louer

"Les Lectures de Florinette"

 

 

 

 

 

@ Pour m'écrire

EnveloppeMail.png

FLEURS DE BACH

Conseillère en Fleurs de Bach 

Retrouvez moi sur mon autre blog :

Pour celles et ceux qui désirent être plus en phase avec leur nature profonde, il existe un remède 100% naturel qui peut vous aider à vous sentir mieux, ce sont les Fleurs de Bach. 

 

Recherche