Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Un Autre Regard...
  • Un Autre Regard...
  • : Je vous souhaite la bienvenue sur mon blog dans lequel je parle de tout ce qui me passionne, m'interpelle comme ces lectures, documentaires qui m'amènent à porter un regard différent sur notre monde. Bonne visite à tous ! Florinette
  • Contact
30 août 2006 3 30 /08 /août /2006 11:48
© HANNAH/Opale


Biographie
:


Anne Goscinny est née en 1968 à Boulogne-Billancourt. Fille du célèbre Renée Goscinny et de Gilberte Pollaro-Millo.

Pour Anne Goscinny, la vie d’une "fille de" aurait peut-être pu paraître difficile, on en connaît qui ont du mal à endosser cette responsabilité. Ce fut plutôt une filiation heureuse et complètement assumée.

Le 5 novembre 1977, Anne est âgée de neuf ans lorsque son père meurt d’une crise cardiaque. Sa mort brutale fut digne d'un gag de bande dessinée. Malade du coeur, il mourut sur le vélo d'appartement de son cardiologue en pleine séance de tests cardiaques. «Il était à la bande dessinée ce que la tour Eiffel est à Paris, ce que Balzac est au roman français, en un mot ce qu'Obélix est à Astérix» écrit Bruno Frappat dans Le Monde du 8 novembre 1977. « C’est Tintin qui s’incline devant Astérix, dit Hergé dans le Matin.
L’âme du scénariste de génie continue cependant à vivre dans le regard émerveillé de petits garçons qui ont craqué sur le Poor Lonesome cowboy Lucky Luke. Elle vit aussi dans les fous rires malins des petites filles qui à l’image du tendre personnage de Marie-Edwige ont plus qu’un faible pour le Petit Nicolas.

En 1994, sa mère meurt d’un cancer. Gilberte Goscinny est l’auteur du Prix René Goscinny créé en 1986 en hommage à son mari. Anne reprend la succession de sa mère en organisant chaque année ce prix en collaboration aujourd'hui avec le Festival international de la bande dessinée d'Angoulême et le Journal du dimanche. Ce prix, décerné par un jury au début du mois de décembre, est destiné à aider et encourager un jeune scénariste. Le lauréat reçoit un trophée et un chèque de 5 000 euros au cours de la cérémonie du Festival international de la bande dessinée d'Angoulême qui se déroule fin janvier.

Dans Le père éternel, on reconnaît Anne Goscinny dans le personnage de Sophie, ses problèmes de jeune fille complexée, qui manque d'un guide paternel depuis la mort de son père - son beau-père ne lui plaît pas. Anne Goscinny rend hommage à ses ancêtres juifs, à l'histoire difficile de certains membres de sa famille déportés et tués, à son papa dans son troisième roman.

Bibliographie :

* 2002 - Le bureau des solitudes (Éditions Grasset),
* 2004 – Le voleur de mère (Éditions Grasset),
* 2006 – Le père éternel (Éditions Grasset)

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

commentaires

@ Pour m'écrire

EnveloppeMail.png

Recherche