Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Un Autre Regard...
  • Un Autre Regard...
  • : Je vous souhaite la bienvenue sur mon blog dans lequel je parle de tout ce qui me passionne, m'interpelle comme ces lectures, documentaires qui m'amènent à porter un regard différent sur notre monde. Bonne visite à tous ! Florinette
  • Contact
20 février 2019 3 20 /02 /février /2019 10:25

Fauves Éditions

 

Ce qu’il faut avant tout savoir :

 

Né à Téhéran d'une mère russe ayant immigré après la révolution soviétique, Édouard Moradpour, après une carrière en France, s'installe en Russie en 1990 où il sera considéré comme le "Père de la publicité". Il y restera vingt ans. De retour en France en 2010, il se consacre à l'écriture. Avec ce récit, il signe son septième livre.

 

Résumé du livre :

L'auteur livre un récit personnel et sincère, dans lequel il explore les thèmes du couple, du deuil, de la culpabilité après le suicide de sa compagne, et comment il a surmonté cette épreuve. Il revient sur ses expériences "mystiques" avec de grands mediums, qu'il décrit avec lucidité ; au départ très sceptique, il a été amené à changer sa vision de "l'après", et par là-même celle du mystère de la vie et de l'origine de l'univers.

L’auteur évoque ces années passées avec sa compagne Elena en se décrivant lui-même comme un homme égoïste, profondément matérialiste, ne laissant aucune place à l’amour, la spiritualité, puisque la mort pour lui ne signifie que le vide, le néant, jusqu’au jour où tout bascule

Dans la première partie de son récit autobiographique, Édouard Moradpour revient sur sa rencontre avec Elena, une rédactrice-conceptrice, qu’il a rencontré lors d’un festival de publicité qu’il présidait à Saint-Pétersbourg le 19 avril 2001, une date qui restera gravée en lui, comme celle du 26 juin 2008 qui marque le suicide de sa compagne après sept ans de vie commune.

La mort tragique d’Elena va lui faire prendre conscience de la futilité de sa vie, ponctuée par des joies éphémères dont il ne reste plus rien. Il se retrouve du jour au lendemain, seul, face à lui-même, sombrant dans l’incompréhension.

Durant des jours, il va tenter de chercher les raisons de son geste en se remémorant tous les "signes" annonciateurs qu’elle aurait pu lui donner avant de passer à l’acte, et ceux troublants qu’il reçoit et le déstabilise ; comme la présence d’Elena qui semble guider ses pas en le poussant vers de nouvelles interrogations qui lui paraissaient tellement inconcevables, mais qui pourtant vont le changer à tout jamais.

C’est dans cette deuxième partie qu’Édouard Moradpour s’éveille à la vie en nous confiant comment cette terrible épreuve a fait s’effondrer tout son univers l’amenant à reconsidérer ses convictions en empruntant des chemins moins égoïstes que ceux qu’employaient son épicurisme et son profond matérialisme.

C’est extrêmement perturbant de prendre un tel virage. Comment mettre à plat toutes ces convictions, sans accepter d’admettre l’erreur de ma vie, l’impardonnable erreur de ma surdité, de ma cécité, de mon mutisme face à ces vies révoltantes d’insipidité ? L’homme se fourvoie-t-il toujours ? Y a-t-il dans sa nature l’incontournable nécessité de se tromper afin de parvenir à connaître une ascension vers… la "Vérité" ?

Une quête spirituelle riche en rencontres, expériences de contacts et découvertes qu’il partage au fil des pages et qui l’ont amené à surmonter le deuil, à se reconstruire pour bâtir une nouvelle existence beaucoup plus altruiste.


Pour aller plus loin :

Édouard Moradpour a effectué une carrière brillante à la tête de plusieurs agences parisiennes et, après la chute du Mur de Berlin, il a été le premier à créer une agence de publicité à Moscou, qui est ensuite devenue la première en Russie. Dans son dernier livre, il raconte le suicide de sa compagne Elena, avec laquelle il vivait à Moscou, et ses expériences mystiques ultérieures avec des grands médiums.

 

 

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

commentaires

Durgalola 26/02/2019 19:02

c'est impressionnant ; se rendre compte de la superficialité de sa vie et perdre sa compagne. Il aurait pu en mourir lui même.
Bises et merci pour toutes tes présentations.

Florinette 28/02/2019 11:43

Il aurait pu effectivement mettre fin à ses jours ou devenir neurasthénique, alors qu'il a su remonter la pente grâce à cette envie d’en comprendre le sens.

Plumes d Anges 25/02/2019 08:40

Il a fallu un tel évènement pour qu'il s'ouvre enfin, il a du pourtant y avoir des signes devant lesquels il est resté aveugle et sourd ! C'est en définitive une belle histoire, une histoire de la vie... Bises, merci Florinette. brigitte

Florinette 25/02/2019 09:41

Il en a eu, mais vu le caractère assez capricieux de sa compagne, ce n'était pas si évident et puis on ne pense jamais que la personne peut réellement passer à l’acte. Belle semaine Brigitte, je t'embrasse !

Alex-Mot-à-Mots 24/02/2019 10:45

Une épreuve surmontée avec succès.
Bises

Florinette 24/02/2019 18:23

Heureusement pour lui, le choc a été dur.
Bisous

daniel 22/02/2019 09:07

Comme souvent les épreuves sont des révélateurs et constituent des phases d'évolution importantes !!

Florinette 22/02/2019 13:14

Et là, quand on ne s'y attend pas, l'épreuve est terrible et heureusement qu'il a su la surmonter, car ce n'est pas si évident que cela...

Aifelle 22/02/2019 07:12

Un témoignage intéressant certainement (et une jolie couverture qui évoque "nous voulons des coquelicots !).

Florinette 22/02/2019 13:12

En plus j'adore cette fleur !!

Sandrine 20/02/2019 13:05

Ce qui confirme que l'épreuve est, ou doit être, une source de croissance intérieure envoyée par le Ciel pour nous faire avancer, avancer encore, vers l'essentiel. Il semble que ce soit souvent le prix à payer, sur terre, pour évoluer vers des fréquences plus hautes, pour épurer les vieilles et lourdes scories qui s'accrochent à notre âme...

Florinette 21/02/2019 17:00

C'est ce que dit l'auteur également, que sans la mort de sa compagne il ne serait pas devenu celui qu'il est aujourd'hui. Dans la vidéo, à la 28e minute il le dit également que, selon les médiums, "un suicide est parfois le cadeau d'une âme à une autre âme »…

@ Pour m'écrire

EnveloppeMail.png

Recherche