Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Un Autre Regard...
  • Un Autre Regard...
  • : Je vous souhaite la bienvenue sur mon blog dans lequel je parle de tout ce qui me passionne, m'interpelle comme ces lectures, documentaires qui m'amènent à porter un regard différent sur notre monde. Bonne visite à tous ! Florinette
  • Contact

@ Pour m'écrire

EnveloppeMail.png

20 novembre 2016 7 20 /11 /novembre /2016 17:02

Dans Le nouveau Dictionnaire de l’impossible Didier van Cauwelaert nous raconte une collision tout à fait incroyable et “oubliée” après avoir été divulguée par voie officielle dans le magazine Terre-Air-Mer du 22 septembre 1977.

En 1977, au cours d’un vol de plaisance, par temps couvert, le pilote d’un petit bimoteur Cessna se retrouve soudain, à la sortie d’un nuage, face à un très vieil aéroplane.

Les deux avions effectuent une manœuvre désespérée pour s’éviter, mais la collision paraît inéluctable. Le pilote du Cessna a juste le temps d’apercevoir un aviateur en uniforme de la Première Guerre mondiale, aussi épouvanté que lui. Puis son aile percute la vieille carlingue.

Par bonheur, tous deux réussissent à reprendre le contrôle de leurs commandes. Le coucou de 14-18 disparaît à son tour dans le gros nuage, et l’avion de tourisme regagne en catastrophe son aéroclub. Furieux, le pilote raconte l’accident.

N’était la trace de collision sur son aile, personne ne le croirait : il n’existe pas dans la région de vieux zinc correspondant à la description qu’il donne, et aucune manifestation de collectionneurs, aucune cérémonie commémorative n’était prévue ce jour-là. Aussitôt alertés, les aérodromes voisins confirment qu’ils n’ont pas délivré de plan de vol à un quelconque aéroplane de ce type.

Le pilote, hystérique, persuadé qu’on lui ment, réclame une enquête conjointe de la Direction générale de l’aviation civile et de l’armée de l’air.

Quelques semaines plus tard, coup de théâtre : on découvre dans un hangar des environs, enfoui sous la paille, un vieil avion similaire à celui qu’il dit avoir heurté. Mais l’épave semble être là depuis plus d’un demi-siècle. Le carnet de bord est toujours dans la carlingue. Dernière observation que le pilote a consignée en 1917 : sa collision en plein ciel avec un « engin métallique de type inconnu, brusquement sorti d’un nuage ».

L’hypothèse d’une supercherie est naturellement retenue par les enquêteurs, dans un premier temps. Le carnet de bord a dû être falsifié – mais par qui, et pour quoi ?

Sur cet avion de combat censé être immobilisé depuis 1917, une profonde rayure de peinture est visible. L’analyse établira qu’il s’agit sans conteste de la peinture d’un Cessna des années 1970 -  précisément celle du bimoteur percuté le mois précédent.

Si l’on élimine la piste d’un canular – hypothèse aussi peu vraisemblable que celle d’une seule et même collision décrite par deux pilotes à soixante ans d’intervalle – que s’est-il passé ? Un accident spatio-temporel, d’accord. Mais qui a changé d’époque ?

Le Cessna a-t-il remonté le temps, l’aviateur de la Grande Guerre s’est-il retrouvé dans le futur, ou bien tous les deux se sont-ils rencontrés dans un trou de ver ?

Un de ces raccourcis en forme d’univers parallèle que nous décrivent des astrophysiciens comme Trinh Xuan Thuan :

« une sorte de tunnel situé non pas dans l’espace ordinaire, mais dans un “hyper-espace” ressemblant au passage souterrain reliant deux trous que des vers de terre auraient creusés dans le sol. […] Entrez dans le trou de ver dans une direction, et vous irez dans le futur. Allez dans la direction opposée, et vous retournerez dans le passé1. »

L’écrivain Henri Gougaud, commentant sur RTL l’affaire de cette collision entre deux époques, dont il est l’un des rares “connaisseurs” via les témoignages militaires, n’a pas exprimé d’autre conclusion que le sérieux des sources relatant l’événement2

 

1. Trinh Xuan Thuan, Dictionnaire amoureux du ciel et des étoiles, Plon/Fayard, 2009.

2. Les Aventuriers de l’Impossible, RTL, 5 août 2014.

3. Didier van Cauwelaert, Le nouveau Dictionnaire de l’impossible, page 206, Plon, 2015.

Partager cet article

commentaires

Fosco 11/10/2017 16:58

J'adore ce genre d'histoire
D'ailleurs les gens adorent ce genre d'histoire
C'est pour ça qu'il y a des conteurs pour nous les raconter et nous faire rêver.
Malheureusement, plus de trace du vieux coucou, j'imagine
Enfin, pas grave, c'est une belle histoire qui fait rêver les grands enfants que nous sommes toujours, et toujours pas remis des révélations sur le père noël

Florinette 12/10/2017 20:12

Je ne sais pas pour ce vieux coucou... mais en tout cas, c'est vrai que ça laisse songeur ce genre d'histoire et cela me fait penser que ça fait un moment que je n'en ai pas mis une autre en ligne ! :-)

Jack Teste-Sert 31/12/2016 18:26

Le temps serait élastique et comme il serait quantique (donc lié à nos états de conscience) il serait possible de voyager avec... Il m'est arrivé en deux ans de revivre "la même scène" aux bords d'une route en dépassant à vélo une voiture stationnée , mais la deuxième fois les jeunes n'étaient plus paniqués comme pour la première fois où ikl m'a semblé qu'un passager faisait un malaise (peut être à cause de drogue ou d'alcool en boite de nuit).

Plumes d Anges 24/11/2016 10:45

La vie est incroyable, mais un jour nous comprendrons, j'en suis certaine ! Ces merveilleuses histoires sont là pour régaler et aiguiser notre esprit, pour que nous allions plus loin dans nos croyances et nos raisonnements, quelle chance nous avons. Merci Florinette, bisous. brigitte

Florinette 28/11/2016 17:36

Heureusement que grâce à la curiosité de certains auteurs nous pouvons avoir accès à ce genre d'histoires, car ce n'est pas les médias qui relaieraient ce genre d'information... Je t'en prie Brigitte, bisous et belle fin de journée !

Sandrine 22/11/2016 09:55

C'est vrai qu'il y a beaucoup de témoignages militaires sur la question qui n'ont jamais été élucidés. On retrouve aussi des cas similaires dans la marine militaire et marchande. C'est stupéfiant.

Florinette 22/11/2016 13:50

Plus qu'on ne le pense effectivement. Et toutes ces histoires sont vraiment étonnantes et certainement trop "dérangeantes" pour certains qui préfèrent les dissimuler à défaut de pouvoir les comprendre.

Daniel 22/11/2016 09:04

J'adore ce genre d'histoire qui pose beaucoup d'interrogations !

Florinette 22/11/2016 13:46

Moi aussi et avec ces deux tomes, il y a de quoi s'interroger !!

durgalola 21/11/2016 20:34

ses deux livres sont une mine ; ils font partie de la bibliothèque indispensable de mon mari. Merci pour cette histoire ; bises

Florinette 22/11/2016 13:45

Ils sont une mine d'information et en plus on peut poursuivre notre réflexion avec les liens que l'auteur indique pour chaque fait. Je t'en prie, bisous

kimcat 21/11/2016 10:56

Je n'en avais jamais entendu parler... Je découvre cette histoire extraordinaire avec grand intérêt, tu t'en doutes, ma chère Florinette. Il faut vraiment que je lise ce nouveau Dictionnaire de l'impossible de Didier van Cauwelaert.
Bon lundi.
Je t'embrasse.
Béa kimcat

Florinette 21/11/2016 12:20

Moi non plus, je n'en avais pas entendu parler. Il y en a beaucoup des histoires comme celle-ci dans les deux dictionnaires de l'impossible. J'ai juste rajouté les illustrations pour pimenter le tout ! ;-)
Bon lundi à toi aussi Béa, je t'embrasse

Aifelle 21/11/2016 07:40

J'ai déjà entendu parler de cette histoire incroyable. Nous sommes loin d'avoir tout compris à l'univers !

Florinette 21/11/2016 12:18

Pour ma part, je l'ai découvert dans ce livre. C'est une histoire très troublante qui nous incite à penser le monde différemment.

L'Instant Présent

 

Recherche