Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Un Autre Regard...
  • Un Autre Regard...
  • : Je vous souhaite la bienvenue sur mon blog dans lequel je parle de tout ce qui me passionne, m'interpelle comme ces lectures, documentaires qui m'amènent à porter un regard différent sur notre monde. Bonne visite à tous ! Florinette
  • Contact

Catégories

21 octobre 2006 6 21 /10 /octobre /2006 14:24














Photo : © P. Swirc


Éditions Grasset, Août 2006, 276 pages.


Au funérarium du Père-Lachaise, c’est l’enterrement d’Anna Tonnerre. Ses enfants, Laurence, Bertrand et Jérôme attendent la fin de l’incinération pour déposer l’urne au columbarium. Jérôme est nerveux, car il doit leur révéler les dernières volontés écrites de leur mère qu’elle lui a adressée sur son lit de mort avant de s’éteindre : « Je veux être incinérée », jusqu’à là pas de problème, mais Jérôme leur lit la suite « …et mes cendres jetées dans l’Atlantique Sud. », sans aucune autre explication. À partir de là tout se complique. Mais où est-ce donc l’Atlantique Sud, c’est très vague comme destination ?


Laurence et Bertrand décident d’un commun accord de laisser Jérôme, le dépositaire du testament, s’occuper du largage des cendres. Mais il ne s’est pas comment il va procéder et se trouve bien embarrassé par le pot aux cendres de sa mère, lui, ce grand rêveur des voyages au long cours n’est qu’un velléitaire névrosé. Rien que le fait de s’éloigner de son quartier lui déclenche une vraie crise de panique (troubles intestinaux, céphalées entêtantes...). Arrivera-t-il à surmonter sa phobie ?

Après avoir tourné autour du pot, ce passionné des mots et de palindromes cherche à comprendre avant tout le pourquoi de cette destination finale en farfouillant dans les affaires de sa mère restées dans l’appartement familial.

À force de remuer le passé, il découvrira le pot au rose d’une femme qu’il ne connaissait guère et confiera ses craintes et ses découvertes à un psychanalyste. À travers la mort de sa mère, c’est sa mémoire qui se ravive et son passé qui s’éclaircit.
 
Encrier-accueil.pngC’est un roman plein d’humour et de tendresse, c’est plein de jeux de mots, de références à certains personnages et chansons. Et c’est très encourageant pour la suite puisque c’est son premier roman !


Citation :

« Partir c’est mourir un peu, mais mourir c’est partir beaucoup. » Alphonse ALLAIS (1855-1905)

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

commentaires

C
je l'ai rencontré lors d'un festival organisé par ma ville (le festival du premier roman) et ce roman est bel et bien autobiographique. LOrsque son éditeur lui a dit qu'il allait mettre "roman" sur la couverture, il a été surpris mais ne s'est pas vraiment posé de questions.
Répondre
S
Je pense que celui-là fera partie de ceux que je lirai ! J'espère  pouvoir me rendre à la rencontre avec l'auteur. J'en saurais peut-être plus alors, sur le caractère autobiographique du livre !
Répondre
F
Chouette, ça m'intéresse, tiens-moi informée ! ;-))
P
Je l'ai enfin trouvé en librairie ce matin...Je sents que je vais me régaler...;o ) (Tu ne voudrais pas parler d'autre chose que de littérature sur ton blog, ne serait-ce que quelque jours....Je sais pas moi, bricolage, peinture, histoire que j'arrive à suivre? ).....;o ))
Répondre
F
hi hi hi, non et non et non et même mieux je vais continuer... :0035: quoique l'histoire j'aime beaucoup... ;-o)
S
Je me suis régalée en lisant ce joli roman et je suis heureuse de voir que je ne suis pas la seule. J'avais aussi des doutes sur son caractère autobiographique mais me voilà informée...
J'ai aussi adoré "Exil, parole de carpe" de Bruno Pachent où j'ai trouvé aussi beaucoup de poësie et un mélange étonnant de jeu avec les mots et de sentiments profonds.  Je crois que c'est aussi un 1er roman.
Deux belles découvertes...
Répondre
F
Merci Sophie de ta visite. Je suis bien contente de voir que tu as aimé L'Atlantique Sud et je te remercie de ton conseil que je note.A bientôt ! :0059:
F
Je disais cela car son héros s'appelle comme lui !  Mais oui, la dédicace est intrigante :)
Répondre
F
Mais dis toi que j'ai eu la même réflexion que toi avant de remarquer cette petite phrase en première page. ;-)
B
J'ai le sentiment que c'est mon type de livre de par le thème. Oui, cela semble bien pormetteur ! A noter :-)C'est un roman autobiographieque?
Répondre
F
Non je ne pense pas que ce soit autobiographique, il y a peut-être quelques passages, car sur la première page il est noté : " à ma mère, probablement ". Il imagine sûrement très bien ce que sa mère serait capable de leur faire comme les laisser avec un testament des plus étranges. C'est pour cela que dans sa bibliographie j'ai précisé " roman " car il a déjà écrit un récit autobiographie qui s'intitule Le petit voisin. ;-)
C
Ca m'a l'air bien tentant ma foi!
Répondre
F
Lance toi, tu ne seras pas déçue ! ;-)

@ Pour m'écrire

EnveloppeMail.png

Recherche