Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Un Autre Regard...
  • Un Autre Regard...
  • : Je vous souhaite la bienvenue sur mon blog dans lequel je parle de tout ce qui me passionne, m'interpelle comme ces lectures, documentaires qui m'amènent à porter un regard différent sur notre monde. Bonne visite à tous ! Florinette
  • Contact

Catégories

21 novembre 2006 2 21 /11 /novembre /2006 11:11


















Éditions Arléa, 2006, 163 pages.



Quatrième de couverture :

« Comment une banale histoire de téléphone portable confisqué peut-elle pousser un homme à vouloir briser une femme ?
Marianne Chevigny est bibliothécaire, David Martial professeur dans la même université. Le non-respect du règlement oblige Marianne à la sanction, ce que le jeune homme ne supporte pas. Se joue alors une étourdissante partition à deux, où chacun imagine la perte de l'autre. Mais que savent-ils de l'étrange secret qu'ils ont en commun ?
C’est avec une précision d’entomologiste que Sophie Avon décrit la montée de la violence entre deux êtres qui finiront par se reconnaître, mais d'une bien curieuse façon... »

Encrier-accueil.pngJ’avais bien aimé cet étrange ballet amoureux, ce jeu de scène où chacun imagine la perte de l’autre puisque rien ne peut les arrêter et le sentiment qu'ils éprouvent l'un pour l'autre va se muer en une haine féroce qui va transformer leur quotidien en enfer. Mais ce qui est le plus étonnant dans ce roman très étrange, au-delà d’être happé par l’histoire, c’est l’épilogue sanglant, voire sidérant, car rien dans ce récit nous prépare à une telle fin. Fantastiquement glauque !


L'avis de Tatiana, Clarabel & de Laure


Citation en exergue :

« Vous aviez compris tous les deux que le plus bel amour est celui qui est lent et qui s’étire, au point d’être si fin que la tristesse se voit à travers. »
Nancy LEE



Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

commentaires

S

le titre titille ma curiosité, bien évidemment...


Répondre
F


C'est un livre très très étrange...



Q
Je n'avais pas vérifié... décidément, il faut que je me mette un pense-bête pour le faire systématiquement.Je rajoute ton lien à mon article... tout de suite !Merci.
Répondre
F


Non, non, ce n'est pas grave, ne te prends pas la tête, vu le nombre de blogs et de visites, c'est quasiment impossible de tout retenir, mais j'étais ravie de voir que tu as aimé ce livre ! ;-)
Merci à toi, bisous et bonne soirée !



B
A noter que c'est le même titre que le livre de Gudule !
Répondre
F
Oui, je l'avais remarqué aussi, mais la ressemblance s'arrête là !!Bonne journée Bernie !
B
Je viens de lire ce roman. Quel personnage cette Marianne Chevigny ! Je sais bien que l'on dit "dévorer des livres" et qu'elle est bibliothécaire, mais je croyais que sa faim s'arrêtait là !
Répondre
F
Un étrange roman qui, par sa fin ou faim ne laisse pas indifférent !!
Y
ce livre  a l'air assez étrange, ta critique me donne à la fois envie de le lire et me fait redouter la fin... so strange :-)
Répondre
F
Yes very so strange, mais il peut te plaire toi qui aime le côté fantastique. ;-)
C
serais-tu sanguinaire...?????? ;-)
Répondre
F
Clarabel : Ah ça !  la fin nous laisse sans voix et même dans l'incompréhension car on s'imagine tout ce qui pourrait leur arriver, mais pas comme ça..... En tout cas j'en garde quand même un bon souvenir.Cathulu : Je pense qu'il devrait te plaire.Laure : c'est vraie que cette fin peut déranger, je me rappel que j'ai dû lire deux, trois fois la dernière page en me disant que non je n'avais pas rêvé. Je vais rajouté ton lien car je ne savais pas que tu l'avais lu comme cela les avis seront partagés.Choupynette : non quand même pas ! pfffff !! mais bon ce livre, enfin surtout la fin ne te laisse pas de marbre.
L
La fin m'avait beaucoup déçue (pas aimé) et du coup j'avais revu nettement à la baisse mon appréciation de ce roman...
Répondre
C
Tout cela me plaît !!!
Répondre
C
La fin.. ah oui !... je ne sais pas si j'ai aimé cette fin ou si j'étais presque fâchée après elle, tiens !.. ;-)) ... on s'échappait complètement du registre du début, mais complètement ! .. Bon petit roman à lire, toutefois !
Répondre
T
La citation est jolie : voir la tristesse au travers de son amour... humpf, je n'ai pas mieux comme jolie phrase sous la main !
Répondre
F
;-))

@ Pour m'écrire

EnveloppeMail.png

Recherche