Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Un Autre Regard...
  • Un Autre Regard...
  • : Je vous souhaite la bienvenue sur mon blog dans lequel je parle de tout ce qui me passionne, m'interpelle comme ces lectures, documentaires qui m'amènent à porter un regard différent sur notre monde. Bonne visite à tous ! Florinette
  • Contact

Catégories

5 octobre 2006 4 05 /10 /octobre /2006 16:12

















Éditions Albin Michel, 2003, 380 pages.


C'est dans une maison de repos où Angela reprend goût à la vie, à l'écriture, grâce à une infirmière qui la pousse à se confier, à expulser ces souffrances qui la meurtries et la tiennent clouées au fond de ce lit.

C'est donc à travers ses écrits que Angela lui narre ses craintes, ses doutes, sa magnifique rencontre avec la mythique Louise Brooks, actrice de cinéma muet dans les années 1920, et cette tendre amitié qui s'est installée entre elles au cours des deux dernières années qu'elle a passé à son chevet, partageant leurs secrets, leurs désirs. Elle explique sa nouvelle vie à New-York où elle partage, depuis sa rupture avec Simon - qu'elle n'a pas su retenir à cause de cette peur viscérale d'aimer - l'appartement de sa copine Bonnie, avec Virgil un jeune architecte français comme elle, qui lui voue un amour platonique étrange et inquiétant. Et puis survient Mathias, jeune tchèque, sûr de lui, que rien ne trouble ni ne détourne de ses rêves de réussir dans ce pays. Angela l'aime d'un amour passionné, destructeur, car elle ne peut s'empêcher de refaire les mêmes erreurs guidées par cette peur d'aimer, d'être rejetée, d'en souffrir.

Encrier-accueil.pngKatherine Pancol à l'art de planter le décor, d'installer ses personnages et nous voilà embarqué dans une incroyable histoire d'amour, mêlée d'intrigue, qui nous tient en haleine et nous propulse vers une fin inattendue. Le plus bouleversant dans ce livre c'est qu'il y a une part de vécu, on oublie la fiction pour laisser place à la réalité qui vous touche en plein coeur.

Extraits :

« Mais je me rétablis. Ou, plutôt je fais semblant et, à force de faire semblant, je me rétablis. Par toujours bien d'aplomb, un peu ankylosée et violette de bleus, mais j'ai appris à taire ce qui faisait trop mal. »

« On est crédule quand on aime. On ne veut rien apprendre qui dérange l'idée magnifique que l'on se fait de l'autre. De l'autre qu'on repeint toujours en doré... C'est l'amour qui veut ça. »


Le site de Katherine Pancol


Citation :

« Il y a dans le coeur d'une femme qui commence à aimer un immense besoin de souffrir. » Charles NODIER (1780-1844) Smarra.


Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

commentaires

H

Encore un coup de coeur à noter !!! vive Katherine :) elle est éblouissante dans ses écrits !!!


Répondre
F


 


Comme toi j'aime beaucoup les romans de Katherine Pancol ! ;-)


 



L
Moi aussi j'adore Pancol depuis que je l'ai découverte avec "vu de l'extérieur" puis "moi d'abord". Depuis je continue d'acheter régulièrement ses livres, mais je stocke je stocke... la fameuse PAL !
Répondre
F
Oui comme tu dis la fameuse PAL !! :-))
C
J'avais beaucoup aimé ses premiers romans, puis je me suis un peu lassée. "Encore une danse" par exemple... un roman très déprimant, j'ai trouvé. Pourtant, je continue d'acheter ses livres ! J'aime définitivement cet auteur !!! J'ai donc dans ma Pal ce livre et son tout dernier, mais pas encore lu !!!! *oups*
Répondre
F
Son dernier est vraiment très réussi, comme celui-ci d'ailleurs, mais ça n'a rien à voir, ce n'est pas triste et on est happée par les tribulations de cette famille très attachante. On a envie de rester avec eux. Heureusement qu'une suite est prévue. Je te le conseil vivement. ;-)
A
De Katherine Pancol, j'ai lu plusieurs romans. Je les trouve très inégaux. Certains m'ont complètement conquise ("Encore une danse") et d'autres terriblement ennuyée ("Et monter lentement dans un immense amour"). Je l'ai un peu laissé de côté...
Répondre
F
Je n'ai pas encore lu les livres que tu cites, par contre tu devrais lire son dernier, les yeux jaunes des crocodiles, c'est un super roman très captivant.
C
Jamais lu Pancol...mais manifestement je rate quelque chose... Allez un de plus dans ma LAL!!
Répondre
F
A force, tu dois être comme moi, ta LAL doit s'allonger de jour en jour. ;-)
T
Comme j'ai aimé ce livre qui est d'une violence et d'une tendresse infinies. Je n'ai lu que deux livres de Katherine Pancol qui m'ont enthousiasmé, comme toi, ma Florinette, et j'ai bien l'intention de continuer. Gros bisous
Répondre
F
Alors tu aimeras sûrement un homme à distance. Il est aussi fort en émotion que celui-ci. Bisous.

@ Pour m'écrire

EnveloppeMail.png

Recherche