Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Un Autre Regard...
  • Un Autre Regard...
  • : Je vous souhaite la bienvenue sur mon blog dans lequel je parle de tout ce qui me passionne, m'interpelle comme ces lectures, documentaires qui m'amènent à porter un regard différent sur notre monde. Bonne visite à tous ! Florinette
  • Contact

Catégories

8 mars 2008 6 08 /03 /mars /2008 09:01

undefinedundefined














Éditions Sabine Wespieser, 2007, 711 pages.

2007 - Prix Victor Rossel et le Prix Victor Rossel des jeunes.


Ce pavé de 711 pages raconte l’histoire de la famille Zemka. Le narrateur, et c’est là toute l’originalité du roman, n’est autre que la maison elle-même, une bâtisse du XVIIIe siècle située au fin fond de la Galicie - terre rattachée à l’empire des Habsbourgs depuis le partage de la Pologne - et qui est bien placée pour savoir tout ce qui s’est dit, s’est passé entre ses murs.

C’est en 1820, lors d’un bal célébré chez le baron et la baronne von Kotz que leur fille Clara, au physique peu engageant, rencontre le beau Polonais Jozef Zemka et en tombe follement amoureuse. Ce fils de confiseur au visage d’ange vient de prendre la succession de son oncle pour devenir l’administrateur du domaine.

Une nuit, la très catholique Clara, l’aspirante religieuse consent à laisser l’intendant de son père la rejoindre dans son lit et lui voler sa fleur. Cet écart de conduite les amène à célébrer ce mariage morganatique qui annonce la venue de leur premier enfant « l’enfant du pêché » qui, au grand désespoir de Jozef, est une petite fille.

Cette vexation va se reproduire plus d’une fois, car Clara mettra au monde non pas une fille, mais cinq filles nubiles dont la destinée est racontée par cette maison qui s’angoisse, tente de comprendre, éprouve beaucoup d’empathie pour ses habitants, comme pour cette pauvre Clara délaissée par un mari qui la trompe, la rudoie, mais qui heureusement connaîtra l’amour dans les bras de l’instructeur de ses filles, un révolutionnaire. Car des révolutions, il y en a, elles éclatent en Galicie ce petit bout de terre qui excite les convoitises autrichiennes, polonaises et russe. Ce combat pour l’indépendance, cette atmosphère de menace, de mystère, et aussi d’espérance se répercutent jusque dans les fibres de cette demeure.

Sous ses corniches blanches, ses vitres à biseaux, son fronton de temple grec, cette maison, qui parle aussi bien des vivants et des ombres qu’elle a épiés sur plusieurs générations en prenant soin de garder tous leurs secrets dans ses murs, est une narratrice formidable et captivante. On la ressent vibrer, respirer, il y a les odeurs, les courants d’air, chaque pièce renferme son histoire. Elle est fascinée par ces femmes condamnées comme elle à la vie intérieure, mais qui sont débordantes de passion, d’énergie…

Diane Meur a écrit une magnifique saga familiale qui nous emporte dans un souffle épique. Tous les ingrédients sont réunis : une maison, des personnages très attachants, des passions brutales et ardentes et toutes ces destinées qui se croisent, se succèdent avec force et passion font que l’attention ne faiblit pas et que l’on dévore ce roman de la première page à la dernière. Magnifique !


Merci beaucoup Ptitlapin pour cette belle découverte !!


Michel
, Gachucha, Solenn & Marie ont également aimé ce livre.


Petit bonus






Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

commentaires

G
J'ai terminé ce livre hier, je l'ai adoré, malgré un début laborieux et un volume impressionnant. je publie mon billet sur ce si beau livre demain.
Répondre
F


J'ai hâte de connaître en détail tes impressions sur cette belle saga ! ;-)



J
Hou la, cela m'a l'air d'être un pavé (intéressant mais dense et avec un grand nombre de pages !). J'avais hésité jusqu'à présent mais tous les avis semblent positifs alors je note !
Répondre
F
Le mot pavé peut faire peur, mais tu ne vois pas les pages défilées tellement l'histoire est prenante !!
S
je l'avais en tête celui là, et puis... pfuitt... il avait disparu! Mais tu me le remet en mémoire et je dis comme gambadou! un bon plan pour les vacances! je note!
Répondre
F
C'est une bien belle lecture estivale qui t'attend !! :-)
C
ah ben voilà! je suis embêtée: j'adore les sagas familialles... et j'ai une pal plus grande que moi.... comment faire? ;o))
Répondre
F
Hihihi fait comme moi, ignore-la et plonge-toi dans ce délicieux roman !! ;-o))
L
Il fait partie de mon défi anti PAL 2008... l'entretien est super intéressant, de même que ta critique... ah là là, ça donne vraiment envie de s'y mettre tout de suite !:)
Répondre
F
Ce fut un anti PAL pour moi aussi, vu que c'est un prêt, mais j'avais trop envie de le lire et comprends ton impatience !! ;-)
M
Très très tentant !
Répondre
F
Et en plus, je suis presque certaine que ce roman te plairait !! :-)
H
Ce livre a l'air très intéressant et je ne connais pas du tout l'auteur (ce qui peut donner une belle découverte en persepective)
Répondre
F
Et cela en est une, j'espère qu'il en sera pareil pour toi !!
N
Je vais le rajouter à ma liste c'est bien mon style de roman,  merci pour cet article qui donne envie de livre ce livre
Répondre
F
Merci à toi Nina, et je pense aussi qu’il devrait te plaire !
A
Je n'ai jamais lu cette auteure qui porte un bien joli prénom puisque ma soeur préférée le porte aussi ;)
Répondre
F
Un joli prénom assez rare en plus ! :-)
Y
Voilà qui est plus que tentant , je note (encore) mais l'idée me plait vraiment j'aime l'âme des maisons de là à les imaginer en observatrice de leurs occupants :-)
Répondre
F
Moi aussi j'aime l'âme des maisons et c'est ce qui m'a attirée dans ce roman !! :-)

FLEURS DE BACH

Conseillère en Fleurs de Bach 

Retrouvez moi sur mon autre blog :

Pour celles et ceux qui désirent être plus en phase avec leur nature profonde, il existe un remède 100% naturel qui peut vous aider à vous sentir mieux, ce sont les Fleurs de Bach. 

@ Pour m'écrire

EnveloppeMail.png

Recherche