Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Un Autre Regard...
  • Un Autre Regard...
  • : Je vous souhaite la bienvenue sur mon blog dans lequel je parle de tout ce qui me passionne, m'interpelle comme ces lectures, documentaires qui m'amènent à porter un regard différent sur notre monde. Bonne visite à tous ! Florinette
  • Contact
26 novembre 2006 7 26 /11 /novembre /2006 12:24

















Éditons Folio, 2004, 235 pages.


Prix Méditerranée des Jeunes en 2003,
Prix du Premier Roman de l'université d'Artois en 2003,
Prix Palissy en 2003,
Prix René-Fallet en 2003



Quelle jolie histoire ! j’ai été complètement séduite par l’écriture pleine de charme et de sensibilité de Valentine Goby que je découvre dans ce livre qui est son premier roman.

Dès les premières lignes, les premiers mots, on s’attache à Inès, cette jeune professeur qui vient de quitter sa Normandie pour s’installer à Paris enseigner l’Anglais à des chanteurs et musiciens au Conservatoire de musique de la Villette. Elle emménage au quatrième étage d’un immeuble, dans un appartement inoccupé depuis trois ans où elle fait connaissance de Mme Petit, la gardienne, qui lui vante les mérites de son logement, malgré une très mauvaise isolation phonique qui en a fait fuir plus d’un ! Elle lui affirme qu’elle sera en agréable voisinage avec Monsieur Vendello un quinquagénaire italien passionné de violoncelle et de Mozart.

Pour retrouver un peu la douceur et la verdure de sa campagne natale, elle capitonne du sol au plafond son appartement de plantes vertes et la voilà prête à affronter la vie trépidante de Paris.

Dans l’immeuble, la vie privée de Vendello suscite beaucoup de rumeur, chacun y va de confidences prétendument reçues de l’intéressé, tout le monde se captive pour cet homme trop discret. Même Inès chez qui le son du violoncelle ne dérange pas, bien au contraire, elle l’aime l’écouter, l’imaginer jouer pour elle, cette silhouette d’homme enlaçant de sa peau brune cette grosse caisse en bois, en secouant ses boucles grises à chaque crescendo. Dans ce chassé-croisé elle s’invente la vie qu’elle pourrait vivre avec cet homme au mystérieux passé de ténor.

La fin se devine au fur et à mesure de l’avancée de l’histoire et je n’ai eu qu’une envie, une fois le livre refermé, relire la lettre notée en préface que je vous livre ci-dessous.

Préface :

À Monsieur Vendello, appartement G

        Monsieur,

        Tout a commencé le 15 octobre dernier. Il était minuit dix lorsque vous avez sonné. Je me suis levée, j’ai traversé le salon sur la pointe des pieds. J’ignorais qui était mon visiteur du soir ; tout me portait à croire que c’était vous. À mi-chemin entre ma chambre et la porte d’entrée, une latte a grincé. Nos cloisons ne sont pas épaisses. Sans doute m’avez-vous entendue approcher.
        Je ne savais presque rien de vous. La rumeur avait suffi à me bouleverser. Je craignais de vous rencontrer. J’ai attendu là, au milieu de la pièce. Il faisait froid. Je ne connaissais pas votre visage, je vous avais toujours évité. La semaine dernière encore, alors que je m’approchais du palier, j’ai entendu vos clés tourner dans la serrure. J’ai dévalé les marches, j’ai couru au bout d’un couloir pour ne pas vous croiser. Vous êtes passé sans me voir. Par précaution j’ai fermé les yeux.
        Cette nuit d’octobre, vous avez attendu de longues minutes sur le palier ? La lumière du néon filtrait sous ma porte. Je ne quittais pas des yeux cette rayure blanche, une meurtrière. Quelques minutes seulement, et puis il ferait noir. Vous partiriez. La lumière s’et éteinte. Vous êtes rentré chez vous. Quand vous avez tiré la porte, je suis revenue à mon lit. Je me suis couchée. Vous aussi. Vous étiez tout proche. Nos fronts auraient pu se toucher. Nous nous sommes endormis.
        Je n’ai jamais connu de vous qu’un univers sonore, où dominaient Mozart et votre violoncelle. Vous jouiez. Les voix chantaient. J’écrivais. Votre musique est dans ce manuscrit. A vous entendre j’ai eu peur de vous aimer. Je vous ai fui. J’ai écrit ce qui aurait pu être notre histoire. Ne me demandez pas pourquoi. Je ne vous demande pas pourquoi vous avez joué pour moi du violoncelle, chaque soir, pendant des mois.
        Quand vous aurez terminé votre lecture, je serai devant vous, et pourtant mois vulnérable qu’au soir du 15 octobre. Je n’aurai plus rien à dissimuler, pas même de l’amour. Avec ce manuscrit, je vous rends ce qui n’a pas été. Je sais quelle serait ma souffrance si je devais vous aimer. J’y renonce.
        Je ne vous demande qu’une chose. Lorsque vous aurez refermé le manuscrit, asseyez-vous près de la cloison, le violoncelle entre vos bras ; jouez pour moi l’Elégie de Fauré. Je l’espère depuis des semaines. Ce soir, elle sera mon chant de deuil.

        J’attends.

Inès F., appartement 203


L'avis d'Amandine & de Barbabella

Si vous aimez la couverture, sur les bons conseils de Michel, vous pouvez l'admirer sur le site de l'artiste Francine Van Hove. Bonne visite !


Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

commentaires

Marsup 24/01/2009 08:53

Merci Florinette ! J'en prends bonne note, je le rajoute dans ma liste de lectures à venir !!Bon week end !

Florinette 27/01/2009 20:27



Je t'en prie Marsup et j'espère que ce roman te plaira autant que moi !
Bonne soirée !



Nina 22/01/2008 14:41

J'en ai beaucoup entendu parlé de celui-ci je le note, c'es tn roman ou la musique va faire se rencontrer 2 êtres, ça a l'air d'être romantique !!

Florinette 22/01/2008 18:33

J'ai adoré cette histoire et je pense qu'elle devrait te plaire également, effectivement, c'est joliment romantique !

sylvie 16/05/2007 21:42

ah! je vais lire ce soir un livre de cette auteure : "le cahier de Leïla, de l'Algérie à Billancourt. Ce "cahier /journal" est illustré par Ronan Badel; editions autrement, collection français d'ailleurs...histoire d'une enfant immigrant en France, ca commence le 30/08/1963, ca se termine le 27/06/1964.

Florinette 17/05/2007 13:46

Je ne connais pas du tout ce livre... j'attends de connaître tes premières impressions, ton avis m'intéresse !!

Gawou 26/02/2007 17:35

Pour les lecteurs qui ne seraient pas loin de Grenoble, Valentine Goby est invitée au prochain salon du livre!
le programme du salon :
http://www.bm-grenoble.fr/printempsdulivre/accueil2007.htm

Florinette 27/02/2007 14:05

Merci pour cette info Gawou !!! ;-D

pom' 26/02/2007 11:08

une belle histoire d'amour, c'est vrai que dès les premières escapades de Vendello, j'ai vu venir une histoire d'infidélité, puis le rencontre avec Gaétan me l'a confirmer, l'écriture est agréable, je lirai avec plaisir un autre livre de cette auteure.

Florinette 26/02/2007 12:07

C'est vraiment une très jolie histoire depuis je me suis notée pour la prochaine fois, "Sept jours" et "L'antilope blanche" ! ;-)

Flo / Barbabella 02/01/2007 13:44

Coucou Flo et très bonne année !!!Je n'ai pu résister à venir faire un saut sur ton blog : j'étais en manque ! ;-) et je vois que tu as lu et aimé "La note sensible" : j'ai bien fait de venir ! :-) Je te recommande également "Sept jours". Je ne sais pas si c'est déjà sorti en poche.Je poursuis ma visite éclair :)Biz

Florinette 02/01/2007 18:49

Merci Flo ! très bonne année à toi également !Super ! merci pour le conseil, j'ai tellement aimé cet auteur que je compte bien en lire d'autres.A bientôt !Bisous

Lilly 09/12/2006 18:38

Finalement, tu as fait une pub d'enfer pour ce livre :D !!! On est plusieurs à l'avoir lu suite à ta critique, et j'ai beaucoup aimé, comme tout le monde ! Alors merci pour cette découverte...

Florinette 10/12/2006 10:02

C'est avec grand plaisir !!! et je suis ravie que tu aies aimé ce livre. :0055:

patch 07/12/2006 16:54

Emballé, roulé, c'est pesé...;o ) merci à toi, j'ai passé un bon moment....De grande sensibilité.....

Florinette 07/12/2006 17:10

Ah chouette !  je suis contente de voir que cette lecture t'as touché. :0055:

Laconteuse 07/12/2006 14:26

L'intrigue ce présente directement à travers cette lettre, et cela a l'air très chouette comme lecture... Surtout en lisant vos commentaires :)

Florinette 07/12/2006 17:01

Ça l'est ! Merci de ta visite Laconteuse. :0055:A bientôt !

Tantine 05/12/2006 09:52

Flo, je viens de finir "la note sensible", quel livre magnifique, quelle sensibilité, j'ai beacoup aimé et j'en redemande. Dès que je l'ai entamé, je ne l'ai plus quitté jusqu'à la dernière page Maintenant je vais aller voir sur le site de l'artiste..... Gros bisous pour toi.

Florinette 05/12/2006 12:26

Aaah chouette ! je suis contente qu'il t'ait plu, c'est une très belle histoire et j'espère trouver d'autres livres de cette écrivaine.Tu vas voir en visitant ce site il y a de magnifiques peintures à thème.Gros bisous. :0010:

@ Pour m'écrire

EnveloppeMail.png

Recherche