Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Un Autre Regard...
  • Un Autre Regard...
  • : Je vous souhaite la bienvenue sur mon blog dans lequel je parle de tout ce qui me passionne, m'interpelle comme ces lectures, documentaires qui m'amènent à porter un regard différent sur notre monde. Bonne visite à tous ! Florinette
  • Contact
17 juillet 2020 5 17 /07 /juillet /2020 18:34

Dans la soirée du 4 octobre 1930, malgré une pluie cinglante et de violentes rafales de vent, le plus grand dirigeable britannique jamais construit décolle d’Angleterre pour effectuer son vol inaugural vers les Indes. 

Le 5 octobre 1930, vers les 2 heures du matin, le dirigeable R101, qui devait être la plus grande fierté de l’aéronautique anglaise, s'écrase et s'enflamme sur la France, plus exactement près de la commune d’Allonne, au sud de Beauvais, dans l’Oise. Sur les 54 personnes présentes à bord, 46 périrent dans l'accident, dont le ministre anglais des Transports aériens, Lord Thomson.

Cet accident fera perdre aux Anglais la foi dans l’avenir de ce mode de transport. Il sera également l’occasion de très curieuses manifestations paranormales.

Le public apprendra la nouvelle par les journaux du matin : «  Quarante-six morts dans la catastrophe du R101 »  titrent-ils.

Une commission d'enquête est organisée, mais les témoignages font défaut, car, sur les 8 survivants 2 sont décédés des suites de leurs blessures, et les 6 autres travaillaient dans les coursives latérales et n’ont rien vu. On conclut donc à une soudaine perte de gaz.

Deux jours après l’explosion du R101, un témoignage peu ordinaire va cependant perturber cette affaire et dont la commission d'enquête a négligé : c’est celui du lieutenant Carmichael Irwin, lui-même décédé à son poste au cours de la catastrophe.

C’est lors d’une séance de spiritisme publique et sténographiée organisée par Harry Price avec la célèbre médium Eileen J. Garrett que ce témoignage a pu être recueilli.

Miss Eileen Garrett transmet au ministère de l’Air britannique un rapport technique extrêmement précis et détaillé sur les causes de l’accident.

Les experts qui prennent connaissance de ce rapport, n’en croient pas leurs yeux : l’abondance des détails techniques est telle, la relation des diverses phases de la catastrophe si précise, que seul un spécialiste de ce type d’appareil aurait pu les donner.

Le témoignage du lieutenant est troublant et accusateur : (extrait) « La masse totale du dirigeable était bien trop grande pour la capacité des moteurs. Les moteurs étaient bien trop lourds [...] Force ascensionnelle totale mal calculée... Système extravagant de carbone et d'hydrogène complètement stupide... Essais bien trop courts... Mauvais temps pour un long vol. L'eau stagne dessus. On penche vers l'avant. Impossible de se redresser. Impossible de s'élever...Beaucoup trop lourd....Tout était beaucoup trop lourd pour les moteurs....»

Il ne sera pas le seul à parler. D'autres personnes décédées lors de la catastrophe viendront aussi raconter les défaillances techniques. Ces témoignages auront naturellement des partisans et des contradicteurs.

Pourtant, l’enquête qui sera menée durant des mois par des experts anglais et français va démontrer que l’accident était prévisible, presque inéluctable. Il y a bien ces défauts de conception des ballons de gaz, que l’on savait poreux, et cette enveloppe extérieure gorgée d’eau par la pluie torrentielle comme l’indique le lieutenant Irwin à la médium. Et ce n’est pas tout…

Ce vol d’essai a effectivement bien été raccourci de 72 heures à 16 heures, quelques jours plus tôt, pour permettre les derniers préparatifs. Ces problèmes de surcharge, réglés dans la hâte, mais aggravés par les aménagements luxueux et lourds installés sur 2 étages pour les invités de marque.

Pour vous donner une idée, comme le précise l’historien Laurent Wattebled dans la vidéo "La Brève histoire du dirigeable R101", le dirigeable pouvait contenir en largeur 3 cathédrales de Beauvais côte à côte…

Même un fumoir à l’étage inférieur muni de briquet électrique a été installé malgré la présence, d’hydrogène hautement inflammable…

Tout, ou presque, prédestinait le R-101 à une fin tragique, mais le tapage médiatique et politique autour de ce vol inaugural était tel, plusieurs mois avant, qu’il n’était plus question de le reporter, sous peine de perdre la face...

Les graves défauts de finition du R101, soigneusement camouflés au public, auraient pu passer inaperçus sans les indications supplémentaires données par la médium qui aideront l’enquête.

Le destin tragique de dirigeable marquera la mémoire picarde, et laissera sa trace dans un champ en bordure de Beauvais.

Cet accident dramatique marquera la fin de l’aventure britannique dans cette histoire technique des aéronefs.

À Allone, la commune picarde offre au Royaume-Uni la parcelle de terrain sur laquelle s’est écrasé le dirigeable. Une stèle marque le lieu du drame.

Un monument est également érigé en bordure de la Nationale 1, au carrefour d’Allonne, à quelque 600 mètres de là.

 

Sources :

 

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

commentaires

Plumes d Anges 20/07/2020 15:14

Encore une incroyable histoire, je l'avais lue il y a quelques années, souhaitons que cela ne se reproduise jamais avec les vaisseaux actuels... Bises, douce journée Florinette. brigitte

Florinette 21/07/2020 11:07

Souhaitons-le effectivement, vu que tout est bon pour faire de l'argent au détriment de la qualité de certains matériaux essentiels…
Merci Brigitte, douce journée à toi aussi, je t'embrasse.

Alex-Mot-à-Mots 20/07/2020 12:44

Une histoire bien tragique....

Florinette 21/07/2020 11:05

Oui, hélas, tout ça pour être les premiers, les meilleurs...

gazou 19/07/2020 17:09

Cela paraît incroyable...et pourtant?

Florinette 21/07/2020 11:04

Et des témoignages comme celui-ci, il y en a plus qu'on ne le pense...

Béa kimcat 19/07/2020 16:53

Merci beaucoup pour cette histoire dramatique et effroyable très surprenante que je ne connaissais pas.
Je t'embrasse ma chère Florinette

Florinette 21/07/2020 11:03

Moi aussi ma Béa je t'embrasse en te souhaitant de belles journées !

Sandrine 19/07/2020 14:37

Histoire étonnante! Merci Flo.

Florinette 21/07/2020 11:03

Je t'en prie Sandrine ! :-)

fugier annie 19/07/2020 12:07

Ah, si cela pouvait ramener la foi dans la médiumnité, que les Chrétiens se rendent compte que cela existe aussi ! Le père François Brune y croyait, lui. On assiste à tant de choses extraordinaires racontées par les médiums. Henry Vignaud décrivait en détails ce qu'il voyait au -dessus d'une patiente venue le consulter, et il parlait d'une personne qui avait bien existé et que la dame a reconnu. Il exerce avec ses dons inouïs. Dans le cas du dirigeable, c'est sensationnel aussi. Il serait temps de réviser notre matérialisme

Florinette 19/07/2020 12:15

Toutes ces histoires et tous ces témoignages nous invitent à revoir notre vision du monde, à sortir du paradigme matérialiste. Contente de te lire Annie, de te savoir de retour !
Beau dimanche, je t'embrasse

Aifelle 19/07/2020 07:35

Il aurait mieux valu perdre la face que laisser tant de gens perdre la vie ! Ah cet orgueil démesuré des hommes ! Troublante histoire encore une fois, qui ne sert hélas pas de leçon pour l'avenir.

Florinette 19/07/2020 10:59

Comme tu le dis, hélas, car avant cela, dans le même genre, mais cette fois-ci sur l'eau, il y a eu le Titanic qui a été également expertisé à la va-vite, puisque les compagnies britanniques, allemandes françaises rivalisaient entre elles pour offrir aux passagers le plus majestueux paquebot, d'où ce surnom donné au dirigeable R101 qui connut la même fin tragique le "Titanic des airs"...

daniel 18/07/2020 11:31

J'aime bien ce genre d'histoire qui concerne le paranormal. Elle est édifiante d'un autre monde que les médiums peuvent pénétrer.

Florinette 19/07/2020 10:40

Il y a des histoires incroyables que recèlent certains vieux livres et tout comme toi j'aime m'y plonger !

@ Pour m'écrire

EnveloppeMail.png

Recherche