Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Un Autre Regard...
  • Un Autre Regard...
  • : Je vous souhaite la bienvenue sur mon blog dans lequel je parle de tout ce qui me passionne, m'interpelle comme ces lectures, documentaires qui m'amènent à porter un regard différent sur notre monde. Bonne visite à tous ! Florinette
  • Contact
6 mars 2019 3 06 /03 /mars /2019 12:17

Des dossiers qui se retrouvent classés, un sujet tabou bien souvent balayé d’un revers de main puisqu’aucune explication n’a été concluante.

Pourtant, deux fois par an, la police scientifique française se retrouve face à ce mystère. Les victimes sont retrouvées dans une position naturelle sans tentative de fuite apparente. De leur corps ne subsiste que les extrémités (bras, jambes, crâne) le reste étant réduit à l’état de cendres, sauf leur environnement immédiat resté intact alors que la température nécessaire à une telle combustion est bien supérieure à celle d’un incendie classique.

 

En 1725, la femme de l’aubergiste du Lion d’Or, à Reims, Mme Nicole Millet, s’enflamme brusquement et meurt carbonisée en quelques instants d’un « feu venu du ciel », dirent ses voisins, qui laissa intact le fauteuil dans lequel elle était assise.

C’est en 1763 que l’expression apparaît pour la première fois dans une thèse de doctorat consacrée à ces phénomènes incompréhensibles (1). Ils étaient connus depuis plusieurs siècles, mais, à l’origine, ceux qui en subissaient les conséquences étaient jugés coupables d’avoir joué avec le feu.

Depuis, plusieurs cas ont été répertoriés, on en dénombre dans le monde une cinquantaine par an. À défaut d’explication, on leur a trouvé un nom : combustion humaine spontanée (CHS), c’est lorsqu'un être humain brûle "de l'intérieur" sans qu'aucun élément extérieur apparent soit en cause ; l'environnement reste intact ou peu touché, alors que le corps peut finir en cendres sauf certaines parties.

Diverses théories scientifiques ont depuis été avancées comme le coma éthylique, mais pour cela il faudrait ingurgiter plus de 50 litres d’alcool… le suicide psychologique par autosuggestion qui déclencherait un mécanisme de surdosage d’oxygène dans les tissus à tel point qu’il en deviendrait inflammable…

Après plusieurs théories plus ou moins nébuleuses, d’autres spécialistes ont avancé l’hypothèse d’un dysfonctionnement interne au niveau des mitochondries, ce qui amènerait un dégagement d’hydrogène et d’oxygène auquel l’électricité statique du corps y mettrait le feu, cette dernière n’a pas été retenue non plus, car il faudrait des milliards d’explosions de mitochondries pour produire la chaleur nécessaire à la combustion des os.

Tout comme l’hypothèse de "l’effet chandelle" qui a ses limites également, comme expliquée dans la vidéo ci-dessous. Cet effet de mèche serait provoqué, suite à une mort naturelle, par la liquéfaction des graisses du corps servant de combustible à une source de chaleur extérieure telle qu’une cigarette ou un feu de cheminée.

 

ATTENTION, certaines images pourraient heurter la sensibilité des plus jeunes, ainsi que des personnes non averties - 1ère partie (durée 12:26)

Seul problème, il faut au minimum sept heures pour qu’une combustion humaine réduise un corps en cendres à plus de 1 600°C. Or, l’enquête sur le décès d’un veuf de quatre-vingts ans à Autun, en 1990, a établi que l’autocombustion du vieil homme n’avait pas durée plus d’une heure et pourtant, comme le démontre les photos dans la deuxième partie du documentaire ci-dessous, son corps a été retrouvé totalement carbonisé dans son fauteuil sans que la nappe, sur lequel posait son bras, n’ait été brûlée ainsi que la boîte d’allumettes posée à proximité…

ATTENTION, certaines images pourraient heurter la sensibilité des plus jeunes, ainsi que des personnes non averties - 2ème partie (durée 12:35)

Alors on a cherché le responsable au niveau des particules subatomiques. Et on a trouvé le pyrotron. Plus petit qu’un neutron ou un quark, celui-ci, en cas de collision avec une autre particule de notre corps libérerait instantanément sa propre énergie qu’il transmettrait aux atomes environnants, déclenchant une réaction en chaîne au niveau des organes.

Ce pic d’énergie vaporiserait l’eau du corps, pulvériserait la structure des organes et causerait l’embrasement du squelette, tout en se dissipant très vite, avant même d’atteindre le point d’ignition des objets combustibles environnants, comme l’explique Larry Arnold dans la troisième partie de ce documentaire. Reste à mettre en évidence l’existence d’une telle particule qui n’a, pour l’instant, aucun fondement scientifique théorique ou expérimental…

ATTENTION, certaines images pourraient heurter la sensibilité des plus jeunes, ainsi que des personnes non averties - 3ème partie (durée 11:40)

D’autres chercheurs se sont tournés vers le soleil suite à la découverte d’une étrange corrélation entre la survenue de combustion humaine spontanée et les rapides changements du champ magnétique terrestre perturbés par des éruptions solaires qui seraient un facteur déclenchant…

Dernière possibilité envisagée par les experts : une fusion nucléaire à l’intérieur du corps, mais le corps humain n’atteignant jamais des températures aussi élevées, le Pr Chemla de l’université Pierre et Marie-Curie s’est employé à reproduire l’expérimentation effectuée en 1994 par les Professeurs Pons et Fleischmann : réalisé une fusion nucléaire à moins de 100° dans un bain d’électrolyse en présence de palladium, c’est la fusion froide

ATTENTION, certaines images pourraient heurter la sensibilité des plus jeunes, ainsi que des personnes non averties - 4ème partie (durée 13:08)

En conclusion :

Il existe certainement des pistes sérieuses à la compréhension de l’autocombustion humaine ou la combustion humaine spontanée, mais il est difficile d’expliquer de manière scientifique et satisfaisante ce phénomène : il n’est pas reproductible et ne peut donc pas être étudié en laboratoire.

En France, chaque année, la police est confrontée à ces affaires qui restent sans coupable et sans explication.

 

Sources :

  • Documentaire "Le Feu Secret" Les chroniques de l'insolite - Réalisateur: David Teyssandier © ARTE France / La Compagnie des Taxi Brousse / Axell Communication (2005)
  •  Histoires magiques de l’histoire de France, Guy Breton & Louis Pauwels, Tome 1, page 916 à 923, Éditions France Loisirs, 2000.
  • Didier van Cauwelaert, Dictionnaire de l’impossible, Tome 1, page 108 à 117, Plon, 2015.

 

Pour aller plus loin :

Il y a également eu quelques rares rescapés, comme vous avez pu le voir dans le documentaire ci-dessus avec le témoignage de Mme Adèle Waldack. Voici le témoignage de Frank Baker, un vétéran décoré de la guerre du Vietnam. Un homme courageux qui n'a confiance qu'en ce qu'il peut voir par lui même. Mais un matin alors qu'il s'apprête à sortir pêcher, son corps prend feu…

 

Pour aller encore plus loin :

En 2013, en Inde, un bébé de trois mois aurait déjà pris feu à quatre reprises au cours de sa jeune vie. En cause ? La combustion humaine spontanée, la victime prend alors feu sans cause apparente. Les médecins qui s'occupent de ce petit garçon s'orientent pour le moment vers une combustion provoquée par la sueur... Lire l'article ICI

 

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

commentaires

Durgalola 11/03/2019 22:31

C'est impressionnant et même cela fait un peu peur. Et pas d'explications démontables. Merci et bonne soirée

Florinette 13/03/2019 10:32

Pas pour l'instant, mais peut-être qu'un jour on en saura un peu plus... Merci Durgalola et belle journée !

Aifelle 08/03/2019 07:15

Je n'avais pas du tout entendu parler de ce phénomène pour le moins déroutant. J'hésite un peu à regarder les vidéos. Elles ne sont pas trop violentes ?

Florinette 08/03/2019 08:55

Tu n'es pas la seule, beaucoup de personnes ne connaissent pas ce phénomène. J'ai visionné les quatre, il y a effectivement des passages où la police scientifique a photographié ou filmé les personnes calcinées, comme on peut déjà le voir sur la deuxième vidéo où l'on voit qu'il ne reste que les deux jambes d'une dame. Même s'il n'y en a pas beaucoup de ces images, j'ai préféré quand même avertir, en comparaison certaines séries policières ou films sont parfois plus gore...

Plumes d Anges 07/03/2019 17:34

C'est vraiment incroyable, j'essayerai de visionner les 4 films un peu plus tard... Belle soirée Florinette, que de questions dans notre drôle de monde ! Bises. brigitte

Florinette 07/03/2019 18:41

C'est un très bon documentaire qui aborde bien le sujet, on comprend mieux la complexité du phénomène. Merci Brigitte et belle soirée à toi aussi, je t'embrasse !

Alex-Mot-à-Mots 07/03/2019 14:57

Toujours pas d'explications qui tiennent la route....

Florinette 07/03/2019 18:39

Et vu le peu d’intérêt que l’on porte à ce phénomène, ils ne sont pas près d’en trouver !

daniel 07/03/2019 11:28

Je ne connaissais pas du tout ce phénomène. ça fait froid dans le dos….Et pourquoi pas un intervention du divin décidant qu'il était l'heure de mourir ?

daniel 09/03/2019 11:13

De toute façon tout, absolument tout, est vibration. Alors à partir de là…….

Florinette 07/03/2019 13:54

Pourquoi pas, toutes les questions restent ouvertes !

Puisque tu parles du divin, ce phénomène me fait penser au Linceul de Turin, et au professeur de physique nucléaire Jean-Baptiste Rinaudo qui a essayé de reproduire, à la faculté des sciences de Montpellier, le processus de formation de l’image incrustée dans le drap de lin avant qu’il ne se dématérialise. Pour ce professeur c’est la désintégration des noyaux de deutérium du Christ qui, en libérant des protons, aurait formé cette image. Il a réussi à en obtenir un fac-similé assez ressemblant grâce à un accélérateur de particules. Tout ceci est vraiment incroyable, car, ce corps de lumière on le retrouve également chez les Tibétains sous le nom de « corps d’arc-en-ciel », tu as dû le lire dans le livre Tibétains de la vie et de la mort", en voici un extrait :

« Grâce à ces pratiques avancées du Dzogchen, le pratiquant accompli peut terminer sa vie d’une façon extraordinaire et triomphante. À sa mort, il laisse son corps se résorber dans l’essence lumineuse des éléments qui l’ont créé et, par conséquent, son corps physique se fond en lumière et finit par disparaître complètement. Ce processus est connu sous le nom de “corps d’arc-en-ciel” ou « corps de lumière », car la résorption s’accompagne souvent de manifestations lumineuses spontanées et d’arcs-en-ciel. »

Et bientôt dans le 1er numéro du magazine "Générations Cités d'Or" on pourra lire un article de Pascal Cazottes sur cet incroyable phénomène, voici le lien :

https://www.generationcitesdor.com/post/gcdo-01-pascal-cazottes

kimcat 06/03/2019 18:23

C'est effrayant ! Et mystérieux...
Je reviens doucement sur la toile ma chère Florinette.
Je t'embrasse

Florinette 13/05/2019 10:34

Bonjour Laurence, effectivement dans certaines vidéos Magali nous met sur la voie... ;-)
Il y a aussi Pascal Cazottes qui en a fait un article dans la revue "Génération Cités d'Or" qui sera disponible le 21 juin et ça sera passionnant de connaître son hypothèse !

https://www.generationcitesdor.com/post/gcdo-01-pascal-cazottes

Laurence 13/05/2019 10:13

Bonjour, c'est un sujet fascinant, et Magali Cazottes en parle très bien, ne pas hésiter à l'écouter car on en apprend beaucoup !

Florinette 07/03/2019 09:27

J'ai vu ça, prends ton temps ma Béa, je t'embrasse !

Sandrine 06/03/2019 14:26

C'est un phénomène tellement mystérieux et effrayant... Sa rareté ne permettra pas d'élucider de sitôt l'énigme...

Florinette 06/03/2019 15:33

Tout à fait, et ton commentaire m'a fait penser que j'avais oublié de rajouter le témoignage d'un vétéran du Vietnam victime de ce phénomène, mais qui heureusement en a réchappé. Et je pense que c'est là que la médecine pourrait intervenir avec les outils actuels bien plus performants qu'avant.

@ Pour m'écrire

EnveloppeMail.png

Recherche