Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Un Autre Regard...
  • Un Autre Regard...
  • : Je vous souhaite la bienvenue sur mon blog dans lequel je parle de tout ce qui me passionne, m'interpelle comme ces lectures, documentaires qui m'amènent à porter un regard différent sur notre monde. Bonne visite à tous ! Florinette
  • Contact

Catégories

24 mai 2007 4 24 /05 /mai /2007 19:59
Love.pngE.Von-Arnim.png













Éditions Salvy, 1997, 472 pages.
Traduit de l’anglais par Bernard Delvaille.


Catherine est une jolie veuve de quarante-sept ans. Depuis que son mari, George, est décédé, elle vit modestement dans un bel appartement londonien, l’unique splendeur du passé qui lui reste puisque son riche mari, ayant trop peur qu’elle devienne la proie de quelque vulgaire coureur de dot, a légué tout le reste de sa fortune à leur fille unique, Virginia qui est depuis mariée à un vieux clergyman campagnard.

Avec le peu d’argent qui lui reste, l’opéra est devenu sa seule distraction. C’est là où, tous les après-midi, elle se rend pour y voir jouer le drame musical « The immortal Hour ». L’assistance est si clairsemée et la salle si vaste qu’elle finit par faire la connaissance de Christopher, ce beau jeune homme de vingt-cinq ans aux cheveux de feu qui lui lance désespérément des signes de reconnaissance voire des sourires.

Catherine se sent gênée par leur différence d’âge et repousse sans cesse ses avances. Mais Christopher s’en moque, il est amoureux, éperdument amoureux. Elle est tout ce dont il rêve, une petite boule de douceur, de chaleur, de calme, de sécurité et d’amour. Il l’idolâtre, la poursuit jusqu’à chez elle. Peu importe que Catherine accuse quelques décennies de plus que lui. Il l’aime tellement qu’il ne désire qu’une chose : l’épouser. Devant tant de beauté, d’impétuosité, de générosité, de sincérité dans ses admirations et ses convictions, Catherine se laisse séduire.

C’est un bien joli roman. Après un début qui se traîne un peu en longueur, Elizabeth Von Arnim, cousine de Katherine Mansfield, décrit admirablement bien le refus de la vieillesse, les ravages du temps qui laissent des traces irréparables sur un visage. Catherine a beau tout faire pour paraître plus jeune, salon de beauté, cures douloureuses de rajeunissement, rien n’arrive à calmer ses angoisses, elle se voit vieillir et le supporte très mal malgré l’amour intact et fidèle de Christopher. Elle parle aussi de la profonde injustice qu’affrontent les femmes quand elle rencontre un homme plus jeune qu’elle, alors que le contraire est toléré.

L’écriture et le style de cette romancière m’ont fait penser à Germaine Beaumont, peut-être à cause de cette qualité de mise en scène, le souci du détail qui a son importance… il faut dire aussi qu’elles sont toutes les deux de la même époque et ont vécu en Angleterre.

Disponible en format poche.

















Je vais vous confier les clefs pour quelques jours d’évasion au Pays Basque.

PaysBasque.png

Je vous souhaite de passer un excellent week-end de Pentecôte (pour ceux qui font le pont) et beaucoup de courage pour ceux qui bossent. Bisous à tous et à toutes !




Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

commentaires

F
Je n'ai pas lu celui-là. Je le note sur ma LAL, j'aime bcp cette auteure ( Avril enchanté, En caravane,Mr Skeffington, L'été solitaire).
Répondre
F
Une bien jolie découverte et ton commentaire me fait dire qu'il faut que je poursuive avec cette auteure !!
L
Encore un bien joli commentaire... et un auteur que je dois absolument découvrir ! Merci :o)
Répondre
F
Je t'en prie Lou, c'est avec grand plaisir !!! ;-)))
G
"Tu fais bien, je connais très bien le Pays Basque pour y avoir vécu quelques années,  je vais t'envoyer un mail pour te communiquer les bonnes adresses !!! ;-))))"Tu es adorable, je suis toute émue! ça me motive encore plus pour vraiment y aller!! merci c'est une attention qui me touche!
Répondre
F
Je t'en prie, ça me fait très plaisir, je te l'envoie aujourd'hui ! Bisous !
A
Je note, je note, je sens que je vais adorer celui-ci. A bientôt Florinette !
Répondre
F
Je pense aussi ! ;-)
B
 Bonnes vacances en retard. Je note ce livre.
Répondre
F
Merci BelleSahi !Bisous
C
Alors là, je suis séduite! merci de la découverte et bonnes vacances!
Répondre
F
Merci Choupynette !
N
je passe le tambourla police a grossi chez moi
Répondre
F
Oh ben mince alors, j'espère que tu arriveras à la remettre !
N
J'adore ELisabeth Von Arnim. Son écriture est superbe et les situations décrites souvent très drôles. Mais comme toujours, tu as du goût pour le choix de tes livres et ... de tes week end (le Pays Basque) ... Veinarde. Je te souhaite un excellent séjour dans cette région que j'effectionne particulièrement. J'ai vu que ta lecture en cours était Shosha d'Isaac Bashevis Singer. Pour l'avoir lu il y a plusieurs années, j'en garde un souvenir émerveillé. Mais j'attends ton article pour savoir.
Répondre
F
Merci Nanne, effectivement Elizabeth Von Arnim a une très belle plume et beaucoup d'humour, j'ai beaucoup apprécié cette lecture.Comme toi, j'adore cette région, j'ai vécu quelque temps à St Jean de Luz et Biarritz que j'ai dû quitter pour manque de travail et depuis, n'habitant pas très loin, j'y reviens régulièrement !Je viens de terminer ma lecture de Shosha et je suis encore toute émue par l'histoire, je ne sais pas encore comment je vais la résumer, je vais attendre un peu avant d'en faire l'article, mais je peux te dire déjà que c'est un coup de coeur ! ;-)
K
Bon WE basque! Et je note le titre car tu m'as donné l'envie de le lire!
Répondre
F
Merci Katell !
M
Bon week-end Florinette ;))
Répondre
F
Merci Musky !

@ Pour m'écrire

EnveloppeMail.png

Recherche