Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Un Autre Regard...
  • Un Autre Regard...
  • : Je vous souhaite la bienvenue sur mon blog dans lequel je parle de tout ce qui me passionne, m'interpelle comme ces lectures, documentaires qui m'amènent à porter un regard différent sur notre monde. Bonne visite à tous ! Florinette
  • Contact
25 avril 2007 3 25 /04 /avril /2007 21:51
Se-r--soudre-aux-adieux.pngP.Besson.png












Éditions Julliard, 2007, 188 pages.



Dans ce roman épistolaire à voie unique, Louise essaye de se raccrocher à la vie par des lettres qu’elle envoie à l’homme qui l’a quittée. « Il faut du courage également parce que je ne perds pas de vue que tu ne me répondras pas. Je lance des bouteilles à la mer, le plus loin que je peux, mais aucune marée ne me rapportera un message, nul signal ne me sera adressé en retour. »

Louise est journaliste free lands, pour mieux surmonter son chagrin, elle fuit Paris, où elle a aimé, pour s’exiler à Cuba, Venise, New-York.. « Choisir un exil, un lieu où nous n’étions jamais allés ensemble, pour être certaine de ne pas y croiser nos souvenirs. » Comprenant que ces exils ne la sauvent pas, elle se dévoile de plus en plus dans ses lettres comme dans un journal intime. Elle raconte qui elle est, qui est cet homme qu’elle a aimé. L’écriture devient pour elle une sorte de thérapie.

Encrier-accueil.png C’est le premier livre que je lis de cet auteur et je pense avoir fait une mauvaise pioche, car je n’ai pas été très emballée par l’histoire, ou peut-être par le style, j’ai trouvé le personnage de Louise assez énervante et égoïste par son acte. Écrire à son amant, inscrire son nom sur chacune de ses lettres, est le seul prétexte qu’elle a trouvé pour se raconter, elle écrit plus à soi qu’à lui. Elle règle ses propres névroses, son obsession vis-à-vis de cet homme. Elle a ce besoin inextinguible de mettre des mots sur sa douleur, l’expliquer, l’analyser, de tout mettre à plat et en morceaux. L’écrit peut devenir un exutoire pour dominer sa tristesse, éloigner le chagrin, mais j’aurais mieux compris si elle l’avait fait par un autre moyen que d'inonder son ancien amant de lettres thérapeutiques.

Par contre, je reconnais que, dans ce roman, Philippe Besson a un sens incroyable de la psychologie et sensibilité féminine. Il arrive à faire oublier au lecteur que c’est un homme qui a écrit ce livre. N’aimant pas rester sur une déception, je retenterai cet auteur avec un autre de ses romans.


D’autres avis similaires : Laure, Eric, Papillon, Anne-Sophie, Livrovore

Les plus enthousiastes : In Cold Blog, Amandine, Anne, Lilly, Véro

L'interview de l'auteur par In Cold Blog


Le site officiel de Philippe Besson

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

commentaires

patch 27/04/2007 14:14

Tu devrais, si je peux me permettre bien sur, retenter avec "Son frère" comme proposé par Livrovore, "Un instant d'abandon" est très fort aussi...."Un garçon d'Italie" est plutôt pas mal non plus....et "L'arrière-saison" et je dois dire excellent, par son originalité....
Enfin bref, pour l'intant, Je ne fais pas partie des déçus par Besson...;o )

Florinette 28/04/2007 10:21

Bien sûr que tu peux te le permettre !!!  ;-)) de toute façon, je retenterai avec un autre de ses romans. Merci pour ces conseils Patch ! ;-D

Livrovore 27/04/2007 10:10

On est complètement d'accord :-)
Pour essayer autre chose de cet auteur, tu devrais lire "Son Frère", qui est vraiment magnifique.

Florinette 28/04/2007 10:17

Je l'ai en poche, je le lirai, mais un peu plus tard. Merci Livrovore ! ;-)

Gambadou 26/04/2007 21:53

je n'ai pas tellement aimé son livre sur son frère, je crois que je vais passer celui là

Florinette 26/04/2007 23:17

Ça ne me rassure pas pour la suite, enfin je verrais bien....

lily 26/04/2007 18:56

Je n'étais pas vraiment tentée, je crois que je vais m'abstenir...

Florinette 26/04/2007 19:31

Tu peux aller lire les avis plus positifs, ou lire un autre roman de l'auteur, si, comme moi, tu n'en as jamais lu auparavant !

Anne 26/04/2007 17:16

Persiste à vouloir lui redonner sa chance! Regarde si le résumé de "En l'absence des hommes" te plait; moi c'est celui que j'ai préféré.

Florinette 26/04/2007 19:12

Pour l'instant, ma tante m'a prêtée "Un garçon d'Italie" et "Son frère", donc c'est certain que je retenterai avec l'un deux ! ;-)

patch 26/04/2007 15:15

En projet, mais peut-être (certainement) je vais attendre le poche....par contre j'ai un soucis. J'ai fini "Un garçon d'Italie" de Besson, livre que j'ai adoré, cela va sans dire,et pourtant je n'arrive rien à pondre de correct...j'ai peur de dévaluer le roman....on a des blocages parfois....

Florinette 26/04/2007 19:09

Rassure toi ça m'arrive aussi, pas avec les livres qui ne m'ont pas touchée, mais plus avec ceux qui continuent de vibrer au fond de moi et j'ai toujours peur de ne pas trouver les mots pour expliquer ce qui m'a bouleversée, c'est très difficile et à chaque fois je me dis que j'aurais pu faire mieux, mais bon....

Alice 26/04/2007 14:08

Concernant Philippe Besson, je crois l'avoir déjà dit sur un blog.
Mais bon je vais le redire ici. Mon avis sur cet écrivain, il se trouve qu'il était le président du Jury du Roman Francophone de ma ville.
Donc j'ai été amené à" le cotoyé " si on veut une fois par mois sur 6 mois. En tant que personne il est très mondain, parisien il se la joue comme on dit, mais pas complètement antipathique non plus.
Mais comme écrivain (je n'ai lu de lui que le livre sur Rimbaud), je trouve que c'est une écriture fabriquée, prétencieuse, manque de sincérité et d'originalité dans la construction de ses romans.
Trop médiatique.... non moi, je trouve qu'il y a beaucoup d'autres romanciers français et d'ailleur à découvrir donc Ph. Besson c'est tout vu....

Florinette 26/04/2007 19:01

Je ne l'ai jamais rencontré, je l'ai simplement vu à la télé...N'aimant pas rester sur une déception, je préfère continuer avec l'auteur pour confirmer mes impressions, à savoir si ça vient de son écriture ou de l'histoire, après si cela se répète j'arrêterais...Merci d'avoir exprimé ton avis ! ;-)

sylire 26/04/2007 12:54

Très partagés, les avis sur ce livre. De P. Besson je n'ai lu que "les jours fragiles" le journal intime d'Isabelle Rimbaud (soeur d'Arthur) imaginé par P Besson. J'avais aimé et je compte bien continuer la découverte de cet auteur. Mais je choisirai un autre roman que celui que tu nous présentes là.

Florinette 26/04/2007 18:56

Je pense lire, plus tard, "Un garçon d'Italie" et je verrais bien. Mais celui-ci ne m'a pas du tout accrochée, je n'arrivais pas à ressentir les émotions perçues par d'autres, c'est plutôt l'inverse qui s’est produit !!!

Tamara 26/04/2007 11:42

C'est bon à savoir... Moi j'avais beaucoup aimé "En l'absence des hommes".
P.S : c'est drôle, je voyais P. Beeson beaucoup plus vieux, avec les cheveux et une barbe blanche... Un peu à la Victor Hugo !

Florinette 26/04/2007 18:53

hihihi tu me fais rire en le voyant comme V.Hugo ou en Père Noël, pourquoi pas !!! ;-o)) comme quoi quand on ne connaît pas la personne bien souvent on se trompe dans sa physionomie ! ;-))

BelleSahi 26/04/2007 09:47

oh tu n'es pas emballée ! le thème de ce livre ne me dit rien. Comme ça c'est réglé.

Florinette 26/04/2007 18:45

Non pas par celui-là en tout qu'à ! au moins cela n'alourdira pas ta LAL ! ;-)

@ Pour m'écrire

EnveloppeMail.png

Recherche